Eugène IV

Gabriele Condulmer, neveu par sa mère de Grégoire XII, naît vers 1383 à Venise.
Moine augustin, il est évêque de Sienne en 1407 avant d’être fait cardinal par son oncle l’année suivante.
Elu pape le 3 mars 1431, il choisit le nom d'Eugène ; il est intronisé le 17.
Eugène IV entre aussitôt en guerre avec la famille des Colonna qu’il accuse justement de dilapidations, et fait périr plus de deux cents de leurs partisans ; le prince de Palestrina, qui a pris parti pour les Colonna, s’empare de Rome, mais il est presque aussitôt obligé d’abandonner la ville.
Il fait transférer le concile de Bale à Ferrare (1438), de Ferrare à Florence (1439), puis de Florence à Rome (1442).
Eugène joue un rôle important dans l’épanouissement des artistes de la Renaissance, il passe commande à des artistes tels que Fra Angelico.
Un parasol figure dans les armes du pape Eugène IV.
Il meurt le 23 février 1447.

Prophétie de Malachie : Lupa caelestina (la louve célestine).


1431. 3 mars, élection du pape. Mars-avril : révolte populaire antifiscale et antinobiliaire dans le Forez ; les écorcheurs de Rodrigue de Villandrando exterminent les rebelles réfugiés à Saint-Romain-le-Puy. 23 avril, le concile de Nantes proscrit la "fête des Fous et autres abus" qui règnent en plusieurs églises 5. 29 mai, bulle du pape autorisant la création de l'Université de Poitiers, voulue par le roi Charles VII pour récompenser la fidélité que lui a toujours montrée le Poitou. 30 mai, à Rouen, Jeanne d’Arc est brûlée vive ; ses cendres sont jetées à la Seine. 1er juin, Dan II de Valachie est tué dans une bataille contre les Turcs : avec l'appui des Moldaves, un fils illégitime de Mircea l'Ancien, Alexandru Ier Aldea, lui succède. 19 juin, La Hire, qui s'était approché de Rouen pour délivrer Jeanne, se fait prendre mais parvient à s’échapper. Eugène IV défend de "molester les juifs, les mettre à mort ou les priver de leurs biens ; il incombe sous peine d’excommunication à tout chrétien de les protéger contre leurs persécuteurs, de ne leur imposer ni de nouvelles charges, ni l’assistance à des sermons, de ne pas s’introduire abusivement dans les synagogues, de ne pas leur refuser l’observation du sabbat, de ne pas les contraindre au baptême". Un adoucissement de la règle des Carmes provoque une scission entre les "observantins et les mitigés". Le pape tente d'établir des liens avec l'empereur d'Éthiopie par le canal des moines éthiopiens de Jérusalem : il souhaite trouver en lui un allié pour libérer l'Égypte des musulmans 6. 2 juillet, Bataille de Bulgnéville : les forces du comte Antoine de Vaudémont vainquent les hommes de Charles VII et de René d'Anjou qui est fait prisonnier. 23 juillet, ouverture du concile de Bâle où les évêques, profitant de l'absence d'Eugène IV, réaffirment la supériorité du concile sur le pape, lequel dissout l'assemblée. 14 août, en Bohême, une nouvelle croisade contre les hussites, convoquée par le pape Martin V et lancée par le cardinal Cesarini, est écrasée. 16 décembre, Henri VI d’Angleterre (9 ans) est couronné roi de France à Notre-Dame de Paris par le cardinal de Westminster, Henri de Beaufort ; Isabeau de Bavière assiste au sacre.

1432. 5 mars, Traité de Rennes : paix entre Georges de La Trémoille, Arthur de Richemont et son frère le duc Jean IV de Bretagne ; le duc de Bretagne abandonne le parti anglais et se rallie à Charles VII. 29 avril, les pères du concile de Bâle somment le pape de révoquer la bulle de dissolution, sinon ils procéderont "selon le droit divin et humain, pour le bien de l’Église" ; le 6 septembre, le concile ouvre un procès contre le pape. 1er juin, Bataille de la Torre San Romano, près de Lucques (Toscane) : les Milanais mettent en déroute les mercenaires siennois.

1433. 12 avril, Traité de la Haye : Philippe III le Bon (1396-1467), duc de Bourgogne et gouverneur (ruwaert) des Pays-Bas bourguignons, annexe les Etats belges détenus par Jacqueline de Bavière (1401-1436), la Hollande, la Zélande et le Hainaut, ne lui laissant que l'apanage du comté d'Ostrevant. 31 mai, à Rome, le pape couronne Sigismond Ier empereur. 3 juin, enlèvement de Georges de La Trémoille, favori et ministre de Charles VII, par Arthur de Richemont, son rival, qui le fait emprisonner au château de Montrésor après avoir tenté de l'assassiner : le clan angevin dirigé par Yolande d'Aragon, Charles du Maine et le connétable de Richemont s'empare du pouvoir. 13 juillet, le concile de Bâle retire au pape le droit de conférer les hautes dignités ecclésiastiques et lui donne 60 jours pour annuler sa bulle de dissolution du concile. 29 juillet, le pape déclare nul et non avenu tout ce que le concile décidera contre lui. 14 août, Edouard Ier, onzième roi du Portugal, dit l'Eloquent ou le Roi philosophe, succède à son père, Jean Ier. 30 novembre, compromis entre le concile de Bâle et les hussites : le concile accepte les Quatre articles de 1420, un peu édulcorés, sous le nom de Compactata que le pape ne reconnaîtra pas. 15 décembre, bulle Dudum Sacrum : le pape annule la bulle de dissolution du concile. Nicolas de Cusa : Traité sur La Concordance catholique : il propose, pour l’Empire et pour l’Église, une restructuration établie sur la représentation élective et sur le consensus ; rappelant que l’évêque de Rome, président du collège apostolique, n’est patriarche que d’Occident, il ouvre ainsi la voie à des négociations avec les Églises d’Orient.

1434. 25 mars, pour les Visconti de Milan, le condottiere (général) Francesco Sforza enlève la Marche d'Ancône au pape Eugène IV ; la papauté ne récupérera la région qu'en 1532. 29 mai, les Romains, profitant de l’absence du pape qui siège au concile de Bâle, se constituent en république : sept "gouverneurs de la liberté des Romains" s’installent au Capitole ; le pape accourt mais il est assiégé dans l’église de Saint-Chrysogone et manque périr par les mains de ses sujets révoltés ; déguisé, il s’enfuit couché au fond d’une barque et gagne Florence d'où il fait rétablir son autorité à Rome par Vitelleschi qui châtie cruellement les partisans d’un gouvernement libre. 30 mai, Bataille de Lipany : les taborites (hussites radicaux) sont vaincus par une coalition de nobles catholiques (conduits par l’empereur Sigismond) et de hussites modérés de Bohême (utraquistes) ; les hussites radicaux s’organisent alors en communauté ou Église des Frères bohêmes ou Frères moraves qui se rallieront à la réforme luthérienne au siècle suivant. 31 mai, mort du roi de Pologne, Ladislas II Jagellon : son fils Ladislas III Jagellon lui succède. 21 juin, le patriote Engelbrekt Engelbrektsson dirige un soulèvement populaire contre le roi de Suède, Erik III. 26 juin, le concile de Bâle réaffirme solennellement sa supériorité au pape.

1435. 13 janvier, la bulle Sicut Dudum condamne l'esclavage des habitants noirs des îles Canaries : "Sous peine d'excommunication, tout maître d'esclave a quinze jours à compter de la réception de la bulle pour rendre leur liberté antérieure à toutes et chacune des personnes de l'un ou l'autre sexe qui étaient jusque-là résidentes desdites îles Canaries [...] Ces personnes devaient être totalement et à jamais libres et devaient être relâchées sans exaction ni perception d'aucune somme d'argent". 13 janvier, en Suède, Engelbrekt Engelbriktsson crée une assemblée à Arboga (Västmanland), laquelle réunit tous les corps de métiers, notables, paysans et religieux : il donne ainsi naissance au Parlement de Suède (ou Riksdag) qui l'élit aussitôt régent. 2 février, mort de Jeanne II, reine de Naples, qui a désigné René d'Anjou pour lui succéder : alors prisonnier du duc de Bourgogne, celui-ci entre en compétition avec Alphonse V d'Aragon qui conquerra le royaume de Naples en 1442. 9 mai, Bataille de Gerberoy, dite également d'Arondel, en Picardie : les troupes françaises des seigneurs Jean Poton de Xaintrailles et Etienne de Vignolles (dit la Hire) vainquent les Anglais. 21 septembre, Traité d’Arras entre Français et Bourguignons ; le duc de Bourgogne Philippe le Bon se réconcilie avec Charles VII reconnu comme l’unique et véritable souverain du royaume de France. 24 septembre, à l'hôtel Saint-Pol à Paris, mort d'Isabeau de Bavière : « On attribua sa mort à un saisissement du cœur que lui causèrent les outrageuses railleries de ses adversaires ; car ils prenaient plaisir de lui dire en face que le roi Charles n’était pas le fils de son mari » (Brantôme).

1436. 25 mars, jour de l’Annonciation, le dôme de la cathédrale Santa Maria del Fiore de Florence est solennellement inauguré et consacré par le pape. 13 avril, Charles VII et le connétable Arthur III de Richemont prennent Paris aux Anglais. 30 avril, mort du comte Frédéric VII de Toggenburg sans héritier : son territoire, qui s'étend de la Thurgovie à Glaris, est revendiqué par le canton de Zurich, appuyé par les Habsbourg, et la Confédération helvétique (7 autres cantons) : début de l'Ancienne guerre de Zurich qui ne prendra officiellement fin qu'avec le traité d'Einsiedeln (1450). 24 juin, Charles VII marie de force son fils Louis (futur Louis XI) à Marguerite Stuart d’Ecosse. 5 juillet, en Bohême, la diète de Jihlava confirme le compromis de 1433 (Compactata), accordant le libre exercice de leur religion aux Tchèques, catholiques ou utraquistes.

1437. 21 février, alors qu’il se trouve au Monastère des Frères Prêcheurs à Perth, le roi Jacques Ier d’Ecosse est assassiné par un groupe d’Ecossais conduit par Sir Robert Graham : le 25 mars, le jeune Jacques II (7 ans) est sacré roi d'Ecosse dans l'abbaye d'Holyrood, à Edimbourg. Alphonse V d’Aragon confie à la cathédrale de Valencia un calice taillé dans une agate verte et qui serait le Graal. 15 septembre, début du siège de Tanger : l'expédition dirigée par l'infant de Portugal Henri tourne au désastre ; une partie du corps expéditionnaire est fait prisonnier et l'infant Ferdinand est gardé en otage jusqu'à la restitution de Ceuta ; mais l'infant meurt et le pacte n'est pas respecté. 16 septembre, proclamation de l'Union des Trois Nations par les trois classes privilégiées de Transylvanie : la noblesse principalement hongroise, la bourgeoisie saxonne et les Sicules (ou Széklers) magyars. 12 novembre, Charles VII rentre triomphalement à Paris. 9 décembre, mort de Sigismond Ier du Saint-Empire, dernier des Luxembourg : les terres des Luxembourg passent aux Habsbourg. 19 décembre, Albert II de Habsbourg est élu roi de Hongrie ; il sera couronné le 1er janvier 1438. Lorenzo Valla ou Della Valle publie De Voluptate 4.

1438. 1er janvier, par une bulle, le pape Eugène fait transférer le concile à Ferrare où il est ouvert le 8 ; des dissidents, hostiles à la suprématie pontificale, qui continueront à tenir concile à Bâle jusqu’en 1449, déposent Eugène IV le 24 janvier (ils le remplaceront par Félix V le 05/11/1439) ; avec l’approbation du concile de Ferrare, le pape prononce, le 15 février, "la nullité de tous les actes des prélats de Bâle et déclare tous ceux qui continueraient cette assemblée, de quelque dignité qu’ils fussent, frappés d’excommunication et sujets aux autres peines marquées dans la bulle de translation ; ordonnant à tous ceux qui étaient à Bâle pour le concile, d’en sortir dans trente jours, sous les mêmes peines, et aux magistrats, officiers et habitants de cette ville de les en chasser après ce terme expiré, sous peine d’excommunication, et d’interdit pour le peuple, défendant enfin, avec de semblables menaces, d’introduire aucune marchandise ou autre chose nécessaire à la vie dans cette ville de Bâle, si ceux qui y tenaient concile persistaient dans leur opiniâtreté". 18 mars, à la Diète de Francfort, le duc Albert V d’Autriche est élu roi des Romains sous le nom d'Albert II. 31 mai, à Aix-la-Chapelle, couronnement de l'empereur des Romains, Albert II de Habsbourg. 7 juillet, Charles VII, profitant du conflit entre le pape et une partie des pères conciliaires, publie la Pragmatique sanction de Bourges qui établit certaines libertés au sein de l’Eglise de France et entraîne la diminution des pouvoirs du pape ; avec l'accord du clergé réuni en assemblée à Bourges, la Pragmatique sanction fonde en droit la position du roi comme "première personne ecclésiastique du royaume" ; le pape n’a plus le droit de choisir les évêques français : ce choix revient au roi qui exerce de surcroît un contrôle sur leurs activités ; suppression des annates et de l'Inquisition : c'est la naissance de l’Eglise gallicane. 9 septembre, mort d'Edouard (Duarte) Ier de Portugal (peste) : son fils, Alphonse V l'Africain, lui succède le 13. 27 octobre, Christophe de Bavière est élu régent de Danemark par le conseil du royaume : il prend le titre de Christophe III du Danemark. Hiver terrible : des loups dans Paris, la Seine est gelée.

1439. 16 janvier, pour échapper à une épidémie de peste, Eugène IV déplace le concile de Ferrare à Florence (bulle du 10 janvier) où la 1ère session se tient le 26 février 3. 2 février, Charles VII investit le négociant et homme d'affaires, Jacques Cœur, de la charge de Grand Argentier du royaume de France. Avril/mai : le dauphin Louis est nommé lieutenant général en Languedoc : il administre la province pendant six mois, avant d'être rappelé par son père. 25 juin, à Bâle, les pères conciliaires schismatiques déclarent hérétique le pape Eugène IV. 6 juillet, au concile de Florence, les Pères décrètent l’union avec les Grecs : décret Laentantur Coeli. 27 octobre, mort d'Albert II de Habsbourg en Serbie (dysenterie) lors d’une expédition contre les Turcs : son fils unique, Ladislas Ier dit le Posthume (1440-1457), ne naît que quatre mois plus tard ; tuteur du jeune garçon, fait archiduc d'Autriche et roi de Bohême dès sa naissance, Frédéric III de Habsbourg confie la régence, en 1453, à son gouverneur, l'ancien chef hussite Georges de Podebrady, lequel accédera au trône de Bohême en 1457, à la mort de Ladislas. 2 novembre, à Orléans, les délégués des Etats généraux, lassés de se réunir tous les ans pour renouveler l’autorisation de lever l’impôt, autorisent Charles VII à renouveler la taille d’année en année : le roi publie derechef une ordonnance pour le prélèvement annuel de la taille ; l’impôt est dû par chaque famille de non-combattant, les nobles et le clergé en sont dispensés ; l’argent récolté doit servir à financer l’armée royale. 5 novembre, au concile dissident de Bâle, Félix V est élu pape par les pères conciliaires qui ont refusé le transfert du concile et déposé Eugène IV le 24 janvier 1438.

1440. 2 février, à Francfort, Frédéric III de Habsbourg est élu roi des Romains : il succède à Albert II décédé l'année précédente. Février, le dauphin (futur Louis XI) prend, contre son père Charles VII, la tête de la Praguerie (révolte de la haute noblesse provoquée par la suppression des armées seigneuriales) ; Jean II d'Alençon, Georges de La Trémoille, Charles de Bourbon, Dunois) sont soutenus par les chefs des bandes d’écorcheurs ; la révolte sera matée par le connétable Arthur de Richemont. 25 mars, au jubilé du Puy-en-Velay, pèlerinage du "bon Roi René" Ier 1 et de ses princes sarrasins. 24 juin, fondation du Eton College. 24 juillet, Traité de Cusset (Auvergne) : il met un terme à la révolte des grands vassaux contre le roi de France qui sévissait depuis février ; pour apaiser les tensions, le roi "pensionne" les seigneurs insurgés et gratifie la loyauté de ses fidèles ; il éloigne le dauphin (futur Louis XI) en le nommant au gouvernement du Dauphiné. 19 septembre, arrestation de Gilles de Rais (de Rays ou de Retz), fidèle compagnon d’armes de Jeanne d’Arc, maréchal de France, petit-neveu de Du Guesclin et fils du sire de Laval, accusé du meurtre de plusieurs centaines de jeunes garçons : il est écroué au château de Nantes. 11 octobre, Henri VI d'Angleterre fonde le collège d'Eton. 25 octobre, excommunication et condamnation de Gilles de Rais à verser une amende de 50 000 écus d’or et à être pendu et brûlé le lendemain (son corps sera retiré du brasier à temps pour qu’il puisse reposer en terre chrétienne) pour "apostasie hérétique, évocation des démons, crime et vice contre nature avec des enfants de l’un et de l’autre sexe selon la pratique sodomite" : il reconnaît ses crimes "avec grandes effusions de larmes". Nicolas de Cusa (ou de Cues) publie La Docte Ignorance dans laquelle il écrit : "La terre qui ne peut être un centre, ne peut être dépourvue de tout mouvement " 2. Leon Battista Alberti publie le dernier des quatre livres de son traité Della famiglia concernant l’éducation des enfants, la famille, l’amour et l’amitié (Selon Alberti, le bonheur ne peut être atteint que dans le parfait équilibre entre l’individu et la société et, à travers elle, la famille).

1441. 5 février, à Florence, Zera Yakob, souverain d’Ethiopie, ayant envoyé une délégation au concile, signature de l’acte d’union entre l’Eglise éthiopienne et Rome (il sera annulé). 1er avril, mort de Blanche de Navarre : son second époux, Jean d'Aragon, faisant fi des droits de leurs trois enfants, s'approprie le trône de Navarre. 4 juin, Charles VII prend Pontoise aux Anglais. 24 juin, le général Mitsusuke Akamatsu tue le shogun Yoshinori Ashikaga pour venger son maître contraint au bushido par le despote pour avoir manifesté ses désirs d'indépendance (troubles du Kakitsu). 14 août, Concordat de Redon entre le duc Jean V de Bretagne et le pape. 19 septembre, Charles VII prend Pontoise, dernière place forte encore tenue par les Anglais dans les environs de Paris. 25 octobre, Jean de Poitiers, évêque de Valence, rappelle aux juifs l’obligation de porter une marque distinctive sur leurs vêtements.

1442. 25 avril, le pape Eugène IV propose la translation du concile de Florence à Rome. En mai, départ de l'armée de Charles VII pour la Campagne de Guyenne ; l'armée royale libère le Limousin (20 mai), le Languedoc (8 juin), les Landes (24 juin) et l'Aquitaine : au terme de la campagne, elle prend La Réole (Gironde) le 8 décembre. Les "écorcheurs" se répandent dans le Lyonnais, le Forez et le Velay. 20 mai, après la déposition de son oncle, Erik de Poméranie, Christophe III du Danemark accède au trône de Norvège. 17 juin, à Aix-la-Chapelle, Frédéric III de Habsbourg, élu roi des Romains à Francfort (2 février 1440), est couronné empereur romain germanique. 2 juillet, Christophe III de Danemark devient roi de Norvège. 29 août, au manoir de la Touche, près de Nantes, mort du duc de Bretagne Jean V le Sage ; son fils François Ier le Bien-Aimé lui succède. Au Pays Basque, hérésie de Durango à l'instigation du franciscain Alonso de Mella qui proclame la communauté des biens et le Libre-Esprit, une doctrine inspirée des fraticelles. 19 décembre, bulle Illius qui entérinant les conquêtes du prince Henri le navigateur en Afrique et accordant aux Portugais le monopole du commerce sur les côtes d’Afrique.

1443. 9 janvier, la bulle Etsi suscepti confirme la juridiction de l'Ordre du Christ et de son gouverneur Henri le Navigateur sur les terres découverte et à découvrir. Eugène IV reconnaît les prétentions d'Alphonse V d'Aragon sur le royaume de Naples. 22 juillet, Bataille de Saint-Jacques sur la Sihl aux environs de Zurich : les troupes de la Confédération helvétique des sept cantons vainquent les forces du Saint-Empire et leurs alliés zurichois. 4 août, Nicolas Rolin, seigneur d'Aymeries et chancelier du duc de Bourgogne, Philippe III le Bon, fonde l'Hôtel-Dieu de Beaune (Hospices de Beaune). 10 octobre, l'empereur Constantin XI Paléologue (Dragasès) devient despote de Morée. 11 octobre, édit royal de Charles VII fondant le parlement de Toulouse. 22 octobre, charte d'Henri le Navigateur interdisant de naviguer au sud du cap Bojador sans son autorisation. 3 novembre, à Nis (Serbie), les Turcs sont battus par les croisés venus au secours de la Hongrie. 28 novembre, à Kroya, le prince chrétien Iskander Bey (Skanderbeg) proclame la principauté libre d'Albanie. 19 décembre, la bulle Illus accorde la permission "aux membres de l'Ordre du Christ de faire la guerre aux Sarrazins et autres ennemis de la foi et accorde une indulgence à ceux qui mourront dans cette lutte".

1444. 20 mai, à L'Aquila, mort de Bernardin de Sienne (1380-1444), prédicateur franciscain, critiqué par Rome pour avoir trop sacrifié au culte du Christ au détriment de celui de la Sainte Trinité et de la Vierge (le pape Eugène IV lui rendit justice en 1432). 27 mai, Massacre de Greifensee : après un mois de siège de la forteresse qu'ils défendaient, 62 militaires zurichois sont décapités par les Confédérés après s'être rendus. Juillet à août, le dauphin (futur Louis XI) aide l’empereur Frédéric à vaincre les révoltés bâlois. 8 août, une cargaison de "bois d’ébène" (esclaves noirs), en provenance du Sénégal et à destination d’une région portugaise dévastée par la peste noire, est débarquée à Lisbonne. 26 août, Bataille de la Birse : victoire française sur les Suisses. 10 septembre, les troupes du roi Charles VII de France et de René d'Anjou envahissent la Lorraine et mettent le siège devant Metz à partir du 17 ; un traité de paix sera signé avec les Messins le 27 février 1445. 10 novembre, à Varna (Bulgarie), Murad II et ses 100 000 Turcs écrasent la croisade (30 000 Hongrois, Bulgares et Albanais appuyés par le pape) organisée en 1443 à la requête de l’empereur Jean VIII Paléologue ; Ladislas III Jagellon (roi de Pologne) et le légat du pape sont tués.

1445. 9 février, prise de Metz à la demande du roi René Ier le Bon. 19 mai, Première bataille d'Olmedo en Castille entre les Castillans loyaux au roi Jean II et une partie de la noblesse emmenée par Henri d'Aragon ; les loyalistes finiront par l'emporter. 26 mai, le roi de France, Charles VII, crée les Compagnies d’ordonnance, nouvelle formation militaire constituant la première armée française permanente (antérieurement le roi devait faire appel à ses vassaux et à des mercenaires, plus ou moins fiables). 7 juillet, Bataille de Souzdal à Kamenka en Russie : le prince de Moscou, Vassili II, est fait prisonnier par les Mongols de Kazan qui l'aveuglent. 7 août, à Rome, fin du concile de Bâle-Ferrare-Florence-Rome. Août-septembre : expédition de la flotte bourguignonne sur le Danube à la recherche du roi Ladislas III Jagellon et du cardinal Giuliano Cesarini que l’on dit encore vivant ; elle assiège Silistra (16 août), Turtucaia (29 août), Giurgiu et Rusciuc où, Vlad Dracul, qui participe à l'expédition, accueille en Valachie 12 000 Tsiganes venus de Bulgarie.

1446. Mort de l’écrivain égyptien al-Abshihi qui a écrit : « Y a-t-il plus vil que les esclaves noirs, de moins bon et de plus mauvais ? ». 6 mars, la Bataille de Ragaz oppose les Confédérés suisses (un regroupement de sept cantons suisses) à une armée autrichienne de 5 000 hommes venus défendre le canton de Zurich ; le 12 juin, un cessez-le-feu mettra un terme à l'Ancienne guerre de Zurich. 2 août, le sultan Murad II reprend le pouvoir à son fils Mehmed II. En septembre, à la Diète de Francfort, le légat pontifical, Tommasso Parentucelli (futur pape Nicolas V), fait reconnaître Eugène IV unique souverain pontife contre l'antipape Félix V. 5 octobre, Concordat de Francfort entre le Saint-Siège et l'Allemagne. 3 décembre, les Turcs du sultan Murat II franchissent le mur de l'Hexamilion érigé pour défendre l'Isthme de Corinthe et envahissent le Péloponnèse.

1447. 1er janvier, Charles VII éloigne son fils Louis (le futur Louis XI), ambitieux et indépendant, qui a comploté contre lui avec Antoine de Chavannes, en lui confiant le Dauphiné : d’honorifique le titre de dauphin devient politique. 18 février, le duc de Gloucester, Humphrey de Lancastre, en lutte avec le demi-frère d'Henri IV pour le pouvoir en Angleterre, est arrêté pour tentative de rébellion au Pays de Galles : cette arrestation a pour but de l'éloigner du pouvoir ; il mourra en prison le 23 février. 23 février, mort du pape Eugène IV.


Notes
1
René Ier, né en 1409 à Angers, duc de Lorraine jusqu’en 1453, roi de Naples jusqu’en 1442, duc d’Anjou, duc de Bar et comte de Provence de 1434 à 1480, mort en 1480 à Aix-en-Provence. On dit que sous son règne les Juifs de Provence connurent leur âge d’or. René eut la sagesse de laisser travailler l’assemblée des États de Provence qui s’était peu à peu établie depuis la fin du XIIIe siècle, consentait les impôts et même légiférait. À la fin du XVe siècle, le comté de Provence avait ainsi une sorte de constitution d’État.
2 Nicolas de Cusa (dit Nikolaus Krebs ou Chrypffs), cardinal et philosophe allemand (1401-1464), s’efforça de concilier les thèses opposées de la primauté du pape et du concile. Son œuvre principale, La Docte Ignorance (1440), inspirera plus tard Giordano Bruno. Il a laissé une importante œuvre exégétique et philosophique : De Conjecturis (1440), De Visione Dei (1453), Non Aliud (1462). Il chercha à concilier la théorie platonicienne avec les Saintes Écritures. Il posa un Dieu infini, transcendant, dans lequel se concentrent toute réalité et toute vérité. Le monde est "l’explication de Dieu", chaque chose créée existant en essence dans l’intellect divin auquel l’homme peut participer dans l’amour. Nicolas inventa un hygromètre. Il niait le géocentrisme et désapprouvait l’interprétation littérale de la Bible.
3 Bessarion, savant grec et ecclésiastique catholique, patriarche de Constantinople, défenseur du platonisme, fait partie des représentants de l’Eglise grecque envoyés au concile de Florence et qui accompagnent l’empereur byzantin Jean VIII paléologue ; il travaille à l’union des Eglises latines et orientales qui est l’objet du concile (les évêques favorables à l’union seront inquiétés à leur retour ; Bessarion retournera en Italie et ralliera l’Eglise romaine, Eugène IV le fera cardinal, puis il sera nommé patriarche latin de Constantinople en 1463).
4 Lorenzo Valla ou Della Valle, humaniste, philologue et philosophe italien (1407-1457), tenta de concilier la sagesse antique et la foi chrétienne et influença Érasme et Pic de la Mirandole. Opposé au dogmatisme philosophique des aristotéliciens et des théologiens scolastiques, il estime, dans le De Voluptate, que la nature humaine, venant de Dieu, est bonne, et qu’on peut la suivre tout en étant chrétien. On lui doit aussi : De libero arbitrio (1439) et Dialecticae disputationes (1439).
5 http://theses.univ-lyon2.fr/documents/getpart.php?id=lyon2.2006.nicolas_j&part=118357
6 https://fr.wikipedia.org/wiki/1431

Sources


Liste des papes


Auteur : Jean-Paul Coudeyrette
Référence publication : Compilhistoire ; toute reproduction à but non lucratif est autorisée.

Date de mise à jour : 22/07/2017

ACCES AU SITE