Gélase II 

Giovanni Coniulo, Jean de Gaète, naît vers 1060 à Gaète dans le Latium.
Né dans une famille aisée, il est élevé à l'abbaye du Mont-Cassin.
En 1088, il entre au service de Urbain II et est ordonné diacre ; puis Urbain II le nomme cardinal-diacre de Santa Maria in Cosmedin et chef de la chancellerie pontificale.
Après la mort d'Urbain II, il se range aux côtés de Pascal II face à l'antipape Clément III.
Il partage la captivité de Pascal en 1111 et le soutient lors du synode du Latran de 1116.
Deux jours après la mort de Pascal II, le 24 janvier 1118, Giovanni Coniulo est élu pape et choisit le nom de Gélase ; le 10 mars, Gélase II, qui a été ordonné prêtre puis évêque, est intronisé à Gaète.
Chassé de Rome par les partisans de l'empereur Henri V et de l'antipape Bourdin (Grégoire VIII), il se réfugie en France le 2 septembre 1118 et meurt à Cluny le 29-1-1119. Sa tombe sera profanée durant la Révolution française 1.
Gélase II, considéré comme un saint, est fêté le 29 janvier.


1118. 24 janvier, élection du pape ; au moment de son élection Gélase est attaqué par les Frangipani, partisans de l’empereur Henri V, et fait prisonnier ; il est rendu à la liberté par un soulèvement des Romains menés par le préfet urbain et le clan Pierleoni. 2 mars, Henri V chasse de Rome le pape Gélase auquel il oppose l’antipape Grégoire VIII (1118-1122) qu'il fait élire le 9. 10 mars, Gélase II, qui a été ordonné prêtre puis évêque, est sacré à Gaète. 2 avril, à el-Arish, au nord-est du Sinaï, mort de Baudouin Ier : son cousin Baudouin d’Edesse lui succède le 14 sous le nom de Baudouin II. 14 avril, Gélase II qui se trouve à Capoue pour Pâques, y convoque un concile qui excommunie Henri V et l’antipape Bourdin. Il rentre secrètement à Rome, mais il en est chassé par les partisans de l'empereur et de l'antipape ; il doit se réfugier en France (2 septembre) où il est très bien accueilli : le puissant ministre de Louis VI, l'abbé Suger, le conduit à Cluny 2. Le pape va en pèlerinage au Puy-en-Velay. Le grand prédicateur bogomile Vasili, condamné pour hérésie par l’empereur byzantin Alexis Ier Comnème, périt sur le bûcher (le mouvement des bogomiles, né en Bulgarie en 940, est à l’origine du développement des cathares de France et d’Italie). 15 août, mort de l'empereur byzantin, Alexis Ier Comnène : début du règne de Jean II Comnène (fin en 1143). Le chanoine Fulbert fait châtrer par des spadassins Abélard qui a épousé en secret sa nièce Héloïse (dont il a eu un enfant) ; Abélard se retire comme moine à l’abbaye de Saint-Denis et Héloïse prend le voile au couvent d’Argenteuil. Achèvement du choeur de la 3ème abbatiale de Cluny. Henri Ier d'Angleterre interdit les guerres privées dans son royaume. Le comté d'Edesse abandonne Gargar aux Turcs. 18 décembre, Alphonse Ier le Batailleur reprend aux musulmans Saragosse qui devient capitale du royaume d’Aragon. 27 décembre, à la Saint-Jean d’hiver, fondation de l’ordre des Templiers à Jérusalem.

1119. 29 janvier, mort du pape à Cluny (pleurésie) alors qu'il projette de convoquer un concile à Reims 2.


Notes
1 http://fr.wikipedia.org/wiki/G%C3%A9lase_II
2 http://www.newadvent.org/cathen/06407a.htm

Sources


Liste des papes


Auteur : Jean-Paul Coudeyrette
Référence publication : Compilhistoire ; toute reproduction à but non lucratif est autorisée.

Date de mise à jour : 14/05/2018

ACCES AU SITE