Deusdedit ou Adéodat Ier

Deusdedit (Dieudonné), fils du sous-diacre Etienne, naît à Rome.
Prêtre (40 ans de sacerdoce), candidat du parti hostile à la politique pro-monastique de ses prédécesseurs, il est consacré pape le 19 octobre 615 ou le 13 novembre 615 2.
Deusdedit défend le clergé séculier contre le clergé monastique en faveur depuis Grégoire le Grand.
Le Liber pontificum note qu'il "aimait beaucoup ses clercs et les nommait aux charges de préférence aux religieux".
Il impose une messe quotidienne au clergé romain.
Pendant son règne, les troupes byzantines en Italie, qui n'ont pas touché leur solde, se mutinent et massacrent l'exarque (vice-roi) de Ravenne, Jean, et d'autres fonctionnaires.
Il est le premier à utiliser un cachet en plomb 3 pour authentifier les documents pontificaux.
Pape âgé, doux et pacifique, il est réputé pour sa charité et son zèle ; suite à un tremblement de terre et une épidémie de lèpre 2, il rend visite aux blessés et aux malades.
Saint Deusdedit Ier, décédé le 8 novembre 618 ou le 3 décembre 618 2, est fêté le 8 novembre. Sur son lit de mort, il fit le premier legs attesté d'un pape à son clergé. D'après son épitaphe, il fut "simple, pieux, sage et perspicace".
Son nom sera changé plus tard en "Adéodat " (Adeodatus).

"Pape de Rome dont le mérite est si grand qu'il guérit un lépreux par un simple baiser. On conserve de lui le plus ancien sceau pontifical : une bulle 3 de plomb représentant l'image du Bon Pasteur comme dans les peintures des catacombes et au-dessus les deux lettres grecques "Alpha et Omega" ; sur le revers : "Deusdedit Pap". Il brilla par sa simplicité et sa science et par l’affection qu’il montra pour le clergé et le peuple." 1


615. 19 octobre ou 13 novembre, début du pontificat de Deusdedit.

616
. En Espagne, le roi Sisebut persécute les juifs et en fait convertir de force 90.000 (son suzerain impérial, Héraclius, cherche à obtenir l’expulsion des juifs ; cependant à cause de l’hostilité juive, les Byzantins devront se replier sur Ceuta en Afrique du Nord en 631). Le clan de Mahomet est soumis à un blocus commercial (jusqu'en 618) : Mahomet doit fuir La Mecque et se réfugier chez son oncle Abû Tâlib. Jean de Gonza soulève la Campanie ; l’exarque Jean est assassiné à Ravenne ; Eleutherios, chargé par Héraclius de ramener l’ordre en Italie, se proclame empereur : il est assassiné en allant se faire couronner à Rome. Ethelfrith de Northumbrie attaque le royaume celtique du Gwynned et défait les Gallois à Chester.

617. 17 avril, à Eigg aux Hébrides, attaque picte contre la mission de Donnan : Donnan est tué avec 52 compagnons. En juin, Slaves et Avars parviennent sous les murs de Constantinople, la capitale impériale ; les tribus Slaves qui accompagnent les Avars occupent progressivement la péninsule balkanique jusqu’au Péloponnèse et l’Égée, poussant les Grecs vers les côtes, la Sicile ou la Calabre. Les Perses débarquent à Chypre. Bataille de la rivière Idle : Ethelfrith de Northumbrie est tué lors d'une campagne contre Redwald d'Est-Anglie (en 616 selon Bède) ; début du règne d'Edwin (585-632), roi de Northumbrie.

618. 18 juin, en Chine, un soulèvement général aboutit à l’avènement des Tang qui publient le Code des Tang (en vigueur jusqu’au XXe siècle). Le Perse Charbaraz conquiert l’Égypte et met Alexandrie à sac ; il occupe le pays jusqu’en 629. Suppression du privilège des pains gratuits liés à la domiciliation à Constantinople. Le patriarche Sergios remet à l’empereur le trésor de l’Église de Constantinople pour qu'il soit monétisé. 8 novembre ou 3 décembre, mort du pape.


Vacance du Saint-Siège

619
. Le concile de Séville présidé par Isidore de Séville, contribue à former la base des lois constitutionnelles d’Espagne. Sergius propose le monothélisme. Slaves et Avars assiègent Thessalonique puis Constantinople ; l'empereur Héraclius paie tribut au kagan des Avars afin de mobiliser ses troupes contre les Perses.


Notes
1 http://nominis.cef.fr/contenus/saint/8947/Saint-Deusdedit.html
2 http://www.newadvent.org/cathen/04760a.htm
3 Le terme "bulle" (du latin bulla = petite boule,) indiquait à l'origine la capsule métallique sphérique (en plomb) servant à protéger le sceau de cire lié par une cordelette à un document d'importance particulière, pour en attester l'authenticité et donc l'autorité. Le nom de "bulle" est donné aux lettres pontificales à partir du VIe s (le même nom désignait également les actes des souverains). Avec le temps, le terme a servi pour indiquer d'abord le sceau, donc le document lui-même, et celui-ci est aujourd'hui utilisé pour tous les documents pontificaux d'importance particulière qui portent, ou au moins par tradition devraient porter, le sceau du Pontife. http://www.visnews-fr.blogspot.fr/

Sources


Liste des papes


Auteur : Jean-Paul Coudeyrette.
Référence publication : Compilhistoire ; toute reproduction à but non lucratif est autorisée.

Date de mise à jour : 12/07/2017

ACCES AU SITE