Grégoire VI

Giovanni Graziano (Jean Gratien) naît à Rome.
Archiprêtre de St-Jean-de-la-Porte-Latine, il achète, le 1er mai 1045, la charge pontificale à son filleul Benoît IX et choisit le nom de Grégoire ; il est intronisé le 5.
Grégoire VI lève une armée pour rétablir l'ordre 4, créant ainsi la première armée pontificale.
Accusé de simonie, il est obligé par l’empereur Henri III le Noir de démissionner le 20 décembre 1046 au profit de l'allemand Suidger, évêque de Bamberg, qui prend le nom de Clément II. En mai 1047, accompagné de son chapelain Hildebrand (futur pape Grégoire VII), il suit l'empereur en Allemagne et meurt à Cologne au début de 1048.
Il est parfois considéré comme un antipape.


1045. 1er mai, Benoît IX abdique, contre rétribution, en faveur de son parrain Grégoire VI 2. 1er mai, en France, fin de la grande famine et de l’épidémie de mal des ardents (dû au champignon de l'ergot du seigle) qui ravagea le pays pendant 2 ans. 5 mai, intronisation de Grégoire VI. 26 mai, les Hongrois deviennent vassaux du Saint-Empire 1. En été, l’Empire byzantin annexe le royaume d’Ani en Arménie.

1046. 24 septembre, révolte païenne de Vatha en Hongrie ; l'évêque Gérard de Csanad est martyrisé ; Pierre Orseolo, détrôné et aveuglé à la manière byzantine, meurt de ses blessures 3. 20 décembre, au synode de Sutri, Grégoire VI, accusé de simonie, est obligé par l’empereur Henri III le Noir de démissionner au profit de Clément II ; les élections de Sylvestre III et de Benoît IX sont cassées ; Henri III impose des évêques allemands. 23/24 décembre, synode de Rome : début du pontificat de Clément II.


Notes
1 Pál Engel, Andrew Ayton, Tamás Pálosfalvi The realm of St. Stephen: a history of medieval Hungary, 895-1526 cité par Wikipedia.
2 Ludwig Hertling, Angiolino Bulla Storia della Chiesa. La penetrazione dello spazio umano ad opera del cristianesimo cité par Wikipedia.
3 L.M. Pétin Dictionnaire hagiographique J.-P. Migne, 1850, cité par Wikipedia
4 Popes Through the Ages by Joseph Brusher, SJ
5 Jean XX (1045) ne figure pas dans l’Annuario pontificio de 1947, mais est mentionné par Pierre Larousse dans son Grand Dictionnaire Universel du XIXe siècle qui indique que, "grâce à sa puissante famille, Benoît IX revint à Rome, mais, craignant de ne pouvoir se maintenir contre la haine populaire, il vendit le pontificat à l’antipape Jean XX qu’il couronna de ses mains". Jean XX est également cité dans l'Histoire des Papes depuis Saint Pierre jusqu'à Grégoire XVI (Volume 1) par Mathieu-Richard-Auguste Henrion. Il semble qu’il y ait eu confusion avec Grégoire VI dont le prénom laïc était Jean (Giovanni).

Sources

Liste des papes


Auteur : Jean-Paul Coudeyrette
Référence publication : Compilhistoire ; toute reproduction à but non lucratif est autorisée.

Date de mise à jour : 05/03/2017

ACCES AU SITE