Grégoire XV, pape

Alessandro Ludovisi naît le 9 ou 15 janvier 1554 à Bologne.
Archevêque de Bologne en 1612 puis cardinal, il est élu pape le 9 février 1621 et choisit le nom de Grégoire en l'honneur du pape Grégoire XIII qui lui a permis de faire son entrée au sein de l'Eglise. Il est intronisé le 12.
Grégoire XV est très instruit et très actif.
Il secourt l’empereur contre les réformés et le roi de Pologne contre les Turcs.
Il demande vainement le rétablissement des jésuites à Venise.
Il érige l’évêché de Paris en archevêché et fait Richelieu cardinal.
Pressé par le roi d’Espagne de décréter le dogme de l’immaculée conception de Marie, il lui répond que "la sagesse éternelle n’a pas encore révélé ce mystère à l’Eglise". Puis, dans sa constitution Sanctissimus Dominus, il ordonne "à tous en général, et en particulier à chaque ecclésiastique, tant séculier que régulier, de ne se servir dans la célébration du saint sacrifice de la messe ou dans l’office divin, d’une manière publique ou privée, d’aucun autre mot que de celui de "conception".
Il meurt le 8 juillet 1623.

Prophétie de Malachie : In tribulatione pacis (dans la tribulation de la paix).


1621. 9 février, élection du pape. Grégoire XV élève la fête de Saint Joseph le 19 mars au rang de fête d'obligation. 22 mars, traité de paix signé entre les pèlerins et les Amérindiens Wampanoag : leur chef, Massasoit, forma une alliance avec les colons de la colonie de Plymouth, après les avoir sauvés de la famine. 31 mars, décès de Philippe III, roi d'Espagne, du Portugal, d'Algarves et des Deux-Siciles : son fils Philippe IV lui succède. 9 avril, Luynes marche sur les protestants du Midi : le futur Connétable de France, après quelques victoires, comme à Clairac, subit une défaite à Montauban, ce qui met fin à la marche. 18 avril, Louis XIII reprend la lutte contre les protestants : il prend Saumur, Saint-Jean-d’Angély (23 juin) mais échoue devant Montauban (17 août au 18 novembre). 3 mai, en Angleterre, condamnation de Francis Bacon à la suite d'une accusation de concussion : il perd ses fonctions de grand chancelier. 3 juin, fondation de la Compagnie hollandaise des Indes occidentales. 13 juin, au Brésil, création de l'Etat du Maranhaõ et de l'Etat du Grão-Parã. Aux Iles Banda, après une révolte, les Hollandais éliminent les chefs et les anciens, réduisent en esclavage une partie des habitants qu’ils envoient à Java ; les villages et les bateaux sont détruits, les îles transformées en plantations avec main-d’œuvre servile importée. 23 juillet au 4 août, Siège du bastion protestant de Clairac (Lot-et-Garonne) par le roi Louis XIII et son armée : il s'achève par le massacre de 90% des habitants. 4 août, le roi Gustave II Adolphe de Suède conquiert la Livonie (Riga et Vidzeme) et la Courlande sur les Polonais. 2 septembre au 9 octobre, Bataille de Chocim (Khotin) : les Polonais vainquent les Ottomans. 17 septembre, mort de Robert Bellarmin (qui a donné tout son argent pour les pauvres). 2 novembre, Sousnéyos, le négus d’Éthiopie, après s'être confessé auprès du père jésuite Paez, fait proclamer la religion romaine à Aksoum ; le grand majordome lit l’édit impérial en présence des grands, dont beaucoup sont déjà convertis. 15 novembre, la bulle Aeterni Pastoris réglemente la tenue des conclaves et les formes de l'élection (Grégoire introduit le scrutin secret dans l’élection pontificale) ; ces dispositions sont étendues par la bulle du 15 mars 1622 ; Urbain VIII confirmera ces deux bulles le 27 janvier 1626. En novembre, à l’instigation du pasteur William Bradford, tous les habitants de la région de Plymouth, les pèlerins comme les Wampanoag, se réunissent pour partager un repas de dindes sauvages et remercier le Seigneur pour les récoltes engrangées [aujourd’hui, comme tous les quatrièmes jeudi du mois de novembre, les États-Unis célèbrent le Thanksgiving Day (Jour de l'Action de grâce) et débutent un long week-end de repos ponctué de repas familiaux ; les habitants de la Nouvelle-Angleterre perpétuent ainsi le repas de fête servi à l’instigation du pasteur Bradford].

1621-1622. Famine en France.

1622. 1er janvier, dans tous les pays catholiques, sur décision du Saint-Siège, l’année calendaire commence le 1er janvier et non plus le 25 mars (le roi de France a déjà introduit cette réforme dans son pays par l’édit de Roussillon en 1564). 22 mars, à Jamestown (Virginie), les amérindiens Powhatan, commandés par le chef Opechancanough (oncle de Pocahontas), massacrent 347 colons européens. 20 mai, Osman II est assassiné par des janissaires ; l’autorité des sultans est contestée à la fois par ceux-ci et par les vizirs, qui exerceront le pouvoir de fait : de 1656 à 1710, dynastie de grands vizirs, les Koprolu. 4 juin, le pape publie la constitution Sanctissimus de son prédécesseur Paul V, à laquelle il ajoute l'interdiction privée et l'obligation de fêter la Conception, mais il permettra aux dominicains d'en discuter entre eux (28 juillet). 22 juin, la bulle Incrustabili divinae providentiæ fonde la congrégation De propaganda fide (la Congrégation pour la Propagation de la Foi : 13 cardinaux pour les 13 parties du monde). Canonisations de : Ignace de Loyola, François-Xavier, Philippe Néri, Isidore, Thérèse d’Avila. Le médecin Poirot est accusé d’avoir ensorcelé une grande dame à Nancy. 5 septembre, Richelieu devient cardinal. 10 septembre, Nagasaki, Inès Takeya et son mari, japonais convertis, et les 30 missionnaires qu’ils avaient hébergés sont décapités (selon le martyrologe). 18 octobre, Paix de Montpellier : sous les murs de Montpellier qu'il assiège et que le typhus frappe, le roi accorde un traité aux protestants : amnistie pour tous les faits de guerre de 1621 à 1622 ; les protestants doivent démanteler de nombreux sites fortifiés et ne gardent que deux grandes villes fortifiées (La Rochelle et Montauban) ; le roi entre dans la ville. 20 octobre, Paris devient archevêché ; le premier grand séminaire y est ouvert.

1623. Des affiches sur les murs de Paris annoncent la naissance de la Société de la Rose-Croix ; connu en Allemagne en 1614, le mouvement s’est propagé à partir de 3 œuvres anonymes (Fama Fraternitatis, Confessio Fraternitatis et Les Noces Chimiques) centrées sur la vie, l’œuvre et l’enseignement de Christian Rosencreutz, fondateur symbolique et mythique de la Société. 8 juillet, mort du pape. 23 juillet au 4 août, le roi Louis XIII et son armée assiège le bastion protestant de Clairac : bien que la bataille débute par de nombreux morts du côté catholique, le siège de Clairac s'achève sur la défaite des protestants.


Sources

Liste des papes


Auteur : Jean-Paul Coudeyrette
Référence publication : Compilhistoire ; toute reproduction à but non lucratif est autorisée.

Date de mise à jour :
09/04/2017
ACCES AU SITE