Grégoire XIV

Niccolo (Nicolas) Sfondrati, naît le 11 février 1535 à Somma Lombardo, près de Milan.
Evêque de Crémone, il est cardinal de Sainte-Cécile en 1583.
Elu pape le 5 décembre 1590, il choisit le nom de Grégoire et inaugure son règne par un don de 1 000 écus fait à chacun des 52 cardinaux qui l’ont élu.
Les sollicitations de l’Espagne et du duc de Mayenne l’entraînent à renouveler l’excommunication d'Henri IV qu'il étend à tous ceux qui le soutiendront (elle a pour effet de rallier au roi bon nombre de catholiques gallicans) et à envoyer des secours aux ligueurs (une troupe dirigée par son neveu).
Grégoire XIV publie une bulle demandant aux ecclésiastiques français de "quitter le roi" et une bulle exhortant les seigneurs et les catholiques français à se "ranger parmi les défenseurs de la vraie foi". Henri IV publie un édit déclarant "nuls et non avenus" la bulle et les monitoires du pape contre les catholiques de son parti ; il s'engage à "maintenir la religion catholique apostolique et romaine", et se déclare disposé à convoquer un "saint et libre concile". Les deux cardinaux et les huit évêques de France qui soutiennent Henri IV se réunissent à Chartres les 20 et 21 septembre 1591 et déclarent "nulles et dépourvues de toute justice" les bulles du pape. Le Parlement du roi, séant à Tours, fait brûler les bulles par le bourreau, et déclare Grégoire "perturbateur du repos public et complice de l'assassinat d'Henri III puisqu'il l'a approuvé" (Oeuvres complètes de Voltaire, Volume 5, Partie 2, chapitre XXXIII, par Marie Jean Antoine Nicolas Caritat de Condorcet).
Il donne le bonnet rouge aux cardinaux réguliers.
Il meurt à Rome le 15 1 octobre 1591 et est inhumé dans la basilique Saint-Pierre.

Prophétie de Malachie : De antiquitate Urbis (De l’ancienneté de la ville).


1590. 5 décembre, élection du pape. 8 décembre, intronisation du pape. 20 décembre, mort d'Ambroise Paré, chirurgien du roi.

1591. 3 janvier, Journée des farines : Henri IV tente, en vain, de rentrer dans Paris. 18 janvier, Guerre du Rappen en Suisse : conflit opposant les cantons de Bâle et de Bâle-Campagne (mouvement de protestation des paysans de Bâle-Campagne) qui s'acheva en 1594 sur un compromis. Palestrina publie son Livre de magnificats pour les huit tons de l’église (Magnificat octo tonum liber primus) destiné au pape. 19 avril à mai, siège de Chartres par l'armée royale. 10 avril, à Plymouth, départ de du navigateur anglais James Lancaster, le premier britannique à atteindre l'Inde. 15 mai, à Ouglitch (Russie), mort du tsarévitch Dimitri : il se serait tué accidentellement avec un couteau, au cours d'une crise d'épilepsie (certains parlent d'assassinat). 30 mai, au Niger, les Marocains prennent Tombouctou et détruisent l’empire du Songhaï ; les prisonniers sont réduits en esclavage. 3 juin, le pape renouvelle l’excommunication d'Henri IV qu'il étend à tous ceux qui le soutiendront. 4 juillet, édit de Mantes : le parlement refuse d'en prendre acte. 23 août, à Avila, mort de l'écrivain mystique Luis de Leon. 31 août, Bataille navale des Açores : victoire de la flotte espagnole sur la flotte britannique. 18 septembre, Bataille de Pontcharra : le duc de Lesdiguières, chef des huguenots du Dauphiné, défait le duc Charles-Emmanuel Ier de Savoie. En septembre, Grégoire XIV veut lever une armée contre Henri IV. 21 septembre, Grégoire XIV érige en ordre religieux les Clercs réguliers ministres des infirmes (Camilliens) institués par Camille de Lellis (+ 1614) en 1582. 15 1 octobre, mort du pape. François Viète (1540-1603), considéré comme le père de l'algèbre moderne, emploie des lettres pour les valeurs inconnues (In Artem Analyticam Isagoge).


Note
1 http://www.newadvent.org/cathen/ (The Catholic Encyclopedia)

Sources

Liste des papes


Auteur : Jean-Paul Coudeyrette
Référence publication : Compilhistoire ; toute reproduction à but non lucratif est autorisée.

Date de mise à jour : 25/08/2017

ACCES AU SITE