Alexandre IV, pape

Rinaldo Conti di Segni naît vers 1185 à Jenne (Italie).
Instruit à Parme et Bologne, il est considéré comme l'un des meilleurs canonistes de son époque.
Elu pape le 12 décembre 1254, il choisit le nom d'Alexandre ; il est intronisé le 20.
Alexandre IV prend parti des réguliers contre les séculiers dans la querelle de l’Université de Paris.
A la demande de Louis IX, il établit des inquisiteurs en France.
Son pontificat est marqué par les efforts d'unification entre les églises orthodoxe et catholique, les faveurs accordées aux ordres mendiants et aux tentatives d'organiser des croisades contre les Tartares.
Il nomme saint Valentin « patron des amoureux ».

Prophétie de Malachie : Signum Ostiense (le signe d’Ostie).


1254. 12 décembre, élection du pape. 20 décembre, intronisation du pape.

1255. Quéribus, le dernier château cathare, tombe. Alphonse X le Sage, roi de Castille et de Léon, ordonne de brûler les chrétiens qui se convertiraient à l’islam ou au judaïsme. Louis IX contribue à la fondation, pour sa sœur Isabelle, d’un monastère de clarisses à Longchamp. La commission d’Anagni ne condamne pas les œuvres de Joachim de Flore, mais seulement l’interprétation du franciscain Gherardo Gérard de Borgo San Donnino : Introduction à l’Évangile éternel (1254). 22 septembre, bulle Dignum Arbitramur et congruum pour la création de l'Université de Salamanque. 26 septembre, bulle Clara claris preaclara : canonisation de Claire d’Assise (+ 11 août 1253). Octobre au printemps 1256, Guillaume Dumont de Saint-Amour : Tractatus brevis de Periculis novissimorum temporum (l’œuvre sera condamnée).

1256. 9 avril, bulle constituant les l'Ordre des ermites de Saint-Augustin. Une ordonnance de Louis IX réglemente la prostitution : les prostituées doivent, pour qu’on les distingue parfaitement des honnêtes femmes, se teindre les cheveux en roux "couleur des feux de l’enfer et de la luxure" ; les "ribaudes" sont reléguées hors des murs de la cité et loin des cimetières, des églises, des lieux saints et des lieux de rassemblement ; certaines rues de Paris sont particulièrement spécialisées dans la prostitution (souvent au-delà des fortifications, d'où les termes de "bordes, bordières et bordel" 2 ; les droits des femmes sur leurs héritages et leurs dots doivent être particulièrement respectés : les femmes étant considérées comme des êtres faibles, il appartient à la justice royale de les protéger (Louis refuse qu'une femme soit punie pour les fautes de son mari). 5 octobre, bulle Romanus Pontifex : d’Anagni, le pape condamne le Tractatus brevis de Periculis novissimorum temporum de Guillaume Dumont de Saint-Amour. 30 octobre, bulle Non sine multa cordis amaritudine en faveur des ordres mendiants pour mettre un terme au combat entre les séculiers de l'Université de Paris et les ordres mendiants : les premiers trouvent que les nouveaux venus leur font une concurrence déloyale dans les chaires doctorales et qu'on ne peut concilier étude et pauvreté ; le dominicain Albert et le franciscain Bonaventure ont défendu leurs ordres devant le pape Alexandre IV qui a condamné le champion des séculiers, Guillaume de Saint-Amour.

1256-1258. A Acre, guerre civile entre partisans des Vénitiens et ceux des Génois.

1257. 13 janvier, Richard de Cornouailles est élu roi des Romains à Francfort (il est couronné le 17 mai à Aix-la-Chapelle). En février, Acte du roi Louis IX de France donnant deux maisons au collège théologique de la Sorbonne rue Coupe Gueule à Paris. Paris : 70 000 habitants. Louis IX interdit les guerres privées dans ses domaines. 4 juin, mort de Przemysl Ier de Grande-Pologne à Poznań : son frère, Boleslas le Pieux, gouverne seul sur toute la Grande-Pologne. 18 juillet, Traité de Modène entre la république de Venise et Pise contre Gênes ; Manfred Ier de Sicile, fils naturel de l’empereur Frédéric, signe un traité avec Gênes le même mois ; la guerre entre Venise et Gênes durera jusqu'en 1270.

1258. 10 février, les Mongols du petit-fils de Gengis Khan, Hûlagû Khan, prennent Bagdad, qu’ils assiégeaient depuis le 22 janvier, et massacrent tous les habitants (90 000 ?) ; le dernier calife abbasside, Al-Musta’sim, est mis à mort le 20 : cousu dans un sac, il est piétiné par des chevaux. 11 mai, à Corbeil, Traité entre la France et l’Aragon : Louis IX cède à Jacques (Ier) d’Aragon le Roussillon et le comté de Barcelone (Catalogne), Jacques cède au roi de France la Provence et le Languedoc. 10 août, Manfred est couronné roi de Sicile à Palerme après avoir fait courir le bruit de la mort de Conradin ; le pape, pour qui l'alliance avec les sarrasins est une offense grave, déclare l'annulation du couronnement de Manfred et l'excommunie.

1259. La Sorbonne reçoit une première approbation du pape. Les Mongols s’emparent de Damas et d’Alep. Affaire Enguerrand de Coucy : Louis IX veut prononcer un juste jugement (justum judicium judicare) c’est-à-dire punir Enguerrand de Coucy selon la loi du talion en le condamnant à une mort semblable à celle des 3 jeunes gens qu’il a fait pendre après qu’ils eurent chassé des lapins dans un bois lui appartenant, mais les barons font fléchir le roi qui décide que le sire de Coucy rachètera sa vie avec une amende de 10 000 livres, qu’il fera bâtir 2 chapelles où l’on fera tous les jours des prières chantées pour l’âme des 3 jeunes gens, qu’il donnera à l’abbaye le bois où les jeunes gens ont été pendus et qu’il promettra de passer 3 ans en Terre sainte (il sera dispensé de cette promesse par Raoul II de Cierrey, évêque d’Évreux, qui avait reçu pouvoir du pape, à charge néanmoins de payer encore 12 000 livres). Alexandre IV fait venir Thomas d’Aquin à Rome où il est investi de la fonction de conseiller et de maître à la cour papale. 4 décembre, au palais du Louvre, le roi d’Angleterre Henri III Plantagenêt et Louis IX signent le Traité de Paris : le futur roi de France accepte de céder la Saintonge, l’Agenais, une partie du Limousin et du Quercy ; en échange, Henri III renonce à toute prétention sur la Normandie, le Maine, l’Anjou, la Touraine et le Poitou.

Vers 1260-1280. En Espagne, Avila, le rabbin Moïse de Léon, s’inspirant des écrits de Siméon bar Yohai (IIIe s.) qui lui-même aurait reçu ces révélations du prophète Élie, rédige en araméen un des ouvrages de la Kabbale, le Sefer ha Zohar (Livre de la Splendeur).

1260. Une ordonnance de Louis IX interdit le duel judiciaire pour les procès criminels et lui substitue la preuve par témoignage. Pérouse, le dominicain Ranieri Fasani invite les habitants à se flageller pour expier (début du mouvement des flagellants). 23 mai, Bonaventure de Bagnorea, ministre général des Franciscains (1256) promulgue à Narbonne les constitutions de l'ordre. Naissance, à Parme, du groupe des Apostoliques autour de Gherardo Segarelli qui vend ses biens, distribue l’argent aux pauvres et, s’identifiant au Christ, entend revenir à une conception de l’Église primitive, avec ses apôtres errants 1. 4 juillet, Kubilay, petit-fils de Gengis khan, devient grand khan mongol. 3 septembre, victoire des Mamelouks d'Égypte sur les Mongols à la Bataille d'Aïn Djalout ; à Nazareth, début de l’installation des Franciscains. 4 septembre, les guelfes florentins sont écrasés par les gibelins siennois à la Bataille de Montaperti [après avoir été excommunié une deuxième fois par Alexandre IV, Manfred a pris la tête des gibelins (partisans de l’empereur) et a vaincu les guelfes (partisans du pape) à Montaperti] ; il s’empare de la Toscane ; il renforce ensuite sa position en mariant sa fille Constance à l’infant Pierre d’Aragon. 24 octobre, début du règne d'Al-Malik az-Zâhir Rukn ad-Dîn Baybars al-Bunduqdari, plus connu en français sous le nom de Baybars (Baïbars ou Bibars), sultan mamelouk bahrite d'Égypte (jusqu'en 1277), qui a exécuté de sa main le sultan Qutuz lors d'une chasse au lièvre.

1261. 27 février, Baybars s'empare de Césarée. 13 mars, Traité de Nymphée entre Gênes et Michel VIII Paléologue pour reprendre Constantinople aux Vénitiens. A Londres, massacres de juifs. 25 mai, mort du pape Alexandre IV. 25 juillet, Michel VIII Paléologue prend Constantinople aux croisés. 15 août, à Constantinople, Michel VIII est couronné empereur de Byzance.


Notes
1 En cette année 1260, donnée par Joachim de Flore comme début du règne des Saints, les apostoliques ont la conviction d’être le véritable ordre mendiant qui ouvrira les portes du troisième âge. Une partie des spirituels franciscains, que la papauté condamnera sous le nom de Fraticelles, leur est acquise. La secte atteint bientôt trois cents membres, auxquels s’ajoute une communauté de sœurs apostoliques, et essaime dans l’Europe entière.
2 http://fr.wikipedia.org/wiki/Histoire_de_la_prostitution_en_France

Sources


Liste des papes


Auteur : Jean-Paul Coudeyrette
Référence publication : Compilhistoire ; toute reproduction à but non lucratif est autorisée.

Date de mise à jour :
16/09/2018
ACCES AU SITE