Alexandre V, antipape 

Petros Philargès (Phylargis) ou Pierre Filargo, dit Pierre de Candie, est Crétois.
Né en 1340 dans l'Ile de Candie (Crète) de parents misérables, il est recueilli par un frère mineur qui le place dans une maison de l'Ordre.
Moine franciscain, il étudie à l'université d'Oxford puis à celle de Paris. Pendant son séjour à Paris, il soutient le camp du pape Urbain VI contre celui de l'antipape Clément VII.
Il enseigne la théologie à Pavie.
Evêque de Plaisance en 1386, puis de Vicence en 1389, il devient archevêque de Milan en 1402.
Le 12 juin 1405, il est fait cardinal par Innocent VII.
Il est élu pape le 26 juin 1409 par le concile de Pise qui a déposé le pape légitime Grégoire XII (Rome) et l'antipape Benoît XIII (Avignon) lesquels refusent de se soumettre (il y a donc 3 papes). Il est consacré le 7 juillet sous le nom d'Alexandre. L'Eglise le considère comme un antipape.
La France, l'Angleterre, la Bohême, la Prusse, le nord et le centre de l'Italie se rallient à Alexandre V.
Alexandre est sous l'influence du cardinal Baltassar Cossa auquel il doit son pontificat.
Il meurt dans la nuit du 3 au 4 mai 1410 à Bologne ; des rumeurs accuseront Jean XXIII de l'avoir empoisonné.

Prophétie de Malachie : Flagellum Solis (Le fléau du Soleil).


1409. 26 juin, à Pise, élection d'Alexandre V. 28 juin, Louis II d'Anjou fait une alliance militaire avec Florence et tente de reprendre Naples à Ladislas Ier. 7 juillet, consécration du pape. 9 décembre, l'Université d’Aix-en-Provence, crée par Louis II d'Anjou, comte de Provence, reçoit sa bulle d'investiture du pape Alexandre V. 20 décembre, Alexandre V demande à l’archevêque de Prague d’arrêter par tous les moyens l’hérésie en Bohême. 31 décembre, Paul des Ursins, commandant les forces d'Alexandre V, chasse de Rome les troupes de Ladislas Ier de Naples.

1410. 10 janvier, bulle confirmant la sentence du concile de Pise contre Grégoire XII et Benoît XIII. En janvier, les troupes d'Alexandre V prennent Rome mais il ne peut s'y maintenir et s'installe à Bologne. Nuit du 3 au 4 mai, mort du pape.


Sources

Liste des papes


Auteur : Jean-Paul Coudeyrette
Référence publication : Compilhistoire ; toute reproduction à but non lucratif est autorisée.

Date de mise à jour : 09/03/2017

ACCES AU SITE