Alexandre VII, pape.

Fabio Chigi, petit-neveu de Paul V, naît le 13 février 1599 à Sienne.
Cardinal en 1652, il est élu pape, à l'unanimité, le 7 avril 1655 et choisit le nom d'Alexandre. Il est intronisé le 16.
Alexandre VII est réputé savant et vertueux.
Il condamne le jansénisme et veut éradiquer le protestantisme qui monte en Europe.
Il déclare : « Le baptême n’est pas valide si celui qui le confère tout en observant les rites extérieurs et la forme du sacrement, prend la résolution de ne pas s’associer intérieurement à ce que fait l’Eglise ».
Alexandre VII meurt le 22 mai 1667.
On lui doit l'installation de la colonnade du Bernin sur la place Saint-Pierre.

Prophétie de Malachie : Montium custos (gardien des montagnes)


1655. 7 avril, élection du pape. 14 avril, victoire navale anglaise de Robert Blake sur Tunis à la Bataille de Porto Farina. 24 avril, massacre des Vaudois du Piémont : les Etats protestants et la France interviennent en faveur des persécutés et obtiennent, le 18 août, la signature du traité de Pignerol par lequel le duc de Savoie accorde aux Vaudois le libre exercice du culte dans l'étroite limite des hautes vallées. 10 mai, la Jamaïque est prise et colonisée par les Anglais. 22 juin, Léopold Ier, qui succède à son frère, Ferdinand IV de Habsbourg, est nommé roi de Hongrie et couronné le 27. A Paris, dans le faubourg Saint-Laurent, Vincent de Paul (1581-1660) fonde l’Hospice général des pauvres. 15 septembre, Guerre du Pêcher : 500 Andastes lancent un raid contre la Nouvelle-Amsterdam à la pointe de Manhattan.

1655-1656. En Guyenne, Révolte des Tardanizats (Tard-Avisés).

Du 23 janvier 1656 au 24 mars 1657 : Pascal, sous le pseudonyme de Louis de Montalte, écrit Les Provinciales ou Lettres écrites par Louis de Montalte à un Provincial de ses amis et aux R.R. Pères Jésuites, une série de 18 lettres dont la première est datée du 23 janvier 1656 et dans lesquelles il défend la cause janséniste ; elles sont mises à l’Index par le pape.

1656. 24 février, l’Espagne déclare la guerre à l’Angleterre. 27 avril, un édit de Louis XIV regroupe cinq hôpitaux parisiens au sein de l’Hôpital général chargé du "renfermement" des malades et des marginaux (4 000 à 5 000 personnes) ; désormais la mendicité est punie sévèrement ; Paris compte 500 000 âmes. 27 juillet, aux Pays-Bas, Baruch de Spinoza 2, blessé d’un coup de poignard, doit quitter Amsterdam : les rabbins d'Amsterdam, jugeant ses positions rationalistes et ulcérés par son concept d’un Dieu impersonnel (panthéisme), l'ont excommunié et ont obtenu son bannissement. 28 au 30 juillet, seconde Bataille de Varsovie : la Suède et le Brandebourg remportent une victoire capitale sur les troupes du roi de Pologne, Jean II Casimir Vasa, qui capitule. 9 septembre, Bataille navale de Cadix remportée par l'Angleterre sur l'Espagne. 14 septembre, Léopold Ier de Habsbourg est couronné roi de Bohême et roi de Hongrie ; il prendra l'année suivante les titres d'archiduc d'Autriche et d'empereur germanique. 16 octobre, la constitution Ad sanctam beati Petri sedem renouvelle la condamnation des 5 propositions de Jansénius. 26 octobre, après avoir déposé son frère aîné Chai, puis son oncle, Sanpet IV, Narai est couronné roi du Siam sous le titre de Ramathibodi III. En décembre, l’italien Tonti obtient une autorisation pour la première loterie-tontine, afin de permettre la construction du Pont Royal à Paris.

1656-1662. Révolte des Lustucrus (paysans du Boulonnais) qui repoussent les garnisons venues chercher les arriérés d'impôts ; la répression est terrible (exécutions et peines de galères).

1657. 23 mars, Mazarin et Cromwell signent un traité d’alliance. 2 avril, à Vienne, mort de l’empereur Ferdinand III de Habsbourg : son fils Léopold Ier lui succède. 8 mai, Cromwell, qui refuse de coiffer la couronne, accepte l’Humble Petition and Advice, qui lui permet de nommer son successeur : il choisit son fils, Richard. 31 mai, au Siège de Cambrai, Louis II de Bourbon-Condé dit le Grand Condé, fait reculer Turenne. 19 septembre, Traité de Wehlau entre la Pologne et le Brandebourg : Jean II Casimir Vasa doit renoncer à sa suzeraineté sur le duché de Prusse ; le duché de Prusse passe sous souveraineté brandebourgeoise en cas de disparition de la maison de Hohenzollern. 25 octobre, invasion turque de la Transylvanie dont le prince, Georges II Rakoczy, abandonne le pouvoir (il mourra de ses blessures le 7 juin 1660).

1658. 26 février, signature du Traité de Roskilde mettant fin aux rivalités entre la Suède et le Danemark : Frédéric III, roi de Norvège-Danemark, cède à Charles X Gustave ses provinces du sud de la Scandinavie (suite à la violation du traité par Charles X, le Danemark récupérera en 1660 le Trondheim et l'île de Bornholm avec le traité de Copenhague). Louis XIV ordonne d’emprisonner à la Salpêtrière toutes les femmes coupables de prostitution, fornication ou adultère, jusqu’à ce que les prêtres ou les religieuses responsables estiment qu’elles se sont repenties et ont changé 5. 14 juin, près de Dunkerque, Turenne, à la tête d’une coalition franco-anglaise, remporte la Bataille des Dunes sur les Espagnols et l’armée du prince de Condé. Avril/août, en Sologne, Révolte des Sabotiers contre la taille. Alexandre VII nomme vicaires apostoliques du Tonkin et de la Cochinchine : François Pallu et Pierre Lambert de La Motte ; pour se préparer des collaborateurs, ils sont amenés à fonder un séminaire spécial, en 1663 ; avec F. de Montmorency-Laval, ils fondent la Société des missions étrangères de Paris. Le pape érige la Nouvelle-France en vicariat apostolique. 31 juillet, après avoir éliminé ses frères et emprisonné son père (l’empereur Shah Jahan), Aurangzeb, ancien gouverneur du Gujarat et de Balkh (Afghanistan), devient empereur des Indes ; ce descendant des Mongols de Turquie, musulman intolérant, opprime les sikhs et les hindouistes. 1er août, à Francfort, après avoir été couronné roi de Bohême et de Hongrie, Léopold Ier de Habsbourg est couronné empereur du Saint-Empire romain germanique. 3 septembre, mort d'Oliver Cromwell qui a désigné son fils Richard comme successeur. 16 septembre, Traité d'Hadiach entre les représentants de l'union Pologne-Lituanie et l'ataman des Cosaques qui représente la Ruthénie : près d'un tiers de l'Ukraine devient le grand-duché de Russie et s'associe aux Polonais pour devenir l'union Pologne-Lituanie-Ruthénie, les Cosaques obtiennent le même statut que la Lituanie. 8 novembre, Bataille de l'Oresund : les Danois, soutenu par les Provinces-Unies, remportent une victoire capitale sur les Suédois. 20 novembre, à Middelbourg (Zélande), mort de Manoel Dias Soeiro (Menasseh ben Israël), écrivain et théologien juif, né en 1604 au Portugal, qui rédigea de nombreux ouvrages sur le judaïsme, et défendit la thèse de l'arrivée prochaine du Messie, dans des livres comme L'espérance d'Israël (1650).

1659. 14 janvier au matin, une armée portugaise, dirigée par Antonio Luis de Meneses, attaque les troupes espagnoles de Luis de Haro qui s'apprêtent à attaquer la ville d'Elvas au Portugal en la bombardant ; les pertes sont énormes du côté de l'Espagne qui capitule de 16 janvier. En février, en Afrique du Sud, début de la guerre entre les Boers, les premiers pionniers blancs néerlandais et les indigènes hottentots ou khoïkhoïs. 10 et 11 février, Charles X Gustave de Suède attaque Copenhague, mais les Suédois sont repoussés par les Danois. 25 mai, Richard Cromwell abandonne son poste de Lord Protecteur d'Angleterre, d'Écosse et d'Irlande. 16 juin, Louis XIV décide d'accorder des subventions aux émigrants qui désirent s'installer au Canada. 23 juin, Hugues de Lionne, marquis de Fresnes, est nommé Ministre d'Etat dans le gouvernement formé par Mazarin. 7 novembre, au Pays Basque, sur l’île des faisans, au milieu de la rivière Bidassoa, le premier ministre Mazarin et Luis de Haro signent le Traité franco-espagnol des Pyrénées ; fin des guerres franco-anglo-espagnoles ; la France reçoit de l’Espagne le Roussillon, la Cerdagne, l’Artois et plusieurs places fortes en Flandres et en Lorraine (Gravelines, Thionville, Montmédy et Philippeville), une partie du duché de Luxembourg et du Hainaut ; signature du contrat de mariage de Louis XIV et de l’infante Marie-Thérèse qui renoncera, pour elle et ses descendants, à tous droits sur la couronne d’Espagne moyennant une dot de 500 000 écus d’or (l’habile Mazarin sait que l’Espagne est incapable de payer une telle somme).

1660. 2 février, George Monck, commandant des forces anglaises en Ecosse, entre à Londres avec ses troupes (il mettra fin à la république). 23 février, couronnement de Charles XI de Suède. 5 avril, Turenne est nommé maréchal général par Louis XIV. 1er mai, lecture au Parlement de la Déclaration de Breda de Charles II d'Angleterre (Stuart), fils de Charles Ier et d’Henriette de France, accordant l'amnistie et la liberté de conscience aux Anglais. 2 au 12 mai, à Québec, Bataille de Long Sault : Adam Dollard des Ormeaux et 16 autres Français, ainsi que 40 alliés Hurons et 4 Algonquins, sont assiégés par 700 Iroquois, dont 500 Agniers et Onneiouts, qui finissent par s'emparer du fort. 3 mai, les souverains de Pologne, Suède, Brandebourg, et du Saint-Empire romain germanique, signent la Paix d'Oliva. 5 mai, Mgr de Laval, premier évêque de la Nouvelle-France, défend, sous peine d'excommunication, de donner des boissons enivrantes aux Indiens. 8 mai, Charles II, exilé en 1649 sous la dictature d’Olivier Cromwell, est proclamé roi d’Angleterre, d’Écosse et d’Irlande par le Parlement ; le 29 mai, il entre à Londres ; fin de la république anglaise et restauration des Stuarts ; Charles II sera couronné le 23 avril 1661. 6 juin, Traité de Copenhague : signé par le représentant de Charles XI de Suède et Frédéric III de Danemark-Norvège, il met fin à la longue guerre entre les deux royaumes scandinaves. 7 juin, mort de Georges II Rakoczy, voïévode de Transylvanie, mortellement blessé à Gyalu, le 22 mai, par les Ottomans qui ont envahi la Transylvanie ; son fils, le prince Ferenc Rakoczi Ier, ne pourra pas occuper son siège : le catholique Jean Kemény sera désigné le 24 décembre par le parti pro-autrichien, ce qui provoquera la colère du grand vizir qui fera intervenir les Tatars. 9 juin, à Saint-Jean-de-Luz, Louis XIV épouse Marie-Thérèse de Habsbourg-Espagne (d’Autriche), infante d’Espagne ; l’alliance est bénie par l’évêque de Bayonne ; bien qu’ils soient doublement cousins, le pape ne s’est pas opposé à leur union. Mazarin interdit la Compagnie du Saint-Sacrement dont les membres auraient participé à la fronde. Un voilier venu d’Egypte débarque à Marseille un premier chargement de balles de café. 12 novembre, Traité de Llivia, signé entre la France et l'Espagne, dans lequel sont détaillés les trente-trois villages de Cerdagne qui doivent appartenir au royaume de France conformément au Traité des Pyrénées ; finalement, Llivia restera une enclave espagnole dans le nouveau territoire français, car elle possède le titre de ville et non de village ; cette enclave est acceptée à la condition pour Llivia de ne jamais se fortifier.

1660-1661. En Soule (Pays Basque), révolte des bergers et des paysans contre Arnaud de Peyrer, vicomte de Tréville, dirigée par Bernard de Goyenetche, dit Matalas, curé de Moncayolle ; le vicomte de Tréville avait racheté le Vicomté de Soule après son passage chez les mousquetaires ; les Etats de Soule firent de nombreuses démarches afin de racheter leur bien ; de ce fait le Comte de Tréville entra en conflit avec la maison de Gramont ; chacun voulant percevoir les impôts au moyen de ses propres collecteurs, la population se révolta ; le curé de Moncayolle prit la défense de la rébellion sous le surnom de Matalas ; plus de 5 000 paysans armés marchèrent sur les troupes de Tréville et les battirent ; en octobre 1661, les cavaliers du roi Louis XIV mirent un terme à cette révolte ; capturé par les Mauléonnais, Matalas fut condamné à être écartelé ; suite à l’intervention de l’Evêque d’Oloron, sa peine fut commuée en décapitation.

1661. 1er janvier, l'élection de Jean Kemény III au poste de voïévode (prince) de Transylvanie est confirmée par la Diète. 12 janvier, le pape condamne la traduction du Missel romain par le docteur Voisin . 28 janvier, l’Université de Paris prend Charlemagne comme patron (sa fête sera par la suite célébrée dans toutes les écoles). 30 janvier, à Londres, à la date anniversaire de l'exécution de son père Charles Ier, Charles II d'Angleterre fait déterrer les cadavres d'Oliver Cromwell, de John Bradshaw et d'Henry Ireton, qu'il fait pendre et décapiter. 5 février, l'empereur de Chine, K’ang-Hsi (Kangxi), 6 ans, entame son règne (fin 20/12/1722) sous la tutelle de quatre régents. 9 mars, à Vincennes, mort de Mazarin ; Louis XIV fait savoir le lendemain qu’il entend gouverner seul et que "rien ne serait signé sans son commandement" ; il souligne : "Jusqu’à présent j’ai bien voulu laisser gouverner mes affaires par feu M. le Cardinal ; il est temps que je les gouverne moi-même". 23 avril, à Londres : couronnement de Charles II à l'abbaye de Westminster. 16 mai, à Paris, Lully est nommé surintendant et compositeur de la musique de la Chambre du roi (italien, il est naturalisé français en décembre). 21 juin, Traité de paix de Kardis entre la Suède et la Russie. 6 août, Traité de La Haye entre le Portugal et les Provinces Unies : les Hollandais cèdent la Nouvelle-Hollande (Brésil hollandais) aux Portugais, en échange d'une compensation financière annuelle de 8 millions de florins sur quarante ans et de la cession de Ceylan et des Moluques. 17 août, pour l’inauguration de son château de Vaux le Vicomte, Nicolas Fouquet, marquis de Belle-Isle (nommé surintendant le 7/2/1653), organise une si luxueuse et somptueuse réception en l’honneur du roi et de la reine qu’elle suscite la jalousie du monarque. 5 septembre, à Nantes, Fouquet, surintendant des finances, accusé de profits considérables, est arrêté par Monsieur d’Artagnan sur ordre de Louis XIV ; le mousquetaire du roi sera chargé d’escorter le ministre dans ses lieux d’incarcération successifs ; Colbert, qui a dénoncé les "malversations" de Fouquet, lui succède aux Finances. 8 octobre, au Tibet, Johann Grueber et Albert Dorville, deux jésuites, l'un Autrichien, l'autre Belge, visitent Lhassa. 31 octobre, Fäzil Ahmet Pacha Köprülü succède à son père, Mehmet, au poste de grand vizir ; il envahit la Hongrie en 1663. 8 décembre, Alexandre VII, dans sa constitution Sollicitudo omnium ecclesiarum, se déclare "en faveur du sentiment qui assure que l’âme de la bienheureuse Vierge Marie, dans sa création et son infusion dans le corps, fut douée de la grâce de l’Esprit saint et préservée du péché originel".

1662. 23 janvier, Jean Kemény, prince de Transylvanie, meurt à la Bataille de Nagyszölös contre les envahisseurs ottomans : les Ottomans placent Michel Ier Apafi, ou Abaffi Ier, sur le trône du royaume de Transylvanie. 21 février, James Butler, premier duc d'Ormonde, est nommé lord-gouverneur d'Irlande par le roi d'Angleterre. 24 février, François Le Tellier est nommé secrétaire d'Etat à la guerre de Louis XIV. Alexandre VII rappelle que "Liquidum non frangit jejunum !" (les boissons ne brisent pas le jeûne) ; donc, boire du chocolat liquide ne rompt pas le jeûne 1. 10-13 mars, procès des sorcières de Bury St. Edmunds au Suffolk en Angleterre : deux veuves âgées, Rose Cullender et Amy Denny, accusées de sorcellerie par leurs voisins, sont pendues le 17. 18 mars, à l’instigation de Blaise Pascal (+ 19 août), le premier système de transport en commun est élaboré à Paris : 7 carrosses sont mis en service entre la Porte Saint-Antoine et le Luxembourg. 24 avril, arrêt du Conseil accordant la liberté à toutes les personnes détenues dans les prisons de Normandie pour cause de magie et de sortilège. 19 mai, le roi Charles II d'Angleterre signe l'Act of Uniformity rétablissant l’uniformité religieuse et épurant le clergé anglican. 5 juin, à Paris, au Jardin des Tuileries, Louis XIV donne une grande fête, le Carrousel : à cette occasion, le monarque prend le soleil comme emblème. 19 août, à Paris, mort de Blaise Pascal, mathématicien, inventeur et philosophe qui laisse inachevée son œuvre philosophique la plus importante : les Pensées. 20 août, à Rome, incident entre les agents de protection de l’ambassadeur de France, le duc de Créqui, et la Garde corse du pape : des coups de feu sont tirés sur le carrosse de l’ambassadeur ; Louis XIV ordonne à l’ambassadeur de quitter Rome et éloigne le nonce de Paris ; le parlement d’Aix-en-Provence annexe Avignon au royaume de France ; voir 12 février 1664. Une Instructio du Vatican dénie force de preuve aux aveux arrachés sous la torture. Les syriaques d’Alep se rallient à Rome. Le père Nicolas Barré fonde les Sœurs de l’Instruction charitable du Saint-Enfant-Jésus (Sœurs de l’Enfant Jésus). 27 octobre, Traité de Londres : moyennant "5 millions de livres ayant cours présentement, savoir l’écu d’argent à 60 sols", le comte d’Estrades (au nom de Louis XIV) rachète Dunkerque "y compris l’artillerie et les munitions qui se trouvaient dans la place" et Mardyck au roi d'Angleterre Charles II.

1663-1670 : peste.

1663. 8 février, organisation de l'Académie de peinture par Louis XIV et Colbert. 24 février, sur le désir du roi Louis XIV, qui estime qu’elle n’a pas rempli son devoir d’assurer la colonisation de la Nouvelle-France (Canada), la Compagnie des Cent Associés cède et abandonne la Nouvelle-France au domaine royal ; elle sera administrée comme une province française. 27 mars, en Angleterre, création de la guinea, pièce de 8,29 grammes d'or (21 shilling). 13 avril, une armée ottomane quitte Edirne pour une campagne contre le Saint-Empire-Romain-Germanique ; le grand vizir Ahmed Köprülü envoie 200 000 hommes en Silésie (région s'étalant sur la Pologne, l'Allemagne et la République Tchèque), contre 25 000 soldats Impériaux et leurs alliés. 8 juin, l'armée portugaise défait les Espagnols à la Bataille d'Ameixial. 16 juillet, le parlement d’Aix-en-Provence décide l’annexion d'Avignon et du Comtat au royaume de France. En août, Colbert confie la colonisation de la Guyane à la Compagnie de la France équinoxiale. 1er septembre, Traité de Nomeny : Charles IV de Lorraine cède Marsal à Louis XIV. 25 septembre, Fazil Ahmet Köprülü prend la forteresse de Ersékujvár (Nové Zámky, en Slovaquie) qui devient un pachalik ; Presbourg est menacée puis les Turcs se retirent au-delà de Belgrade.

1664. 2 janvier, Colbert est nommé surintendant des Bâtiments, des Arts et Manufactures. 12 février, la Garde corse du pape est dissoute et une pyramide est édifiée à Rome à l’endroit où l’attentat a été commis (voir 20 août 1662) ; le cardinal Chigi, légat du pape, viendra s’excuser publiquement devant le roi le 29 juillet et la France rendra Avignon au pape. Louis XIV et le Saint-Siège approuvent l’institution du séminaire des Missions étrangères de Paris (fondées en 1663). 24 février, signature de la Patente de Turin : cette décision du Duc de Savoie Charles-Emmanuel II, prise après l’intervention d’ambassadeurs suisses, exige des vaudois l'exil de leur capitaine Josué Janavel et l'interdiction du culte à St Jean ; en échange, la liberté de culte est maintenue aux anciennes Églises des Vallées. Du 4 mai à la fin août, au Laus (commune de Saint-Etienne-du-Laus 05), presque tous les jours, Marie et l'enfant Jésus apparaissent à Benoîte Rencurel au Vallon des Fours ; le 4 mai 2008, l'évêque de Gap reconnaîtra "l'origine surnaturelle des faits vécus et relatés par Benoîte Rencurel, survenus entre 1664 et 1718". 15 mai, Traité de paix entre les Hollandais et les Amérindiens Delaware de la tribu des Esopus. 1er juillet, Charles Le Brun devient premier peintre du roi. En juillet, Armand Jean Le Bouthillier de Rancé, abbé cistercien de Notre-Dame de la Trappe, y établit une règle extrêmement austère ; en 1892, sous le pontificat de Léon XIII, les cisterciens ayant adopté la réforme trappiste seront regroupés en un seul ordre indépendant qui recevra en 1902 le nom d’ordre des cisterciens réformés de la stricte observance. 1er août, à Saint-Gotthard-sur-le-Raad (Hongrie), les Turcs sont battus par les troupes de l'Empire d'Autriche, du Royaume de France et du Saint-Empire, qui ont reçu des renforts de France et d’Allemagne. 5 août, création de la Manufacture royale de tapisserie de Beauvais. 10 août, Léopold Ier signe la Paix de Vasvár avec les Turcs qui conservent la zone entre le Raab et le lac Balaton au sud du Danube. 27 août, édit portant création de la compagnie française des Indes orientales. En septembre, au Maryland, une loi stipule que les esclaves devront servir à vie et prohibe le mariage de femmes blanches avec des noirs (les autres colonies adopteront des lois similaires). 8 septembre, le gouverneur de la Nouvelle-Néerlande, Pieter Stuyvesant, capitule et signe la reddition de la Nouvelle-Amsterdam : la ville est prise par les Anglais qui la rebaptisent "New York". 20 décembre, un arrêt de la Chambre de justice condamne Nicolas Fouquet au bannissement et à la confiscation de ses biens pour péculat et lèse-majesté : le roi commue l’exil en détention perpétuelle à Pignerol (Fouquet mourra au bout de 16 années de prison). Le duc de La Rochefoucauld, penseur janséniste, publie ses Réflexions ou Sentences et Maximes morales qui font scandale : "Nos vertus ne sont le plus souvent que des vices déguisés".

1664-1669 : querelle du Tartuffe de Molière.

1665. 12 janvier, à Castres, mort du mathématicien Pierre de Fermat. 6 février, Traité de Montmartre : Charles IV de Lorraine, contraint et forcé par les armes, cède la Lorraine et le Barrois à la France. 15 février, bulle papale prescrivant la signature du formulaire antijanséniste ; les religieuses qui refusent de le signer sont internées à Port-Royal des Champs, tandis que les "signeuses" demeurent à Paris (juillet). 4 mars, début de la deuxième Guerre anglo-hollandaise : elle oppose le Royaume d'Angleterre aux Provinces-Unies ; les Anglais sont alliés au Royaume de France et au Danemark, tandis que les Néerlandais sont soutenus par le Royaume d'Ecosse et le Münster. D'avril à septembre, dans les Landes et dans la Chalosse, Révolte contre la gabelle des Audijos (du nom de leur chef Bernard d'Audijos ou d’Audéjos, un gentilhomme de Chalosse) ou des Invisibles ; elle durera jusqu'en 1670. 31 mai, à Gaza, Sabbataï Zevi, créateur de la secte des Sabbatéens, se proclame Messie ; les rabbins le chassent de Jérusalem ; il sera arrêté le 30 décembre à Istanbul sur ordre du sultan et se convertira à l'islam. De juin 1665 à février 1666, à Londres, l'épidémie de peste, importée des Pays-Bas en novembre 1664, fait rage : 100 000 morts. 12 juin, mort du jésuite et historien belge Jean Bolland dit Johannes Bollandus (1596-1665), fondateur et pionnier de l’hagiographie moderne, qui a publié ses Acta Sanctorum, recueils de vies de saints. 13 juin, Bataille navale de Lowestoft : la flotte du Royaume d'Angleterre met en déroute celle des Provinces Unies. 17 juin, Bataille de Montes Claros ou de Vila Viçosa : l'armée du Portugal vainc l'armée espagnole. 2 août, Bataille navale de Vågen ou de Bergen remportée par les Provinces Unies (et la Norvège) sur les Anglais. 12 septembre, Daniel de Rémy de Courcelles devient gouverneur de la Nouvelle-France. 17 septembre, mort du roi d’Espagne Philippe IV : son fils, Charles II (4 ans) lui succède ; Marie-Anne assure la régence. 29 octobre, la Bataille d'Ambuila, appelée aussi Bataille de Mbwila, oppose les armées portugaises à celles de l'Empire Kongo, alors que le Portugal et l'empire Kongo sont des partenaires commerciaux depuis près de deux siècles ; les Portugais, victorieux, décapitent le roi Antonio Ier du Kongo (Nvita Nkanga). 12 décembre, Colbert devient contrôleur général des finances. 17 décembre, ordonnance royale portant sur l'application de « l'inscription maritime » sur les côtes Atlantiques : ce recensement général des gens de mer permet le recrutement forcé par classes successives.

1666. 9 janvier, Daniel de Rémy de Courcelle, gouverneur de la Nouvelle-France, se met en campagne contre les Iroquois ; plus tard dans l'année, il dirige une expédition contre les Agniers (Mohawks), détruisant villages et récoltes : les Iroquois se rendent alors aux conditions fixées par les Français. 20 janvier, au Val-de-Grâce qu’elle a fait construire, mort d'Anne d’Autriche (cancer du sein). 22 janvier, Saint-Germain-en-Laye devient la résidence principale du roi. 31 janvier, mort de Shâh Jahân, prisonnier de son fils Aurangzeb dans le fort rouge d’Agra ; il fut empereur moghol d'Inde jusqu'en 1658 et fit construire le Taj Mahal, destiné à son épouse préférée Mumtâz Mahal, morte en mettant au monde leur quatorzième enfant en 1631. En mai, à Smyrne, Sabbataï Zevi, autoproclamé Messie en 1648 et emprisonné sur ordre du sultan, se convertit à l’islam. 11 juin, Bataille navale des Quatre Jours remportée par les Néerlandais sur les Anglais. Révolte des Angelets : suite au Traité des Pyrénées signé en 1659, la région du Roussillon est devenue française ; les paysans n'acceptent pas cette nouvelle souveraineté et les impôts qui l’accompagnent. L’ensemble de la Basilique et de la place Saint-Pierre est achevé sous la direction du Bernin. 17 juin, le pape fait placer la chaire de Pierre dans le monumental baldaquin du Bernin à l’intérieur de la basilique Saint-Pierre. Alexandre VII légitime l’existence, au sein de l’Ordre cistercien, de 2 observances : l’une mitigée (la commune observance), l’autre pratiquant l’abstinence perpétuelle (la stricte observance). Dans la paroisse de Francfort, le pasteur Philippe Jacob Spener développe le piétisme (du latin pietas qui a donné piété) dans le luthéranisme allemand : le piétisme reproche à l’orthodoxie protestante de faire de la religion un ensemble de confessions de foi dans lesquelles la piété et la sensibilité personnelle du croyant n’ont pas de place. 29 juillet, début de la construction du port de Sète. 2 au 6 septembre, grand incendie de Londres. 14 septembre au 14 octobre, à Québec, le Marquis Alexandre de Prouville de Tracy, avec 1 000 hommes de l'armée régulière, 600 recrues (soldats nouvellement arrivés) et 100 Hurons et Algonquins, mène une guerre brutale contre des tribus iroquoises, détruisant leurs cultures et leurs villages, en particulier contre la nation mohawk (qui finira par s'allier aux Anglais) ; il saisit leurs territoires au nom du roi de France et force les Mohawks à se convertir à la religion catholique et à adopter la langue française telle qu'enseignée par les missionnaires jésuites ; le traité qui s'ensuit (8 juillet 1667) reconnaît la souveraineté du roi de France et assure à la colonie 16 années de développement pacifique. 17 septembre, mort de Philippe IV d’Espagne : son fils Charles II (4 ans) lui succède ; sa mère, Marie-Anne d'Autriche, occupera le poste de régente jusqu'en 1675. 14 octobre, édit royal ordonnant la construction du Canal des Deux Mers (ou Canal du Midi), Canal royal de Languedoc (achevé en décembre 1682). 11 décembre, un édit de Colbert place la police sous l’autorité de Gabriel-Nicolas de La Reynie (la police était auparavant annexée à justice). 22 décembre, concrétisant le projet de Colbert de créer une académie générale, un petit groupe de savants (géomètres, médecins et physiciens) est assemblé dans la bibliothèque du roi ; le 20 janvier 1699, Louis XIV donnera à la compagnie son premier règlement ainsi que son titre d’Académie royale des Sciences et l’installera au Louvre.

1667-1668. Guerre de Dévolution : à la mort de Philippe IV d’Espagne en 1665, Louis XIV revendique les droits de sa femme à la succession d’Espagne puisque la dot de 500 000 écus n’a pas été versée.

1667. 1er janvier, le père jésuite Kircher, dans Magneticum naturae rerum sive disceptatio physiologica, analyse les trois règnes de la nature et montre que tous les mouvements des choses, toutes les actions des êtres se font par sympathie et antipathie, attraction et répulsion, Dieu étant "l’aimant central de la nature entière" ; Kircher attribue à chacune des personnes de la Trinité une des trois forces caractérisant l’aimant : au Père, qui "embrasse toutes choses en lui en tant que source abyssale de tous les êtres et lie à lui le cœur de tous les hommes, convient la force attractive (vis attractiva)" ; au Fils, qui, Logos et Sagesse, est la raison de toutes choses, la "force qui dispose (vis dispositiva)" ; à l’Esprit-Saint, qui est amour, la "force de connexion (vis connectens)". 9 février, le Traité (ou Trêve) d'Androussovo marque l'arrêt des conflits entre le Tsarat de Russie et la République des Deux Nations 3 : la Pologne abandonne les voïvodies de Smolensk et de Czernihów et admet le contrôle de la Russie sur l'Ukraine de la rive gauche ; l'ouest de l'Ukraine et la Biélorussie passent sous le contrôle de la Pologne 4. 10 au 19 février, Louis XIV conquiert la Franche-Comté. En avril, Ordonnance de Saint Germain en Laye (Code Louis) de Louis XIV imposant la signature des actes de baptême par les parrains et marraines (éventuellement par le père), des actes de mariage par les conjoints et les témoins, et des actes de sépulture par deux parents ou amis présents. 8 mai, Début de la Guerre de Dévolution (fin en 1668) opposant la France à l'Espagne : à la mort de Philippe IV d'Espagne, son beau-père, Louis XIV requiert, au nom de son épouse Marie-Thérèse, une partie des Pays-Bas ainsi que de la Franche-Comté ; de mai à septembre, après une succession de sièges, les Flandres sont conquises par les armées de Turenne, jusqu’à Alost (Charleroi, Tournai, Douai, Courtrai et Lille). 22 mai, mort du pape. 5 juin, assassinat de l'arrière-petite-nièce de Nostradamus, Diane de Joannis de Chateaublanc, qui a déshérité son mari au profit de ses enfants, par ses deux beaux-frères : Henri dit l'abbé et Bernardin, le chevalier de Ganges.


Notes
1 Le Chocolat - Pour la petite histoire, meileurduchef.com. En 1569, le pape Pie V avait déclaré que les boissons chocolatées n'étaient pas des aliments et qu'elles pouvaient même rendre ivre pendant le jeûne religieux (http://lucid-state.org/wiki/Theobroma_cacao).
2 Principes de la philosophie de Descartes, Traité théologico-politique, l’Ethique
3 République fédérale aristocratique formée en 1569 à partir du Royaume de Pologne et du Grand-Duché de Lituanie. http://fr.wikipedia.org/wiki/R%C3%A9publique_des_Deux_Nations
4 http://www.linternaute.com/histoire/jour/evenement/9/2/1/a/56646/0/le_traite_d_androussovo.shtml
5 http://fr.wikipedia.org/wiki/Histoire_de_la_prostitution_en_France

Sources


Liste des papes


Auteur : Jean-Paul Coudeyrette
Référence publication : Compilhistoire ; toute reproduction à but non lucratif est autorisée.

Date de mise à jour : 22/05/2017

ACCES AU SITE