Boniface II

Boniface II, archidiacre romain d’origine goth (fils de Sigisbald), est désigné par son prédécesseur Félix IV alors que Dioscore, soutenu par le parti byzantin, est élu par le clergé romain hostile aux Goths.
Pontificat du 22 septembre 530 au 17 octobre 532 (+).
Boniface consacre l’église dédiée à st Michel sur le mont Gargano, église qui est devenue le rendez-vous de nombreux pèlerinages, et où se sont opérés de grands miracles.
En 531, voulant choisir son successeur, il réunit en synode les évêques et les prêtres de la métropole et les force à prêter le serment qu’ils éliront après lui le diacre Vigile, son favori, mais cet acte soulève les plus vives protestations et Boniface se voit contraint de déclarer nulle la décision qu’il a imposée.
Boniface est enterré à Saint-Pierre le 17 octobre 532 1.
Son image a été ternie par ses démêlés avec le Sénat Romain. Cependant, il a été estimé pour sa charité, en particulier envers les pauvres de Rome, au cours d'une disette.


530. 22 septembre, consécrations simultanées de Boniface II dans la basilique de Constantin et de Dioscore au Latran. 27 septembre, passage de la comète de Halley. 14 octobre, décès de Dioscore. En décembre, Boniface condamne la mémoire de Dioscore et force les électeurs de ce dernier à se rétracter (mais Agapet Ier, pape en 535, réhabilitera Dioscore, ce qui amènera certains à le considérer comme pape légitime).

531. 25 janvier, par sa lettre Per filium nostrum adressée à Césaire d’Arles, Boniface confirme les décrets du 2e concile d’Orange (529) qui mettent fin à la controverse semi-pélagienne. 19 avril, bataille de Callinicum en Ibérie : le général byzantin Bélisaire est vaincu par les Perses du général Azarethes. A Bethléem, Justinien restaure la basilique. A Noyon, l'évêque Médard ou Mars (+560) accueille la reine Radegonde qu’il consacre à Dieu puis il évangélise les Flandres (disciple de Remi, il devient évêque de Vermand, près de Saint-Quentin, mais, son siège épiscopal étant détruit par les invasions barbares, il le transférera à Noyon). 8 septembre, le roi sassanide de Perse Kavadh Ier (+13 septembre), malade, désigne son fils Khosro Ier pour lui succéder. 1er octobre, bataille de Burgscheidungen, sur l'Unstrut : les francs du roi de Reims, Thierry Ier, conquièrent la Thuringe. Childebert Ier et ses frères luttent contre les Wisigoths d'Amalaric : Childebert prend Pampelune ; en décembre 231 Amalaric est assassiné à Barcelone par ses soldats et Theudis, un général Ostrogoth, devient roi des Wisigoths. 7 au 9 décembre, au cours d'un synode romain, il est fait état de documents prouvant les droits du Saint-Siège sur l'Illyrie.

532. 11 au 18 janvier, Sédition Nika : émeutes et incendies, émeute à l'hippodrome de Constantinople, incendie du prétoire (le feu s'étend au Palais et à Sainte-Sophie), incendie du cirque ; aux cris de Nika ! Nika ! (Victoire), le peuple proclame Hypatios (neveu d’Anastase Ier) empereur ; Narsès et la garde goth de Bélisaire réprime la sédition contre l'empereur Justinien : les factions du cirque sont écrasées, des milliers de spectateurs égorgés ; Hypatios est mis à mort le 19 ; Justinien reconstruit Sainte-Sophie (architectes : Anthémios de Tralles et Isidore de Milet). A Baalbek, une église est dédiée à la Vierge Marie. Les Francs attaquent le petit royaume burgonde : Childebert Ier et Clotaire Ier écrasent les derniers défenseurs à la bataille d'Autun ; Vienne, résidence des rois burgondes, est prise par les Francs ; les soldats de Thierry Ier menaçant de l’abandonner car il a refusé de s’allier à ses frères contre les Burgondes, il les apaise en les emmenant dans sa province d’Auvergne qu'ils mettent à feu et à sang. En septembre, l'empereur perse Khosro Ier et Justinien s'engagent à une "paix éternelle". 17 octobre, Boniface est enterré à Saint-Pierre 1.


Note
1 http://www.newadvent.org/cathen/02660a.htm

Sources


Liste des papes


Auteur : Jean-Paul Coudeyrette
Référence publication : Compilhistoire ; toute reproduction à but non lucratif est autorisée.

Date de mise à jour : 04/03/2017

ACCES AU SITE