Adrien IV

Nicholas Breakspear naît vers 1100 à Abbots Langley (GB) ; c'est le seul pape anglais.
Elevé à l'abbaye bénédictine de Saint-Albans, il prend l'habit chez les chanoines réguliers de Saint-Ruf, près d'Avignon ; il en devient prieur et est élu abbé en 1140.
Eugène III le fait cardinal d'Albano puis l'envoie comme légat en Scandinavie.
Elu pape le 4 décembre 1154, il choisit le nom d'Adrien et est consacré le 5.
Jusqu’au XIIe siècle, les mariages conclus par des serfs sans l’autorisation du maître sont considérés comme nuls : Adrien IV, d’origine servile, les déclare valables au nom de l’Eglise et ne laisse aux maîtres que la faculté de réclamer une indemnité pécuniaire.
Il meurt le 1er septembre 1159.

Prophétie de Malachie : De rure albo (Au sujet du champ d’Albe).


1154. 4 décembre, élection du pape. 19 décembre, Henri Plantagenêt est couronné roi d’Angleterre sous le nom de Henri II ; son épouse, Aliénor d’Aquitaine, en devenant reine d’Angleterre, apporte au royaume ses terres du Poitou, de Gascogne et de Guyenne.

1155. Juste avant Pâques (27 mars), Adrien IV jette l’interdit sur Rome où a été instaurée une république : le Sénat romain désavoue alors les institutions républicaines et lâche Arnaud de Brescia. Frédéric Ier Barberousse (qui se rend en Italie pour se faire couronner empereur et aider le pape à réprimer la Commune romaine d’Arnaud de Brescia) est couronné le lendemain de son entrée dans la ville (18 juin) : ses troupes écrasent les Romains révoltés, capturent et livrent au Saint-Siège Arnaud de Brescia, lequel, condamné comme hérétique, est pendu au château Saint-Ange avant d’être brûlé ; ses cendres sont jetées dans le Tibre. Adrien IV fait don de l’Irlande au roi d’Angleterre Henri II par la bulle Laudabiliter (que certains historiens considèrent comme apocryphe). Premier traité entre Byzance et Gênes (réduction des droits de douane à 4 % comme pour Pise).

1156. Au printemps, Sac de Chypre par Renaud de Châtillon. 18 juin, Traité de Bénévent ; Guillaume le Mauvais (fils de Roger II de Sicile mort en 1154) a assiégé Bénévent où se trouvaient le pape et quelques-uns de ses cardinaux ; Adrien IV doit reconnaître à Guillaume la couronne de Sicile et accepter la création d'un État unifié comprenant la Sicile, l'Apulie ou encore la Campanie ; en compensation, Adrien IV obtient le droit de libre nomination des évêques dans ces régions. Des ermites du mont Carmel (st Berthold) fondent l’ordre des Carmes. Adrien dresse Frédéric contre la papauté en lui laissant entendre, dans un de ses courriers, que l’empereur ne détient ses terres qu’en tant que fiefs dépendant du pape. 9 décembre, Constance d'Antioche, son époux Renaud de Châtillon et Thoros d'Arménie assistent à Antioche à la consécration d'une église monophysite en l'honneur de Barsauma qui fut évêque métropolitain de Nisibe (l'une des cinq métropoles chrétiennes de Perse) de 460 environ jusqu'à sa mort en 491.

1158. Brouille entre le pape et Frédéric Ier ; Adrien IV lutte contre l’empereur et les gibelins. 11 novembre, Italie, Diète de Roncaglia : l’empereur exige des villes lombardes qu’elles abandonnent le droit de frapper monnaie et de nommer des consuls municipaux et qu’elles reconnaissent ses droits royaux. Sanche III de Castille crée l’Ordre religieux et militaire espagnol de Calatrava (il deviendra ordre royal en 1482), soumis à la règle de Cîteaux, pour défendre la forteresse de Calatrava contre les Almohades.

1159. 1er septembre, Anagni, mort du pape.


Sources

Liste des papes


Auteur : Jean-Paul Coudeyrette
Référence publication : Compilhistoire ; toute reproduction à but non lucratif est autorisée.

Date de mise à jour :
19/12/2016
ACCES AU SITE