Caïus, évêque de Rome

Caïus, Dalmate d’origine, était le fils de Caïus et le neveu de l’empereur Dioclétien.
Eusèbe le mentionne à plusieurs reprises comme savant et ecclésiastique (prêtre?) ; il dit (Histoire de l'Église VI, 20) qu'il a tenu une dispute avec le montaniste Proclus, à Rome, à l'époque du pape Zéphyrin (199-217).
Evêque, il pourrait avoir été emprisonné avec le pape Étienne Ier.
Caïus fut évêque de Rome du 12 décembre 283 au 22 avril 296.
La tradition le considère comme un pape bien que ce terme n'ait été porté par les évêques de Rome qu'à partir de Sylvestre Ier 3.
"Eusèbe de Césarée lui attribue quinze années de pontificat, durant une période de paix. Avant le déclenchement de la grande persécution de Dioclétien (ordonnée par ce dernier le 24 février 303, ndlr), la tolérance à l'égard des chrétiens était grande et plusieurs d'entre eux avaient pu même atteindre des rangs élevés dans l'administration régionale voire impériale." 1
On attribue à Caïus l’usage de n’élever à l’épiscopat que les prêtres ayant préalablement passé par les sept ordres inférieurs : portier, lecteur, exorciste, acolyte, sous-diacre, diacre et prêtre.
Il créa cinq évêques, vingt-cinq prêtres et huit diacres.
Selon la tradition, "Caïus remporta la couronne du martyre avec son frère Gabinus. Il fut enseveli dans le cimetière de Calliste, le dix des calendes de mai. Urbain VIII renouvela sa mémoire à Rome, rétablit son église qui était ruinée et l'enrichit des reliques du saint pape." 2
Il subit sans doute le martyre par décapitation, non sur ordre de son oncle, mais de l'empereur Maximien (Auguste du 1er avril 286 au 1er mai 305, ndlr) 3.
Saint Caïus est fêté le 22 avril.


283. 12 décembre, élection de l'évêque de Rome. 25 décembre, Mésopotamie, mort de l’empereur Carus (foudroyé par un éclair) pendant la brillante campagne qu’il mène contre les Sassanides : Numérien est proclamé empereur.

284. En novembre,à Nicomédie, mort de Numérien ; on découvre son cadavre putréfié dans sa litière ; il a été assassiné : peut-être par son beau-père le préfet du prétoire Arrius Aper ; Aper sera mis à mort à Nicomédie quand les généraux seront convaincus du crime ; le césar Carin, fils aîné de l'empereur Carus, est seul maître de l'Empire. 20 novembre, l’illyrien Dioclès, comte des domestiques, est proclamé empereur par la garde prétorienne et prend le nom de Dioclétien (Caius Aurelius Valerius Diocletianus Augustus) ; à la tête des troupes d'Occident, Carin marche contre lui, remporte la victoire du Margus en Mésie le 1er avril 285, mais est assassiné par un tribun.

285. En janvier-février, début du soulèvement des Bagaudes en Gaule du Nord, entre Seine et Loire, sous la direction de deux chefs Aelianus, puis Amandus ; ce sont des paysans, des colons, des esclaves poussés à la révolte par la misère et la pression fiscale ; les Bagaudes se donnent un empereur (Lélien puis Amandus) et contrôlent une partie de la Gaule ; en novembre, le pannonien Maximien intervient en Gaule où il écrase les Bagaudes ; par une habile manœuvre, il réussit à les bloquer à Saint-Maur, dans la vallée de la Marne avant la fin de l'année ; les Bagaudes sont refoulés dans les montagnes et les forêts. Dioclétien confie au Belge Carausius le soin de défendre les côtes de Belgique et d’Armorique contre les Francs et les Saxons.

286. 1er avril, Dioclétien élève à la dignité de coempereur, avec le titre d’Auguste, le pannonien Maximien (286-305) qu’il charge de la défense de l’Occident.

Vers 287. Côme et Damien, savants et médecins arabes convertis au christianisme, sont décapités en Syrie.

288. Carausius, commandant romain de la Classis Britannica, se fait proclamer empereur de Bretagne par les légions (en 293, il sera assassiné par Allectus, un de ses officiers). Le général illyrien Gaius Flavius Valerius Constantius, appelé Constantius Chlorus - Constance Chlore - (v. 250-306) devient le préfet du Prétoire de Maximien, ce qui fait de lui le deuxième personnage des provinces occidentales de l'Empire (Hispanie, Gaule, Italie, Bretagne).

293. 1er mars, Constance Chlore reçoit de Maximien le titre de César des Gaules, tandis que Dioclétien donne le titre de César à son gendre Galère, la tétrarchie est ainsi établie : 2 augustes, 2 césars ; Constance Ier Chlore sera empereur romain le 1er mai 305.

Vers 295. En Tunisie, Arnobe rédige Adversus nationes (Contre les Païens) où il utilise l’argument du « pari » que Pascal reprendra.

296. 22 avril, mort de Caïus.


Notes
1 http://nominis.cef.fr/contenus/saint/1017/Saint-Caius.html
2 http://www.abbaye-saint-benoit.ch/gueranger/anneliturgique/paques/paques02/saints/037.htm
3 http://fr.wikipedia.org/wiki/Ca%C3%AFus_(pape)

Sources


Liste des papes


Auteur : Jean-Paul Coudeyrette
Référence publication : Compilhistoire ; toute reproduction à but non lucratif est autorisée.

Date de mise à jour : 15/08/2017

ACCES AU SITE