Calixte III

Alfons de Borja i Llançol (Alfonso Borgia en italien) naît le 31 décembre 1378 à Jativa près de Valencia (Espagne).
Eminent juriste, il est le secrétaire privé d'Alphonse V, le roi d'Aragon et de Sicile.
Nommé archevêque de Valencia en 1429 par Martin V et cardinal en 1444 par Eugène IV.
En 1453, il conduit sans succès une croisade pour délivrer Constantinople aux mains des Turcs.
Elu pape à 77 ans le 8 avril 1455, il choisit le nom de Calixte; il est consacré le 20.
Calixte III a un enfant naturel : François, cardinal et archevêque de Cosenza.
Il est attaqué sur son népotisme : il nomme ses deux neveux dont Rodrigo Borgia (futur Alexandre VI) qu'il a adopté, au rang de cardinal. Il nomme son frère Pedro Luis gouverneur du château Saint-Ange, puis gouverneur de nombreuses cités.
Il utilise l’anneau papal comme sceau seulement pour les brefs apostoliques ; l’anneau du pêcheur représente Pierre dans sa barque tirant un filet ; porté à la main droite, il sert de sceau papal ; à la mort de chaque pape, il est brisé par le cardinal camerlingue.
Il thésaurise beaucoup : à sa mort on ne trouvera pas moins de 50 000 écus d’or dans ses coffres.
Il souffre de la goutte. Il meurt le 6 août 1458 en Espagne.

Prophétie de Malachie : Bos pascens (Le bœuf paissant).


1455. 8 avril, élection du pape. 22 mai, à Saint-Albans (Angleterre), le duc Richard d’York bat l’armée du roi Henri VI ; début de la Guerre des Deux-Roses (jusqu’en 1485) pour la possession de la couronne d’Angleterre : elle oppose la maison de Lancaster (la rose rouge) à la maison d’York (la rose blanche). A Dijon, Procès des "coquillards" (soldats pillards). En juillet, le pape confirme la paix conclue entre la France et la Bourgogne. 7 novembre, à Notre-Dame-de-Paris, début du procès de réhabilitation de Jeanne d'Arc instruit par Estouteville et Longueil ; la mère de Jeanne d’Arc, Isabelle Romée, prononce solennellement sa demande d'ouverture du procès en réhabilitation de sa fille.

1456. 8 juin, le pape voit un signe de la colère divine dans le passage de la comète de Halley et, pour parer au danger turc, il prescrit une croisade de prières et demande que les cloches tintent trois fois le jour ("la cloche turque") et qu'à chaque fois l'on récite trois Pater et trois Ave. 11 juin, envoyée contre les Turcs en mer Égée sous le commandement du cardinal Ludovic Trevisan, la flotte pontificale quitte Ostie pour Naples, puis la Sicile (6 août). 29 juin, la bulle Bulla turcorum annonce la chute de Constantinople et appelle à un financement pour une autre croisade contre les Turcs. 4 juillet, les troupes turques commencent le siège de Belgrade. 7 juillet, à Rouen, le Tribunal réhabilite Jeanne d'Arc et annule le procès de 1431. 22 juillet, le régent de Hongrie, Janos Hunyadi (il mourra le 11 août de la peste) lance une contre-attaque sur les Turcs et parvient à faire lever le siège de Belgrade ; Jean de Capistran, qui prêche une grande croisade contre les Turcs maîtres de Constantinople et accompagne l’armée hongroise, mourra lui aussi de la peste le 23 octobre. 27 juillet, à Orléans, premières fêtes en l’honneur de Jeanne d’Arc : des expiations religieuses sont faites. 22 août, mort obscure du prince de Valachie Vladislav II : pour beaucoup il a été tué en combattant contre Vlad III Dracul : c'est d'ailleurs ce dernier qui lui succède. 13 octobre au 8 novembre, Diète hongroise à Futak. 4 décembre, le duc de Bourbon et d'Auvergne Charles Ier de Bourbon décède au château de Moulins (fils de Jean Ier et de Marie de Berry, Charles Ier de Bourbon hérita des duchés de Bourbon et d'Auvergne à la mort de son père en 1434 ; ses relations avec le roi de France Charles VII furent assez tendues) : son fils Jean II de Borbon lui succède. En décembre, la flotte pontificale arrive à Rhodes. 15 décembre, à Naples, un important séisme fait environ 30 000 victimes.

1457. 16 mars, à Buda, le roi Ladislas fait décapiter Laszlo Hunyadi (Ladislas Hunyadi), fils aîné de Jean Hunyadi et duc de Croatie et de Dalmatie, pour le meurtre du comte Ulric de Cilley, à Belgrade, le 9 novembre 1456. 12 avril, Etienne III dit Le Grand devient hospodar de Moldavie ; aidé dans sa conquête du trône de Moldavie par Vlad Dracul III, Etienne III est parvenu à se défaire de Pierre III Aron qui s'est enfui en Pologne ; il résistera pendant près de 50 ans à l'Empire ottoman. 17 avril, dimanche de Pâques, Vlad Dracul III se venge contre les boyards responsables de la mort de son père et de son frère Mircea : il arrête toutes les familles de boyards et fait empaler quelques chefs des grandes familles, ce qui lui vaut le surnom de " l'Empaleur" (Dracul deviendra Dracula). 29 juin, Christian Ier de Danemark est élu roi de Suède. En juillet, à Tomornitza, Georges Castriota, surnommé par Calixte III "l'athlète du Christ", écrase l'armée d'Isa Bey. Le pape fixe au 6 août (anniversaire du jour où parvint à Rome la nouvelle de la victoire des chrétiens sur les Turcs à Belgrade en 1456) la fête de la Transfiguration (fêtée en orient depuis le Ve s.). En août, le Dauphiné est réuni à la Couronne de France (territoire de Bron). En août, la flotte pontificale, commandée par Scarampo, capture 25 vaisseaux ottomans à Mételin. 23 novembre, mort du roi Ladislas : Frédéric III hérite de la Basse-Autriche et son frère Albert VI de la Haute-Autriche.

1458. 24 janvier, Mathias Ier Corvin dit Le Juste est élu roi de Hongrie. 27 février, la diète des États de Bohême élit, à l'unanimité, Georges de Podebrady roi de Bohème ; en mai, le roi Georges de Bohème quitte la secte hussite des utraquistes et jure fidélité et obéissance à l'Eglise et au pape. En juin, la peste sévit à Rome. 14 juillet, une bulle déclare le royaume de Naples en déshérence : après la mort d'Alphonse V, le 27 juin, Calixte tente de faire dépendre le royaume de Naples de l'Eglise. 6 août, mort du pape.


Sources

Liste des papes


Auteur : Jean-Paul Coudeyrette
Référence publication : Compilhistoire ; toute reproduction à but non lucratif est autorisée.

Date de mise à jour :
22/10/2017
ACCES AU SITE