Anastase Ier, pape

Anastase, né à Rome dans la famille des Massimi, est pape du 27 novembre 399 au 19 décembre 401 (+).
Il condamne les doctrines d'Origène et les donatistes ; plus modéré que Jérôme contre Origène, il se montre plus ferme envers les donatistes de l'Eglise en Afrique.
Il censure les ouvrages qui ne correspondent pas à la cosmologie chrétienne (la censure chrétienne sera souvent appelée "anastasie").
Cependant, il est un homme de conciliation et se montre très attentif au retour paisible des chrétiens qui, devant la persécution, ont cédé par faiblesse : nous avons de lui quelques lettres qui témoignent de cette miséricorde très fraternelle 1.
Il réconcilie les Eglises de Rome et d’Antioche.
Il décide que les prêtres doivent se lever et tenir la tête inclinée durant la lecture de l'Évangile 2.
Il meurt le 19 décembre 401 ; il est enterré à Rome, sur la via Ostiense, au-dessus des catacombes de Saint-Pontien. Son fils lui succède sur le trône de Pierre : Innocent Ier.
Saint Anastase Ier est fêté le 19 décembre.

Jérôme de Stridon a loué son esprit de pauvreté ("homme de très riche pauvreté") et sa sollicitude apostolique.


399. 27 novembre, élection du pape.

Vers 400. Fin de la période climatique chaude de l’époque romaine (250 av. J.-C. à 400 apr. J.-C.) qui favorisa le peuplement, le trafic et l’économie.

400. En Autriche, Vienne (Vindobona) est dévastée par les Wisigoths. A Constantinople, le peuple soulevé massacre les troupes du général goth Gaïnas : l'empereur d'Orient Arcadius soutient alors le parti anti-barbare. Fondation de Lérins par Honorat. 7 septembre, le concile de Tolède impose le célibat des prêtres pour le clergé d’Occident, condamne le priscillianisme et défend aux vierges consacrées à Dieu toute familiarité avec un confesseur (par confesseur, il faut entendre le chantre ou le psalmiste) ; le dix-septième canon précise : « Celui qui, étant marié, a en même temps une concubine, ne pourra pas communier. Quant à celui qui n’est pas marié et qui a une concubine à la place d’une épouse, il ne sera pas privé de la communion ». Le concile de Rome, présidé par le pape Anastase, décide que les clercs ou évêques donatistes ne conservent point leurs dignités et fonctions lorsqu’ils rentrent dans le sein de l’Eglise catholique.

401. 3 janvier, après sa victoire sur Gaïnas et ses fédérés goths, réfugiés sur la rive gauche du Danube après leur fuite de Constantinople, le chef hun Uldin envoie la tête de Gaïnas comme cadeau à Constantinople ; l'empereur d'Orient Arcadius envoie de riches présents au chef Hun Uldin en remerciement de sa victoire sur le Goth Gaïnas et s'allie ouvertement avec les Huns. En été, des Quades, Vandales, Silingues et Marcomans attaquent la Pannonie, le Norique et la Rhétie ; ils sont chassés à l'automne par Stilicon, régent de l'Empire romain d'Occident. 13 septembre, concile de Carthage auquel participe Augustin : il confirme le concile de 390 qui avait défendu l'usage du mariage aux évêques, prêtres et diacres sous peine d'être déposés. 22 septembre, le concile de Turin est réuni pour régler le différend des évêques de Vienne et d’Arles au sujet de la primatie. 18 novembre, Alaric, roi des Wisigoths, allié au chef ostrogoth Radagaise, envahit l'Italie ; il est battu par le consul Stilicon à Pollentia (402) et à Vérone (403) et contraint à regagner l'Illyricum. 19 décembre, mort du pape. 21 décembre, Innocent Ier succède à son père, Anastase Ier.


Notes
1 http://nominis.cef.fr/contenus/saint/282/Saint-Anastase-Ier.html
2 http://fr.wikipedia.org/wiki/Anastase_Ier_(pape)

Sources


Liste des papes.


Auteur : Jean-Paul Coudeyrette
Référence publication : Compilhistoire ; toute reproduction à but non lucratif est autorisée.

Date de mise à jour : 25/12/2018

ACCES AU SITE