Boniface IX

Pietro Tomacelli naît vers 1355 à Naples.
Elu pape le 2 novembre 1389, ce noble napolitain choisit le nom de Boniface ; il est intronisé le 9.
Pendant son pontificat, les antipapes Clément VII et Benoît XIII tiennent leur cour papale à Avignon sous la protection de la monarchie française.
Ursuline (+1410), une jeune fille de Parme en Émilie-Romagne, visionnaire, se déplace entre Rome et Avignon pour exhorter le pape Boniface IX et l'antipape Clément VII à faire cesser le schisme papal.
Intransigeant, Boniface règne sur Rome doté d’un pouvoir presque absolu : il réussit à supprimer l'indépendance de la Commune de Rome et à y établir son pouvoir temporel.
Il renforce les Etats pontificaux en reprenant le contrôle sur les châteaux et les villes des États pontificaux.
Il exige la levée d’impôts supplémentaires et ramène Naples (qui soutenait les papes d’Avignon) sous la juridiction des papes de Rome.
Il fonde l’université de Ferrare en 1391 et celle de Fermo en 1398.
Il canonise Brigitte de Suède le 7 octobre 1391.
Il meurt à Rome le 1er octobre 1404.
On lui attribue l’institution des Annates (impôt perçu par le Pape sur les bénéfices ecclésiastiques, à chaque vacance du siège doté) bien que leur existence soit attestée sous le pontificat d'Alexandre IV.
On lui a reproché simonie et cupidité : vente d’indulgences et enrichissement de sa famille.

Prophétie de Malachie : Cubus de mixtione (le cube de mélange).


1389. 2 novembre, élection du pape.

1390. 19 avril, mort du roi d'Écosse Robert II Stuart : son fils, Robert III, lui succède. 29 mai, à Gaeta, Boniface IX fait couronner Ladislas roi de Naples avec l'espoir qu'il expulsera les forces angevines du sud de l'Italie. Le duc Louis II de Bourbon conduit une croisade contre Africa (al-Mahdiya), le repaire des pirates tunisiens, qu’il ne parvient pas à enlever. Un bref de Boniface IX au clergé de Bavière recommande de faire sonner à l'aurore les cloches des églises comme on le fait déjà à Rome et dans toute l'Italie. 9 octobre, Henri III, fils de Jean Ier, succède à son père sur le trône de Castille et de Leon.

1391. 16 février, à Constantinople, mort (goutte) de Jean V Paléologue, empereur byzantin : son fils Manuel II Paléologue lui succède. 6 juin au 7 août, mouvements anti-juifs en Espagne (Séville où 2 synagogues sont converties en églises, Tolède, Valence, Barcelone), à cause de la disette et de l’épidémie dont on les rend responsables ; massacres de juifs (des milliers de tués dont 4 000 à Séville), baptêmes forcés, pillages, incendies ; les émeutes atteindront leur paroxysme le 5 août lorsque des marins castillans mettront le feu aux quartiers juifs et tueront des centaines d'habitants. 25 juillet, le comte Jean III d'Armagnac et de Rodez, successeur de Jean II, appelé par les Florentins pour combattre contre les Milanais, est tué au combat à Alexandrie dans le Piémont. 1er novembre, début du règne d'Amédée VIII de Savoie dit le Pacifique.

1392. 11 février, couronnement de l'empereur byzantin Manuel II Paléologue, fils de Jean V Paléologue. 14 juin, attentat manqué de Pierre de Craon, surnommé Le Grand, contre le connétable de France, Olivier de Clisson, qui est seulement blessé par un coup d'épée ; Charles VI déclare la guerre à Jean IV de Bretagne qui refuse de lui livrer Pierre de Craon. 21 octobre, Go-Komatsu, de son vrai nom Motohito, devient le 100e empereur du Japon.

1393. Année exceptionnellement chaude en Europe. 7 mars, mort de Boguslaw VI, duc de Poméranie : son frère ainé, Warcislaw VI, lui succède à la tête du duché de Wolgast. 20 mars, Venceslas IV de Bohême, fils de l'empereur Charles IV, entre en conflit avec l'archevêque de Prague qui veut collaborer avec les seigneurs ; pour montrer son désaccord, Venceslas IV fait arrêter, torturer et jeter dans la Vltava, le vicaire général, Jean de Nepomuk (st Jean Népomucène). 28 avril, la Trêve de Leulinghem, signée entre la France et l'Angleterre en 1389, est prorogée jusqu'au 29 septembre 1394 ; le 27 mai, elle sera prolongée pour quatre ans jusqu'au 28 septembre 1398 ; le 9 mars 1396, elle sera prolongée pour 28 ans à partir de septembre 1398.

1394. 29 novembre, Séoul devient la capitale de la Corée.

1395. 3 juin, mort du tsar de Bulgarie, Ivan Chichman III, décapité avec une centaine de nobles de Veliko Tarnovo sur ordre du sultan Bayezid Ier qui annexe la Bulgarie. 29 août, mort d'Albert III d'Autriche : son fils Albert IV de Habsbourg lui succède.

1396. 9 mars, la Trêve de Leulinghem est prolongée pour 28 ans à partir de septembre 1398. 26 avril, mort d'Étienne de Perm : ce moine de Rostov s’installa au milieu des Zyrianes (Tartares), composa pour eux un alphabet et traduisit dans leur langue, des livres liturgiques. 19 mai, Jean Ier, l'Amateur de la gentilhommerie, 15e roi d'Aragon, meurt d'un accident de chasse : son frère, Martin l'Humain, lui succède. 23 juillet, Éric de Poméranie est proclamé roi de Suède par Marguerite Ire de Danemark qui assure cependant la régence du royaume. 27 août, début de la construction de la Chartreuse de Pavie. 25/28 septembre, Bataille de Nicopolis en Bulgarie, sur le Danube : les croisés hongrois, vénitiens et franco-bourguignons et des chevaliers teutoniques, conduits par le roi Sigismond de Hongrie, Jean Sans Peur, le comte de Nevers et Philippe d’Artois, sont écrasés par les Turcs de Bayazid Ier et les Serbes de Stefan Lazarevic ; l'amiral Jean de Vienne est tué et Jean Sans Peur, fils du duc de Bourgogne, est fait prisonnier : il sera libéré contre une rançon de 200 000 florins. Gerson : De schismate et papatu (Du schisme et de la papauté).

1397. 27 février, en Hongrie, Conspiration de Lackfi et des rebelles de Slavonie qui tentent de destituer le roi Sigismond ; la conspiration est déjouée par la ligue Garai-Kanizsai ; Lackfi et bon nombre de ses hommes sont tués ; mais les vainqueurs, Kanizsai et le nouveau palatin Detre Bebek, veulent soumettre le roi à leur parti et exigent, entre autres, le limogeage des conseillers étrangers ; Sigismond, qui refuse, sera jeté en prison en 1401. 28 février, le concile de Londres condamne 18 articles tirés du Dialogue de Wyclif (1328-1384). 28 mars, les Anglais restitue Brest au duc Jean IV de Bretagne. 17 juin, après avoir été proclamé par Marguerite Ire de Danemark le 23 juillet 1396, Éric de Poméranie est sacré roi de Norvège, de Danemark et de Suède ; il ne régnera pourtant sur ces royaumes qu'à la mort de Marguerite Ire, cette dernière assurant la régence des trois royaumes jusqu'en 1412. 11 juillet, Thomas de Woodstock, l'oncle de Richard II d'Angleterre, est arrêté pour avoir critiqué la nouvelle trêve signée entre la France et l'Angleterre et également le mariage du roi avec Isabelle de Valois, la fille du roi de France Charles VI : il sera exécuté pour trahison sans aucun procès. 7 août, à Bourg-en-Bresse, Othon III de Grandson, seigneur de Sainte-Croix, chevalier du pays de Vaud, capitaine à la cour d'Angleterre et poète de renommée européenne, est tué en duel par Gérard d'Estavayer.

1398. 21 janvier, décès de Frédéric V de Nuremberg : son fils aîné, Jean III, lui succède. 21 mars, la flotte de l'ordre teutonique débarque à Gotland, île suédoise aux mains des Frères des Victuailles ; le 5 avril, les pirates, assiégés dans Visby, se rendent. 24 juin, en Chine, mort de l'empereur Hongwu (Zhu Yuanzhang), fondateur de la dynastie Ming : son petit-fils, Jianwen, lui succède le 30. 16 et 17 juillet, reprise de la guerre civile à Gênes entre Guelfes (partisans de la papauté) et Gibelins (partisans de l'Empereur) ; les deux partis se réconcilieront le 29, puis s'opposeront violemment les 11 et 10 août au sujet des forteresses devant être démolies, puis encore du 24 au 3 septembre avant de conclure une paix durable le 4 septembre. En septembre, Tamerlan envahit le Panjab et fait exécuter 100 000 prisonniers hindous. 21 septembre, Colart de Calleville entre dans Gênes où il prend ses fonctions de gouverneur du roi de France. 17 décembre, Delhi est pris par Tamerlan (Timur-i-lang = homme de fer boiteux) ; après 3 jours de pillages et de massacres, chaque guerrier obtient 20 esclaves (selon le récit de Tamerlan lui-même) ; l’Inde est ravagée.

1399. 3 février, au château de Leicester (Royaume d'Angleterre), décès de Jean de Gand, duc de Lancastre. 20 juin, mort du sultan mamelouk burjite d'Égypte, Barquq (Az-Zahir Sayf ad-Din Barquq) : il laisse le pouvoir à son fils Faradj qui lui succède. En juillet, un nouveau mouvement de flagellants, les pénitents blancs, se développe en Provence et se répand en Espagne et dans le nord de l'Italie (lorsque le mouvement atteint Rome, Boniface IX fait pendre le chef des flagellants qui se dispersent rapidement). 30 septembre, Henri de Lancastre, dit Bolingbroke, fils de Jean de Gand et chef de l’opposition féodale, dépose Richard II (qui mécontente le peuple et a un comportement de plus en plus tyrannique qui inquiète même ses proches) et devient roi d'Angleterre sous le nom d'Henri IV ; il est couronné le 13 octobre. 2 novembre, mort du duc de Bretagne, Jean IV : son fils Jean V, 10 ans, lui succède, sous la tutelle du duc de Bourgogne, Philippe le Hardi. 10 décembre au 9 juin 1403, l'empereur byzantin Manuel II Paléologue, qui recherche une aide militaire contre les Turcs lesquels continuent d'assiéger Constantinople, se rend en Occident ; dans un premier temps, il se présente à Venise puis dans différentes villes italiennes telles Milan ou Padoue ; il est également possible que Manuel rencontre le pape qui renouvelle les appels de croisade et de soutiens financiers à Constantinople (Boniface IX appelle l'Europe chrétienne à soutenir Manuel II, menacé à Constantinople par le sultan Bayezid Ier) ; à Paris, il rencontre Charles VI de France qui lui promet d'envoyer le maréchal Boucicaut à Constantinople à la tête d'une nouvelle expédition ; l'empereur entre aussi en contact avec les rois de Castille et d'Aragon ; il demande aussi l'assistance du roi Henri IV d'Angleterre qu'il rencontre.

1399-1402. Peste.

1400. Célébration du jubilé (Année sainte). 14 février, mort de Richard II, ex-roi d'Angleterre, enfermé dans la Tour de Londres (probablement assassiné ou privé de nourriture par ses geôliers). A Cuzco, début du règne de Viracocha, huitième souverain de la dynastie inca. En juillet, Boniface IX parvient à chasser de Naples les forces de l'antipape Benoît XIII. 21 août, à Rhens en Allemagne, après la déposition de Venceslas (20 août), Robert Ier (Ruprecht de Palatinat) est élu roi des Romains, mais il n’est pas reconnu dans tout l’empire. 22 Août, Tamerlan prend la ville de Sivas : il fait enterrer vivants 4 000 guerriers arméniens ; les femmes sont attachées derrière les chevaux ; la cavalerie piétine un choeur d'enfants. 16 septembre, Owain Glyndwr se proclame prince de Galles sous le nom d'Owain IV de Galles ; allié aux Français et aux Écossais, il mènera la dernière rébellion galloise jusqu'en 1415. 19 septembre, Henri IV d'Angleterre se rend dans le pays de Galles pour réprimer la rébellion.

1401. 6 janvier, Robert Ier de Bavière, élu roi des Romains le 21 août 1400, est couronné à Cologne. 18 janvier, le Pacte de Wilno-Radom, signé à Vilnius en Lituanie entre Ladislas II Jagellon, roi de Pologne, et Vitold, grand-duc de Lituanie, scelle l'union entre leurs deux nations ; un second acte sera signé, avec le conseil royal polonais, le 11 mars à Radom en Pologne. 23 février, à Londres, William Sawtrey, curé de Saint Syth's de Londres et partisan de la réforme de l'Eglise, comparaît devant un tribunal qui doit le juger pour "hérésie" ; condamné à mort, il sera brûlé en place publique le 20 mars à Smithfield (Londres) ; William Sawtrey, disciple de John Wycliffe, estimait, comme son maître, que les hommes n'avaient pas besoin de prêtres pour établir une relation avec le divin. 25 mars, Tamerlan s'empare de Damas ; malgré le paiement d'une forte rançon, la ville est incendiée et sa population massacrée. 28 avril, Sigismond de Hongrie est jeté en prison par les barons rebelles qui s’emparent du pouvoir ; János Kanizsai prend le titre de chancelier de la couronne ; le roi sera libéré le 29 octobre. 25 mai, au château de Lentini, mort (peste) de Marie de Sicile : son époux, Martin Ier dit le Jeune, règne seul sur le royaume de Sicile. 9 juillet, Bagdad est prise par Tamerlan : massacre des 90 000 habitants, érection de 120 pyramides de têtes. 17 octobre, les troupes de Robert Ier sont battues par celles de Jean Galéas Visconti entre Brescia et le lac de Garde : l'empereur, qui voulait restaurer la suzeraineté impériale sur le Milanais, est forcé à la retraite. 20 octobre, à Hambourg, le "Corsaire rouge", Klaus Störtebeker, un pirate allemand, est décapité avec 73 compagnons. 31 octobre, le maréchal Boucicaut entre à Gênes et en prend le commandement comme gouverneur du roi de France. 6 novembre, Battista Boccanegra, qui avait cherché à soulever les Génois contre les Français, est décapité sur ordre de Boucicaut.

1402. A Venise, arrivée d’une ambassade du négus David Ier, roi d’Ethiopie, qui porte le titre de "zan" ; on l’assimile aussitôt au fameux Prêtre Jean. 13 juillet, à Nankin, l'empereur Kung Min Hui-ti et ses concubines périssent dans l'incendie volontaire de leur palais, afin de ne pas se faire capturer par les soldats de Zhun Di : ce dernier, qui est son oncle, s'empare du trône et devient le troisième empereur chinois sous le nom de Yongle le 17. 20 juillet, près d’Angora (Ankara), le sultan Bayazid Ier (Bajazet) est vaincu par Tamerlan qui le fait emprisonner. D'août à octobre, Antonio Ier Acciaiuoli, duc d’Athènes et de Thèbes, assiège et prend Athènes au Vénitiens. 3 septembre, le duc de Milan, Gian Galeazzo Visconti meurt de la peste dans le château de Melegnano, en Lombardie ; il fonda le duché de Milan en 1395 ; avant de mourir, il a partagé l'Etat entre ses enfants : Jean Marie hérita du duché, Philippe Marie du comté de Pise et Gabriel Marie de la seigneurie de Pise. En décembre, Tamerlan (+1405) prend la ville chrétienne de Smyrne (massacre et pyramides de têtes) et atteint le Bosphore.

1402-1403. A Lübeck et à Wismar, l’inquisiteur Schoneveld envoie au bûcher deux apostoliques dont les propos mêlent dolcinisme et Libre-Esprit.

1403. En février, Paix de Gallipoli entre Suleyman Bey, Venise, Gênes, le duc de Naxos, Stefan Lazarevic et Jean VII Paléologue, le neveu de Manuel II : les Ottomans s'engagent à rendre Thessalonique à Manuel II Paléologue, dès son retour, contre la reconnaissance de la souveraineté de Suleyman sur Andrinople ; Suleyman conclut un traité de non-agression avec les Vénitiens concernant la péninsule de Gallipoli en Turquie. 8 mars, le sultan ottoman, Bayazid Ier, meurt en captivité, un an après avoir été fait prisonnier par Tamerlan. Boniface IX approuve la déposition de Venceslas Ier de Luxembourg (20 août 1400) et reconnaît Robert Ier du Saint-Empire. 21 juillet, Bataille de Shrewsbury : le roi d'Angleterre Henry IV mate l'armée des Percy. 5 août, à Zara, Ladislas de Durazzo est couronné roi de Hongrie à la place de Sigismond de Luxembourg fait prisonnier par les nobles hongrois, mais ce dernier s'évade et reprend la couronne ; Ladislas est contraint de retourner à Naples.

1404. 12 avril, des chrétiens catholiques originaires de l’Inde débarquent en Sicile où ils obtiennent un sauf-conduit (après avoir visité Jérusalem, ils se rendent à Rome et à Compostelle) ; le pape leur accorde l'Indulgence plénière. 27 avril, à Hal, mort de Philippe II le Hardi : Jean sans Peur devient duc de Bourgogne. 14 septembre, Albert de Habsbourg accède au titre de duc d'Autriche, sous le nom d'Albert V. 1er octobre, mort du pape Boniface IX.


Sources

Liste des papes


Auteur : Jean-Paul Coudeyrette
Référence publication : Compilhistoire ; toute reproduction à but non lucratif est autorisée.

Date de mise à jour :
23/10/2017
ACCES AU SITE