Célestin III

Giacinto di Pietro di Bobone, issu de la famille Orsini, naît à Rome en 1106.
Il sert la cour papale comme cardinal diacre pendant 47 ans.
Elu pape le 30 mars 1191, il choisit le nom de Célestin ; il est consacré évêque et intronisé le 14 avril après avoir été ordonné prêtre le 13.
Théologien averti, fin diplomate et bon administrateur, Célestin III est une figure centrale du long combat entre le Saint-Empire-Romain-Germanique et la papauté (il doit en effet faire face aux prétentions d'Henri VI sur les Deux-Siciles).
Il s’oppose au divorce de Philippe Auguste, prenant le parti de son épouse, Isambour de Danemark.
Il livre Tusculum aux Romains qui assouvissent une vieille haine en massacrant tous les habitants.
Il excommunie Henri VI et Léopold d’Autriche qui retient captif Richard Cœur de Lion.
Il érige les Chevaliers Teutoniques en ordre religieux et militaire.

Prophétie de Malachie : De rure bovensi (De la campagne des Bovis). Dès le XIIe siècle, on trouve des nobles du nom de Bovis en Toscane.


1191. 14 avril, après qu'il vient d'être intronisé, Célestin III couronne le roi Henri VI, le faisant empereur germanique, et lui donne l’investiture de la Sicile. 20 avril, Philippe Auguste arrive à Acre. 6 mai, Richard Cœur de Lion s'empare de Chypre qu'il vend aux Templiers lesquels la cèderont à Guy de Lusignan qui fondera le royaume de Chypre (1192-1489). 12 mai, à Chypre, Richard Cœur de Lion épouse Bérangère de Navarre (Richard, brouillé avec Philippe, a refusé, malgré les promesses faites, d’épouser la sœur de ce dernier). Victoire des Rajput coalisés par le roi Châuhan Prithivîrâja sur Muhammad Ghori à la bataille de Tarâin, aux portes de Delhi. 12 juillet, Philippe Auguste et Richard reprennent Saint-Jean d’Acre. 3 août, Philippe Auguste s'embarque pour l'Europe. 20 août, à Saint-Jean d'Acre, Richard fait exécuter 2 750 prisonniers musulmans  dont 300 femmes et enfants ; il s’engage pendant plusieurs mois dans des combats indécis contre Saladin, sultan d’Égypte et de Syrie. 7 septembre, Bataille d'Arsouf : Richard Cœur de Lion bat l'armée de Saladin qui détruit Jaffa, Ascalon et Ramla. 27 décembre, Philippe Auguste est de retour à Paris.

1192. En mars, Philippe Auguste, roi de France, ordonne le massacre des Juifs de Brie-Comte-Robert. 13 mars, la bulle Cum Universi stipule que l'Église d'Écosse ne relève désormais plus de l'archevêché d'York mais du Saint-Siège. En Inde, Mohammed de Ghor (Muhammad Ghûrî) vainc, dans la deuxième bataille de Tarâin, les 300 000 indiens de Prithivîrâja qui est capturé et exécuté sur le champ de bataille ; les années suivantes, il occupe Ajmer et Delhi et intervient dans la vallée du Gange ; il devient ainsi le premier dirigeant musulman à s'emparer de Delhi et à établir un pouvoir musulman en Inde ; son lieutenant, le général Muhammad ibn Bakhtiyâr Khaldji, franchit le Gange, prend Vârânasî où il détruit les temples et extermine la population mâle, conservant les femmes et les enfants pour les déporter comme esclaves, occupe et pille le Bihar où il fait un grand massacre de moines bouddhistes, à Nâlandâ, et de populations civiles bouddhistes, portant un coup fatal au bouddhisme indien, et s'empare enfin du Bengale où il ne rencontre pas de résistance. 21 août, au Japon, création du shogunat : face à l’incapacité de l’empereur à prendre le pays en main, le samouraï Minamoto-no-Yoritomo se fait décerner le titre héréditaire de shogun (général) et installe à Kamakura un gouvernement militaire qui exercera le vrai pouvoir. 2 septembre, Richard Cœur de Lion conclut à Ramla une trêve de trois ans avec Saladin, et l'accès des pèlerins à Jérusalem, de même qu'aux musulmans allant à La Mecque ; Saladin garde Jérusalem mais reconnaît le royaume chrétien d'Acre ; Ascalon, démantelée, est livrée à Saladin, mais les Francs gardent la côte de Tyr à Jaffa ; Richard Cœur de Lion fait chevalier le frère de Saladin, Malik el-Adîl : ce dernier, en pleine bataille, aurait envoyé deux chevaux au roi Richard qui avait été jeté à bas de sa monture, parce qu'"il n’est pas convenable qu’un roi combatte à pied" (si le pape ne s’y était pas opposé, le roi Richard, qui projetait de réaliser un condominium islamo-chrétien sur Jérusalem, aurait donné sa sœur en mariage à Malik el-Adîl). 9 octobre, Richard Cœur de Lion quitte la Terre Sainte. 20 décembre, Richard Cœur de Lion est capturé près de Vienne par Léopold V de Babenberg lors de son retour de croisade et est remis à l'empereur Henri VI le 23 mars suivant.

1193. A Sienne (Toscane), les Piccolomini créent la première banque privée de type moderne. 4 mars, Damas, mort du sultan Saladin (Salah al-Din al-Ayyubi) ; le sultanat Ayyubide se divise en quatre branches : Égypte, Damas, Alep et Mésopotamie ; Al-Malik al-Adel, frère de Saladin, réunifiera les possessions ayyubides et chassera son neveu Malik al-Afdhal qui tentait de s'emparer de l'Égypte (1198). 23 mars, capturé, près de Vienne, par Léopold V, duc d’Autriche, alors qu’il se rend en Angleterre, Richard est livré à l’empereur germanique Henri VI ; il recouvrera la liberté le 4 février 1194, après avoir versé une importante rançon. 14 août, Philippe II Auguste épouse Ingeburge (Isemburge) de Danemark ; mais, pour des raisons mystérieuses (un maléfice pour certains), Philippe, après la nuit de noce, demande aux ambassadeurs de la reconduire dans son pays ; Ingeburge s’y oppose ; un concile, réuni à Compiègne, le 5 novembre, déclarera le mariage nul ; la reine sera conduite dans une abbaye près de Tournay.

1194. 4 février, libération de Richard Cœur de Lion (capturé en Autriche en mars 1193) qui a dû verser une forte rançon (150 000 marcs d'argent) et se déclarer vassal de l’empereur Henri VI ; de retour en Angleterre, il fait la paix avec son frère, Jean, futur roi d’Angleterre, qui, en son absence, a conspiré avec Philippe Auguste pour usurper le trône à ses dépens ; Richard vient guerroyer en France et mène pendant 5 ans des campagnes afin de défendre les terres qu’il possède en Europe ; il sera blessé à mort par un carreau d’arbalète le 6-4-1199 devant le château de Châlus en Limousin. La Cour s’installe à Paris. 10 juin, incendie de la cathédrale romane de Chartres (bâtie sur l’emplacement d’un ancien temple gallo-romain) ; début de la construction de la cathédrale gothique de Chartres. 3 juillet, à Fréteval, Richard Cœur de Lion bat Philippe Auguste qui s’enfuit (ses archives sont prises par les Anglais ; il les fait en partie reconstituer en double et en laisse désormais une copie en permanence à Paris). A Cerfroid dans l'Aisne, Jean de Matha et Félix de Valois fondent l’Ordre mendiant de la Très Sainte Trinité (Trinitaires ou Mathurins) pour le rachat des chrétiens captifs dans les Etats barbaresques ; l'ordre est approuvé par Innocent III le 17 décembre 1198.

1195. 19 juillet, en Espagne, défaite des armées chrétiennes à Alarcos ; l'Almohade Yakoub el-Mansour vainc Alphonse VIII de Castille ; cette défaite donnera un nouvel élan au processus de reconquête en provoquant l’union des chrétiens dans une croisade antimusulmane, soutenue par le pape Innocent III.

1195-1197. Disette.

1196. 13 mars, Célestin III, alerté par la reine Ingeburge, casse la décision du concile de Compiègne (1193) et interdit au roi Philippe de convoler en d’autres noces du vivant de sa légitime épouse. En juin, le roi de France épouse Agnès de Méranie. 25 août, l’ordre de Flore, fondé par Joachim de Flore, est approuvé par Célestin III.

1197. A Nâlandâ (Inde), le centre d’études bouddhiques est détruit par les musulmans. 4 août, les Sarrasins prennent Toulon : ils massacrent la population ou l'amènent en captivité. 10 septembre, le roi de Jérusalem, Henri II de Champagne, meurt en tombant accidentellement d'une fenêtre de son palais d'Acre : Amaury II de Lusignan devient roi de Jérusalem (fin en 1205).

1198. 8 janvier, mort du pape.


Sources

Liste des papes


Auteur : Jean-Paul Coudeyrette
Référence publication : Compilhistoire ; toute reproduction à but non lucratif est autorisée.

Date de mise à jour :
18/11/2017
ACCES AU SITE