Clément XI

Gianfrancesco Albani naît le 23 juillet 1649 à Urbino dans une famille d'origine albanaise.
Elu pape le 23 novembre 1700, il choisit le nom de Clément ; il est intronisé le 18 décembre.
Clément XI est réputé pour son prodigieux savoir en théologie, droit et humanités.
Il se prononce contre le jansénisme (bulle Unigenitus 1713).
Il réglemente l’Adoration des 40 heures.

Il tente sans succès d’influer sur les événements qui amènent la Guerre de Succession d’Espagne (1701-1714), conflit dans lequel la France et l’Autriche revendiquent leurs droits au trône d’Espagne laissé vacant par Charles II ; il soutient Philippe V et mécontente l'Autriche ; il reconnaît Charles III et s'attire les foudres de Louis XIV.
Il a de longues contestations avec Victor Amédée de Savoie, devenu roi de Sicile, au sujet des juridictions ecclésiastiques.
Il recueille à Rome le fils de Jacques II (+ 5-9-1701) et lui accorde les honneurs royaux.
Il interdit aux femmes de se produire sur la scène car "on sait, en effet, qu’une beauté qui chante sur la scène et entend cependant préserver sa vertu est semblable à celui qui voudrait sauter dans le Tibre sans se mouiller les pieds" (du coup les castrats vont connaître un immense succès).
Il meurt à Rome le 19 mars 1721.

Prophétie de Malachie : Flores circumdati (fleurs posées à l’entour).


1700. 23 novembre, élection du pape. 30 novembre, Bataille de Narva (Estonie) : Charles XII de Suède vainc les Russes. 24 décembre, Philippe d'Anjou, petit-fils de Louis XIV, est couronné roi d'Espagne à Madrid, sous le nom de Philippe V : c’est l’origine de la Guerre de Succession d’Espagne car l’empereur d’Autriche, Léopold Ier, revendique également le trône espagnol pour son fils, l’archiduc Charles.

1701. 18 janvier, la Prusse forme un royaume indépendant : l’Électeur de Brandebourg, Frédéric Ier, est couronné roi de Prusse à Königsberg et établit sa capitale à Berlin ; le pape proteste. 6 février, l’invasion des Pays-Bas espagnols par Louis XIV marque le début de la Guerre de succession d’Espagne : le roi d’Espagne, Charles II, étant mort sans héritier, l’empereur Léopold Ier revendique le trône pour son fils l’archiduc Charles. 23 mai, le pirate William Kidd est pendu en place publique à Londres. 9 juillet, Bataille de Carpi : la France affronte l'Autriche ; les Autrichiens du prince Eugène de Savoie-Carignan repoussent les Français. 20 juillet, interrogés sur l'affaire dite du « cas de conscience », quarante théologiens de la Sorbonne répondent que l'on peut accorder l'absolution sur son lit de mort à un ecclésiastique réfutant clairement les Cinq propositions attribuées à Jansenius, même si le mourant garde le silence quand il est interrogé sur l'auteur des fameuses propositions ; les Jésuites sont horrifiés par cette décision qu'ils jugent trop laxiste pour les Jansénistes. 23 juillet au 8 août, Conférence de Montréal : la France et 39 nations amérindiennes sont représentées. 24 juillet, Antoine Laumet de La Mothe Cadillac construit un fort qu'il nomme Fort-Pontchartrain-du-détroit (future ville de Détroit). 4 août, Traité de la Grande Paix de Montréal signé par le Sieur de Callière, représentant la France, et par 39 nations amérindiennes ; les Cinq Nations iroquoises promettent de rester neutres dans d’éventuelles guerres entre Anglais et Français. 1er septembre, Bataille de Chiari : les Français, repoussé par les Autrichiens, se replient. 7 septembre, Traité de La Haye : l’Angleterre, les Provinces-Unies et l’Empereur, forment la Grande Alliance de La Haye contre la France. 16 septembre, à Saint-Germain-en-Laye, mort de Jacques II, roi d'Angleterre, d'Ecosse et d'Irlande du 6 février 1685 au 11 décembre 1688 et qui fut soutenu par son cousin le roi Louis XIV ; son fils, Jacques François Édouard, devient prétendant jacobite aux trônes, d'Écosse, d'Angleterre et d'Irlande. En décembre, Louis XIV donne cours aux "billets de monnoye".

1702. 6 janvier, dans une baie de Louisiane, le Français Bienville fonde Fort Louis que Pierre Le Moyne d'Iberville baptisera Mobile (du nom des Amérindiens "Mobilians") en mars. 1er février, Bataille de Crémone : échec du prince Eugène, les Français restent maîtres de la ville, mais les Autrichiens ont fait prisonnier le maréchal de Villeroy. 19 mars (8 mars du calendrier julien), à Londres, mort du roi d'Angleterre, d'Écosse et d'Irlande et stathouder des Provinces-Unies, Guillaume III d'Orange-Nassau, suite à une chute de cheval ; sa belle-sœur, Anne Stuart, devient reine d'Angleterre, d'Écosse et d'Irlande ; elle est couronnée à Londres le 23 avril. 15 mai, la Grande Alliance de la Haye (l’Empereur, les Provinces-Unies et l’Angleterre) déclare la guerre à la France et à l’Espagne. 27 mai, Philippe de Rigaud de Vaudreuil devient gouverneur général de Nouvelle-France : il traite avec les Iroquois, afin de limiter l'influence des britanniques. 24 juin, l’assassinat de l’abbé du Chayla, au pont de Montvert, marque le début de la Révolte des Huguenots des Cévennes (les Camisards, ainsi appelés en raison des chemises blanches qu’ils portent au-dessus de leurs armures pour se reconnaître durant les attaques) qui lutteront pendant 3 ans contre les armées royales ; des églises catholiques sont incendiées, des prêtres tués ou forcés à fuir ; avec l’aval du pape qui rédige une bulle excommuniant les camisards, les soldats du roi, dirigés par le maréchal de Montrevel, rasent plus de 450 villages, tuant parfois tous leurs habitants ; il subsistera un culte clandestin (les assemblées du désert). Frédéric IV, roi de Danemark et de Norvège, abolit le servage de la glèbe. 29 juillet, Bataille de Hummelshof : les troupes russes vainquent les Suédois. 15 août, Bataille de Luzzara (Italie) : les troupes franco-espagnoles dominent les Autrichiens. 29 août au 4 septembre 1702 (19-25 août du calendrier julien), Bataille navale de Santa-Martha en Colombie : le Français Jean-Baptiste du Casse (4 bateaux) prend l'ascendant sur une flotte anglaise commandée par John Benbow (7 bateaux). 14 octobre, à la Bataille de Friedlingen, les Français, supérieurs en nombre, infligent de lourdes pertes à l'armée impériale. 22 octobre, Bataille navale de Vigo : une escadre anglo-hollandaise attaque et s'empare d'un convoi espagnol protégé par les navires français de l'amiral Château-Renault qui est vaincu. 29 octobre, le général anglais John Marlborough "s’en va-t’en guerre !" : il s’empare de la ville de Liège qui appartient aux Espagnols. 14 décembre, au Japon, 47 rônins (samouraïs sans maître), vassaux du maître-samouraï Asano Naganori, décapitent le shogun Kira Kozukenosuke pour venger la mort de leur maître condamné au suicide par seppuku (hara-kiri) pour avoir dégainé son sabre dans le palais ; 46 des 47 rônins, condamnés, eux-aussi, au seppuku, se suicideront dans le temple Sangaku-ji le 3 février 1703 ; le 47e rônin, n'étant pas un bushi (gentilhomme), sera gracié par le shogun, vivra jusqu'à 78 ans et sera enterré aux côtés de ses camarades.

1703. 2 février, à Poitiers, Louis-Marie Grignion de Montfort et Marie-Louise Trichet fondent les Filles de la Sagesse. En France, en région toulousaine, peur panique suite à l’équipée d’une bande de protestants dans le diocèse de Castres. 16 mai, le Portugal rejoint la Grande Alliance. 22 mai, Bataille navale du Cap de la Roque le long des côtes portugaises : 5 navires de guerre hollandais, qui escortent un convoi de 110 navires marchands, font face à 5 vaisseaux français ; les navires de guerre hollandais, moins puissants, doivent abaisser pavillon, mais ils ont permis aux navires marchands de s'enfuir. 27 mai (16 mai du calendrier julien), Pierre Ier de Russie fonde Saint-Pétersbourg (1914 : Petrograd ; 1924 : Leningrad ; 1991 : redevient Saint-Pétersbourg). 27 mai, Dimanche de Pentecôte, Claude-François Poullart des Places fonde la Congrégation du Saint-Esprit (Spiritains). 31 juillet, l’écrivain anglais Daniel Defoe, auteur de pamphlets en faveur de la liberté de presse et de conscience, de la liberté religieuse et du non-conformisme, est condamné au pilori, puis à l’emprisonnement à Newgate, par la chambre des Communes ; il connaîtra la célébrité en 1719 avec son roman d’aventure Robinson Crusoë. 21 août, dans l'Empire ottoman, Ahmet III, le sultan des Tulipes, succède à son père, Mehmed IV. En septembre, le roi de France, sur une proposition de Basville, fait démolir 500 villages du haut pays cévenol pour affamer les Camisards. 12 septembre, Charles III est couronné roi d'Espagne à Vienne ; il est soutenu par les royaumes de Catalogne et d'Aragon, cependant le reste de l'Espagne reste fidèle à Philippe V. 26 octobre, à Luzzara (Italie), victoire de Vendôme sur le prince Eugène. 8 novembre, la Savoie rejoint la Grande Alliance de la Haye (l’Empereur, les Provinces-Unies et l’Angleterre). 19 novembre, à Paris, un mystérieux prisonnier au visage caché par un masque (de velours et/ou de cuir et/ou d'acier), le fameux Homme au masque de fer, meurt à la Bastille et est enterré quelques jours plus tard, dans le cimetière Saint-Paul, sous le nom de Marchiali ; il semble que le prisonnier n'était pas le comte Ercole Mattioli et que ce n'est que dans l'intention de brouiller les pistes que le nom de ce dernier (ou un nom proche) a été porté sur les registres ; Jean-Christian Petitfils pense qu'il s'agissait d'Eustache Danger ou Dauger, un valet qui avait eu connaissance d'importants secrets d'Etat ; le professeur américain Paul Sonnino de l'Université de Santa Barbara (Californie) affirme, lui-aussi, dans son livre The search of the man in the iron mask qu'il s'agissait d'Eustache Dauger, officiant en tant que valet du trésorier du cardinal Mazarin lequel "avait volé une partie de sa gigantesque fortune au roi et à la reine d'Angleterre". 7-8 décembre (26-27 novembre du calendrier julien) : grosse tempête d'une dizaine de jours au sud de l'Angleterre et en Manche provoquant de gros dégâts (la Royal Navy perd 15 navires) et plusieurs milliers de morts (9 000 ?). 27 décembre, à Lisbonne, Traité commercial de Methuen entre l'Angleterre et le Portugal : l'Angleterre a le droit d'exporter son textile au Portugal qui peut exporter du vin en Angleterre. 31 décembre, mort du sultan ottoman, Mustafa II, qui abdiqua le 22 août en faveur de son frère Ahmet III.

1704. 29 février, attaque franco-indienne sur la position anglaise de Deerfield (actuellement dans le Massachusetts). Dans le Massachusetts, on offre une prime à quiconque livrera des Indiens vivants ou des scalps d’Indiens âgés de dix ans ; la prime est double pour chaque Indien au-dessus de cet âge. 16 mai, le maréchal de Villars, nouveau commandant des forces royales (20 000 hommes), partisan de l’apaisement, rencontre le chef camisard Jean Cavalier et obtient sa soumission à Nîmes ; le 27, le roi permet à Cavalier, suivi d'une centaine de fidèles, de quitter la France le 23 juin. Le pape confie l’évangélisation du Tibet aux capucins. Le Saint-Office ayant repris les positions de Mgr Maigrot, vicaire apostolique en Chine (Mandement, 1693), Clément XI condamne définitivement, par décret, les rites chinois (c’est-à-dire les "adaptations" ou "accommodations" des jésuites) qui autorisent le culte des ancêtres et de Confucius ; envoyé en 1703 pour faire accepter le Mandement par les jésuites de Chine, le légat du pape, Charles de Tournon, doit s’opposer à l’empereur Kangxi, lequel fait du respect des rites par les chrétiens une question de principe et instaure le système du "piao" : pour enseigner en Chine les missionnaires doivent avoir une autorisation (le piao) qui leur est accordée s’ils acceptent de ne pas s’opposer aux rites traditionnels. 2 juillet, Bataille de Schellenberg : John Churchill Marlborough et Louis-Guillaume de Bade vainquent les Franco-bavarois. 8 juillet, la diète de Gyulafehérvár fait François II Rákóczi prince de Transylvanie : après avoir organisé un soulèvement, le prince parvint à conquérir l'Est de la Hongrie, avec le soutien du Kuruc (armée rebelle), et les nobles hongrois se rallièrent à lui. 12 juillet, l'héritier du palatinat de Posnanie, Stanislas Leszczinski, est élu roi de Pologne sous le nom de Stanislas Ier. 1er au 3 août, sous le commandement de l'anglais George Rooke, de l'amiral Byng et de prince de Hesse, les alliés anglais et néerlandais s'emparent du point stratégique de Gibraltar. 13 août, près du village de Blenheim, les troupes franco-bavaroises sont vaincues par les alliés (Angleterre, Saint-Empire romain germanique, Autriche, Provinces-Unies, et Royaume du Danemark et de Norvège). 24 août, Bataille navale de Vélez-Málaga : la flotte franco-espagnole vainc la flotte anglo-hollandaise mais la tentative française de reprendre pied à Gibraltar échoue. 7 novembre, les Anglais parviennent à briser le siège imposé par les Français et les Espagnols à Gibraltar. Première édition du Dictionnaire de Trévoux imprimée à Trévoux (Ain), sur ordre de Son Altesse Sérénissime, Monseigneur Prince Souverain de Dombes, Duc du Maine, Louis-Auguste de Bourbon : son titre est alors Dictionnaire universel françois & latin ; il sera réédité en 1721, 1732, 1734, 1740, 1743, 1752 et 1771 3.

1705. 17 janvier, décès du naturaliste britannique, John Ray, considéré comme l'un des pionniers de l'histoire naturelle moderne ; il publia Historia plantarum generalis (trois volumes) de 1686 à 1704 et Historia Piscium. 5 mai, mort de Léopold Ier, empereur romain germanique et début du règne de Joseph Ier, empereur des Romains, roi de Bohême et de Hongrie. A Poitiers, Louis-Marie Grignion de Montfort fonde la Compagnie de Marie (Montfortains). 10 juillet, Husayn ibn 'Ali, agha de la milice, prend le pouvoir dans la Régence de Tunis où il se rend quasiment indépendant et fonde la seconde dynastie de bey (Husseinites). 16 juillet, la Constitution Vineam Domini Sabaoth contre le jansénisme, mouvement rigoriste de réforme catholique, confirme les bulles Cum occasione (Innocent X), Ad Sacram et Regiminis Apostolici (Alexandre VII) et réprimande ceux qui, par ce qu’ils appellent le silence respectueux (cas de conscience) font semblant d’obéir aux Constitutions Apostoliques pendant qu’en réalité ils trompent l’Église et le Saint-Siège. 16 août, Bataille de Cassano : la France vainc l'Autriche et la Prusse. 20 septembre, après avoir organisé un soulèvement, François II Rakoczi est proclamé régent de Hongrie ; il sera finalement battu par les impériaux en 1711. 9 octobre, reddition des troupes franco-espagnoles assiégées dans Barcelone depuis le 13 septembre par les Anglo-Hollandais ; la ville est livrée par les Anglais à Charles III de Habsbourg. L'ingénieur et astronome britannique Edmond Halley publie ses résultats dans Synopsis de l'astronomie des comètes.

1706. 6 janvier, après un siège d'un mois, les Français du duc de Berwick prennent Nice à la Savoie. 13 février, Bataille de Fraustadt : la Suède vainc le Duché de Saxe et la Russie. 19 avril, Bataille de Calcinato en Italie : victoire de l'armée franco-espagnole en supériorité numérique sur l'armée autrichienne. 14 mai, les Français assiègent Turin. 23 mai, Bataille de Ramillies : l'armée franco-bavaroise dirigée par Villeroy ne tient que quatre heures face aux forces de John Churchill (Marlborough) et perd le tiers de ses 60 000 hommes ; l'armée française est chassée des Pays-Bas espagnols. 28 juin, l’archiduc Charles est proclamé roi (Charles III) à Madrid. Le pape condamne les rites malabars (Inde), c’est-à-dire les "adaptations" ou "accommodations" des jésuites. 7 septembre, les Austro-piémontais défont les Français, les Espagnols et les Bavarois au siège de Turin ; Louis XIV ordonne le retrait de ses troupes d'Italie. 8 décembre, au port du Légué, Marie Balavenne, veuve, et Renée Burel, encouragées par Dom Jean Leduger, fondent les Filles du Saint-Esprit de Saint-Brieuc. 9 décembre, mort de Pierre II de Portugal : son fils, Joao (Jean) V, lui succède sur le trône du Portugal et des Algarves le 1er janvier 1707.

1707. De janvier à mai, Révolte des Tard-avisés : les croquants de la région du Quercy se révoltent suite à l'instauration d'une taxe sur les contrats de mariage et de baptême ; 30 000 manifestants, qui ont investi la ville de Cahors le 7 mars, sont dispersées par les dragons du maréchal de Montrevel le 2 mai : la répression fait 100 morts et 6 personnes sont exécutées 4. 3 mars, à Ahmadnagar, la mort d'Aurangzeb (Alamgir Ier), le dernier grand Moghol de l'Inde, déclenche une guerre de succession entre ses trois fils. 30 mars, à Paris, mort de Sébastien Le Prestre, marquis de Vauban, architecte, ingénieur, urbaniste et hydraulicien. 25 avril, Bataille d'Almanza : les troupes franco-espagnoles, commandées par Berwick, affrontent les Anglais, les Hollandais et les Portugais et remportent la victoire. 12 mai (1er mai du calendrier julien), entrée en vigueur de l'Acte d’Union entre l’Angleterre et l’Ecosse qui forment le "Royaume-Uni d’Angleterre et d’Ecosse" (Grande-Bretagne). 29 juillet au 21 août, Siège de Toulon par les armées coalisées de Grande-Bretagne, d'Autriche, des Provinces-Unies et du duché de Savoie ; Victor-Amédée de Savoie devra lever le siège le 22 août.

1708. Le pape condamne le Nouveau Testament en français avec réflexion morale sur chaque verset, ouvrage de l’ex-oratorien Pasquier Quesnel, qui propage avec un succès croissant les idées de Jansenius, de Saint-Cyran et d’Antoine Arnauld. 11 juillet, Bataille d'Audenarde : la France est vaincue par la Grande-Bretagne, les Provinces-Unies et le Saint-Empire romain germanique ; Lille, assiégée le 28 juillet, devra capituler le 28 octobre. 29 août, les franco-indiens saccage la colonie britannique de Haverhill (Massachusetts). 28 septembre, Bataille de Lesnaya : les Russes vainquent les Suédois. 7 octobre, assassinat de Gurû Gobind Singh, le dernier des dix Gurûs du sikhisme, par un Afghan ; les Sikhs sont persécutés par le pouvoir moghol. 8 décembre, bulle Commissi nobis : Clément XI étend la fête de l’Immaculée Conception à l’Eglise universelle. "Grand hyver" : 200 000 à 300 000 morts.

1709. 19 février, au Japon, le shogun Tokugawa Tsunayoshi est assassiné par son épouse ; le neveu de Tsunayoshi, Ienobu, lui succède ; Tsunayoshi défendit le néoconfucianisme de Chu HsiIl ; en 1687, il promulgua une loi interdisant l'abattage des chiens. Dans le Vivarais, soulèvement des protestants jusqu’à l’arrestation et l’exécution du successeur de Cavalier, le prophète Abraham Mazel, en 1710. 8 juillet, Bataille de Poltava (Ukraine) : le roi Charles XII de Suède, blessé la veille, et l'hetman des cosaques d'Ukraine, Ivan Mazeppa, sont battus par les Russes ; Charles XII se réfugie en Turquie ; Mazepa se réfugie en Valachie, puis à Tighina en Moldavie, où il meurt le 28 août. 13 juillet, après la mort de La Reynie (14 juin), Louis XIV fait brûler les dossiers de l’affaire des poisons. 27 juillet, abdication de l'empereur du Japon, Higashiyama, en faveur de son fils Nakamikado. Les religieuses de Port-Royal ayant refusé en 1664 de signer le formulaire royal imposé à tous les ordres religieux (formulaire qui affirme la suprématie du roi sur le pape), Louis XIV fait dissoudre leur ordre ; le 23 octobre, les religieuses de Port-Royal, excommuniées depuis 1707, seront dispersées dans divers couvents ; l'abbaye sera rasée en 1712. 11 septembre, Bataille de Malplaquet à Taisnières-sur-Hon (59) : l'armée franco-bavaroise des maréchaux Villars et Boufflers résiste aux troupes de la coalition (Grande-Bretagne, Autriche et les Provinces-Unies), commandées par Marlborough ("Malbrough s'en va-t'en guerre") et le prince Eugène, qui renoncent à envahir la France. Le Missel de Meaux, premier essai de réforme du missel, est condamné par l’évêque Henri de Thyard de Bissy.

1710. 29 janvier, la Russie adopte l'alphabet cyrillique moderne ; cependant, l'Église continue d'utiliser l'ancien alphabet slavon. 28 février, Bataille de Helsingborg : l'armée suédoise vainc les Danois. 22 mai, en Inde, sous la conduite de Banda Bahadur, les Sikhs, révoltés contre le pouvoir moghol, s'emparent de Sirhind dans le Pendjab après une victoire sur les troupes mogholes de Vazir Khan qui est tué. 27 juillet, Bataille d'Almenar (Catalogne) : victoire des Impériaux sur les Franco-Espagnols. 20 août, Bataille de Saragosse : victoire des Impériaux sur les Franco-Espagnols. 19 septembre, échec français devant Rio de Janeiro. 16 octobre, les britanniques prennent définitivement la ville de Port-Royal (située en Acadie, Nouvelle France) qu'ils renomment Annapolis Royal. 8 au 9 décembre, Bataille de Brihuega (Espagne) : victoire française sur les Impériaux. 10 décembre, Bataille de Villaviciosa : victoire française sur les Impériaux. 10 décembre, en Inde, l'empereur moghol Bahâdur Shâh s'empare de la forteresse de Lohgarh où les Sikhs se sont réfugiés : Banda Bahadur parvient à s'enfuir ; iI résistera jusqu'en 1716. George Berkeley : Traité sur les principes de la connaissance humaine : "Esse est percipi" (l’être, c’est l’être perçu). Leibniz : Essais de Théodicée 2.

1711. 11 avril, à Saint-Denis, mort de dom François Lamy (baron de Montireau), né en 1636, bénédictin et philosophe ; il enseigna dans son ordre la philosophie de Descartes ; il a écrit L’Incrédule amené à la religion par la raison (1710) et De la connaissance et de l’amour de Dieu (1712). 17 avril, mort de Joseph Ier du Saint-Empire : son frère, Charles III d'Espagne, lui succède. 28 juillet, Spallaccini Domenico est pendu et brûlé pour avoir blasphémé à cause d’un coup de hallebarde reçu d’un garde du pape. 20 septembre, le corsaire malouin Duguay-Trouin s’empare de Rio de Janeiro, incendie 60 bâtiments de commerce et exige de la ville une énorme rançon. Antony Ashley Cooper, troisième comte de Shaftesbury, philosophe anglais : Caractéristiques de l’homme ; l’ouvrage inspirera directement Diderot dans son Essai sur le mérite et la vertu ; Shaftesbury fait confiance à la nature humaine et développe l’idée d’une religion naturelle.

1712. 29 janvier au 11 avril, à Utrecht, Congrès international pour régler l’affaire de la succession espagnole. 18 février, à Versailles, mort du dauphin Louis de France (petit-fils de Louis XIV), duc de Bourgogne et héritier de la couronne, victime d’une épidémie de rougeole : son fils régnera sous le nom de Louis XV. Dans le Nord de la France, apparition de la suette miliaire dite suette picarde (ses liens avec les épidémies de rougeole ont entraîné une discussion sur l’éventuelle parenté de ces deux maladies, cependant la suette reste totalement mystérieuse). Destruction de Port-Royal : les bâtiments sont rasés à la poudre. 24 juillet, Bataille de Denain (Nord) remportée par les troupes françaises commandées par le maréchal de Villars sur les Austro-Hollandais du Prince Eugène ; trêve franco-hollandaise. 5 novembre, Philippe V renonce à ses droits sur la couronne de France.

1713. 26 mars, accord entre l’Espagne et l’Angleterre par lequel la Compagnie d’Angleterre se charge de "l’introduction d’esclaves noirs dans l’Amérique espagnole, pour une durée de trente années". 11 avril, fin du Congrès d’Utrecht (ouvert le 29 janvier) : signature de traités (complétés par les traités de Rastadt le 6/3/1714, de Baden le 7/9/1714 et d’Anvers le 15/11/1715, ils mettent fin à la Guerre de Succession d’Espagne) entre la France et l’Espagne et entre la France et l’Angleterre, la Hollande, la Prusse, la Savoie et le Portugal ; Philippe d’Anjou monte sur le trône d’Espagne (sous le nom de Philippe V) mais il doit céder à Charles d’Autriche (l’empereur d’Allemagne Charles VI) le royaume de Naples et la Sicile, la Toscane, le Milanais, la Sardaigne et les Pays-Bas espagnols et à l’Angleterre Minorque et Gibraltar ; la France est contrainte de renoncer à ses terres d’Acadie et de Terre-Neuve (Canada) au profit de l’Angleterre mais elle conserve l’Alsace avec Strasbourg et Landau. En marge du congrès d’Utrecht, l’abbé de Saint-Pierre rédige son Projet de paix universelle entre les nations. La loterie atteint le Vatican qui y a recours (Benoît XIII supprimera la loterie dans les États pontificaux). 8 septembre, la bulle Unigenitus Dei Filius dénonce le jansénisme : elle vise plus particulièrement l'oratorien Pasquier Quesnel dont elle censure 101 propositions extraites de son livre (voir 1708). Les missionnaires français sont chassés du Tonkin.

1714. 7 janvier, l'ingénieur anglais Henry Mill dépose le brevet de la première machine à écrire. 19 février, Bataille de Storkyro en Finlande : la Suède vainc la Russie. 6 mars, Traité de Rastadt entre la France et l’Autriche représentées respectivement par le duc de Villars et le prince Eugène ; rédigé entièrement en français, il met fin à la Guerre de Succession d'Espagne : l’empereur reçoit les Pays-Bas, le Milanais, Naples et la Sardaigne au détriment de l’Espagne ; Philippe V est reconnu comme roi d’Espagne moyennant sa renonciation à la couronne de France ; le Luxembourg passe sous le contrôle des Habsbourg d'Autriche. 24 mars, le prince du royaume de Valachie, Constantin II Brâncoveanu, est accusé de trahison par son oncle Constantin Cantacuzino et son cousin le futur prince Stefan II ; le 15 août, avec ses quatre fils et son trésorier Ioan Vacarescu, il sera décapité devant le Sultan Ahmet III. 1er août, mort, sans héritier, de la reine Anne Ire des suites d'une crise de goutte : en vertu de l'Acte d'Établissement voté par le Parlement de Westminster en 1701, Georges Ier lui succède en tant que roi d'Angleterre et d'Irlande (couronné le 12 octobre) ; Georges était le plus proche parent protestant vivant d'Anne et en réaction, les jacobites tenteront de le renverser pour le remplacer par le demi-frère catholique d'Anne, Jacques François Stuart, mais ils échoueront. 7 septembre, Traité de Baden signé par la France et le Saint Empire romain germanique : il donne à l'Autriche les Pays-Bas méridionaux et les territoires espagnols en Italie à savoir Naples (mais pas la Sicile), Milan, Mantoue et la Sardaigne ; il permet à la France de conserver l'Alsace et donne la rive droite du Rhin (Brisgau) à l'Autriche. 11 septembre, les Catalans, conduits par Rafael de Casanova, sont battus par les armées espagnoles de Philippe V de Bourbon : la Catalogne perd sa liberté et doit renoncer à sa langue et à sa culture. 17 novembre, sur la rive droite du Nil, à 200 kilomètres au sud du Caire, le jésuite français Claude Sicard découvre Amarna, la capitale du pharaon Akhenaton. 26 décembre, fondation de l'Opéra-Comique par Catherine Baron et Gautier de Saint-Edme. Leibniz : Principes de la nature et de la GrâcePourquoi y a-t-il quelque chose plutôt que rien ? »).

1715. 6 février, le Portugal reprend à l'Espagne la Colonia del Sacramento sur le rio de la Plata. 19 mars, la bulle Ex illa Die condamne les rites chinois chrétiens (tolérés par les jésuites) qui autorisent le culte des ancêtres et le confucianisme. En juin, Louis-Marie Grignion de Montfort fonde les Frères de l’Instruction chrétienne de Saint-Gabriel (autrefois "du Saint-Esprit"). Premier synode protestant : au synode des Montèzes près de Monoblet (Gard), Antoine Court réorganise les Églises réformées dans la clandestinité et en rétablit la discipline. 19 juillet, les Turcs reprennent Nauplie à Venise. 1er septembre, 8 heures, à Versailles, mort de Louis (Dieudonné) XIV (miné par la gangrène) après 72 ans de règne : son arrière-petit-fils, âgé de 5 ans, Louis XV, lui succède ; Philippe d’Orléans est nommé régent. 6 septembre, en Ecosse, début du soulèvement des Jacobites, partisans de Jacques Edouard Stuart (fils de Jacques II d'Angleterre) proclamé roi "Jacques III d'Angleterre et d'Irlande et Jacques VIII d'Écosse" le 16 septembre 1701 à Saint-Germain-en-Laye. 12 septembre, le Parlement de Paris casse partiellement le testament de Louis XIV ; par son testament, Louis XIV accorde le trône à son arrière-petit-fils âgé de 5 ans ; au duc du Maine, son bâtard légitimé, il donne le pouvoir réel, la régence ; le duc Philippe d’Orléans n’est que "président du conseil de régence" ; Philippe d’Orléans ayant promis aux Parlementaires de Paris de les réintroduire dans les sphères du pouvoir royal s’ils le soutenaient face au Duc du Maine, le testament est en partie cassé et c’est Philippe d’Orléans qui est proclamé Régent du royaume au détriment du Duc du Maine. 24 septembre, mort de Dom Pérignon, moine bénédictin de l’abbaye d’Hautvilliers, près d’Epernay, chargé de l’exploitation des vignobles, qui découvrit le secret de la champagnisation et auquel on attribue à tort l’invention du bouchon de liège. 15 novembre, le Troisième Traité de la Barrière ou Traité d’Anvers définit les rapports entre les Pays-Bas et les Provinces-Unies. 22 décembre, le frère jésuite italien, Giuseppe Castiglione, arrive à Pékin ; il devient un des peintres préférés du roi appartenant à la Dynastie Qing ; devenu peintre à la cour impériale, il vivra à Pékin jusqu'à sa mort, en 1766. 31 décembre, une ordonnance du régent, Philippe d’Orléans, institue les bals masqués de l’Opéra.

1716. 23 février, une ordonnance royale nomme, à Paris, un Directeur des pompes à eau, chargé de l’organisation des secours en cas d’incendie. 28 avril, à Saint-Laurent sur Sèvres, mort de Louis-Marie Grignion de Montfort, évangélisateur de l’Ouest de la France. 2 mai, le financier écossais, John Law, obtient l’autorisation de fonder sa banque privée à Paris. Le régent interdit les assemblées protestantes : peine de mort pour les pasteurs, galères pour les participants et prison pour les participantes. Une fatwa des oulémas de Constantinople interdit la possession de livres d’astronomie, d’histoire et de philosophie. 5 août, victoire de Peterwaradin (Petrovaradin, Peterwardein) en Slavonie sur les Turcs remportée par le prince Eugène de Savoie ; pour remercier la Vierge de cette victoire, Clément XI étend la fête du Saint-Rosaire à l'Eglise universelle et l'élève au rite double-majeur ; elle est célébrée le jour de l'octave de l'Assomption. 14 novembre, mort de Leibniz, philosophe et mathématicien allemand ; sa vie fut marquée non seulement par ses œuvres philosophiques et ses découvertes mathématiques mais par une intense activité politique ; en 1672, il s’efforça de gagner Louis XIV à l’idée de conquérir l’Egypte, en 1678 il soutint les princes allemands dans l’Empire, il exposa à Pierre le Grand un projet un plan pour introduire parmi ses peuples la culture occidentale.

1717. 4 janvier, à La Haye, Traité de la Triple Alliance entre les Provinces-Unies, la Grande-Bretagne et la France qui s'unissent contre l'Espagne qui veut mettre Philippe V sur le trône de France. 1er février, Pierre le Grand impose le Traité de Varsovie à la Pologne. 16 mai, le jeune Voltaire (François-Marie Arouet) est embastillé (durant 11 mois) pour ses écrits satiriques qui ont outragé le Régent, Philippe d’Orléans. 17 mai, la prédication du christianisme est interdite en Chine par l'empereur. 24 juin, à la Saint-Jean d’été, fondation de la Grande Loge de Londres (futur Grande Loge d’Angleterre), première grande loge maçonnique (fusion de 4 loges issues d’associations professionnelles), interconfessionnelle, par les pasteurs Désaguliers et Anderson (Les Constitutions inspirées des Constitutions Compagnonniques dites Old Charges, seront approuvées en 1722 et publiées le 17-1-1723). 16 août, les troupes autrichiennes, commandées par le prince Eugène de Savoie, reprennent aux Ottomans la ville de Belgrade (Serbie) qui capitule le 18. 22 août, sous prétexte que des Espagnols ont été arrêtés en Italie, l'Espagne attaque la Sardaigne. 22 septembre, John Toland, philosophe irlandais, crée le Druid Order (Ordre des Druides) qui deviendra la Fraternité Universelle des Druides.

1718. 9 février, les Français de Jean-Baptiste Le Moyne de Bienville arrivent en Louisiane ; ils fondent La Nouvelle-Orléans (baptisée ainsi en l'honneur du régent, le duc d'Orléans) sur le Golfe du Mexique. En France, dernière condamnation d’un sorcier : le parlement de Bordeaux ordonne le supplice d’un homme accusé d’avoir "lié" un seigneur, sa femme et ses servantes. 15 mai, le britannique James Puckle dépose le brevet d'un fusil à tourelle, l'ancêtre de la mitrailleuse. 27 juin, en Russie, le tsar Pierre Ier le Grand fait jeter au cachot son fils Alexis, chef de l’opposition religieuse et traditionaliste, qu’il accuse de comploter ; le 7 juillet, Alexis est reconnu coupable de crime contre la sûreté de l'État et condamné à être fouetté jusqu'à ce que mort s'ensuive. 20/21 juillet : victoire navale vénitienne sur les Turcs à la Deuxième Bataille de Matapan dans le golfe de Laconie. 21 juillet, Traité de Passarowitz entre l’Autriche, Venise et l’Empire ottoman qui cède à l’Autriche le nord de la Serbie, le Temesvar et la Valachie (territoires de l’ancien royaume de Roumanie) ; Venise acquiert la Dalmatie, l’Albanie et la Herzégovine ; les Ottomans récupèrent la Morée. 2 août, Traité de Londres, également appelé traité de Cockpit, entre la France, la Grande-Bretagne, le Saint-Empire romain germanique et les Provinces-Unies : le duc de Savoie doit échanger la Sicile à l’Autriche contre la Sardaigne. 11 août, Bataille du cap Passaro au large de la Sicile : la flotte alliée (France, Autriche, Grande-Bretagne et Provinces-Unies) vainc la flotte espagnole. 25 août, à l’embouchure du Mississipi, fondation par des colons français de la ville de la Nouvelle-Orléans, baptisée ainsi en l’honneur du régent, le duc d’Orléans. 8 septembre, Clément XI excommunie, par la bulle Pastoralis Officii, ceux qui refusent la constitution Unigenitus. 22 novembre, Bataille de l'île d'Ocracoke : le lieutenant Robert Maynard, envoyé par le gouverneur de Virginie, attaque le pirate Edward Teach, dit Barbe Noire, lequel est tué et décapité. 9 décembre, Conspiration de Cellamare : complot ourdi par Philippe V d'Espagne et son ministre Alberoni pour retirer la régence du royaume de France à Philippe d’Orléans ; l'abbé Guillaume Dubois, secrétaire d'Etat, fait arrêter les auteurs du complot contre le Régent : Antonio del Giudice, prince de Cellamare, ainsi que le duc et la duchesse du Maine. 11 décembre (30 novembre au calendrier julien), Charles XII de Suède est tué, dans des circonstances douteuses, par un bombardement norvégien lors du Siège du fort de Fredriksten ; le 16 décembre (5 décembre du calendrier julien), sa sœur Ulrique Éléonore convoque le Conseil royal et lui succède. 26 décembre (16 décembre du calendrier julien), Ulrique Éléonore renonce à l'absolutime. 27 décembre (16 décembre du calendrier julien), le Royaume-Uni déclare la guerre à l'Espagne ; début de la Guerre de la Quadruple-Alliance.

1719. 9 janvier, la France déclare la guerre à l'Espagne (le roi d'Espagne, Philippe V, petit-fils de Louis XIV, revendique la couronne de France). 23 janvier, l’empereur d’Allemagne, Charles VI érige en principauté d’empire indépendante, sous le nom de Liechtenstein, les seigneuries de Schellenberg et de Vaduz, acquises par les princes autrichiens de Liechtenstein. 15 avril, Madame de Maintenon décède dans la Maison royale de Saint-Louis à Saint-Cyr, institution fondée, à sa demande, pour éduquer les jeunes filles de la noblesse pauvre ; en secret, elle épousa Louis XIV sur lequel elle exerça une influence notable ; à la mort du roi, elle se retira à Saint-Cyr en 1715. En mai, sur l’initiative de John Law, fondation de la Compagnie des Indes pour prendre la suite de la Compagnie d’Occident. 4 juin, en Estonie, une escadre russe attaque des navires suédois près de l'île d'Osel et les vainc. 20 juin, Bataille de Francavilla (Sicile) : les Espagnols repoussent les assauts de l'armée autrichienne. Septembre-octobre : Conspiration de Pontcallec en Bretagne. 28 septembre, Muhammad Shah monte sur le trône de l'Empire moghol.

1720. 26 janvier, Traité de Madrid : Charles VI renonce à la couronne d'Espagne et reconnaît que l'infant Don Carlos est le suzerain des duchés de Parme et de Toscane ; Philippe V d'Espagne renonce au trône de France et retire ses troupes de Sardaigne et de Sicile. 3 février, Gaetano Volpini est décapité pour avoir écrit un pamphlet contre le pape 1. 17 février, Paix de La Haye : l'Espagne perd tous ses territoires en Italie et en Hollande, l'Autriche reçoit la Sicile (Victor-Amédée II de Savoie reçoit, en échange, la Sardaigne). 29 février, Ulrique Éléonore de Suède, reine de Suède, abdique pour laisser le pouvoir à son époux, Frédéric de Hesse, qui sera couronné le 3 mai (Frédéric Ier). A partir du 20 juin, date où un navire, le Grand Saint-Antoine, venant de Syrie et entré dans le port de Marseille le 25 mai, est finalement autorisé par l’administration (pourtant avertie de la présence d’un mal sur le navire) à décharger sa cargaison, une épidémie de peste éclate à Marseille qu'elle ravage (50 000 morts) ; elle gagnera la Provence (atteignant Toulon et Aix) et durera jusqu’au 2 janvier 1721. 28 juin, au Brésil, révolte des mineurs de Vila Rica. 8 août, Traité de Londres : la Savoie cède la Sicile à l'Autriche qui, en échange, abandonne la Sardaigne. 10 octobre, Banqueroute de John Law qui s'enfuit à Venise le 14 décembre. 22 novembre, Paul de la Croix fonde la Congrégation de la Passion de Jésus Christ (Passionistes).

1721. 19 mars, mort du pape.


Notes
1 http://www.lemanlake.com
2 La théodicée (de theos = dieu et diké = justice) est une partie de la métaphysique qui étudie la manière dont Dieu a créé le monde : les voies de Dieu dans l’univers. Elle tente de concilier l’existence du mal (souffrances, guerres, tentations), au niveau de notre humanité, avec l’irresponsabilité de Dieu, sa bonté originelle : pourquoi, en effet, Dieu, qui est parfait, a-t-il créé un homme capable de faire le mal ? Leibniz (Essais de Théodicée 1710) a essayé de résoudre le problème en démontrant la nécessité de la liberté humaine.
3 Le Dictionnaire de Trévoux est le fruit du remaniement de la réédition du dictionnaire d’Antoine Furetière (1690) par le protestant Basnage de Bauval (1701) ; on sait que quelques jésuites ont participé à la rédaction du dictionnaire et que Richard Simon a travaillé à la première édition de 1704, lui rendant une allure plus catholique ; l’édition de 1721 fut prise en charge par les frères Souciet, jésuites, en particulier par Etienne ; puis des laïcs collaborèrent au dictionnaire.
4 http://www.linternaute.com/histoire/jour/evenement/7/3/1/a/56623/0/revolte_des_tard-avises_du_quercy.shtml

Sources


Liste des papes


Auteur : Jean-Paul Coudeyrette
Référence publication : Compilhistoire ; toute reproduction à but non lucratif est autorisée.

Date de mise à jour :
19/10/2017
ACCES AU SITE