Etienne VIII (VII), pape

Etienne, fils de Teudemund, est romain.
Cardinal-prêtre de Sainte-Anastasie, il est élu en décembre 928 et intronisé le 3 février 929.
Pieux et doux, Etienne VIII (VII) 1 meurt le 15 mars 931, éliminé à la demande de Marozia.


929. 16 janvier, Abd al-Rahman III (ou Abderrahmane) transforme l’émirat de Cordoue en califat (929-961) et prend les titres de « Calife, Prince des croyants et Combattant victorieux pour la religion de Dieu » ; Abd al-Rahman III a pour conseiller et ami Recemundo (Rabbi ben Zaïd), l'évêque de Cordoue ; son médecin, le Juif séfarade Hasdaï ben Shatprut, est également responsable des douanes et du commerce extérieur. 12 juillet, Abd al-Rahman III s’empare de la principauté de Badajoz. Raids des fatimides vers l’Égypte. 28 septembre, au château de Boleslava-Bunzlau, assassinat de Venceslas, le duc de Bohême, par son frère Boleslas. 7 octobre, mort de Charles III le Simple dans la tour de Péronne où il était le prisonnier du comte de Vermandois depuis 923 ; les grands du royaume avaient élu son successeur Robert Ier le 30 juin 922.

930. 12 janvier, La Mecque est saccagée par les Qarmates (ou Karmates) ismaéliens (secte musulmane) qui incendient la Kaaba [la Kaaba (Cube) aurait été construite par Adam, rebâtie par Abraham et Ismaël après le déluge, elle contient la pierre noire (météorite) donnée à Abraham par l’archange Gabriel, elle a été rendue par Mahomet au monothéisme oublié, puis reconstruite après un incendie] et s’emparent de la Pierre noire qu’ils ne rendront que contre rançon en 952. Au début de l'année, les Normands de la Loire envahissent de nouveau l'Aquitaine, pillent la Saintonge, l'Angoumois, le Périgord jusqu'en Limousin ; le roi Raoul intervient et bat les Normands au lieu-dit Ad Destricios (Estresse, près de Beaulieu-sur-Dordogne). En mai, début du siège de Tolède par les troupes du califat de Cordoue (fin en 932) ; Abd al-Rahman III est sur place en juillet. Mort d'Al Battani, astronome, mathématicien et géographe, connu en Europe sous le nom d'Albetanus, qui a découvert la précession des équinoxes et l’inclinaison de l’écliptique.

931. 15 mars, mort du pape, éliminé à la demande de Marozia.


Note
1 Etienne II (752) a été légitimement élu pape mais il est mort 3 jours après son élection (apoplexie), avant d’avoir été consacré. Pour cette raison, il n’était pas considéré comme pape, et il ne figure pas dans l’édition de 1961 de l’Annuaire pontifical. Cependant, la constitution apostolique Romano Pontifici Eligendo, promulguée par le pape Paul VI le 1er octobre 1975, a réaffirmé que le pontificat commençait dès l'élection, conformément au concile du Latran, réuni le 13 avril 1059 par Nicolas II, qui avait décrété que le pape possède toute l'autorité pontificale dès son élection ; c’est la raison pour laquelle 2 numéros sont donnés pour les Etienne qui le suivent, le numéro entre parenthèses reflétant l’opinion ancienne.

Sources


Liste des papes


Auteur : Jean-Paul Coudeyrette
Référence publication : Compilhistoire ; toute reproduction à but non lucratif est autorisée.

Date de mise à jour : 19/03/2017

ACCES AU SITE