Agathon

Agathon (Agatho) serait né à Palerme (Sicile) vers la fin du 6e siècle ; pour d'autres : d'origine orientale, il vécut longtemps à Palerme avant de venir à Rome.
Ce moine bénédictin de Palerme fut pape du 26 juin 678 au 10 janvier 681 (+ à 104 ans).
Selon certains, il aurait été le premier pape à prêter, lors de son intronisation, le serment pontifical.
Affable et charitable, il fit de nombreux miracles qui lui valurent d'être appelé "le Thaumaturge".
Saint Agathon est fêté le 10 janvier.

Il "fut le bon pasteur (agathos en grec) qui présida à l'organisation de la jeune Eglise d'Angleterre, rétablit l'Orthodoxie de la foi au sixième Concile oecuménique (3e concile de Constantinople, ndlr) qui refusa l'hérésie monothéliste laquelle faisait du Christ un dieu par la grâce et non par nature. Les Pères du concile lurent le message d'Agathon et déclarèrent : "Pierre a parlé par la bouche d'Agathon." 1

"Il est surtout connu parce qu’il signa les actes du concile in Trullo qui marquait la fin de l’hérésie monothélite (une seule volonté en Jésus-Christ). D’origine orientale, venu de Sicile à Rome, il avait une forte formation théologique des Pères Grecs, ce qui facilitait ses relations avec le patriarche de Constantinople et l’empereur de Byzance. Il fit échapper l’Eglise de Rome aux impôts de l’empereur, fit reconnaître l’autorité du Siège de Rome par l’archevêque de Ravenne et accrût l’influence romaine sur l’Occident, en particulier par la réconciliation qu’il permit grâce à sa mansuétude envers l’évêque de Milan." 2


678. 27 juin, début du pontificat d'Agathon. Ebroïn quitte l’abbaye de Luxeuil, tue Leudesius et met en sécurité le jeune Thierry III. 2 octobre, dans la forêt de Lucheux, Ebroïn, maire du palais de Neustrie, fait décapiter Léger 3.

679. A Ta-fei-tch’ouan, victoire des Tibétains sur l'armée chinoise. Conversion des Croates et des Serbes. En octobre, concile à Rome présidé par Agathon : Marie est la "toujours vierge immaculée et bénie" ; Wilfrid, archevêque d’York, chassé de son siège par le roi Egfrid mais soutenu par Agathon, est rétabli après un jugement contradictoire ; Décorose l'évêque de Capoue participe au concile. 23 décembre, Dagobert II, roi d’Austrasie, est assassiné par Grimoald sur ordre d'Ebroïn ; Pépin II de Herstal devient maire d’Austrasie (jusqu'en 714).

680. Au début de l'année, Ebroïn (qui sera assassiné le 15 mai) et Thierry III battent Pépin II de Herstal (ou le Jeune), maire du palais d’Austrasie, à Latofao dans l’Aisne. 27 mars, un synode à Rome condamne le monothélisme. 18 avril, à Damas, mort de Muawiya qui avait dépossédé Ali et fondé la dynastie omeyyade : son fils Yazid (+ 683) lui succède. Les Bulgares arrivent dans les Balkans, passent le Danube et s’installent en Mésie. Les Khazars, peuple turc, atteignent la mer Noire et s’installent entre la taïga, le Caucase, l’Oural et le Don. 17 septembre, le concile de Hatfield, présidé par Théodore, l’archevêque de Canterbury, fixe la doctrine de l’Eglise d’Angleterre sur le mystère de l’Incarnation et donne valeur dogmatique au filioque. 10 octobre, Husayn, fils d'Ali, est tué au combat à Kerbela (situé dans l’ancienne Mésopotamie, son tombeau fait l’objet de nombreux pèlerinages de la part des chiites) ; son fils, âgé d’un an, est assassiné : c’est le début du chiisme. 14 octobre, à Tolède, le roi wisigoth Wamba est renversé par le comte Ervige qui crée la garde des "Bucellaires" (mangeurs de biscuits) ou "Gardingos", à l’origine de la vassalité dans le nord de l’Espagne, et ordonne aux Juifs d’abjurer dans l’année sous peine de confiscation et d’exil. 7 novembre, ouverture du 3e concile de Constantinople, 6e œcuménique (fin le 16 septembre 681), qui condamne le monothélisme et lance l'anathème sur l'islam, le Coran, le Prophète de l'islam et la umma (communauté).

681. 10 janvier, mort du pape ; il est inhumé à Saint-Pierre.


Notes
1 http://nominis.cef.fr/contenus/saint/5794/Saint-Agathon.html
2 infocatho.cef.fr/fichiers_html/martyrologe
3 https://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_des_%C3%A9v%C3%AAques_d%27Autun

Sources


Liste des papes


Auteur : Jean-Paul Coudeyrette
Référence publication : Compilhistoire ; toute reproduction à but non lucratif est autorisée.

Date de mise à jour : 24/10/2018

ACCES AU SITE