Benoît XI

Niccolo (Nicolas) Boccasino, fils d’un notaire impérial de Trévise, naît en 1240.
Il est instruit par son oncle, un prêtre.
A 14 ans il entre comme novice chez les Frères Prêcheurs.
En 1296, Nicolas de Trévise devient le Maître général de l'Ordre des Frères Prêcheurs.
Il écrit ses admirables Commentaires sur le Psautier, sur Job et sur l'Apocalypse, ses Commentaire sur saint Matthieu, son livre De Ritibus, trois lettres aux Frères de son ordre, les Actes de ses légations et le recueil de ses Sermons.
Il est nommé cardinal-prêtre de Sainte-Sabine par Boniface VIII le 5 décembre 1298.
En 1300 il est promu cardinal-évêque d'Ostie et de Velletri.
Le 13 mai 1301, il est fait légat de Hongrie.
Elu pape le 22 octobre 1303, il choisit le nom de Benoît en souvenir, dit-il, de son prédécesseur Benoît Cajetan (Boniface VIII) ; il est intronisé le 27.
Dans une lettre écrite suite à son élection, l'Eglise de Perse le reconnaît comme "chef universel". 2
Benoît XI affermit la paix dans l’Eglise et restreint les pouvoirs de l’Inquisition.
Il tente de mettre un terme aux luttes intestines en Toscane.
Il réprime les scandales qui souillent les Eglises de Dalmatie et de Serbie.
Il estime qu’on ne doit parler que du "bienheureux" Charlemagne, son nom ne figurant pas au Martyrologe romain.
Il meurt à Pérouse en Ombrie le 7 juillet 1304 (peut-être empoisonné par des figues apportées par une inconnue ; on accusa également le frère mineur Bernard Délicieux, adversaire de l’inquisition, d’avoir empoisonné le pape dont il avait annoncé la mort).
Il est béatifié par Clément XII en 1736.
"(...) Il fut remarquable par sa bienveillance et sa douceur, redresseur des querelles et ami de la paix. Il promut, pendant un bref pontificat, la paix de l’Église, la restauration de la discipline et le développement de la religion." 1

Prophétie de Malachie : Concionator patareus (Le prêcheur de Patare).


1303. 22 octobre, élection du pape (il est sacré le 27). Charles, roi de Sicile, bat les Sarrasins à Lucera que le pape rebaptise Sainte-Marie de la Victoire (16 novembre). 23 décembre, le pape fait rentrer en grâce Pierre et Jacques Colonna en levant l'excommunication qui frappe la famille Colonna suite à l’attentat d’Anagni commis contre son prédécesseur Boniface VIII.

1303-1307. Comptant bientôt 4 000 partisans, Dolcino et sa compagne, Margarita de Trente, organisent la guérilla dans les régions de Novare et de Verceil ; le mouvement des apostoliques dulcinistes prend une allure de jacquerie et résistera à plusieurs expéditions militaires que Clément V assimilera à des croisades et enrichira d’indulgences. Vaincus par la famine, les dolciniens seront écrasés le 23 mars 1307. Dolcino et Margarita subiront les supplices les plus odieux. Dolcino sera brûlé le 1er juin 1307.

1304. 14 janvier, le pape annule un certain nombre de décisions prises sans le consentement du Sacré-Collège par Boniface VIII. 25 mars, une bulle délie Philippe le Bel "de toutes les censures ecclésiastiques" et accorde le pardon à tous les Français compromis dans l'affaire d'Anagni, exception faite du chancelier Guillaume de Nogaret. 13 avril, le pape, menacé à Rome par les Colonna triomphants, se réfugie à Pérouse. 13 mai, le pape délivre officiellement le roi de France des "liens de l'excommunication" (la nouvelle parvient à Paris le 28 juin). 7 juin, le pape fulmine la bulle d'excommunication Flagitio sum scelus contre Sciarra Colonna, Guillaume de Nogaret, Rinaldo et leurs compagnons qui ont coopéré à l'attentat d'Anagni commis contre son prédécesseur Boniface VIII. 7 juillet, Pérouse, mort du pape.


Vacance du Saint-Siège

1304
. 18 août, les Flamands sont battus à Mons-en-Pévèle près de Lille. 2 septembre, Rainier Ier Grimaldi, au service de Philippe IV le Bel, détruit la flotte flamande devant Zeriksee et reçoit le titre d’Amiral de France.

1305. 4 avril, mort de la reine Jeanne de Navarre : par son testament, elle fonde à Paris le Collège de Navarre pour les pauvres étudiants champenois ; son fils, Louis le Hutin, héritier de la couronne de France, devient roi de Navarre sous le nom de Louis Ier de Navarre ; il est couronné, le 1er octobre 1307, en la cathédrale de Pampelune. 5 juin, élection du pape CLÉMENT V.


Notes
1 http://nominis.cef.fr/contenus/saint/1459/Bienheureux-Benoit-XI.html
2 http://nouvl.evangelisation.free.fr/martyrologe_07.htm#7_juillet

Sources


Liste des papes


Auteur : Jean-Paul Coudeyrette
Référence publication : Compilhistoire ; toute reproduction à but non lucratif est autorisée.

Date de mise à jour :
27/09/2017
ACCES AU SITE