François, pape

Jorge Mario Bergoglio naît le 17 décembre 1936, à Buenos Aires, dans une famille modeste. Fils d'un employé des chemins de fer d'origine italienne, il va à l'école publique et achève ses études avec un diplôme de technicien en chimie.
Il entre ensuite au séminaire diocésain de Villa Devoto, puis, le 11 mars 1958, il passe au noviciat de la Compagnie de Jésus. Il complète ses études de lettres au Chili et en 1963, revient en Argentine et obtient une maîtrise en philosophie au collège saint Joseph à San Miguel. Entre 1964 et 1965 il est professeur de littérature et psychologie au collège de l'Immaculée de Santa Fé et en 1966 il enseigne les mêmes matières au collège du Sauveur à Buenos Aires. De 1967 à 1970 il étudie la théologie et obtient une maîtrise toujours au collège Saint-Joseph.
Il est ordonné prêtre le 13 décembre 1969. Il poursuit sa préparation entre 1970 et 1971 à Alcalà de Henares, en Espagne, et, le 22 avril 1973, il émet sa profession perpétuelle chez les jésuites. A nouveau en Argentine, il est maître des novices à Villa Barilari à San Miguel, professeur à la faculté de théologie, consulteur de la province de la Compagnie de Jésus et aussi recteur du Collège. 2 Le 31 juillet 1973 il est élu provincial des jésuites d’Argentine, charge qu’il occupera pendant six ans.
Membre depuis la fin des années 1960 de l'organisation péroniste Organización Única del Trasvasamiento Generacional (OUTG), il confie, fin 1974, le contrôle de l'université del Salvador à d'ex-membres de cette organisation controversée, dissoute à la mort de Juan Perón 1.

En 1980, il est nommé recteur de la faculté de théologie et de philosophie de San Miguel (l'ancien Colegio Máximo San José), tout en y étant professeur de théologie ; il est également curé de la paroisse Saint-Joseph de San Miguel.
En mars 1986, il se rend en Allemagne pour terminer sa thèse à la Faculté de philosophie et de théologie de Sankt Georgen de Francfort où il obtient son doctorat. À son retour en Argentine, ses supérieurs l'envoient au collège du Sauveur à Buenos Aires puis, comme curé, à Córdoba à 700 km au nord de Buenos Aires, et ensuite, à Mendoza, près de la frontière chilienne.

Le 20 mai 1992, Jean Paul II le nomme évêque d'Auca et évêque auxiliaire de Buenos Aires. Il choisit comme devise Miserando atque eligendo et insère dans ses armoiries le christogramme IHS, symbole de la Compagnie de Jésus.
Promu archevêque coadjuteur de Buenos Aires le 3 juin 1997, il devient archevêque de l'archidiocèse de Buenos Aires et primat d'Argentine, le 28 février 1998, à la mort du cardinal Antonio Quarracino. 2
Le nouvel archevêque délaisse la pompeuse résidence des archevêques de la capitale argentine pour vivre seul dans un petit appartement près de la cathédrale et refuse voiture avec chauffeur pour préférer le bus et le métro. Malgré sa santé fragile – on lui a ôté une partie du poumon droit à 20 ans –, il mène une vie ascétique et se lève à 4 h 30 du matin pour une journée de travail assidu qu’il commence toujours par une longue lecture d’une presse à laquelle il n’a accordé qu’une seule interview. 5

Le 21 février 2001, Jean-Paul II le crée cardinal avec le titre de cardinal-prêtre de San Roberto Bellarmino.

Grand chancelier de l'Université catholique argentine, Jorge Mario Bergoglio est l'auteur des livres Meditaciones para religiosos (1982), Reflexiones sobre la vida apostólica (1986) et Reflexiones de esperanza (1992). 2

En 2005, le journaliste Horacio Verbitsky publie El Silencio ; il affirme notamment que le père Bergoglio a collaboré avec la junte et n'a pas cherché à faire libérer deux jésuites, Orlando Yorio et Francisco Jalics, qui seront torturés durant cinq mois avant d'être relâchés et de s'exiler. Dans sa déclaration devant la justice en 2010, Jorge Bergoglio nie avoir retiré sa protection aux deux jésuites. Il précise que les deux prêtres ont décidé d'eux-mêmes d'abandonner leur congrégation. En outre, il assure qu'il est allé voir en personne les dictateurs Jorge Videla et Emilio Massera pour réclamer leur libération. 4
Dans un communiqué publié le 20 mars 2013, l'un des deux jésuites, le père Jalics, déclare : « Tenons-nous en aux faits : Orlando Yorio et moi n’avons pas été dénoncés par le P. Bergoglio ! »

Lorsque, le 9 octobre 2007, le prêtre Christian von Wernich (aumônier de la police de la province de Buenos Aires pendant la dictature militaire de 1976-1983) est condamné (à la réclusion à perpétuité) pour torture, acte qualifié de crime contre l'humanité (34 cas de privation illégale de liberté, 31 cas de torture et 7 homicides qualifiés) commis pendant la dictature, et alors qu'est évoqué le soutien apporté à cette époque par la hiérarchie ecclésiastique à la junte, le cardinal Bergoglio exclut que l'Église puisse en tant qu'institution avoir une part dans les crimes de la "guerre sale", rejetant cette responsabilité sur des individus isolés. 3

En 2009, il n'hésite pas à venir loger dans un bidonville et à dormir chez un de ses prêtres menacé de mort par des narcotrafiquants.
Le 30 septembre, Bergoglio, lors d'une conférence organisée par l'école Argentina City Postgraduate School (EPOCA), à l'hôtel Alvear Palace Hotel, intitulée Las deudas sociales de nuestro tiempo (La dette sociale de notre temps), cite le document de 1992 Documento de Santo Domingo édité par le Conseil épiscopal latino-américain, en disant que "la pauvreté extrême et les structures économiques injustes qui causent de grandes inégalités" sont des violations des droits de l'homme. Il poursuit en décrivant la dette sociale comme étant "immorale, injuste et non légitime". 5

Membre de la Congrégation pour le culte divin et la discipline des sacrements, de la Congrégation pour le clergé, de la Congrégation pour les instituts de vie consacrée et les sociétés de vie apostolique, du Conseil pontifical pour la famille et de la Commission pontificale pour l'Amérique latine, le cardinal Jorge Mario Bergoglio, 76 ans, est élu pape le mercredi 13 mars 2013, après la renonciation de Benoît XVI, et choisit le nom de François en référence à st François d'Assise.
C'est le premier pape issu de la Compagnie de Jésus et aussi le premier pape originaire du continent américain, premier pape non-européen depuis le Syrien Grégoire III (+741).

Le 14 mars 2013, lendemain de l'élection du pape, le Prix Nobel de la Paix 1980, l’artiste argentin Adolfo Perez Esquivel qui fut une des victimes de la dictature, affirme à la chaine de télévision hispanophone BBC Mundo qu’il n’y a eu aucun lien entre le Père Jorge Bergoglio et la dictature argentine 7.

François, 266e pape donc 265e successeur de Pierre, est intronisé le 19 mars 2013. Il reçoit le pallium (celui choisi et porté par Benoît XVI) et son anneau du Pêcheur, en argent doré.
Il a adopté des armes pontificales qui reprennent ses armes épiscopales. L'écu, sommé d'une tiare archaïque et posé sur les traditionnelles clefs croisées ; fond azur, il présente en cœur un soleil rayonnant portant le monogramme du Christ, IHS, symbole des Jésuites, avec au-dessous une étoile à huit branches représentant les huit béatitudes (cf. Évangile selon Matthieu 5, 3-12) et la fleur de nard représentant saint Joseph 6. Ces armes symbolisent l'amour du nouveau Pape pour Jésus, Marie et Joseph. Il a également conservé sa devise épiscopale : Miserando atque Eligendo (compatissant et choisissant), en référence au publicain Lévi (Matthieu) que Jésus appela à le suivre (Marc 2,14).

Prophétie de Malachie : Petrus Rom. (Pierre le Romain). Notons que François, né de parents italiens, aime se définir davantage comme "évêque de Rome" que comme chef de l'Eglise universelle.


2013. 13 mars, à Rome, dans la Chapelle Sixtine, élection de François. 13 mars, dans le désert d'Atacama au Chili, inauguration de l'Atacama Large Millimeter Array (ALMA), le plus grand réseau de radiotélescopes du monde financé par l'Europe, les Etats-Unis et le Japon. 19 mars, messe d'inauguration du pontificat. 23 mars, le pape François rencontre son prédécesseur, Benoît XVI, à Castel Gandolfo. 23 mars, les 9 nouvelles cloches de Notre-Dame de Paris sonnent pour la première fois. 27 mars, le pape fait part à la cinquantaine de prêtres qui vivent à la maison Sainte Marthe au Vatican de son intention de rester dans la résidence (chambre 201) ; François veut vivre avec "ses prêtres" : pas d'appartement papal, et il "prendra ses repas dans le réfectoire". 28 mars, la messe du Jeudi saint est célébré par le pape dans la chapelle de l'Institut pénal pour mineurs de Casal del Marmo à Rome : il lave les pieds de douze jeunes dont une musulmane. 15 avril, USA, deux bombes explosent lors du marathon de Boston à l'occasion du Patriot's Day, tuant trois personnes et faisant 264 blessés ; le 19, la police américaine annonce qu'elle a interpellé, Djokhar Tsarnaev, un jeune de 19 ans, d'origine tchétchène, soupçonné d'être, avec son frère Tamerlan, 26 ans, tué la nuit précédente, l'auteur des attentats du marathon de Boston. 30 avril, le prince Willem-Alexander devient roi des Pays-Bas : il succède à sa mère, Beatrix, qui a abdiqué. 2 mai, le pape émérite Benoît XVI s'installe dans le monastère, Mater Ecclesiae, qui a été rénové et aménagé pour lui sur la colline du Vatican. 4 mai, François, dans son homélie matinale à Sainte-Marthe, déclare : "Aujourd'hui, de nombreuses communautés chrétiennes sont persécutées dans le monde. En ce moment plus qu'aux origines. Aujourd'hui, à présent, en ce jour, en cette heure. Pourquoi ? Parce que l'esprit du monde hait [.] Avec le prince de ce monde, on ne peut pas dialoguer. Que cela soit clair [.] Le dialogue est autre chose, il est nécessaire entre nous, il est nécessaire pour la paix. Le dialogue est une habitude, c'est précisément une attitude que nous devons avoir parmi nous pour nous entendre, nous comprendre. Et il doit toujours être maintenu. Le dialogue naît de la charité, de l'amour. Avec ce prince, on ne peut dialoguer, on ne peut que répondre avec la parole de Dieu qui nous défend" (source : News.va). 10 mai, dans un article paru ce jour dans la Repubblica, Alberto Statera parle d'un livre à paraître (Vaticano Massone. Logge, denaro e poteri occulti : il lato segreto della Chiesa di Papa Francesco di Giacomo Galeazzi e Ferruccio Pinotti) et écrit : "Les Grands Maîtres des nombreuses franc-maçonneries italiennes semblent d'accord dans l'enthousiasme pour l'avènement de François. Un pour tous : "Avec le Pape François, rien ne sera comme avant. Clair est le choix de la fraternité pour une Eglise du dialogue, non contaminée par la logique et les tentations du pouvoir temporel". Signé : Gustavo Raffi, grand maître du Grand Orient d'Italie" 8. 12 mai, le pape François prend nettement position pour "le respect pour la vie dès le moment de sa conception", s'opposant clairement à l'avortement ; il encourage aussi les fidèles italiens à se joindre à une campagne de signature européenne visant à "garantir la protection juridique de l'embryon". 17 mai, France, promulgation de la LOI n° 2013-404 du 2013 ouvrant le mariage aux couples de personnes de même sexe (JORF n°0114 du 18 mai 2013). 15 juin, le pape déclare à la délégation des parlementaires français : "Le principe de laïcité qui gouverne les relations entre l’Etat français et les différentes confessions religieuses ne doit pas signifier en soi une hostilité à la réalité religieuse, ou une exclusion des religions du champ social et des débats qui l’animent [.] Votre tâche est certes technique et juridique, consistant à proposer des lois, à les amender ou même à les abroger. Il vous est aussi nécessaire de leur insuffler un supplément, un esprit, une âme dirais-je, qui ne reflète pas uniquement les modes et les idées du moment, mais qui leur apporte l’indispensable qualité qui élève et anoblit la personne humaine." 26 juin, publication du chirographe du pape instituant une "commission référente", composée de cinq personnes de confiance de réforme et présidée par le cardinal Raffaele Farina, en vue de veiller à "une meilleure harmonisation de l’IOR (Institut pour les Œuvres de Religion) avec la mission de l’Eglise". 28 juin, le prêtre Nunzio Scarano, membre de l’Administration du patrimoine du siège apostolique (APSA), l’organisme qui gère les biens du Saint-Siège pour subvenir aux tâches de la Curie, suspendu par le Vatican il y a un mois, est arrêté par la brigade financière italienne, sur soupçons de "fraude et corruption", en même temps qu’un ancien membre des services secrets italiens et un intermédiaire financier ; le 1er juillet, le directeur général de l'IOR, Paolo Cipriani, et son adjoint, Massimo Tulli, démissionnent. 1er juillet, la Croatie devient le 28e pays de l'Union européenne. 4 juillet, au lendemain de la déposition par l'armée du président Mohamed Morsi, Adly Mansour, président de la Haute cour constitutionnelle, prête serment comme président par intérim de l'Egypte ; le 21 avril 2015, Morsi est condamné à 20 ans de prison incompressibles pour la mort de manifestants en décembre 2012 ; le 16 mai 2015, il est condamné à mort pour des évasions massives de prison suivies de violences pendant la révolte populaire de 2011 ; la condamnation à mort est confirmée le 16 juin 2015 . 5 juillet, encyclique Lumen Fidei (La lumière de la foi) sur la foi : le pape François a décidé d'assumer le texte élaboré par Benoît XVI et de le faire sien en le complétant. 5 juillet, en présence de Benoît XVI, François inaugure, sur la place du Gouvernorat de la Cité du Vatican, une statue de Saint Michel archange ; l’Etat de la Cité du Vatican est consacré à Saint Joseph et Saint Michel : dans l’acte de consécration, le pape François confie à Saint Joseph "les attentes et les espoirs de l’Eglise" et il prie l’archange Michel de veiller sur le Siège apostolique, de défendre l’Eglise d’une quelconque "machination qui menace sa sérénité" et, enfin, de rendre les hommes "victorieux contre les tentations du pouvoir, de la richesse et de la sensualité". 8 juillet, le pape se rend sur l'ile italienne de Lampedusa, point de chute de nombreux migrants depuis de nombreuses années, et dans les eaux de laquelle des dizaines d'entre eux ont trouvé la mort. 11 juillet, publication du Motu Proprio du Pape François relatif à la compétence pénale des organes judiciaires de l'Etat de la Cité du Vatican, ainsi que les lois approuvées par la Commission pontificale pour l'Etat de la Cité du Vatican, soit la loi VIII relative aux normes pénales complémentaires, la loi IX, contenant les modifications du code pénal et du code de procédure pénale, et la loi X sur les sanctions administratives : les lois pénales prennent en compte de multiples conventions internationales (les quatre Conventions de Genève de 1949 sur les crimes de guerre, la Convention internationale de 1965 sur l'élimination de la discrimination raciale, la Convention de 1984 contre la torture et les autres traitements inhumains, la Convention de 1989 sur les droits de l'enfant et ses protocoles) ; on note ainsi l'introduction du délit de torture et des délits contre les mineurs (trafic, prostitution, enrôlement forcé, violences sexuelles, exploitation, pornographie) ; le crime contre l'humanité a également été introduit, inclus le génocide et la ségrégation raciale... définis par le Statut de la cour pénale internationale de 1998 ; la catégorie des délits contre l'administration a été révisée en fonction de la Convention des Nations-Unies de 2003 sur la corruption ; on a aussi aboli la prison à vie contre une réclusion maximale de 35 ans ; toujours en conformité avec la tendance internationale, on a établi un système de sanctions contre les personnes juridiques en matière de profit criminel au titre de l'organisme dont elles dépendraient, considérant qu'elles sont redevables de sanctions personnelles administratives et pécuniaires ; en matière de procédure pénale, on a introduit les principes du juste procès (dans des limites de temps raisonnables) ainsi que la présomption d'innocence ; ainsi ont été accrues les mesures conservatoires dont dispose la justice (la confiscation est désormais renforcée par la faculté du gel préventif des biens) 10. 15 juillet, la NASA annonce que le télescope Hubble a permis de découvrir une 14e lune (S/2004 N 1) autour de Neptune. 19 juillet, publication du chirographe par lequel le pape François institue une Commission pontificale spéciale d'étude et de proposition sur l'organisation de la structure économico-administrative du Saint-Siège composée de 8 membres : le Conseil des huit cardinaux (VIS). 21 juillet, abdication du roi des Belges, Albert II : son fils aîné, Philippe, lui succède. 23 au 28 juillet, Journées mondiales de la Jeunesse (JMJ) à Rio de Janeiro (Brésil). Le 4 août, François déclare : "Si une personne est homosexuelle et cherche le Seigneur et qu'elle est de bonne volonté, mais alors qui suis-je pour la juger ? [.] Le problème n'est pas d'avoir cette tendance, non, nous devons être frères, parce que c'est un frère, même s'il est autre, un autre. Le problème est de faire des lobbies de cette tendance. Faire des lobbies : le lobby des affaires, les lobbies politiques, le lobby des francs-maçons. Pour moi, c'est cela le problème le plus grave..." 8 août, motu proprio instituant le Comité de sécurité financière afin de coordonner les Autorités compétentes du Saint-Siège et de l'Etat de la Cité du Vatican en matière de prévention et de lutte contre le blanchiment, de financement du terrorisme et de la prolifération d'armes de destruction de masse. 31 août, le pape choisit son nouveau Secrétaire d'Etat en la personne du nonce apostolique, Pietro Parolin, un Italien de 58 ans, qui entrera en fonction le 15 octobre. 1er septembre, le pape décrète une journée de jeûne et de prière dans le monde entier le 7 septembre pour la paix en Syrie et dans tout le Moyen Orient. 4 septembre, visite historique (première visite d'un dirigeant d'Outre-Rhin) du président allemand Joachim Gauck à Oradour-sur-Glane, le village martyr de la Haute-Vienne, victime de l'atrocité nazie, le 10 juin 1944. 12 septembre, la Nasa annonce que sa sonde Voyager 1 est sortie de la sphère d'influence du Soleil. 21 au 24 septembre, à Nairobi (Kenya), un commando d’extrémistes somaliens (islamistes shebab) s'empare du centre commercial Westgate et prend des otages ; bilan : 61 civils, 6 membres des forces de sécurité et 5 terroristes tués, 240 blessés, 39 disparus. 22 septembre, à l'Eglise anglicane de Tous les Saints à Peshawar (Pakistan), double attentat-suicide revendiqué par le Mouvement des talibans du Pakistan (TTP) : 82 morts, >100 blessés. 27 septembre, le Conseil de sécurité de l'ONU adopte à l'unanimité la résolution 2118 appelant à "la mise en œuvre de procédures spéciales pour la destruction rapide du programme d'armes chimiques de la République arabe syrienne, sous vérification rigoureuse, et demande qu'elle soit intégralement appliquée, de la manière la plus rapide et la plus sûre qui soit". 28 septembre, un document chirographe du pape confirme officiellement le Conseil de cardinaux (huit), créé le 8 avril, pour aider le souverain pontife dans le gouvernement de l’Eglise universelle et étudier un projet de révision de la constitution apostolique Pastor Bonus sur la Curie Romaine. 1er octobre, l'IOR (Institut pour les oeuvres religieuses) publie pour la première fois (en 125 ans) un bilan sur son site www.ior.va (VIS). 2 octobre, selon l'INED, la population mondiale atteint 7,141 milliards d'habitants. 4 octobre, à Assise, après Benoît XVI, le pape réaffirme l’autorité de l’évêque d’Assise sur toutes les activités pastorales animées par les Franciscains de la ville. 8 octobre, la Commission pontificale pour l'Etat de la Cité du Vatican promulgue la loi nº XVIII sur la transparence, la vigilance et l'information financière : elle renforce le système interne existant en conformité aux paramètres internationaux et en particulier aux recommandations du GAFI (Groupe d’action financière) et aux dispositions de l'Union Européenne. 18 octobre, accord de libre-échange UE-Canada. 28 octobre, attaque-suicide place Tiananmen à Pékin : selon la télévision chinoise, trois Ouïghours de la région à dominante musulmane du Xinjiang, ont foncé à bord de leur voiture chargée de bidons d'essence contre l'entrée de la Cité interdite, faisant deux morts et une quarantaine de blessés. 29 octobre, inauguration du Marmaray, tunnel ferroviaire sous le Bosphore (14 km) reliant les rives asiatique et européenne d’Istanbul. 5 novembre, l'Inde lance la sonde Maangalyaan, qui devrait se placer en orbite autour de Mars en septembre 2014. 15 novembre, Lettre Apostolique en forme de Motu Proprio par laquelle le pape approuve le nouveau Statut de l’Autorité d’Information Financière (AIF) qui y est joint et qui entrera en vigueur le 21 novembre. 17 novembre, le pape déclare : "Pensons à la quantité d'hommes et de femmes chrétiens qui sont persécutés à cause de leur foi. Il y en a beaucoup. Parfois plus qu'aux premiers siècles. Jésus est avec eux." 22 novembre, publication, par l’Association Episcopale liturgique pour les pays francophones (AELF), de la Bible Traduction officielle liturgique : dans le texte de la prière du Notre Père (Matthieu 6,13) la sixième demande (« Et ne nous soumets pas à la tentation ») est remplacée par : «Et ne nous laisse pas entrer en tentation » 11 ; en effet, Jésus dit à ses disciples, à Gethsémani : "Priez pour ne pas entrer en Tentation" (Mt 26, 41 ; Mc 14, 38 ; Lc 22, 40.46) ; elle entrera en vigueur au premier dimanche de l'Avent 2014, début de l'année liturgique. 24 novembre, pour la première fois, le pape autorise que les reliques que la tradition attribue à saint Pierre soient exposées au public et vénérées. 26 novembre, alors que s’achève officiellement l’Année de la Foi inaugurée par Benoît XVI le 11 octobre 2012, le pape François rend publique son Exhortation apostolique Evangelii gaudium (Joie de l'Evangile) sur la nouvelle évangélisation dans laquelle il rappelle que "le sacerdoce réservé aux hommes est une question qui ne se discute pas", et qu'on ne doit pas s'attendre à ce que l'Eglise change de position "sur la défense des enfants à naître auxquels on veut nier aujourd'hui la dignité humaine" ; il implore humblement les pays musulmans d'assurer la liberté religieuse aux chrétiens, "prenant en compte la liberté dont les croyants de l'islam jouissent dans les pays occidentaux" ; le dernier chapitre est consacré aux évangélisateurs : "ceux qui s’ouvrent sans crainte à l’action de l’Esprit Saint qui infuse la force pour annoncer la nouveauté de l’Évangile avec audace, (parresia), à voix haute, en tout temps et en tout lieu, même à contre-courant". 1er décembre, les Croates approuvent, à une large majorité, par référendum, l'inscription dans la Constitution de la définition du mariage comme "l'union d'un homme et d'une femme", interdisant de fait mariage entre deux personnes du même sexe. 4 décembre, la revue scientifique Nature, révèle que l'ADN d'un être humain vieux de 400 000 ans a été reconstitué à partir d'un fémur trouvé dans le Sima de los Huesos (gouffre des os) à Atapuerca, au nord de l'Espagne ; l'étude souligne que, même s'il partage bien des traits avec les Dénisoviens, l'homme de Sima a, en réalité, divergé de cette lignée quelque 700 000 ans avant notre ère. 4 décembre, le Conseil de sécurité de l'ONU autorise les soldats français en République centrafricaine (opération Sangaris) à "prendre toutes les mesures nécessaires pour soutenir la Misca (force africaine en RCA) dans l'accomplissement de son mandat" ; depuis le renversement en mars du président François Bozizé par une coalition rebelle à dominante musulmane, la Séléka, la République centrafricaine est plongée dans le chaos ; des responsables chrétiens et musulmans tentent de briser la spirale de la violence interreligieuse entre chrétiens (80% des 4,5 millions d'habitants) et musulmans. 5 décembre, mort de Nelson Mandela, 95 ans, symbole de la lutte anti-apartheid, prix Nobel de la paix, et premier président noir de l’Afrique du Sud : le Pape François exprime ses condoléances dans un télégramme envoyé au président de la République d'Afrique du Sud, Jacob Zuma : "En rendant hommage au ferme engagement démontré par Nelson Mandela pour promouvoir la dignité humaine de tous les citoyens de la nation et pour édifier une nouvelle Afrique du sud fondée sur les bases solides de la non-violence, de la réconciliation et de la vérité, je prie afin que l'exemple du président défunt inspire des générations de Sud-africains à placer la justice et le bien commun en première ligne de leurs aspirations politiques. Avec ces sentiments, j'invoque sur tout le peuple d'Afrique du sud les dons divins de paix et de prospérité" ; le dalaï lama déclare avoir "personnellement perdu un ami cher, qu’il avait espéré encore revoir et pour qui il avait une grande admiration et un grand respect". 11 décembre, le pape François est élu "personne de l'année 2013" par le magazine américain Time. 14 décembre, la sonde spatiale chinoise Chang'e-3 se pose sur la Lune. 17 décembre, le pape a déclaré "saint" le jésuite français Pierre Favre (1506-1546), originaire de Savoie et ami du fondateur de la compagnie de Jésus, Ignace de Loyola. 18 décembre, à Paris, première implantation d'un coeur artificiel autonome, une bioprothèse incluant des tissus biologiques pour éviter la formation de caillots conçue par le professeur Alain Carpentier, spécialiste de chirurgie cardio-vasculaire, et réalisée par la société française Carmat, qui vise à pallier la pénurie de coeurs à greffer mais aussi à apporter une solution aux contre-indications à la transplantation. 19 décembre, au Centre spatial guyanais de Kourou, lancement, par une fusée Soyouz, du télescope européen Gaia, dont la mission est de cartographier en 3D la Voie lactée. 31 décembre, la population mondiale s'élève à 7 093 798 000 personnes, avec une augmentation de 70 421 000 par rapport à l'année précédente : l'augmentation concerne cette année encore tous les continents et en particulier l'Asie et l'Afrique suivis par l'Amérique, l'Europe et l'Océanie ; le nombre de catholiques est de 1 253 926 000, avec une augmentation totale de 25 305 000 par rapport à l'année précédente : l'augmentation concerne tous les continents et se trouve être plus importante, comme l'an dernier, en Amérique et en Afrique, continents suivis par l'Asie, l'Europe et l'Océanie 12.

2014. 1er janvier, la France métropolitaine compte 64 027 784 d'habitants (INSE) ; l'espérance de vie est de 85 ans pour les femmes et de 78,7 ans pour les hommes ; le taux de fécondité (hors Mayotte) recule à 1,99 enfant par femme contre 2,01 en 2012 (Insee). 1er janvier, la Grèce prend la présidence semestrielle de l'Union européenne ; la Lettonie devient le 18e membre de la zone euro. 24 janvier, au Vatican, François Hollande est reçu en audience par le pape. 27 janvier, les dirigeants tunisiens signent la nouvelle Constitution. 7 au 23 février, XXIIes Jeux olympiques d'hiver à Sotchi, station balnéaire du kraï de Krasnodar, en Russie. 14 février, à Rome, place Saint-Pierre, à l’occasion de la fête de la Saint-Valentin, considéré comme le saint patron des amoureux, des milliers de couples en préparation au mariage sont bénis par le pape (inédit). 21 février, le président américain Barack Obama, nonobstant les "protestations solennelles" de la Chine, reçoit le dalaï-lama. 22 février, après des affrontements qui ont fait 82 morts dont 13 policiers à Kiev depuis le 18 février, le Parlement ukrainien vote la destitution du président Ianoukovitch et décide d'une élection présidentielle anticipée le 25 mai ; le 26 mai, Petro Porochenko est élu président de l'Ukraine avec 54,7% des suffrages. 24 février, motu proprio Fidelis dispensator et prudens instituant un nouveau dicastère, le Secrétariat de l’Economie pour coordonner la gestion économique et administrative du Saint Siège et de l’Etat de la Cité du Vatican. 11 mars, le parlement local déclare la Crimée "indépendante" (de l'Ukraine) ; le 16 mars, un référendum en Crimée plébiscite son rattachement à la Russie (95%) ; le 18 mars, le président russe signe un traité sur le rattachement de la Crimée à la Russie. 22 mars, chirographe Minorum Tutela Actuosa sur la protection des mineurs : le pape institue la Commission pontificale pour la Protection des mineurs dont l’objectif est de lutter contre la pédophilie et d'améliorer la protection des enfants. 27 mars, le pape reçoit au Vatican le président américain Barack Obama. 3 avril, le pape reçoit la papesse : la reine Elizabeth II, "gouverneur suprême" de l'Eglise anglicane, est reçue au Vatican par le pape argentin François. 11 avril, lors de la messe célébrée en la chapelle de la maison Sainte-Marthe, le Souverain Pontife souligne que nous sommes tous soumis à la tentation car le diable ne veut pas de notre sainteté, et il répète que la vie chrétienne est vraiment une lutte contre le mal : « Nous sommes tous tentés car la loi de la vie spirituelle, notre vie chrétienne est une lutte : une lutte. Parce que le principe de ce monde - le diable- ne veut pas de notre sainteté, il ne veut pas que nous suivions le Christ. Peut-être que quelqu’un d’entre vous peut dire : « Mais, Père, comme vous êtes antique : vous parlez du diable au XXI siècle ! Mais, voyez que le diable existe ! Le diable existe. Même au XXI siècle ! Et nous ne devons pas être naïfs, n’est-ce pas ? Nous devons apprendre dans l’Évangile comment lutter contre lui » (Radio Vatican). 11 avril, devant les membres d’une délégation du Bureau International catholique de l’enfance (BICE) reçus en audience au Vatican, le pape, comme Benoît XVI avant lui, demande pardon pour les crimes pédophiles commis par certains membres du clergé ; il s’est ensuite vivement élevé contre la pédagogie expérimentale et la "manipulation éducative" actuelle, la comparant aux pratiques des "grandes dictatures génocidaires du 20ème siècle" (news.va). 27 avril, canonisation des papes Jean XXIII (sans qu’un miracle attribué à l’intercession de celui-ci et survenu après sa béatification ait été vérifié canoniquement) et Jean Paul II par le pape François : "nous déclarons et définissons saints les bienheureux Jean XXIII et Jean Paul II, et nous les inscrivons dans le catalogue des saints et établissons que dans toute l'Eglise ils soient dévotement honorés parmi les saints" ; Benoît XVI, le pape émérite, concélèbre la messe, non pas aux côtés de François mais avec l’ensemble des cardinaux et des évêques sur la partie gauche du parvis de la basilique Saint-Pierre. 8 mai, la revue Nature publie les travaux du biologiste américain Floyd E. Romesberg et de ses collègues de Scripps Research Institute de La Jolla (États-Unis) qui ont créé une bactérie dotée d’un code génétique "augmenté" en implémentant artificiellement deux lettres supplémentaires (d5SICS et dNaM) aux quatre lettres constituant son ADN à l’issue de l’expérience ; l’ADN ainsi modifié possède donc, non plus deux, mais trois paires de bases chimiques : A et T, C et G, d5SICS et dNaM. 15 au 20 mai, Durban (Afrique du Sud) : Commission internationale du dialogue anglican-catholique romain (ARCIC). 22 au 25 mai, élections du parlement européen : 43,11% des Européens ont participé aux élections européennes ; avec 28,89 %, le Parti populaire européen remporte ces élections et obtient 212 sièges ; en France, le Front national se place en tête avec 25%, devant l'UMP. 24 au 26 mai, voyage du pape en Terre Sainte (François est le 4ème pape à s'y rendre après Paul VI en 1964, Jean Paul II en 2000 et Benoît XVI en 2009) ; un rabbin et un professeur musulman, tous deux argentins, accompagnent le pape François dans son voyage ; ce voyage marque aussi le 50ème anniversaire de la rencontre à Jérusalem de Paul VI et Athênagoras ; le 24 mai, en Jordanie (Amman et site du Baptême du Christ à Béthanie au bord du Jourdain) ; le 25 à Bethléem (basilique de la Nativité) puis à Tel Aviv et Jérusalem (Saint-Sépulcre où, pour la première fois dans l’Histoire, les chefs de toutes les Eglises chrétiennes de Jérusalem, notamment Bartholomée le patriarche de Constantinople, prient ensemble, Basilique de la Résurrection) au Saint-Sépulcre ; le 26 au Cénacle et au Mont des Oliviers, puis à Tel-Aviv. 24 mai, Musée juif de Bruxelles (Belgique) : un djihadiste abat un couple d'Israéliens, une bénévole française et un employé belge. 28 mai, la Russie crée, avec le Belarus et le Kazakhstan, une Union économique eurasiatique. 29 mai, en Egypte, 11 mois après avoir destitué l'islamiste (Frères Musulmans) Mohamed Morsi et éliminé toute opposition, religieuse ou laïque, l'ex-chef de l'armée, le maréchal Abdel Fattah al-Sissi, remporte la présidentielle avec 96,91% des voix. 3 juin, en Syrie, Bachar El-Assad remporte l'élection présidentielle avec 88,7 % des voix. 6 juin, en Normandie, une vingtaine de chefs d'État et de gouvernement et 1 800 vétérans participent aux cérémonies du 70e anniversaire du débarquement des alliés en Normandie. 8 juin, jour de la Pentecôte, dans l'après-midi, au Vatican, prière pour la paix entre le président israélien Shimon Peres, son homologue palestinien Mahmoud Abbas, et le pape François. 18 juin, en Espagne, abdication du roi Don Juan Carlos Ier de Bourbon ; son fils Felipe (VI) lui succède le 19. 20 et 21 juin, Congrès international organisé par l'Université LUMSA et la St. John's University, dont le sujet et le thème est "La liberté religieuse selon le droit international et conflit global des valeurs" ; le pape déclare : "C'est un motif de souffrance de constater que tant de chrétiens de par le monde subissent plus que d'autres de multiples discriminations. La persécution antichrétienne est supérieure de nos jours à celle des premiers siècles de l'Eglise. Il y a plus de martyrs chrétiens qu'avant que Constantin ne concède la liberté de culte il y a dix-sept siècles." 8 juillet, Opération Bordure protectrice : offensive de l'armée israélienne contre la bande de Gaza, en réponse aux tirs de roquette sur plusieurs grandes villes israéliennes. 9 juillet, Lettre apostolique en forme de Motu Proprio concernant le transfert de la section ordinaire de l’Administration du Patrimoine du Siège Apostolique (APSA) au Secrétariat pour l’Économie. 14 juillet, l'Eglise anglicane d'Angleterre, réunie en synode général à York, vote en faveur de l'ordination de femmes-évêques. 17 juillet, un avion de ligne de la Malaysia Airlines s’écrase dans l’Est de l’Ukraine, près de la frontière russe ; l’appareil, qui transportait 298 personnes, aurait été abattu par un missile sol-air. 6 août, après un voyage de 6 milliards de kilomètres, Rosetta, la sonde de l'Agence spatiale européenne (ESA), lancée le 2 mars 2004 du centre guyanais de Kourou par une fusée Ariane, arrive à son rendez-vous avec la comète Tchourioumov-Guérassimenko (Tchouri) ; Rosetta, qui restera en orbite autour de son hôte durant plus d'un an, posera à sa surface un petit engin, le lander Philae. Nuit du 6 au 7 août, les djihadistes de l'Etat islamique d'Irak et du Levant (EIIL) s'emparent de la plus grande ville chrétienne d'Irak, Qaraqosh : 150 000 chrétiens sont sur les routes, avec eux des centaines de milliers d’autres, membres de minorités comme les Yazidis ou des musulmans. 8 aout, se fondant sur l'avis du Comité d'urgence du Règlement sanitaire international, sur les rapports des États Parties affectés et sur les informations actuellement disponibles, le Directeur général de l'OMS déclare que la flambée de maladie à virus Ebola en Afrique de l’Ouest constitue une urgence de santé publique de portée internationale (USPPI). 10 août, au pouvoir depuis 2003, l'ancien Premier ministre Recep Tayyip Erdogan devient le premier président de la Turquie élu au suffrage universel direct (51,8%). 14 au 18 août, voyage du pape en Corée du Sud, à l'occasion de la VIème Journée de la Jeunesse asiatique qui se déroule à Daejeon : "Tous les Coréens sont frères et soeurs, membres d'une unique famille et d'un unique peuple". 30 août, le préfet de la Congrégation pour les Églises orientales inauguré un nouveau diocèse catholique de rite gréco-catholique à Bucarest en Roumanie. 15 septembre, à Paris, la communauté internationale (27 pays arabes et occidentaux dont les cinq membres permanents du Conseil de sécurité de l'ONU), réunie pour marquer son soutien à l'Irak, promet de soutenir "par tous les moyens nécessaires", y compris militaires, la lutte de Bagdad contre les jihadistes de l'Etat islamique (EI) dont l'acronyme arabe est Da'ech ou Daesh. 21 septembre, visite du pape en Albanie ; il s'adresse aux leaders des différentes confessions et religions présentes en Albanie : juifs, orthodoxes, musulmans, bektashis (une confraternité islamique d’origine soufie), évangéliques et évêques albanais : "Personne ne peut utiliser le nom de Dieu pour commettre de la violence ! Tuer au nom de Dieu est un grand sacrilège !". 24 septembre, la sonde indienne Mars Orbiter Mission, est mise en orbite de Mars, après un voyage de dix mois. 5 au 19 octobre, Synode des évêques consacré aux Défis pastoraux de la famille dans le contexte de l'évangélisation (253 participants, évêques, prêtres, laïcs, et experts du monde entier) ; le 19 octobre, Paul VI est béatifié par François, en présence de l'ancien pape Benoît XVI : la fête du bienheureux est fixée au 26 septembre ; en clôturant le synode, le pape précise que la Relatio Synodi, votée le samedi 18, servira de "lineamenta", donc de fil rouge, pour la réflexion des conférences épiscopales dans la perspective du Synode d'octobre 2015, à l'issue duquel le pape annoncera ses décisions. 10 octobre, attribution conjointe du prix Nobel de la paix à l'adolescente pakistanaise Malala Yousafzay et à l'Indien Kailash Satyarthi "pour leur combat contre l'oppression des enfants et des jeunes et pour le droit de tous les enfants à l'éducation". 22 octobre, à Ottawa (Canada), Michael Zehaf-Bibeau, catholique converti à l'islam, tue un militaire et tire plusieurs coups de feu dans l'enceinte du Parlement avant d'être abattu. 27 octobre, au siège de l’Académie pontificale des Sciences, François déclare : "L’évolution de la nature n’est pas en contradiction avec la notion de Création ; elle suppose la création des êtres qui évoluent en elle [.] La Création n’est pas l’œuvre du chaos ; elle découle directement d’un Principe suprême qui crée par amour [.] En ce qui concerne l’humanité, il y a un élément nouveau : Dieu lui a donné une autre autonomie, différente de celle de la nature : c’est la liberté. Et il l’a rendue responsable de la Création". 30 octobre, le Pape reçoit au Vatican, et c’est une première historique, les évêques de l’Eglise Vieille-Catholique, aussi appelé Union d’Utrecht, ou parfois Eglise catholique-chrétienne ; cette communauté, qui représente environ 500 000 fidèles répartis dans une vingtaine de pays, est en rupture avec Rome depuis la fin du 19e siècle, en raison de la proclamation du dogme de l’Infaillibilité pontificale lors du Concile Vatican I. 30 octobre, la Suède reconnaît l'Etat de Palestine. 12 novembre, après 10 ans de voyage à bord de la sonde Rosetta, le robot européen Philae s'en est détaché et s'est posé correctement sur la comète 67P/Tchourioumov-Guérassimenko, à plus de 500 millions de kilomètres de la Terre ; il fore le sol pour récupérer et analyser des échantillons. 15 novembre, le pape François, rencontrant 5 000 Médecins Catholiques Italiens, dénonce la "fausse compassion" pour faciliter l'avortement d'une femme, pour procurer l'euthanasie, pour "produire" un fils ou d'utiliser des vies humaines comme cobayes pour en sauver d'autres. 17 novembre, au Colloque international sur la complémentarité entre homme et femme, François déclare que "la famille demeure le fondement de la communauté et la garantie contre la désintégration sociale. Les enfants ont le droit de grandir dans une famille avec un père et une mère, capable de créer un environnement propice à leur développement et leur maturité affective". 25 novembre, François se rend à Strasbourg au Parlement européen puis au Conseil de l’Europe : devant le Parlement européen, le souverain pontife remarque que "les grands idéaux qui ont inspiré l'Europe semblent avoir perdu leur force attractive en faveur de la technique bureaucratique de ses institutions" ; il alerte que "l'être humain risque d’être réduit à un simple engrenage d’un mécanisme qui le traite à la manière d’un bien de consommation à utiliser, de sorte que – nous le remarquons malheureusement souvent – lorsque la vie n’est pas utile au fonctionnement de ce mécanisme elle est éliminée sans trop de scrupule, comme dans le cas des malades, des malades en phase terminale, des personnes âgées abandonnées et sans soin, ou des enfants tués avant de naître ; il rappelle "les nombreuses injustices et persécutions qui frappent quotidiennement les minorités religieuses, en particulier chrétiennes, en divers endroits du monde. Des communautés et des personnes sont l’objet de violences barbares : chassées de leurs maisons et de leurs patries ; vendues comme esclaves ; tuées, décapitées, crucifiées et brulées vives, sous le silence honteux et complice de beaucoup" ; il estime qu'on ne "peut tolérer que la mer Méditerranée devienne un grand cimetière ! Dans les barques qui arrivent quotidiennement sur les côtes européennes, il y a des hommes et des femmes qui ont besoin d'accueil et d'aide" ; devant le Conseil de l'Europe, le pape souhaite "que l’Europe, en redécouvrant son patrimoine historique et la profondeur de ses racines, en assumant sa vivante multipolarité et le phénomène de la transversalité en dialogue, retrouve cette jeunesse d’esprit qui l’a rendue féconde et grande". 28 au 30 novembre, visite du pape en Turquie ; le 28, après un entretien avec le Président des Affaires religieuses turc, Mehmet Gormez , il prononce un discours devant les Autorités religieuses et civiles du pays : "Une préoccupation particulière vient du fait que, surtout à cause d’un groupe extrémiste et fondamentaliste, des communautés entières, spécialement – mais pas seulement – les chrétiens et les yazidis, ont subi et souffrent encore des violences inhumaines à cause de leur identité ethnique et religieuse. Ils ont été chassés de force de leurs maisons, ils ont dû tout abandonner pour sauver leur vie et ne pas renier leur foi. La violence a frappé aussi des édifices sacrés, des monuments, des symboles religieux et le patrimoine culturel, comme si on voulait effacer toute trace, toute mémoire de l’autre. En qualité de chefs religieux, nous avons l’obligation de dénoncer toutes les violations de la dignité et des droits humains. La vie humaine, don de Dieu Créateur, possède un caractère sacré. Par conséquent, la violence qui cherche une justification religieuse mérite la plus forte condamnation, parce que le Tout-Puissant est le Dieu de la vie et de la paix. Le monde attend, de la part de tous ceux qui prétendent l’adorer, qu’ils soient des hommes et des femmes de paix, capables de vivre comme des frères et des sœurs, malgré les différences ethniques, religieuses, culturelles ou idéologiques" ; le 30, déclaration commune du pape François et du patriarche Bartholomée : "Nous exprimons notre sincère et ferme intention, dans l’obéissance à la volonté de Notre Seigneur Jésus Christ, d’intensifier nos efforts pour la promotion de la pleine unité entre tous les chrétiens et surtout entre catholiques et orthodoxes." 3 décembre, la fusée japonaise H-2A place dans l'espace la sonde Hayabusa-2 qui a rendez-vous mi-2018 avec l'astéroïde 1999 JU3 sur lequel la sonde posera un véhicule robotisé appelé Minerva 2 et un atterrisseur nommé Mascot, conçu par le Centre national d'études spatiales (Cnes) français et son homologue allemand DLR, qui analyseront la surface. 5 décembre, premier vol du vaisseau Orion de la NASA sans équipage. 7 décembre, la sonde spatiale New Horizons, lancée le 19 janvier 2006 par une fusée Atlas V-550, s'éveille pour se préparer à lancer la première exploration de Pluton et de sa lune Charon. 16 décembre, au Pakistan, un commando de talibans attaque une école militaire de Peshawar, tuant au moins 141 personnes, dont 132 enfants. 17 décembre, le pape a nommé huit nouveaux membres pour la Commission de protection des mineurs, mise en place pour lutter contre les abus sexuels dans l'Eglise ; présidée par le cardinal américain Sean Patrick O'Malley, la Commission compte désormais 17 membres venant de tous les continents et de toutes les disciplines (psychologie, psychiatrie, théologie, droit, pédagogie, recherche sociale, etc.) ; elle compte huit femmes (dont deux religieuses) et neuf hommes (dont cinq prêtres) ; deux victimes d'abus sexuels, un homme et une femme, en font partie. 18 décembre, lors de la Journée nationale pour les minorités, l'extrémiste hindou, Rajeshwar Singh, qui est à la tête du Dharma Jagran Manch [Forum d'éveil à la foi], déclare sur les chaînes d'information de la télévision nationale que son organisation s'est fixée jusqu'à 2021 pour "nettoyer l'Inde des étrangers musulmans et chrétiens". 22 décembre, au Vatican, lors de la présentation des vœux de Noël à la Curie romaine, le pape décrit les quinze "maladies curiales" pouvant affecter les collaborateurs du Saint-Siège, "des maladies et des tentations qui affaiblissent notre service au Seigneur". 28 décembre, en Afghanistan, la force de combat de l'Otan (Isaf) se retire du pays ; elle sera remplacée le 1er janvier 2015 par la mission Soutien résolu, qui comptera 12 500 soldats étrangers, principalement américains, cantonnés à un rôle d'assistance. 31 décembre, en Afghanistan, l'Opération Pamir, qui a débuté en 2001 aux côtés de la coalition internationale destinée à chasser les talibans d'Afghanistan s'achève : les 150 derniers militaires français auront quitté le pays au plus tard en février. 31 décembre, la population mondiale s'élève à 7 160 739 000 personnes ; en 2014, le monde compte 1272 millions de catholiques, soit 157 millions de plus qu'en 2005 ; 23% de la communauté catholique mondiale vit en Europe, mais ce continent est le moins dynamique du monde, du point de vue du catholicisme ; depuis plusieurs années, les baptisés catholiques constituent environ 40% de la population européenne. Au contraire, le continent africain est de loin le plus dynamique (Annuaire pontifical et des statistiques de l'Église).

2015. 1er janvier, la Lituanie devient le 19e pays de la zone euro. 1er janvier, la Lettonie prend la présidence semestrielle de l'Union européenne. 1er janvier, 66,3 millions d'habitants vivent en France métropolitaine et dans les départements d'outre-mer (Insee). 1er janvier, en France, 940 voitures ont été incendiées au cours de la nuit de la Saint-Sylvestre contre 1 067 en 2013. 6 janvier, attaque meurtrière de Boko Haram sur le village de pêcheurs de Baga dans l'Etat de Borno (nord) ; un dirigeant local affirme à la BBC que la ville, dont la population s'élevait à 10 000 habitants, n'existe plus ; 16 autres villages sont attaqués ; selon Amnesty International, il y a 2 000 morts et 20 000 personnes fuient la région. 7 janvier, vers 11 h 30, deux hommes, vêtus de noir, cagoulés et armés de fusils-mitrailleurs, font irruption au siège du journal satirique Charlie Hebdo dans le XIe arrondissement de Paris et ouvre le feu sur les journalistes avant de s'enfuir en voiture ; la fusillade fait 12 morts (dont 2 policiers et 1 agent d'entretien de l'immeuble) et 11 blessés dont 4 graves ; les terroristes, identifiés comme les frères Saïd et Chérif Kouachi, ont déclaré : « Vous allez payer car vous avez insulté le Prophète ! » ; le 9 janvier, au matin, Chérif et Saïd Kouachi sont retranchés avec un otage dans les locaux d'une imprimerie de la zone industrielle de Dammartin-en-Goële, en Seine-et-Marne ; à 17 h 16, l'assaut est donné par le GIGN : les frères Kouachi sont abattus et l'otage est libéré, indemne ; dans une vidéo diffusée sur un site islamiste, Nasser Ben Ali al-Anassi, l'un des dirigeants d'Al-Qaïda dans la péninsule arabique (Aqpa) dont se réclamaient les frères Kouachi, revendiquera "la responsabilité de cette opération destinée à venger le prophète". 8 janvier, vers 7 h 50, à Montrouge : la Police municipale est appelée pour un accident de la circulation ; à 8 heures, des coups de feu sont tirés par un individu porteur d'un gilet pare-balles, d'une arme de poing et d'un fusil mitrailleur : une policière municipale est mortellement touchée à la gorge et un agent de la voirie grièvement blessé ; l'auteur présumé de la fusillade est identifié et les enquêteurs établissent une connexion entre l'homme et les deux jihadistes accusés de l'attentat contre Charlie Hebdo ; le 9 janvier, vers 13 heures, porte de Vincennes, Amedy Coulibaly, le tireur de Montrouge, armé de deux fusils-mitrailleurs, ouvre le feu dans un magasin casher et tue 4 otages ; à 17 h 13, le RAID donne l'assaut et abat le preneur d'otages qui s'était revendiqué du groupe Etat islamique. 8 janvier, le pape reçoit au Vatican une délégation de Yezidis, guidée par le chef de tous les Yezidis, Tahsin Said Ali Beb, et de leur chef spirituel Sheikh Kato, tous deux résidant au Kurdistan irakien. 11 janvier, à Paris, des dirigeants du monde entier et des personnalités françaises défilent avec les manifestants de la marche républicaine contre le terrorisme et en hommage aux victimes des attentats qui ont frappé la France (7 au 9 janvier) : la foule est immense. 13 au 15 janvier, visite du pape au Sri Lanka : il demande aux responsables sri lankais de « faire réparation pour tout le mal » commis durant les trois décennies de guerre civile (le conflit entre l'armée et la rébellion des Tigres tamouls a fait 100 000 morts et dévasté le nord à majorité tamoule) et salue "les efforts des Sri Lankais des deux communautés, tamoule et cinghalaise, pour reconstruire l'unité qui a été perdue". 15 janvier, dans l'avion qui le conduit de Colombo à Manille, le pape, interrogé sur les caricatures de Charlie Hebdo, estime qu'on ne peut "tuer au nom de la religion", mais ajoute toutefois que : "On ne peut provoquer, on ne peut insulter la foi des autres, on ne peut la tourner en dérision" ; la liberté d'expression doit s'exercer sans offenser dit-il, tout en soulignant que "s'exprimer est un droit fondamental" ; "Ce qui se passe actuellement (avec les attentats jihadistes) nous étonne, mais pensons à notre Eglise ! Combien de guerres de religion, nous avons eues, pensons à la nuit de la Saint-Barthélemy (Paris, 24 août 1572, ndlr). Nous avons été aussi pécheurs". 15 au 19 janvier, le pape poursuit son voyage apostolique aux Philippines ; le 16, il dénonce les injustices et la corruption et invite à préserver la famille en disant "non aujourd’hui à la colonisation idéologique contre la famille" ; le 18, il déclare : "En particulier, nous devons regarder chaque enfant comme un don devant être accueilli, chéri et protégé. Et nous devons prendre soin de notre jeunesse, en ne permettant pas que lui soit volée l’espérance, et qu’elle soit condamnée à vivre dans la rue". 16 au 18 janvier, au Niger, selon la police nigérienne, 45 églises chrétiennes ont été incendiées à Niamey, la capitale ainsi que dans les villes de Zinder et de Maradi, au sud du pays, suite aux émeutes anti-Charlie Hebdo qui ont secoué le pays. 23 janvier, en Tunisie, le Premier ministre désigné Habib Essid présente au président Béji Caïd Essebsi un gouvernement de "compétences nationales" dont le parti islamiste Ennahda est absent. 23 janvier, décès du roi d'Arabie saoudite Abdallah Ben Abdel Aziz Al-Saoud ; son demi-frère Salmane Ben Abdel Aziz, 79 ans, lui succède. 25 janvier, élections législatives en Grèce : victoire historique du parti de gauche radicale Syriza qui récolte 149 sièges sur 300 ; Alexis Tsipras, le leader de Syriza, est nommé Premier ministre. 14 et 15 février, à Copenhague au Danemark, des attentats terroristes, contre un centre culturel où se tient un débat sur le blasphème et la liberté d'expression puis contre une synagogue, font deux morts et cinq blessés ; l'auteur présumé des fusillades, Omar El-Hussein, un jeune délinquant de 22 ans, Danois d'origine palestinienne, est abattu par la police. 15 février, une vidéo de propagande montre, sur une plage de Lybie, 21 coptes égyptiens égorgés, pour le seul motif d’être chrétien, par des djihadistes se réclamant du prétendu Etat islamique. 23 au 25 février, Daesh enlève 220 assyriens (chrétiens nestoriens) dans onze villages chrétiens de la province de Hassaké (nord-est de la Syrie), frontalière de la Turquie et de l'Irak. 6 mars, la sonde américaine Dawn réussit son entrée sur l'orbite de Cérès, la plus petite planète naine du système solaire, mais aussi le plus gros objet connu de la ceinture d'astéroïdes du système solaire situé entre les orbites de Mars et de Jupiter. 18 mars, à Tunis, deux assaillants armés de kalachnikovs prennent pour cible des groupes de visiteurs sur le parking du Musée du Bardo ; l’attaque terroriste, dans laquelle les deux assaillants ont été abattus (un complice serait en fuite), et qui a fait 22 morts (dont 21 touristes et un policier tunisien) et 46 blessés, est revendiquée par le groupe jihadiste Daech dans un enregistrement audio. 22 et 29 mars, en France, les élections départementales se déroulent suivant un mode de scrutin totalement inédit et dans des circonscriptions entièrement redessinées ; tous les conseillers départementaux (ex-conseillers généraux) sont élus en même temps pour six ans ; pour chaque canton, les candidats se présentent en binôme, obligatoirement composé d'un homme et d'une femme (avec un suppléant de même sexe pour chacun). 26 mars, à Aden au Yémen, des combats font rage entre les rebelles chiites (zaydites) Houthis et les partisans du président Abd Rabbo Mansour Hadi. 1er avril, l'Autorité palestinienne devient officiellement membre de la Cour pénale internationale (CPI) de La Haye. 2 avril, un commando d'islamistes shebab attaque l'Université de Garissa au Kenya faisant 148 morts : 142 étudiants non-musulmans et 6 membres des forces de l’ordre. 10 avril, au Panama, Septième Sommet des Amériques historique avec la participation de Cuba ; rencontre historique du président américain Barack Obama et de son homologue cubain, Raul Castro ; le Canada et le Saint-Siège, dans le plus grand secret, ont servi de terrain neutre à des discussions, dès 2013, entre des délégations des deux États ; en 2014, le pape s'est impliqué personnellement. 11 avril, publication de la Bulle d'Indiction du Jubilé de la Miséricorde indiquant les dates d'ouverture et de fermeture de l'Année sainte extraordinaire, l'Année Sainte de la Miséricorde, qui s'ouvrira le 8 décembre prochain, jour de la fête de l'Immaculée Conception, et s'achèvera au terme de l'année liturgique, le 20 novembre 2016. 12 avril, le Pape François reçoit l'Eglise arménienne catholique : "Notre humanité a vécu, le siècle dernier, trois grandes tragédies inouïes : la première est celle qui est généralement considérée comme « le premier génocide du XXème siècle » (Jean-Paul II et Karekin II, Déclaration commune , Etchmiadzine, 27 septembre 2001) ; elle a frappé votre peuple arménien – première nation chrétienne –, avec les Syriens catholiques et orthodoxes, les Assyriens, les Chaldéens et les Grecs [.] Les deux autres ont été perpétrées par le nazisme et par le stalinisme. Et, plus récemment, d'autres exterminations de masse, comme celles au Cambodge, au Rwanda, au Burundi, en Bosnie [.] Malheureusement, encore aujourd'hui, nous entendons le cri étouffé et négligé de beaucoup de nos frères et sœurs sans défense, qui, à cause de leur foi au Christ ou de leur appartenance ethnique, sont publiquement et atrocement tués – décapités, crucifiés, brulés vifs –, ou bien contraints d'abandonner leur terre. Aujourd'hui encore nous sommes en train de vivre une sorte de génocide causé par l'indifférence générale et collective, par le silence complice de Caïn qui s'exclame : « Que m'importe ? », « Suis-je le gardien de mon frère ? (Gn 4, 9)". 19 avril, l'Université al-Azhar, plus important centre académique de l'islam sunnite, condamne le massacre de 29 éthiopiens coptes en Libye : un "crime odieux, commis par le groupe terroriste Daesh qui va à l'encontre de toute religion, loi ou conduite humaine". 21 avril, le prototype du futur train japonais à sustentation électromagnétique, de la compagnie Central Japan Railways, le maglev, pour magnetic levitation, atteint la vitesse de 603 km/h franchie pour la première fois dans le monde. 25 avril, séisme de 7,8 sur l'échelle de Richter au Népal : 8 000 morts. 10 mai, François reçoit au Vatican le président cubain Raul Castro qui remercie le pape pour son rôle actif dans l'amélioration des relations entre Cuba et les Etats-Unis. 13 mai, dans un accord bilatéral entre le Saint-Siège et la Palestine concernant principalement l'activité de l'Eglise catholique et sa reconnaissance juridique dans les territoires palestiniens, le Saint-Siège réaffirme que la résolution du conflit israélo-palestinien passe par la création de deux Etats indépendants. 17 mai, l'Eglise protestante unie de France (EPUdF) adopte la possibilité de bénir les couples homosexuels mariés. Le lendemain, le Conseil national des évangéliques de France (Cnef) juge cette décision "consternante". 24 mai, encyclique Laudato si (Loué sois-tu !) sur la Sauvegarde de la Maison Commune publié le 18 juin : "Dieu tout-puissant [.] Guéris nos vies, pour que nous soyons des protecteurs du monde et non des prédateurs, pour que nous semions la beauté et non la pollution ni la destruction". 27 mai, quatre figures illustres de la Résistance : deux femmes, Germaine Tillion et Geneviève de Gaulle-Anthonioz, et deux hommes, Pierre Brossolette et Jean Zay, entrent au Panthéon. 6 juin, le pape prêche la paix et la réconciliation à Sarajevo, la capitale de la Bosnie-Herzégovine, ville meurtrie, mais aussi symbole d'une coexistence entre cultures et religions, qu'il cite en exemple face à la barbarie. 17 juin, en Caroline du Sud, tuerie dans une église noire de Charleston (9 morts) : Dylann Roof, un blanc, qui avoue en être l'auteur, déclare avoir voulu "déclencher une guerre raciale". 22 juin, lors de son déplacement dans le Piémont, François rencontre l'Église vaudoise 13 ; devant les représentants de cette dernière, le Souverain Pontife demande pardon au nom de l'Église catholique pour « les attitudes et les comportements non chrétiens, même non humains, que, dans l'Histoire, nous avons eu contre vous [.] Au nom du Seigneur Jésus Christ, pardonnez-nous ! ». 26 juin, attentat islamiste contre un site de gaz industriels à Saint-Quentin-Fallavier (Isère) : un véhicule percute des bouteilles de gaz, provoquant une explosion ; un chef d'entreprise (employeur de l'auteur de l'attaque) est mort, décapité : sa tête et deux drapeaux islamistes sont placés sur le grillage entourant le site ; une personne est arrêtée sur les lieux de l'attentat : Yassin Salhi, un homme de 35 ans connu des services antiterroristes. 26 juin, dans un hôtel d'une station balnéaire près de Sousse en Tunisie, attentat terroriste par Seifeddine Rezgui, un étudiant armé d'une kalachnikov et d'une grenade ; il est abattu par la police ; bilan : 38 morts dont des touristes étrangers ; l'attentat est revendiqué par le groupe jihadiste Etat islamique (EI). 26 juin, dans la mosquée Al-Imam Al-Sadeq au Koweït : attentat antichiite par un kamikaze saoudien ; l'attentat, revendiqué par le groupe Etat islamique (EI), fait 26 morts et 227 blessés. 26 juin, signature de l'Accord entre le Saint-Siège et l'Etat palestinien ; l'Accord exprime en particulier « le souhait de l'Eglise pour une solution à la question palestinienne et au conflit israélo-palestinien dans le contexte d'une solution à deux Etats et des résolutions de la communauté internationale, renvoyant à une entente entre les parties ». 27 juin, un motu proprio du Pape François crée un Secrétariat pour la communication, un nouveau dicastère consacré aux médias et à la communication. 1er juillet, le Luxembourg assure la présidence semestrielle de l'Union européenne. 5 juillet, le pape effectue un voyage pastoral en Amérique latine, à l'invitation des chefs d'Etat et des épiscopats nationaux : en Equateur du 5 au 8, en Bolivie du 8 au 10 et au Paraguay du 10 au 12. 14 juillet, à Vienne, accord sur le nucléaire iranien entre l'Iran et les grandes puissances (Etats-Unis, France, Grande-Bretagne, Chine, Russie et Allemagne). 14 juillet, la mission New Horizons, lancée par la Nasa le 19 janvier 2006, arrive dans le voisinage de Pluton et de sa lune Charon. 20 juillet, les Etats-Unis et Cuba rétablissent officiellement leurs relations diplomatiques. 6 août, le président égyptien Abdel Fattah al-Sissi inaugure l'élargissement du canal de Suez. 6 août, le pape communique sa décision d'instituer dans l'Église catholique une "Journée Mondiale de Prière pour la Sauvegarde de la Création" : "A partir de cette année, cette journée sera célébrée le 1er septembre, comme cela se produit déjà au sein de l'Église orthodoxe". 21 août, attaque commise dans un train Thalys Amsterdam-Paris, hauteur d'Oignies (62), par un marocain, Ayoub El Khazzani, armé d'une kalachnikov qui tire plusieurs coups de feu, mais est finalement maîtrisé par des voyageurs : 2 blessés. 8 septembre, motu proprio Mitis Iudex Dominus Iesus et Mitis et misericors Iesus concernant les procès canoniques en nullité de mariage : dorénavant une seule sentence en faveur de la nullité exécutive sera nécessaire (jusqu'à maintenant, il fallait que le premier jugement soit confirmé par un second) ; deuxième changement : il y aura un juge unique sous la responsabilité de l'évêque qui voit son rôle renforcer puisqu'il devra s'assurer que le juge ne soit pas laxiste ; l'évêque peut même occuper la fonction de juge dans certains cas ou dans les petits diocèses ; il est ainsi, de droit, le juge dans le cas d'un procès dont la procédure est écourtée (ce procès bref peut avoir lieu quand l'accusation de nullité de mariage est soutenue par des arguments particulièrement évidents) ; concernant les appels, en tout premier lieu, c'est le siège métropolitain qui est sollicité (en ultime recours, les plaignants peuvent toujours faire appel à la Rote romaine). 19 au 22 septembre, visite du pape à Cuba ; il a un entretien avec l'ancien président Fidel Castro à son domicile. 23 au 28 septembre, voyage du pape aux Etats-Unis : le 23, il est reçu à la Maison Blanche par le Président Barack Obama ; le 24 septembre, le pape s'exprime devant le Congrès : François est le premier souverain pontife de l'Histoire à s'adresser aux deux chambres du Congrès réunies ; le 25, il visite le Siège de l'Organisation des Nations-Unies où il prononce un discours ; les 26 et 27, il clôt la 8e rencontre mondiale des familles à Philadelphie. 24 septembre, pendant le grand pèlerinage de La Mecque, lors du rituel de la lapidation des stèles de Satan, à Mina, un mouvement de foule fait plus de 2 000 morts ? (769 officiellement). 4 au 25 octobre, XIVème Assemblée Générale ordinaire du Synode des évêques (270 pères) sur le thème « La vocation et la mission de la famille dans l'Eglise et le monde contemporain ». 9 octobre, le Nobel de la paix est attribué au Dialogue National Tunisien. 10 octobre, à Ankara en Turquie, double attentat faisant au moins 95 morts. 31 octobre, un engin explosif artisanal provoque le crash d'un avion Airbus de la compagnie russe Metrojet ayant décollé de Charm el-Cheikh, dans le Sinaï égyptien : 224 morts ; le groupe Etat islamique (Daech) revendique l'attentat. 7 novembre, à Singapour, première réunion au sommet des présidents chinois et taïwanais depuis la séparation de la Chine continentale et de Taïwan il y a 66 ans. 13 novembre, entre 21 h et 22 h, six attentats perpétrés à Paris dans la salle de concerts du Bataclan, dans plusieurs rues du cœur de la capitale et près du Stade de France à Saint-Denis, font 130 morts et 350 blessés ; sept assaillants, portant des ceintures explosives et armés de fusils d'assaut, se font exploser ; ces attentats sont revendiqués par le groupe Etat islamique (Daech). 25 novembre, première audience du procès pénal dans l'affaire dite "Vatileaks 2" devant le Tribunal de l'État de la Cité du Vatican ; cinq personnes (dont 2 journalistes) sont accusées d'"association criminelle", de vol et de "divulgation illégale d'informations et de documents confidentiels" du Saint-Siège. Du 25 au 27 novembre, le Souverain Pontife se rend au Kenya, du 27 au 29 en Ouganda, et du 29 au 30 en République Centrafricaine. 30 novembre au 11 décembre, à Paris, conférence de l'ONU sur le climat (COP 21 = 21e Conférence des parties) ; l'accord de Paris sur le climat, adopté, le samedi 12 décembre, à l'unanimité par les 195 pays (auxquels s'ajoute l'Union européenne), est destiné à encadrer la lutte contre le réchauffement climatique au niveau mondial, avec pour objectif de le limiter "bien en deçà de 2°C". 6 et 13 décembre, élections régionales pour 6 ans : à partir du 1er janvier 2016, en application de la loi 2015-29 du 16 janvier 2015, la France sera organisée en 13 régions métropolitaines créées à partir des 22 anciennes dont certaines ont fusionné, sans modification des départements qui les composent : 7 régions vont à la droite, 5 à la gauche et une (la Corse) va aux nationalistes. 7 décembre, le Saint-Père signe le rescrit relatif à la mise en oeuvre et au respect de la nouvelle législation canonique en matière de nullité matrimoniale. 8 décembre au 20 novembre 2016, année sainte de la miséricorde décrétée par le pape ; la première année sainte fut lancée par le pape Boniface VIII en 1300. 23 décembre, le Prix Charlemagne 2016 est attribué au Pape François : ce prix international, décerné par la ville allemande d'Aix-La-Chapelle, est un prix annuel décerné aux personnalités ayant fait preuve de mérites particuliers en faveur de l'intégration et de l'union en Europe.

2016. 26 janvier, le pape accueille le président iranien Hassan Rohani. 2 février, Loi n° 2016-87 créant de nouveaux droits en faveur des malades et des personnes en fin de vie. 9 février, pour la première fois depuis le schisme anglican, il y a plus de 450 ans, les vêpres sont célébrées selon le rite latin de l'Église catholique dans la splendide chapelle de la résidence favorite du roi Henri VIII au palais de Hampton Court à Londres. 12 février, à l'aéroport de La Havane à Cuba, le patriarche orthodoxe russe Kirill et François signent une déclaration commune : c'est la première rencontre, depuis le schisme de 1054, des deux principaux dirigeants des chrétiens d'Orient et d'Occident. 12 au 18 février, voyage du pape au Mexique ; visite du sanctuaire de Guadalupe le 13 ; le 15, sur un stade de San Cristobal de Las Casas au Chiapas, le pape argentin appelle à demander « pardon » pour l'exclusion dont ont été victimes les peuples indigènes dans l'Histoire ; le 18, au cours de la conférence de presse dans l'avion qui le ramène en Italie, il déclare qu'un "un évêque qui se limite à changer de paroisse un prêtre pédophile est un inconscient. La meilleure chose qui lui reste à faire, c'est de présenter sa démission" et que "l'avortement n'est pas un moindre mal, c'est un crime, un mal absolu. Eviter une grossesse, au contraire, peut être considéré comme un moindre mal" ; et le Pape rappelle que "Paul VI avait lors d'une situation difficile en Afrique, permit aux sœurs d'utiliser des contraceptifs en cas de violences". 14 mars, une fusée russe Proton emporte la mission européenne ExoMars pour un voyage de sept mois vers Mars. 19 mars, Exhortation apostolique post-synodiale AMORIS LAETITIA (la joie de l'amour) du Saint-Père François aux évêques, aux prêtres et aux diacres, aux personnes consacrées, aux époux chrétiens et à tous les fidèles laïcs, sur l'amour dans la famille, publiée le 8 avril. 20 mars, le président américain Barack Obama tourne une page historique en se rendant à Cuba. 22 mars, attentats-suicides à Bruxelles en Belgique revendiqués par l'Etat islamique ; 2 explosions dans le hall de l'aéroport international de Zaventem et une dans un wagon d'une rame de métro à la station Maalbeek, faisant 35 morts et 270 blessés. 24 mars, Jeudi Saint, le pontife lave les pieds de douze jeunes gens : quatre Nigérians catholiques, trois femmes érythréennes de confession copte, trois musulmans de différentes nationalités, un Indien de religion hindoue, et une employée italienne ; pour pouvoir s'abaisser devant quatre femmes, François a fait modifier le Missel romain pour ouvrir aux femmes la possibilité de participer au lavement des pieds, lors de la messe du Jeudi saint ; le décret In missa in cena Domini du 6 janvier 2016 pris par la Congrégation pour le culte divin et la discipline des sacrements, explique que le Christ est venu "donner sa vie pour le salut de tout le genre humain". 25 mars au 10 avril, dans la basilique d'Argenteuil, ostension de la Tunique dans laquelle le Christ aurait vécu ses derniers instants sur terre et qui est conservée à Argenteuil depuis 1200 ans. 12 avril, lors de la messe célébrée dans la chapelle de la Maison Sainte-Marthe, François observe : "il y a une autre persécution dont on ne parle pas tellement, une persécution travestie de culture, travestie de modernité, travestie de progrès. C'est une persécution, je dirais un peu ironiquement, "éduquée". C'est quand l'homme est persécuté non pas pour avoir confessé le nom du Christ, mais pour avoir voulu manifesté les valeurs du Fils de Dieu. C'est une persécution contre Dieu le Créateur, dans la personne de ses enfants ! Et ainsi nous voyons tous les jours que les puissances font des lois qui obligent à aller sur cette voie, et une nation qui ne suit pas ces lois modernes, ou au moins qui ne veut pas les avoir dans sa législation, en vient à être accusée, à être persécutée "poliment". C'est la persécution qui coupe à l'homme la liberté de l'objection de conscience. Cela, c'est la persécution du monde qui coupe la liberté, alors que Dieu nous fait libres de donner le témoignage du Père qui nous a créés, et du Christ qui nous a sauvés. Et cette persécution a aussi un chef : le chef de la persécution polie, éduquée, Jésus l'a nommé "le prince de ce monde". Et quand les puissances veulent imposer des attitudes, des lois contre la dignité des enfants de Dieu, ils persécutent ceux-ci et vont contre le Dieu Créateur. C'est la grande apostasie". 16 avril, le pape se rend à Lesbos en Grèce : avec le patriarche Bartholomée, et Sa Béatitude Hiéronymos II, archevêque d'Athènes et de toute la Grèce, il rencontre les réfugiés et leurs hôtes. 21 avril, Alain Christnacht est nommé à la tête de la commission d'expertise sur la pédophilie de l'Église catholique 14 par l'Eglise de France (ce haut fonctionnaire, ancien conseiller de Lionel Jospin et de Bertrand Delanoë, est passé par le cabinet de Christiane Taubira en 2015) ; la commission, qui doit être constituée avant l'été, sera composée de personnes choisies par le président en fonction de leur compétence et de leur expérience (juristes, médecins, psychologues, animateurs de mouvements de jeunes, parents... 28 avril, en Russie, décollage réussi d'une fusée Soyouz depuis le nouveau cosmodrome Vostotchny, dans l'Extrême-Orient russe. 6 mai, François reçoit le Prix Charlemagne : cette récompense internationale créée à Aix-la-Chapelle est remise à une personnalité pour sa « contribution exceptionnelle à l'Europe unie » ; elle a été attribuée au Saint-Père pour « son encouragement et son message d'espoir pour la paix et le vivre-ensemble » en Europe. 7 mai, un musulman, le travailliste Sadiq Khan, avocat spécialiste des droits de l'homme, est élu maire de Londres (57 %). 15 mai, à Saint-Nazaire, départ de l'Harmony of the seas, le plus grand paquebot au monde (362 mètres de long, 66 m de large, 20 ponts, 2 700 cabines, 6 360 passagers), à destination de Southampton. 23 mai, rencontre historique au Vatican entre le pape François et le grand imam d'Al-Azhar au Caire, Ahmed al-Tayeb ; à l'issue de leur entretien, le professeur Al-Tayeb, s'adressant "aux hommes libres du monde" a lancé "un appel au monde entier afin qu'il puisse s'unir et serrer les rangs pour affronter et mettre fin au terrorisme. Mettez-vous d'accord tout de suite et intervenez pour mettre fin aux fleuves de sang". 31 mai, Motu Proprio Concordia Codici harmonisant certaines normes du code de droit canonique latin et de celui des Églises orientales. 31 mai, dans une interview publiée par le quotidien allemand Frankfurter Allgemeine Zeitung, le Dalaï Lama estime qu'il y a à présent "trop" de réfugiés en Europe après la vague d'arrivées l'an dernier et que "l'objectif devrait être qu'ils retournent (dans leur pays) et aident à reconstruire leur pays" : "L'Europe, l'Allemagne en particulier, ne peut devenir un pays arabe, l'Allemagne est l'Allemagne". 1er juin, la Suisse inaugure le tunnel ferroviaire traversant le mont Saint-Gothard et reliant les villes de Zurich et Lugano : le plus long tunnel ferroviaire au monde (57 km). 4 juin, motu proprio du pape sur le renforcement de l'engagement de l'Église à protéger les mineurs. 10 juin, le pape François élève la mémoire liturgique de sainte Marie-Madeleine au rang de fête dans le Calendrier romain. 12 juin, 2 heures, la pire fusillade dans l'histoire des Etats-Unis, fait 49 morts dans une boîte de nuit gay à Orlando en Floride ; le tireur, qui a été abattu par la police, a été identifié par le FBI comme étant Omar Seddique Mateen, un Américain d'origine afghane de 29 ans ; le 13, le groupe jihadiste Etat islamique (EI) revendique la fusillade d'Orlando aux Etats-Unis commise par "un soldat du califat". 13 juin, à leur domicile à Magnanville (Yvelines), assassinat à coups de couteau d'un couple de fonctionnaires de police par Larossi Abballa, connu de la police, qui est abattu lors de l'assaut du Raid : le crime est revendiqué par l'organisation Etat islamique (EI). 16 juin, au Royaume-Uni, assassinat de la députée travailliste Jo Cox par Thomas Mair, un nationaliste. 23 juin, au référendum, les Britanniques votent en faveur du « Brexit » (sortie de l'Union européenne) à 51,9 %. 24 au 26 juin, le pape en Arménie. 26 juin, le Panama met officiellement en service son canal élargi. 28 juin, attentat à Istanbul en Turquie : trois terroristes se font exploser à l'aéroport Ataturk faisant 42 morts. 29 juin, Constitution apostolique Vultum Dei Quaerere (la recherche du Visage de Dieu), consacrée à la vie contemplative féminine. Nuit du 1er au 2 juillet, une dizaine d'individus attaquent un restaurant de Dacca, la capitale du Bangladesh ; les forces de sécurité donnent l'assaut et libèrent 13 otages ; 6 assaillants sont tués ; l'attaque, revendiquée par Daech (groupe jihadiste Etat islamique), a fait 20 victimes étrangères. 4 juillet, dans un motu proprio, le Pape apporte des précisions sur les rapports entre l'APSA, l'Administration du Patrimoine du Siège Apostolique, et la Secrétairerie pour l'Économie, organisme créé le 24 février 2014 par le motu proprio Fidelis dispensator et prudens et dont les statuts ont été approuvés ad experimentum le 22 février 2015. 5 juillet, après avoir parcouru 2,7 milliards de kilomètres, la sonde Juno, lancée par la Nasa le 5 août 2011, se place en orbite autour de Jupiter. 6 juillet, à Tbilissi, lors de la rencontre entre le secrétaire d'Etat américain John Kerry et le Premier ministre géorgien Guiorgui Kvirikachvili, les Etats-Unis et la Géorgie signent un "partenariat de défense". 7 juillet, "affaire Vatileaks 2", le Tribunal de l'État de la Cité du Vatican rend son verdict dans cette affaire concernant la divulgation de notes et documents confidentiels : le prélat espagnol Mgr Angel Lucio Vallejo Balda et l'Italienne Francesca Chaouqui, experte en communication, sont condamnés pour avoir fourni des informations confidentielles à la presse ; le premier, seul prélat à la barre et déjà incarcéré, à 18 mois de réclusion ; la seconde, laïque et maman depuis quelques jours, à 10 mois de réclusion avec sursis. 14 juillet, peu avant 23H00, attentat à Nice : le chauffeur d'un camion, un Tunisien de 31 ans domicilié à Nice, fonce sur la foule qui vient de regarder le feu d'artifice, sur 2 km (86 morts) ; le conducteur du 19 tonnes a également tiré "plusieurs fois" avec un pistolet avant d'être abattu par des policiers ; l'attentat est revendiqué par l'Etat islamique. Nuit du 15 au 16 juillet, échec d'une tentative de putsch militaire en Turquie. 18 juillet, en Bavière, attaque à la hache dans un train régional, faisant quatre blessés graves et un blessé léger, commise par un jeune jihadiste de 17 ans qui est abattu par la police ; l'attaque est revendiquée par l'Etat islamique. 24 juillet, attentat-suicide à Ansbach en Allemagne : un Syrien de 27 ans, qui fait l'objet d'une mesure d'expulsion vers la Bulgarie, se fait exploser près du festival de musique faisant 15 blessés ; l'attaque est revendiquée par le groupe jihadiste Etat islamique (EI). 26 juillet, prise d'otages dans l'église de Saint-Etienne-du-Rouvray, dans l'agglomération de Rouen, par deux terroristes : pendant la messe, le prêtre, Jacques Hamel, est égorgé, un autre otage est entre la vie et la mort ; les deux assaillants sont abattus par la Brigade de recherche et d'intervention (BRI) de Rouen ; l'attaque est revendiquée par l'organisation jihadiste Etat islamique (EI). 27 au 31 juillet, à l'occasion des 31ème Journées Mondiales de la Jeunesse qui se déroule à Cracovie, le pape se rend en visite pastorale en Pologne. 2 août, le pape institue une commission sur le diaconat féminin. 5 au 21 août, Jeux Olympiques (XXXIe Olympiade) à Rio (Brésil). 16 août, la Chine lance Mozi, le premier satellite à communication quantique. 17 août, Motu Proprio : le nouveau dicastère pour les laïcs, la famille et la Vie, fusionne les compétences du Conseil pontifical pour les Laïcs et du Conseil pontifical pour la Famille qui seront officiellement dissous le 1er septembre. 17 août, le pape reçoit (visite privée) le président français François Hollande. 21 août, en Chine, inauguration du plus long pont en verre au monde : d'une longueur de 430 mètres et perché à 300 mètres au-dessus du sol, l'ouvrage peut accueillir 800 personnes simultanément. 31 août, promulgation du Motu Proprio Humanam progressionem, daté du 17 août, créant un nouveau dicastère pour le Service du développement humain intégral au 1er janvier 2017. 24 août, 3 h 30, dans le centre de l'Italie, séisme de magnitude 6,2 dont l'épicentre se trouve à 10 km au sud-est de Norcia, une ville d'Ombrie : 281 morts. 4 septembre, canonisation de Mère Teresa à Rome. 14 septembre, au Vatican, lors de la messe qu'il célèbre à la mémoire du père Jacques Hamel, prêtre français égorgé en juillet par des jihadistes dans son église, le pape déclare : "Comme il serait bon que toutes les confessions religieuses proclament que tuer au nom de Dieu est satanique". 19 septembre, le Saint-Siège, au nom de l'État de la Cité du Vatican, adhère à la Convention des Nations Unies contre la corruption qui entrera en vigueur le 19 octobre. 20 septembre, Rencontre interreligieuse d'Assise. 23 septembre, la Congrégation pour les Causes des Saints rend publique une modification du Règlement concernant les attestations de miracle par les experts médicaux, dans le cadre des procès en béatification et canonisation. 25 septembre, la Chine met en service le plus grand radiotélescope du monde, FAST (Five-hundred-metre Aperture Spherical Radio Telescope), d'un diamètre de 500 m. 26 septembre, signature par le président colombien Juan Manuel Santos et par le commandant en chef des Forces armées révolutionnaires de Colombie (Farc, marxistes), Rodrigo Londoño, de l'accord de paix, conclu le 24 août à La Havane par la Colombie et la guérilla des Farc, pour mettre fin à plus d'un demi-siècle d'une guerre fratricide, qui a fait des millions de victimes ; le 2 octobre, consultés par référendum, les Colombiens refusent (50,2 %) de valider cet accord ; le 7 octobre, le prix Nobel de la paix est attribué au président Juan Manuel Santos. 30 septembre au 2 octobre, voyage apostolique du Pape en Géorgie et en Azerbaïdjan. 13 octobre, mort du roi de Thaïlande, Bhumibol Adulyadej : son fils, le prince Maha Vajiralongkorn, qui lui succède, est proclamé roi le 1er décembre. 14 au 16 octobre, à Taïwan, première rencontre historique entre chrétiens et taoïstes. 19 octobre, le module Schiaparellil de la mission européenne ExoMars (menée en partenariat avec l'agence russe Roscosmos) s'écrase à l'atterrissage sur la planète rouge ; il a été largué depuis la sonde scientifique européano-russe Trace Gas Orbiter (TGO) placée en orbite autour de Mars. 25 octobre, la Congrégation pour la Doctrine de la Foi publie Ad resurgendum cum Christo, une instruction sur la sépulture des défunts et la conservation des cendres en cas d'incinération : si l'Eglise réaffirme sa préférence pour l'inhumation des corps, elle encadre les modalités de conservation des cendres et des urnes, n'autorisant ni la dispersion, ni la conservation à domicile, sauf dans des cas exceptionnels et en attendant qu'un lieu sacré puisse accueillir les restes du défunt. 29 octobre, à Montreuil-Bellay, le Président de la République, François Hollande, reconnaît la responsabilité de la France dans l'internement de milliers de Tsiganes (entre 6 000 et 6 500) de 1940 à 1946. 30 octobre, à Bruxelles, l'UE et le Canada signent un accord économique et commercial global (AECG), ou Comprehensive Economic and Trade Agreement (CETA). 31 octobre, en Suède, le pape participe à une célébration lançant la commémoration du 500ème anniversaire de la Réforme de Martin Luther. 7 novembre, réunis à Lourdes pour leur grande assemblée annuelle d'automne, les évêques de France demandent pardon pour leur "silence souvent coupable" face aux abus sexuels dans l'Eglise ; le principe de ce "temps de prière et de pénitence" fut annoncé en septembre par le Vatican, à l'initiative du pape François, qui laissait à chaque conférence épiscopale le choix de la date et des modalités. 9 novembre, le républicain, Donald Trump, est élu président des Etats-Unis. 15 au 17 novembre, à Alexandrie, le Synode du Patriarcat grec-orthodoxe d'Alexandrie et de toute l'Afrique, présidé par le Patriarche Théodore II, décide de réintroduire l'institution du diaconat féminin. 16 novembre, à la suite de trois pays africains (Gambie, Afrique du Sud et Burundi), la Russie annonce qu'elle retirera sa signature du Statut de Rome, le traité fondateur de la Cour pénale internationale. 17 novembre, depuis Kourou en Guyane française, le lanceur européen Ariane 5 décolle avec à son bord 4 nouveaux satellites pour le système européen de navigation Galileo qui, avec 15 satellites (sur la trentaine prévue d'ici à 2020), sera activé le 15 décembre. 17 novembre, depuis le cosmodrome de Baïkonour, le spationaute français Thomas Pesquet l'astronaute américaine Peggy Whitson et le cosmonaute russe Oleg Novitsky décollent à bord d'un vaisseau Soyouz pour la Station spatiale internationale (mission Proxima). 18 novembre, avec deux astronautes à bord, la capsule spatiale chinoise Shenzhou 11, lancée le 17 octobre par la fusée Longue Marche 2, revient se poser sur le sol chinois. 20 novembre, le Saint-Père signe sa lettre apostolique Misericordia et misera (miséricorde et pauvreté) adressée à toute l'Eglise, pour continuer à vivre la Miséricorde avec la même intensité expérimentée lors de cette année jubilaire qui lui était consacrée, et qui s'est donc clos, en la Solennité du Christ-Roi de l'Univers. 21 novembre, répétant que le pardon de Dieu n'a pas de limite, François appelle tous les prêtres à se montrer généreux en recevant les fidèles en confession : "Pour qu'aucun obstacle ne s'interpose entre la demande de réconciliation et le pardon de Dieu, je concède à tous les prêtres, à partir de maintenant, en vertu de leur ministère, la faculté d'absoudre le péché d'avortement" ; il pérennise ainsi une disposition prévue uniquement pour la durée du Jubilé de la Miséricorde, alors que jusqu'à présent, seuls les évêques et certains prêtres expressément mandatés avaient la possibilité d'absoudre une femme ayant avorté ou une personne l'y ayant aidé. 4 novembre, le président colombien Juan Manuel Santos et les Forces armées révolutionnaires de Colombie (FARC) signent un accord qui met fin à un conflit ayant fait au moins 260 000 morts, plus de 60 000 disparus et 6,9 millions de déplacés en plus d'un demi-siècle ; le 10 décembre, à Oslo, Juan Manuel Santos reçoit le prix Nobel de la Paix. 25 novembre, décès du père de la révolution cubaine et ancien dirigeant de Cuba (1959), Fidel Castro. 29 novembre, le dôme de confinement, financé par la communauté internationale, est mis en place au-dessus du réacteur accidenté de la centrale nucléaire de Tchernobyl en Ukraine. 19 décembre, à Ankara (Turquie), assassinat de l'ambassadeur russe Andreï Karlov, abattu de plusieurs balles par Mevlüt Mert Altintas, un policier turc, alors que le diplomate prononce une allocution lors de l'inauguration d'une exposition d'art ; le policier affirme avoir agi pour venger le drame de la ville d'Alep. 19 décembre, attentat à Berlin (revendiqué par le groupe Etat islamique) : un camion fonce intentionnellement sur un marché de Noël faisant 12 morts et 48 blessés ; dans la cabine, le chauffeur attitré, un Polonais, est retrouvé mort, tué par balle ; les empreintes d'Anis Amri, un Tunisien, et un document d'identité le concernant, sont trouvés dans la cabine du poids lourd ; le 23, le suspect est abattu par la police à Milan. 22 décembre, inauguration de la première portion de route solaire au monde (1 km) sur la RD 5 près de Tourouvre dans l'Orne (des dalles photovoltaïques sont collées sur 2 800 m² de chaussée) : son coût et son efficacité sont critiqués. 23 décembre, le Conseil de sécurité de l'ONU adopte la résolution 2334 réclamant l'arrêt de la colonisation israélienne ; "Israël rejette cette résolution anti-israélienne honteuse des Nations unies et ne s'y conformera pas" indique un communiqué des services du Premier ministre Netanyahu. 28 décembre, dans une lettre adressée aux évêques du monde entier à l'occasion de la fête des Saints Innocents, François rappelle la ligne de "tolérance zéro" que les responsables de l'Église catholique doivent assumer face aux cas d'abus sexuels. 29 décembre, la Chine ouvre à la circulation le plus haut pont du monde : perché à 565 mètres au-dessus du sol, le pont de Beipanijiang, d'une longueur de 1,340 km, relie en une heure les provinces du Yunnan et de Guizhou.

2017. 1er janvier, la population de France est de 66 991 000 habitants, dont 64 860 000 en métropole et 2 131 000 dans les cinq départements d'outre-mer ; l'espérance de vie est de 85,4 ans pour les femmes et de 79,3 ans pour les hommes (INSEE). 1er janvier, 1 h 15, attentat, revendiqué pat le groupe Etat islamique, contre le club Reina à Istanbul : un homme mitraille la foule (39 morts). 1er janvier, le dicastère "Pour le service du développement humain intégral" (Humanam Progressionem), créé par le Motu Proprio Humanam progressionem du 17 août 2016, englobe les compétences de quatre autres dicastères de la Curie romaine : le Conseil pontifical "Justice et paix ", le Conseil pontifical "Cor Unum" (en charge de la charité), le "Conseil pontifical pour la pastorale des migrants et des personnes en déplacement", et le Conseil pontifical pour "la pastorale de la santé. 20 janvier, Donald Trump, le 45e président des États-Unis, prête serment et prend officiellement ses fonctions. 22 janvier, à Paris, "Marche pour la vie" organisée par les opposants à l'avortement ; dans une lettre, le pape "salue cordialement les participants à la manifestation [et] encourage les participants de la marche à oeuvrer sans relâche pour l'édification d'une civilisation de l'amour et d'une culture de la vie". 29 janvier, attentat au Centre culturel islamique de Québec, considéré comme la grande mosquée de la capitale québécoise : Alexandre Bissonnette, un étudiant de 27 ans, ouvre le feu sur des fidèles réunis pour la dernière prière du soir, faisant six morts et dix-neuf blessés, dont cinq grièvement ; il s'enfuit en voiture mais, une demi-heure plus tard, il appelle la police pour se rendre. 3 février, au Louvre à Paris, Abdallah El-Hamahmy, un Egyptien de 29 ans, criant "Allah Akbar", attaque, à la machette, des militaires en faction à l'entrée de la galerie du Carrousel et en blesse un, légèrement, au cuir chevelu ; un militaire fait feu, blessant l'agresseur grièvement. 27 février, LOI n° 2017-242 (JORF n°0050 du 28 février 2017) portant réforme de la prescription en matière pénale : l'action publique des crimes se prescrit par vingt années révolues à compter du jour où l'infraction a été commise (article 7) ; l'action publique des délits se prescrit par six années révolues à compter du jour où l'infraction a été commise (article 8) ; le délai de prescription de l'action publique de l'infraction occulte ou dissimulée court à compter du jour où l'infraction est apparue et a pu être constatée dans des conditions permettant la mise en mouvement ou l'exercice de l'action publique, sans toutefois que le délai de prescription puisse excéder douze années révolues pour les délits et trente années révolues pour les crimes à compter du jour où l'infraction a été commise (article 9-1). 6 mars, lancée depuis Kourou, la fusée européenne Vega met sur orbite le satellite Sentinel-2B du programme d'observation de la Terre (Copernicus), fabriqué par Airbus. 7 mars, le Conseil pontifical pour la culture présente son conseil consultatif 100% féminin. 14 mars, un arrêt de la Cour de justice de l'Union européenne (CJUE) estime qu'une entreprise peut interdire dans son règlement intérieur le port visible de signes religieux, politiques et philosophiques afin de poursuivre une politique de neutralité 15. 18 mars, 8 h 30, à l'aéroport d'Orly, Ziyed Ben Belgacem, 39 ans, Français d'origine tunisienne connu des services de police et de renseignement et détecté comme radicalisé, qui s'est emparé du fusil Famas d'une militaire de l'opération Sentinelle, est abattu par les deux autres militaires, après qu'il a déclaré : "je suis là pour mourir, par Allah, de toute façon il va y avoir des morts" ; auparavant, vers 6 h 55, lors d'un contrôle routier à Stains (Seine-Saint-Denis), le même homme avait tiré avec un pistolet à grenaille sur des policiers, blessant légèrement l'un d'eux. 20 mars, lors d'une audience lundi avec Paul Kagame, président du Rwanda, le pape, évoquant la cérémonie pénitentielle de Jean-Paul II du 12 mars 2000, "implore à nouveau le pardon de Dieu pour les pêchés et manquements de l'Eglise et ses membres" durant le génocide rwandais de 1994. 22 mars, attaque terroriste à Londres : sur le pont de Westminster, un véhicule 4x4 fonce sur les passants pour les écraser puis se trouve immobilisé ; le conducteur, Khalid Masood, 52 ans, né en Angleterre et connu de la police pour une série de condamnations, poignarde mortellement un policier avant d'être abattu par les forces de sécurité ; bilan : quatre morts et une quarantaine de blessés dont 29 hospitalisés ; le groupe jihadiste Etat islamique (EI) revendique l'attentat. 28 et 29 avril, François en Egypte. 23 mars, à Anvers, un automobiliste est arrêté après qu'il a tenté de foncer dans la foule d'une rue piétonnière ; Mohamed R., un français d'origine tunisienne, est mis en examen pour tentative d'assassinat à caractère terroriste. 24 mars, en fin d'après-midi, le pape reçoit les vingt-sept chefs d'Etat et de gouvernement des pays membres de l'Union européenne, une rencontre exceptionnelle organisée pour le 60è anniversaire du Traité de Rome fêté samedi 25 mars, dans la capitale italienne. 6 au 11 septembre, François en Colombie : Bogotá, Villavicencio, Medellín et Cartagena.


Notes
1 Humberto Cucchetti, De la resistencia peronista al comunitarismo católico: un linaje de conversión católica en trayectorias justicialistas, Nuevo Mundo Mundos Nuevos, 2007 ; cité par http://fr.wikipedia.org/wiki/Fran%C3%A7ois (pape).
2 http://www.news.va/fr/news/le-nouveau-pape-jorge-mario-bergoglio
3 Monique Mas, Prison à vie pour un prêtre collaborateur de la dictature, RFI, 10 octobre 2007 ; cité par http://fr.wikipedia.org/wiki/Fran%C3%A7ois (pape).
4 Olivier Ubertalli. Dictature argentine : ce qu'on reproche exactement au pape François. Le Point, 14 mars 2013 ; cité par http://fr.wikipedia.org/wiki/Fran%C3%A7ois (pape).
5 http://infocatho.cef.fr/fichiers_html/archives/deuxmil13sem/semaine11/213nx112geveque.html
6 http://www.news.va/fr/news/variations-dans-les-armoiries-du-pape-francois
7 http://infocatho.cef.fr/fichiers_html/archives/deuxmil13sem/semaine12/213nx121egliseg.html
8 http://eucharistiemisericor.free.fr/index.php?page=1505131_francois
9 http://infocatho.cef.fr/fichiers_html/archives/deuxmil13sem/semaine27/213nx272eglised.html
10 http://www.visnews-fr.blogspot.fr/
11 La traduction du texte grec de Luc (11,4) est "et ne nous induis pas en tentation, mais délivre-nous du mal". En 405, Jérôme traduit du grec (Matthieu 6:13-15) en latin (Vulgate) : "et ne inducas nos in temptationem sed libera nos a malo".
12 http://www.news.va/fr/news/vatican-statistiques-de-leglise-catholique-2015
13 L'Église vaudoise, ou Table vaudoise, est née au XIIème siècle, quatre siècles avant la Réforme de Luther. Après avoir été déclaré hérétique un siècle plus tard, elle a été victime de persécutions. Elle compte aujourd'hui 45 000 fidèles, dont 30 000 en Europe.
14 http://www.pelerin.com/A-la-une/L-Eglise-et-la-pedophilie/Alain-Christnacht-L-Eglise-veut-en-finir-avec-les-demi-mesures-sur-la-pedophilie
15 http://actu.orange.fr/france/ue-une-entreprise-peut-interdire-le-port-de-signes-religieux-CNT000000EySQo.html

Sources


Liste des papes


Auteur : Jean-Paul Coudeyrette
Référence publication : Compilhistoire. toute reproduction à but non lucratif est autorisée.

Date de mise à jour : 25/03/2017

ACCES AU SITE