Benoît IX

Théophylacte, fils d'Albéric III, comte de Tusculum, et neveu de Benoît VIII et de Jean XIX, naît vers 1012 dans le Latium.
Ce laïc, élu pape le 21 octobre 1032, prend le nom de Benoît.
Benoît IX soutient les ordres monastiques.
Sur l'initiative de Pierre Damien, il dépose deux évêques considérés comme simoniaques.
En septembre 1044, il est chassé par le peuple de Rome indigné de ses dérèglements ; il récupèrera le siège papal 2 fois : en 1045 et 1047.
Il meurt en 1055 ou 1056.

Il a été considéré comme sorcier.


1032. 21 octobre, élection du pape. 22 octobre, intronisation du pape.

1034. 11 avril, mort de Romain III Argyre, empereur d’Orient : sa femme Zoé l'a fait assassiner pour que monte sur le trône son amant Michel IV.

1035. 12 novembre, Shaftesbury (Angleterre), mort du Danois Knud le Grand : l’Empire danois composé du Danemark, de la Norvège et de l’Angleterre sera partagé en trois et, en 1042, les Saxons prendront le pouvoir en Angleterre.

1037. Espagne, Ferdinand Ier de Navarre, dit le Juste, annexe le Léon à la Castille. Conrad II le Salique dépose Aribert, archevêque de Milan, que le pape excommuniera l'année suivante.

1038. 18 janvier, Guerre de l'archevêque de Bourges : une milice pour la paix de Dieu formée en 1031 par l'archevêque Aymon de Bourbon est massacrée par le vicomte de Déols à Châteauneuf-sur-Cher. Babylone, fin des académies juives. En été, prise de Messine et victoire byzantine sur les musulmans de Sicile à Rametta ; reconquête de l'Est de la Sicile des Kalbides jusqu'en 1043 par le byzantin Georges Maniakès à la tête de troupes comprenant de forts contingents normands (Syracuse, Taormina). 15 août, mort d'Étienne Ier de Hongrie 2 : selon les Annales d'Altaich, à la mort de son fils et unique héritier Imre ou Émeric (1031), il aurait fait crever les yeux et plomber les oreilles (Chronica Hungarorum) 3 de son cousin Vazul, prince aîné de la dynastie arpadienne, et exiler les fils de ce dernier en Pologne puis désigner comme héritier Pierre, le fils vénitien de sa sœur.

Vers 1040. Le chinois Bisheng invente les caractères typographiques mobiles (en argile).

1040-1041. Les évêques de Provence proclament à Arles la Trêve de Dieu (Treuga Dei) : pas d’acte de belligérance durant l’Avent et le Carême, ni du mercredi soir au dimanche matin, ni les jours de fête, on ne se bat plus que 90 jours par an.

1041. Les conciles de Nice et de Montriond (près de Lausanne) instituent la Trêve de Dieu. 10 décembre, Michel V succède à son oncle Michel IV et exile Zoé ; au bout d’un règne de 5 mois, Michel V, débauché, sera renversé par le peuple : on lui crèvera les yeux et on l'enverra dans un monastère.

1042. Empire byzantin : Zoé porte au pouvoir, son 3e mari, un sénateur, Constantin X Monomaque. 8 juin, Edouard III le Confesseur est rappelé de son exil en Normandie pour monter sur le trône d’Angleterre. Canonisation de Siméon, évêque de Trèves.

1043. 3 avril, Pâques, Édouard le Confesseur est couronné roi d'Angleterre à Winchester. Fondation de l’abbaye bénédictine de La Chaise-Dieu (43) par Robert de Turlande.

1044. En septembre, les Romains (notamment les Stephani), indignés des dérèglements de Benoît IX (orgies homosexuelles, rapines et cruautés) et ruinés par ses exactions, le chassent et élisent à sa place Sylvestre III (consacré le 20-1-1045).

1045. 10 mars, Benoît IX, qui a excommunié Sylvestre III, le chasse de Rome et reprend le trône pontifical. 1er mai, Benoît abdique (pour se marier selon certains auteurs) en faveur de son parrain Grégoire VI contre une pension de 1 500 livres.

1047. 8 novembre, après la mort de Clément II (9 octobre), Benoît IX (qu'on accusera d'avoir fait empoisonner Clément II) prend le Saint-Siège, pour la 2ème fois, en rentrant à main armée dans le Vatican.

1048. 16 juillet, sur ordre de l’empereur, Benoît IX est chassé de Rome par le comte Boniface de Toscane, au profit de Damase II qui meurt le 9-8-1048 et auquel succède, le 2 février 1049, Léon IX qui excommunie Benoît IX et les siens.

1054. 19 avril, Rome, Léon IX, malade, meurt au milieu de l’après-midi. Benoît IX tente une dernière fois, mais en vain, de remonter sur le Siège apostolique ; il va alors s’enfermer dans le monastère de Grotta-Ferrata où il mourra, entre le 18 septembre 1055 et le 9 janvier 1056 1, épuisé par la débauche.


Notes
1 http://fr.wikipedia.org/wiki/Beno%C3%AEt_IX
2 "Sois humble pour que ce soit Dieu qui t'élève, ici-bas et dans le monde futur. Sois modéré et ne châtie ni ne condamne personne outre mesure. Sois doux, pour ne jamais violer la justice. Aie le cœur noble et n'inflige jamais de honte à qui que ce soit, par un premier mouvement" (Saint Etienne Ier de Hongrie– Conseils à son fils Emeric).
3 https://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89tienne_Ier_de_Hongrie

Sources

Liste des papes.


Auteur : Jean-Paul Coudeyrette
Référence publication : Compilhistoire ; toute reproduction à but non lucratif est autorisée.

Date de mise à jour : 22/03/2017

ACCES AU SITE