Anaclet II, antipape

Pietro Pierleoni, cultivé, naît à Rome dans une famille de banquiers israélites convertis.
Il est moine clunisien puis cardinal.
A la mort du pape Honorius II, dans la nuit du 13 au 14 février 1130, les cardinaux sont divisés en deux clans : les partisans des Frangipani (17 cardinaux) élisent, le 14, le cardinal Papareschi qui prend le nom d'Innocent II, tandis que, quelques heures plus tard, ses adversaires (la noblesse romaine soutenue par Roger II de Sicile) désignent le cardinal Pierleoni qui choisit le vocable d'Anaclet II. Ils sont intronisés le 23 février (Innocent à Sainte-Marie-Nouvelle, et Anaclet à la Basilique Saint-Pierre). Bernard de Clairvaux reproche à Anaclet ses origines juives : il écrit qu'il considère comme une injure que la "race juive puisse occuper le siège de saint Pierre".
Le 19 octobre 1131, au concile de Reims tenu par Innocent II et Bernard, les évêques d’Angleterre, de Castille et d’Aragon reconnaissent le vrai pape et excommunient Anaclet II.
Anaclet II est excommunié par le concile de Pise en 1134.
Il meurt le 25 janvier 1138.


Sources

Liste des papes.


Auteur : Jean-Paul Coudeyrette
Référence publication : Compilhistoire ; toute reproduction à but non lucratif est autorisée.

Date de mise à jour : 22/03/2019

ACCES AU SITE