Clément X

Emilio Altieri naît le 13 juillet 1590 à Rome.
Cardinal, il est élu pape le 29 avril 1670 et choisit le nom de Clément. Il est intronisé le 11 mai.
Clément X prône la paix en Europe durant tout son règne, ce qui lui vaut des tensions avec la France.
Il influence l'élection du nouveau roi de Pologne en recommandant Jean III Sobieski, qui a prouvé sa foi chrétienne et a vaincu les Ottomans lors la Bataille de Khorzim (Khotin) en Ukraine le 11 novembre 1673.
Il abandonne presque entièrement le gouvernement de l’Etat et de l’Eglise à son neveu le cardinal Paluzzi.
En 1670, il fixe la Fête des Anges Gardiens, obligatoirement du rite double, au 2 octobre.
Il célèbre le 15e Jubilé de l'année sainte en 1675.
Il meurt le 22 juillet 1676.

Prophétie de Malachie : De Flumine magno (Au sujet du grand fleuve).


1670. 29 avril, élection du pape. 2 mai, Charles II d'Angleterre octroie une charte à la Compagnie de la Baie d'Hudson à la condition expresse que les bénéficiaires trouvent un passage menant aux mers du sud ; la charte donne à la compagnie le monopole du commerce sur toutes les mers, détroits, baies, rivières, lacs, criques ou bras de mer en lien direct avec la baie d'Hudson, et ce quels qu'en soient la latitude, le territoire ou le pays concernés (territoires revendiqués par la France). 22 mai, le Traité de Douvres, accord secret entre l'Angleterre et la France, est signé par Louis XIV et Charles II d'Angleterre. 30 avril, à Aubenas et dans la région de Montpellier, l'hiver rigoureux, la grêle et la rumeur d'impôts nouveaux déclenchent la Révolte des Roure (du nom du chef des insurgés : Antoine de Roure) ; en juillet l'armée arrive avec à sa tête un certain Charles de Batz-Castelmore, comte d'Artagnan et capitaine des mousquetaires ; la répression est terrible ; Antoine du Roure, arrêté le 25 juillet, est condamné à mort, roué et découpé en morceaux à Montpellier le 29 octobre. 1er juin (22 mai du calendrier julien), Traité de Douvres signé secrètement entre Louis XIV et Charles II d'Angleterre : il engage le roi d'Angleterre à se convertir au catholicisme, à suivre Louis dans sa guerre contre les Provinces-Unies et à soutenir ses droits éventuels à la couronne d'Espagne en échange d'une aide financière et militaire ; le ministre d'État de Louis XIV, Pomponne, s'assure de la neutralité de la Suède et des Allemands. 10 juin, ordonnance interdisant le commerce avec l’étranger et réaffirmant le principe de l’exclusif : interdiction de transformer les matières premières hors de la métropole. 12 juin, Daniel de Remy de Courcelle arrête la guerre entre Iroquois et Algonquins. 24 juin, le chef cosaque, Stépan (Stenka) Razine, dirige une rébellion des Cosaques du Don contre le pouvoir russe ; le 6 juin 1671, Stépan sera traîné, pendu et équarri sur la Place Rouge à Moscou. 18 juillet, Traité de Madrid entre l'Espagne et l'Angleterre : la frontière est établie au sud de Charleston, en Caroline (38° de latitude) ; l'Espagne reconnaît que la Jamaïque et les îles Caïmans appartiennent à l'Angleterre ; les bateaux anglais peuvent naviguer dans les Caraïbes ; les signataires s'engagent à lutter contre les pirates et à ne faire aucun échange commercial sur les terres de l'autre. En France, l’institution du Catéchisme se généralise ; chaque évêque cherche à publier son propre manuel diocésain. 26 août, ordonnance criminelle de Louis XIV sur la déculpabilisation pénale de la sorcellerie. 26 août, prise de Nancy par les troupes françaises du maréchal de Créquy, suivie par la capitulation d'Épinal (31 septembre), de Châtel et de Longwy (14 octobre) ; la France occupera le duché de Lorraine jusqu'en 1697. 31 décembre (21 décembre du calendrier julien), renouvellement à Londres du traité secret entre les rois de France et d'Angleterre. Blaise Pascal : Pensées ; sous ce titre sont publiées par ses amis les notes que Pascal avait réunies en vue d’un ouvrage consacré à l’Apologie de la religion chrétienne ; sa maladie et sa mort (1662) en interrompirent la composition.

1671. 11 mars, les Danois fondent la Compagnie danoise des Indes Occidentales. 21 avril, le financier écossais, John Law, et le régent Philippe d'Orléans créent la Banque Royale. 24 avril, à Chantilly, suicide de François Vattel, maître d’hôtel du Grand Condé. 30 avril, les terres croates, envahies par la Turquie, sont libérées par Petar Zrinksi, mais l'Autriche décide de signer le Traité de paix de Vasvar qui attribue les terres croates libérées à la Turquie : Petar Zrinski, Nadasdy et Frangepani, qui complotent contre le pouvoir, sont découverts et décapités 3. 2 et 8 mai, Bataille de Bougie : victoires navales anglaises sur Alger. 22 mai, décret du roi favorisant la reconstruction de la ville de Versailles. 14 juin, à la mission jésuite de Sainte-Marie-du-Sault, les nations indiennes se mettent sous la protection de Louis XIV : lors d'une cérémonie tenue à Sault-Sainte-Marie, Simon François Daumont Sieur de Saint Lusson prend possession de la région des Grands Lacs au nom du Roi Louis XIV de France. 16 juin, excommunié et condamné à mort pour avoir été à la tête d'une révolte populaire contre le pouvoir russe, le chef cosaque, Stenka Razine, est pendu et écartelé à Moscou sur la place Rouge. 22 juin, l'Empire ottoman déclare la guerre à la Pologne. 20 octobre, l'intendant de Nouvelle-France, Jean Talon, publie une ordonnance visant à encourager les jeunes hommes célibataires à se marier sans quoi ils perdraient leur droit de pêcher, de chasser et d'échanger des fourrures. 1er novembre, traité de neutralité signé à Vienne entre la France et l'empereur Léopold Ier. 3 novembre, François de Laval quitte la Nouvelle-France dans le but de faire pression sur le Vatican pour que soit créé le diocèse de Québec ; il réussira en 1674. 30 décembre, création de l'Académie royale d'architecture. Bossuet : Exposition de la foi catholique.

1672. 28 mars, suite au traité de Douvres signé avec la France, l'Angleterre déclare la guerre aux Provinces-Unies. 29 mars, par lettres patentes, Louis XIV accorde à Lully le privilège d’établir une Académie royale de musique ; Lully devient le "directeur de tout le théâtre en musique". D'avril à décembre, Artagnan est Gouverneur de Lille. 6 avril, alliance franco-suédoise contre les Provinces-Unies ; Début de la Guerre de Hollande. 7 avril, Louis de Frontenac est nommé gouverneur général de la Nouvelle-France par Louis XIV. 6 mai, Versailles devient le siège de la Cour et du gouvernement. 7 juin, Bataille navale de Solebay entre les franco-anglais et les hollandais qui remportent le combat. 12 juin, les Français envahissent la Hollande ; le 20, Guillaume III d’Orange-Nassau fait inonder les polders pour les arrêter. 28 juin, Guillaume III d’Orange est nommé stathouder des Provinces-Unies. 20 août, à La Haye, au cours d'une émeute populaire orangiste, les frères Jean et Cornelis de Witt, accusés de trahison, sont massacrés et leurs corps montrés comme des trophées. 18 décembre, début du règne effectif de Charles XI de Suède (roi en 1660 à l'âge de 5 ans). 23 décembre, l'astronome Jean-Dominique Cassini, premier directeur de l'observatoire de Paris, découvre Rhéa, le satellite de Saturne ; avec l'aide de Jean Richer, il mesure scientifiquement la distance Terre-Soleil.

1672-1684. Isaac Le Maistre de Sacy : Version française de la Bible avec explication du sens littéral.

1673. 15 janvier, mort d'Anne-Marie Martel, fille du procureur du roi au Puy-en-Velay, qui fonda, sur les conseils des sulpiciens qui dirigeaient le séminaire de cette ville, la congrégation de l’Instruction du Saint-Enfant-Jésus ; elle comprenait deux branches, l’une de religieuses pratiquant la vie commune, l’autre de pieuses filles vivant isolément dans les hameaux les plus reculés des montagnes et appelées "béates" ; les béates étaient logées tant bien que mal dans une maison nommée "assemblée" où elles réunissaient les enfants pour leur apprendre à lire et, le soir, les femmes pour prier et travailler en commun ; elles visitaient les pauvres et soignaient les malades ; elles apprenaient aux jeunes filles à faire de la dentelle, et c’est grâce à elles que la dentelle du Puy acquit sa renommée. 10 février, Edit de Saint-Germain : Louis XIV décide d’étendre le droit de régale (le roi a le droit de jouir dans certains diocèses des revenus des évêchés vacants et de nommer les titulaires des bénéfices) à tous les diocèses de France, créant un conflit avec la papauté ; lorsque le roi voudra tendre le droit de régale à la province de Languedoc, Nicolas Pavillon, évêque d’Alet, résistera énergiquement : il multipliera les protestations, chassera les bénéficiers intrus, en appellera au pape Innocent XI, qui se dressera bientôt contre Louis XIV. 15 février, le Traité de Hubertusburg (Saxe), entre Frédéric II de Prusse et Marie-Thérèse d'Autriche, met officiellement fin à la 3e guerre de Silésie : la Prusse se voit confirmer ses prétentions territoriales sur la Silésie ; l'Autriche récupère l'Electorat de Saxe au profit de Frédéric IV. 17 février, vers dix heures du soir, Molière (Jean-Baptiste Poquelin) meurt à 51 ans 1. 24 mars, Jean Amelin, dit La Chaussée, est roué vif pour avoir empoisonné les 2 frères de la Marquise de Brinvilliers. 29 mars, le Parlement britannique impose à Charles II le Bill Test qui instaure le First Test Act, un serment que doit dorénavant prêter tout candidat à un emploi public ou à un siège au Parlement ; le Serment du Test a pour effet d’exclure les catholiques de toutes les fonctions officielles. 17 mai, le Père Jacques Marquette et Louis Jolliet partent de Michilimackinac pour explorer la région des grands Lacs et le bassin du Mississippi. 15 juin, Jacques Marquette et Louis Jolliet atteignent la Prairie du Chien au confluent de la Wisconsin et du Mississippi. 25 juin, à 13 heures, durant le Siège de Maastricht, Charles de Batz, seigneur de Castelmore et comte d’Artagnan, maréchal de camp, est tué, la gorge traversée par une balle de mousquet ; l'armée française remporte la bataille le 29. 21 août, Combat naval au Texel : victoire de la Hollande contre la flotte franco-britannique. 30 août, Traités de La Haye : Triple alliance, l’Empereur Léopold Ier et l’Espagne s’allient aux Provinces-Unies contre la France. 31 août, transfert de la capitale du Brésil de Salvador de Bahia à Rio de Janeiro. 16 septembre, l’empereur germanique Léopold Ier déclare la guerre à la France. 3 octobre, mort d'Auguste III de Pologne : Stanislas II Auguste Poniatowski, imposé par la Russie, lui succède. 8 novembre, Colbert fonde la Compagnie du Sénégal. 11 novembre, Bataille de Khorzim (Khotin) en Ukraine : les Polonais du commandant Jean Sobieski vainquent les Ottomans ; la victoire de l'armée polonaise permettra à Jean Sobieski, soutenu par le pape, de monter sur le trône de Pologne. 17 novembre, mort du roi de Pologne, Michal Wisniowiecki ; Jean III Sobieski sera élu roi de Pologne par les grands électeurs de la szlachta (noblesse) le 21 mai 1674, et couronné le 2 février 1676.

1674. En avril, Françoise-Louise de La Vallière prend congé du roi et se retire chez les carmélites. François de Laval devient le 1er évêque du nouveau diocèse de Québec. 21 mai, Jean (Jan) Sobieski est élu roi de Pologne sous le nom de Jean III de Pologne. 27 mai au 22 août 1681 : suspension de l’inquisition au Portugal grâce à l’intervention auprès du pape du jésuite Antonio Vieira. 6 juin, en Inde, Chhatrapati Shivaji libère son pays des Moghols et fonde l'Empire marathe. Révolte des noirs dans les Antilles anglaises. 11 août, Bataille de Seneffe, près de Charleroi : victoire indécise et sanglante de Condé sur les troupes hispano-hollando-impériales. 27 août, 75 colons sont massacrés par les indigènes à Fort-Dauphin à Madagascar. Révoltes à Bordeaux et dans tout l'Ouest à cause des mauvaises récoltes et des impôts. 27 septembre, la vente du tabac est réservée au roi qui prélève une taxe. 27 novembre, exécution de Louis de Rohan qui avait projeté un coup d’état. 4 décembre, le père Jacques Marquette fonde une mission chez les Illinois au bord du lac Michigan, sur le site de la future Chicago. 27 décembre, Françoise d’Aubigné (gouvernante depuis 1669 des enfants que Louis XIV a eu de madame de Montespan), maîtresse du roi, reçoit le marquisat de Maintenon. Malebranche 2 : De la recherche de la vérité (premier volume).

1675. Le pape célèbre l'année sainte. 5 janvier, Bataille de Turckheim gagnée par le maréchal de Turenne contre l'armée austro-brandebourgeoise : la France annexe de nouveaux territoires en Alsace. 25 mars, arrestation de la marquise de Brinvilliers pour empoisonnement. 26 au 30 mars, à Bordeaux, émeutes contre les taxes ; le 6 avril, le roi fera une déclaration d’amnistie pour les émeutiers de Bordeaux dont le gouverneur n’a pas les moyens de reprendre la ville en main. 18 avril à septembre, à Rennes et à Nantes, Révolte du papier timbré (contre le papier timbré rendu obligatoire en avril 1674 pour tous les actes authentiques et autres taxes : tabac, objets en étain) ; saccage de plusieurs bureaux de perception. 28 avril, Louis XIV est proclamé roi de Sicile dans Messine révolté contre l'Espagne. 3 et 4 mai, émeutes à Bergerac. Début juin, en Cornouaille et Basse-Bretagne : Révolte des Bonnets Rouges (Bonnets Bleus en pays bigouden) ou des Torreben (du cri de guerre breton : "Torreben !" = Casse-lui la tête !) contre le papier timbré et les autres taxes, et lorsque se répand le bruit que la gabelle va être introduite dans la province 4 ; ils pillent les bureaux du fisc et brûlent des châteaux ; fin août, intervention de 6 000 soldats ; la répression est féroce : "les soldats (...) ont violé les femmes, liés les enfants tous nus sur les broches pour les faire rôtir..." (Journal de Du Chemin, bourgeois de Rennes) ; "ils mirent l'autre jour un petit enfant à la broche" (Mme de Sévigné) ; en décembre (en représailles aux doléances des États de Bretagne formulées en novembre),  20 000 soldats prendront leur quartier d’hiver chez l’habitant jusqu’en mars 1676. 24 juin, des guerriers wampanoags attaque des colons à Swansea au Massachusetts et tuent neuf Anglais ; début de la Guerre du "roi Philippe" (jusqu'en août 1676) : les Wampanoags de Metacomet (King Philip) déferlent sur la colonie puritaine et obtiennent tout d'abord de nombreux succès qui convainquent les Narragansets et les Nipmucs de se joindre à Metacomet et à ses guerriers. 2 juillet, le Code paysan (revendications formulées par les représentants de 14 paroisses du Cap Caval) est proclamé en la chapelle Notre-Dame de Tréminou en Plomeur (Finistère) 5. 27 juillet, lors de la Bataille de Salzbach qui l'oppose aux impériaux, le maréchal Henri de La Tour d'Auvergne, vicomte de Turenne, est tué par un boulet de canon. 10 août, inauguration de l'observatoire Royal de Greenwich construit par l'architecte anglais sir Christopher Wren. 11 août, Bataille de Consarbrück : le maréchal François de Créquy est vaincu par les impériaux. 27 août, signature de l'accord de Strasbourg entre la France et l'Empire, interdisant l'utilisation de balles empoisonnées. 11 novembre, à Dehli, le neuvième gurû sikh Teg Bahadur est assassiné par l'empereur moghol Aurangzeb : son fils, Gurû Gobind Singh, devient le dixième et dernier gurûs du sikhisme. Dans la paroisse de Francfort, le pasteur Philippe Jacob Spener écrit les Pia Desideria qui jettent les bases du piétisme (du latin pietas = piété) dans le luthéranisme allemand : le piétisme reproche à l’orthodoxie protestante de faire de la religion un ensemble de confessions de foi dans lesquelles la piété et la sensibilité personnelle du croyant n’ont pas de place.

1676. 8 janvier, Bataille d'Alicudi sur la côte sicilienne près des îles Lipari : la France prend l'avantage sur les Hollandais. 14 janvier, à Venise, mort de Pier Francesco Cavalli, compositeur et organiste italien, maître de chapelle à Saint-Marc et auteur de 45 opéras. 5 février, Louis XIV accorde son amnistie, avec plus de 150 exceptions réparties dans presque toute la Basse-Bretagne ; elle est enregistrée le 2 mars par le Parlement. 8 février (29 janvier du calendrier julien), mort du tsar de Russie Alexis Ier : son fils, Fédor III, lui succède. 29 mars, intronisation du gurû du sikhisme, Gobind Singh. 22 avril, Bataille navale d'Agosta au large des côtes siciliennes opposant une flotte française, commandée par l'officier Abraham Duquesne, à une flotte combinée, espagnole et hollandaise ; le lieutenant-amiral général des Provinces-Unies, De Ruyter, est blessé par un boulet de canon et meurt quelques jours plus tard. 2 juin, Louis-Victor de Rochechouart, duc de Vivonne et maréchal de France, vainc la flotte espagnole dans le golfe de Palerme ; les Français occupent Messine et une partie des côtes siciliennes. 29 juin, l'armée danoise envahit la Scanie et assiège la ville d'Helsingborg : début de la Guerre de Scanie (1676-1679) entre la Suède et le Danemark. 17 juillet, la marquise de Brinvilliers, arrêtée le 25 mars 1675 par le lieutenant de Police La Reynie, est décapitée et brûlée ; l’empoisonneuse (qui, avec la complicité d’un jeune officier, Godin de Sainte-Croix, a tué son père, ses 2 frères et attenté à la vie de sa sœur) a reconnu ses crimes et fait amende honorable avant son exécution ; les enquêteurs, qui poursuivent leur travail après l’exécution de la marquise, découvrent tout un monde de tireuses de cartes, magiciennes, sorcières, avorteuses, empoisonneuses, sorciers, prêtres défroqués qui trafique et vend philtres et poisons à des acheteurs issus de toutes les classes de la société, de la noblesse de cour au menu peuple ; devant l’ampleur prise par cette affaire, le roi décide en 1679 la création d’une commission spéciale, une chambre ardente qui se réunit à l’Arsenal, sous la présidence du lieutenant de police La Reynie. 22 juillet, mort du pape.


Notes
1 Jean-Baptiste Poquelin, dit Molière, né à Paris le 15 janvier 1622, mourut le 17 février 1673, vers dix heures du soir. Sur la scène du Palais Royal, il a eu un malaise à la fin de l’acte III du Malade imaginaire (dont c’était la quatrième représentation et qui n’était pas jouée devant la Cour car les intrigues de Lully avaient privé Molière de la faveur royale), qu’il tenta de dissimuler sous un "ris forcé" (Grimarest). On le transporta chez lui, rue de Richelieu, crachant du sang. Il demanda qu’on allât chercher Armande, son épouse, et, comme il désirait recevoir les sacrements et mourir en chrétien, on envoya "par plusieurs fois son valet et servante à Saint-Eustache, sa paroisse" (Armande Béjart). Il mourut auprès de deux religieuses venues quêter par hasard, avant l’arrivée de sa femme et en l’absence des deux prêtres auxquels on s’était adressé et qui avaient refusé de se déplacer. Jean Aubry, son beau-frère, parvint cependant à convaincre un troisième prêtre, l’abbé Paysant, mais "toutes ces allées et venues tardèrent plus d’une heure et demie pendant lequel temps ledit sieur Molière décéda et ledit sieur Paysant arriva comme il venait d’expirer" (Armande Béjart). Le comédien étant mort sans avoir pu se confesser, le curé de Saint-Eustache lui refusa la sépulture chrétienne comme c’est le cas habituellement pour les acteurs. Mais, sur l’intervention du roi, sollicité par Armande, l’archevêque autorisa le curé à enterrer Molière dans le cimetière Saint-Joseph, sans aucune pompe, ni service solennel, "hors des heures du jour". Le 21 février, « Le jour qu’on le porta en terre, il s’amassa une foule incroyable de peuple devant sa porte /.../ Le convoi se fit tranquillement à la clarté de près de cent flambeaux » (Grimarest). Des médecins expliquent aujourd’hui que la mort, due à une tuberculose pulmonaire, fut rapide à cause de la rupture d’un anévrisme situé sur une branche de l’artère pulmonaire.
2 Nicolas de Malebranche, philosophe français (1638-1715), étudia à la Sorbonne puis fut ordonné prêtre en 1664. Il découvrit tardivement sa vocation philosophique en lisant par hasard le Traité de l’homme de Descartes. Il publia en 1674 le premier volume de son traité De la Recherche de la vérité, qui suscita un intérêt considérable (le second en 1675). Il écrivit ensuite, notamment, les Conversations chrétiennes (1677), le Traité de la nature et de la grâce (1680), les Entretiens sur la métaphysique et la religion complétés en 1696 par les Entretiens sur la mort. Sa philosophie de la religion, ses discussions théologiques sont loin d’atteindre à l’intérêt universel de sa théorie du verbe et du fondement de la connaissance. Sa doctrine se situe entre la théorie cartésienne, dont le centre est le libre arbitre de l’homme (humanisme), et la théorie spinoziste, dont le centre est la participation à Dieu (panthéisme).
3 http://www.linternaute.com/histoire/jour/evenement/30/4/1/a/
4 http://fr.wikipedia.org/wiki/R%C3%A9volte_du_papier_timbr%C3%A9
5 http://fr.wikipedia.org/wiki/Notre-Dame_de_Tr%C3%A9minou

Sources


Liste des papes


Auteur : Jean-Paul Coudeyrette
Référence publication : Compilhistoire ; toute reproduction à but non lucratif est autorisée.

Date de mise à jour :
23/10/2017
ACCES AU SITE