Grégoire XVI

Bartolomeo Alberto Cappellari naît le 18 septembre 1765 à Belluno (Dolomites) dans la République de Venise.
Il entre en 1783 chez les Camaldules de San Michele de Murano (maison-mère à Balnès en Etrurie) où, en 1786, il prononce ses voeux monastiques et prend le nom de Fra Mauro. Il est ordonné prêtre en 1787.
Professeur de philosophie et de science et lecteur en théologie, il publie, en 1799, un ouvrage apologétique, Il Trionfo della Santa Sede, qui exercera une grande influence sur le développement du mouvement ultramontain et dans lequel il se montre l’adversaire déclaré des jansénistes italiens.
Abbé de San Gregorio à Monte Celio en 1805, il devient membre de l'Académie de religion catholique.
En 1814, il est appelé à Rome comme général de son ordre.
En 1825, Léon XII le nomme cardinal et préfet de la congrégation de la Propagation de la Foi.
En 1829, sa candidature au Saint-Siège, patronnée par la France et appuyée par Chateaubriand (alors ambassadeur à Rome), échoue.
Au terme d’un pénible conclave de trois mois, il est élu pape, le 2 février 1831, contre le cardinal Pacca (candidat de l’Autriche), grâce à l’appui des zelanti, et choisit le nom de Grégoire. Ordonné évêque de Rome et intronisé le 6, il est le dernier prêtre élu pape avant d’être ordonné évêque.
Grégoire XVI est gai et robuste. C'est un grand fumeur.
Très conservateur, il relance la Propagation de la foi à travers le monde entier par les missionnaires.
Il rétablit la hiérarchie ecclésiastique aux Pays-Bas.
Son attitude intransigeante et hostile au libéralisme et au progrès provoque de nombreuses révoltes.
Il défend les États pontificaux contre les attaques de divers mouvements révolutionnaires. En 1836, il enrôle 5 000 Suisses.
Il défend la liberté de l’Eglise face à la Russie, la Prusse et le Portugal.
Il interdit aux juifs toute activité au dehors du Ghetto.
Il reconstruit Saint-Paul-hors-les-Murs et le Musée étrusque.
Il meurt le 1er juin 1846 (d'un érysipèle ou d'un cancer du poumon en raison de son tabagisme).

Prophétie de Malachie : De balneis hetruriae (Des bains d’Etrurie).


1831. 2 février, élection du pape (il est intronisé le 6). 5 février, en Italie, grâce à l’insurrection populaire (depuis 1830), les libéraux prennent le pouvoir dans toute Italie centrale, mais le gouvernement provisoire de Vicini capitulera le 26 mars devant les armées autrichiennes appelées par le pape (les fils de Louis Bonaparte ont participé à l’insurrection ; on a dit que Napoléon-Louis avait été abattu par les carbonari pour avoir fui devant les Autrichiens : en réalité il est mort de la rougeole ; son frère Charles Louis Napoléon, futur Napoléon III, s’est réfugié en Suisse). 7 février, le Congrès national belge met en place la Constitution et décide d’asseoir la légitimité du nouvel État en lui donnant un monarque ; sollicité, le duc de Nemours, second fils de Louis-Philippe, refuse la couronne pour ne pas irriter les autres pays ; Léopold, prince de Saxe-Cobourg-Gotha, pressenti par les Anglais, et qui s’apprête à épouser en secondes noces Louise d’Orléans, une fille du roi des Français, a aussi la faveur de Paris ; Léopold, élu par le Congrès national le 4 juin, sera proclamé roi des Belges sous le nom de Léopold Ier et prêtera serment sur la Constitution le 21 juillet (l’anniversaire de cet événement est devenu la fête nationale de la Belgique). 15 février, à Paris, émeute anticléricale (des légitimistes ayant fait dire une messe à la mémoire du duc de Berry) ; l’archevêché et l’église de Saint Germain l’Auxerrois sont saccagés. 25 février, Bataille de Grochów à l'est de Varsovie : l'armée russe est vaincue par les troupes polonaises qui ne poursuivront pas les Russes qui battent retraite. 9 mars, loi créant la Légion étrangère. 12 mars, en France, le certificat d’instruction religieuse n’est plus exigé des instituteurs. 7 avril, Pierre Ier du Brésil, impopulaire, abdique en faveur de son fils, Pierre II. 27 avril, Charles-Albert de Sardaigne succède à son cousin Charles-Félix de Savoie, roi de Sardaigne mort sans héritier. 11 mai, trois prêtres indiens (Kuriakose Elias Chavara, Thomas Porukara et Thomas Palakal) fondent, à Mannanam, les Carmes de Marie Immaculée (Serviteurs de Marie Immaculée du Mont Carmel). 23 mai, pendaison du leader républicain italien Ciro Menotti, patriote italien, devenu après les soulèvements populaires de 1821, l'un des chefs des libéraux modérés du duché de Modène. 26 mai, à Ostroleka (Pologne), un corps d’armée russe bat les indépendantistes polonais commandés par le général Jan Skrzynecki. 31 mai, enterrement d'Henri Grégoire dit l’abbé Grégoire décédé le 20. 1er juin, sur la côte ouest de la péninsule de Boothia (nord du Canada), John Ross et son neveu James Clark Ross découvrent le pôle Nord magnétique. 4 juin, Léopold de Saxe-Cobourg-Gotha est élu par le Congrès national et proclamé roi des Belges sous le nom de Léopold Ier ; il prête serment le 21 juillet : fête nationale. En Bolivie, traite abolie. En juillet, Giuseppe Mazzini, patriote et révolutionnaire italien, exilé en France, fonde à Marseille le mouvement Jeune Italie (Giovine Italia) qui compte bientôt des sections dans de nombreuses villes italiennes (en 1827, il rejoignit la société révolutionnaire des Carbonari, mais après son emprisonnement à Savone en 1830-1831, il abandonna cette organisation, la trouvant inefficace), il deviendra Grand Maître du Grand Orient d’Italie. 7 août, par la bulle Sollicitudo ecclesiarum, le pape déclare qu’en cas de changement de régime et malgré ses préférences personnelles pour le point de vue légitimiste, le Saint-Siège traitera avec le gouvernement qui sera de facto en possession du pouvoir. 21 août, révolte d'esclaves dans le comté de Southampton, en Virginie ; le groupe d'esclaves massacre 55 personnes, hommes, femmes et enfants blancs ; ils finissent par être stoppés par une milice américaine ; le meneur, Nat Turner, capturé le 30 octobre, sera pendu le 11 novembre 1831. 29 août, Michael Faraday, physicien et chimiste britannique, découvre l’induction et l’électromagnétique. 1er septembre, le pape crée l'Ordre de Saint-Grégoire le Grand destiné à récompenser les vertus, le mérite, les services civils et militaires. 8 septembre, au bout de 9 mois de guerre, les Russes reprennent Varsovie aux Polonais. 9 septembre, le Vatican crée le vicariat apostolique de Corée. 18 septembre, le conservateur José Joaquín Prieto devient président du Chili et s'efforce de rétablir l'ordre et la loi dans le pays ; en 1833, il dotera le Chili d'une nouvelle constitution. 9 octobre, à Nauplie, assassinat de Ioánnis Kapodístrias, premier gouverneur de la Grèce indépendante ; son frère, Augustínos Kapodístrias, exerce le pouvoir exécutif au sein d'une Commission gouvernementale (avec Theódoros Kolokotrónis et Ioannis Kolettis) dont il assure la présidence ; la Grèce est livrée aux intérêts étrangers, surtout britanniques. 3 novembre, le père Louis Querbes fonde les Clercs de Saint Viateur à Vourles (Rhône). 15 novembre, le Traité de Londres, signé par la Grande-Bretagne, l’Autriche, la France, la Prusse, la Russie et la Belgique, stipule l’indépendance de cette dernière et sa neutralité permanente, garantie par les cinq autres puissances. En novembre, Lamennais, Charles de Montalembert et Lacordaire vont à Rome pour défendre leurs idées (union du catholicisme et de la liberté) devant le pape, mais ce dernier ne les recevra que le 13 mars 1832. 21 novembre au 9 décembre, à Lyon, Révolte des canuts (tisserands de soie) contre leurs patrons qui refusent d’appliquer le salaire minimum ; grève générale ; les soldats se joignent au mouvement : le général Roguet est contraint d’abandonner la ville aux insurgés ; le fils du roi Louis-Philippe, le Duc d’Orléans, et le maréchal Soult, à la tête de 20 000 hommes, entrent dans Lyon le 3 décembre : 90 ouvriers sont arrêtés ; 11, poursuivis, seront acquittés en juin 1832. 12 décembre, à Dublin, Catherine McAuley fonde les Sœurs de la Miséricorde. 27 décembre, la naturaliste Charles Darwin embarque à bord du Beagle pour une expédition de 5 ans. Victor Hugo : Notre-Dame de Paris, Les Feuilles d’automne.

1831-1851. Samuel Cahen : Textes français et massorétiques de la Bible hébraïque (traduction juive de la Bible).

1832. 28 janvier, les troupes autrichiennes (6 000 hommes) entrent dans Bologne pour rétablir l'ordre dans les États du pape. En février, le traité de Constantinople entre l'Empire ottoman, la France, le Royaume-Uni et la Russie met fin à la guerre d'indépendance grecque et pose les bases d'un État grec indépendant contre un dédommagement pécuniaire de l'Empire ottoman. 19 février, en France, première victime de l'épidémie de choléra qui prend une ampleur exceptionnelle à partir du 29 mars et fait, jusqu'au 1er octobre, 18 500 morts dont Casimir Perier, le chef du gouvernement. 22 février, Louis-Philippe fait occuper Ancône pour contrebalancer l’influence des Autrichiens qui occupent Bologne et contraindre la cour de Rome à des réformes indispensables. 26 février, les Polonais perdent leur statut d’autonomie datant d’Alexandre Ier de Russie ; Nicolas Ier de Russie abolit la Constitution et supprime l’armée polonaise ; les Polonais se soulèvent. 21 mars, la loi Soult porte le service militaire à 7 ans, maintien du tirage au sort. 6 avril, Guerre de Faucon Noir ou de Black Hawk : les Indiens veulent traverser le Mississipi pour se réinstaller en Illinois, état cédé aux Etats-Unis en 1804. 10 avril, Louis-Philippe fait voter une loi condamnant au "bannissement perpétuel" les membres de la famille de Charles X (les Bourbon) et les parents de Napoléon (les Bonaparte). 7 mai, la Convention de Londres signée par la France, la Grande-Bretagne, la Russie et la Bavière, donne son indépendance au royaume de Grèce. Mai/juin : la duchesse de Berry essaie de provoquer un soulèvement en Vendée (elle est arrêtée à Nantes le 6 novembre). 9 mai, Traité de Payne's Landing : les Indiens sont contraints de céder leurs droits sur les territoires à l’Est du Mississippi ; les tribus indiennes du sud-est sont déportées ; le chef séminole Osceola s’oppose au traité. 21 mai, troubles nationalistes à Montréal à l'occasion d'une élection complémentaires : la troupe britannique intervient contre les manifestants, faisant trois morts et plusieurs blessés graves. 27 au 30 mai, à la fête de Hambach dans le Palatinat du Rhin, célébrant une nation allemande libre, démocratique et tolérante, le drapeau allemand est hissé pour la première fois. 28 mai, le pape Grégoire XVI condamne l’insurrection polonaise. 5 juin, à Paris, violentes manifestations républicaines à l’occasion des obsèques du général Lamarque ; les combats avec les troupes du roi se prolongent jusqu'au lendemain ; refoulés dans le centre de la ville, les républicains, en grande partie massacrés par la Garde nationale, sont contraints d'abandonner ; Hugo retrace cet épisode dans Les Misérables. 9 Juin, bref de Grégoire XVI aux évêques polonais, bref dans lequel il dénonce la malveillance des agitateurs qui ont plongé leur patrie dans le malheur et rappelle l’obéissance due aux "souverains légitimes" (appui indirect donné au tsar Nicolas Ier). 26 juin, Bataille de Velasco, premiers affrontements entre les colons rebelles du Texas et les troupes mexicaines. Fondation des Prêtres du Sacré Cœur de Jésus (Bétharram). La Standard Oil Company of California, qui a obtenu la première concession pétrolière au Bahreïn, fait jaillir le premier pétrole de la péninsule arabique. William Miller, fondateur de l’Eglise adventiste, annonce le retour prochain du Christ sur terre. 22 juillet, en Autriche, au château de Schönbrunn, mort (tuberculose) de François Charles Joseph Bonaparte dit l’Aiglon, duc de Reichstadt, fils de Napoléon Ier (Hitler rendra ses cendres à la France en 1940, elles seront déposées sous le Dôme des Invalides à côté de celles de son père). 27 juillet, les puissances européennes désignent comme roi des Hellènes le prince Othon de Wittelsbach, second fils du roi Louis Ier de Bavière ; en août, l’Assemblée Nationale grecque ratifiera cette désignation. 28 juillet, menacés de famine, les Sauk descendent le Wisconsin pour repasser le Mississippi ; 750 miliciens du général James Henry les rejoignent : c'est la Bataille des Wisconsin Height, 68 Indiens y trouvent la mort. 1er août, les Indiens Sauks commencent la traversée du Mississippi ; pris sous le feu d'un navire à vapeur de guerre, Black Hawk (Faucon Noir) hisse le drapeau de la reddition, mais le feu continue, faisant 23 morts chez les Indiens. 2 août, Massacre de Bad Axe River : Black Hawk est attaqué par les troupes américaines qui massacrent 300 hommes, femmes et enfants Sauk ; des survivants qui ont réussi à traverser le Mississippi sont tués ou capturés par les Sioux. 27 août, reddition de Black Hawk qui sera emprisonné pendant un an ; les Fox et les Sacs de l’Illinois sont déplacés à l’ouest du Mississippi. 15 août, l’encyclique Mirari vos renouvelle les condamnations contre le rationalisme et le gallicanisme et s’en prend avec une extrême violence au libéralisme sous ses différentes formes comme l'indifférentisme, "cette maxime fausse et absurde ou plutôt ce délire, selon lequel on doit procurer et garantir à chacun la liberté de conscience, à la liberté de la presse, liberté exécrable pour laquelle on n’aura jamais assez d’horreur", et dont il est illusoire d’attendre d’heureux résultats, à l’excitation à la révolte contre les princes, à la séparation de l’Église et de l’État ; ni le dominicain Félicité Robert de Lamennais ni son journal L’Avenir fondé le 16 octobre 1830, ne sont explicitement nommés, mais toutes les thèses qu’ils défendent sont rejetées. 27 août, à Paris, procès des saint-simoniens pour atteinte à la moralité publique (ils désirent améliorer l’existence morale et physique de la classe la plus pauvre) ; leur couvent de Ménilmontant est dissous. 7 octobre, dans l'Echo de la Fabrique, le prêtre Ferdinand-François Chatel (1795-1857) rejette l'infaillibilité du pape et celle des conciles (il ne reconnaît que celle du peuple), accepte le mariage des prêtres et refuse le pouvoir d'excommunication. 21 octobre, à Saint-Pétersbourg, le baron Paul Schilling Von Canstadt, diplomate russe, présente au tsar Nicolas Ier le premier télégraphe électrique. 22 novembre, Abd el-Kader est proclamé "émir" à Mascara tandis que les Français occupent Bône et Bougie : il proclame le jihad contre les infidèles. 24 novembre, la Caroline du Sud s’oppose à la politique douanière du Nord en promulguant une ordonnance de nullité. A Noël, à Gaillac (Tarn), Emilie de Vialar fonde les Sœurs de Saint-Joseph de l’Apparition.

1833. 1er janvier, la Grande-Bretagne proclame sa souveraineté sur les îles Malouines. 6 janvier, l'empereur du Vietnam, Nguyen Minh Mang, proclame la persécution générale contre les chrétiens et la destruction de leurs églises, jugeant leur religion contraire à la religion de l'Etat ; les missionnaires français propageront le christianisme en Corée. 8 février, en Grèce, un décret royal restaure la drachme apparue en Asie mineure au VIIème siècle avant notre ère et qui se répandit jusqu’en Inde sous Alexandre le Grand. 23 février, la Grande Loge d'administration des Pays-Bas méridionaux devient le Grand Orient de Belgique. 19 mars, Emilie Vialar fonde la Congrégation des Sœurs de Saint Joseph. 23 avril, Frédéric Ozanam crée la Société de Saint Vincent de Paul. 14 mai, Giuseppe Balzani est décapité pour offenses au pape. 25 mai, Jules Michelet publie le premier tome de son Histoire de France (terminée en 1851). 28 juin, loi Guizot sur l’instruction publique : chaque commune de + de 500 h doit ouvrir une école primaire publique et rémunérer un instituteur. 5 juillet, Bataille navale du cap Saint-Vincent au large des côtes portugaises : la flotte des absolutistes favorables au roi usurpateur Miguel, est vaincue par celle des libéraux défendant Marie, la reine légitime ; les libéraux prennent Lisbonne et renversent Miguel Ier. 8 juillet, Traité d'Unkiar-Skelessi entre la Russie et l'Empire ottoman. 28 août, le Slavery Emancipation Act abolit l’esclavage dans l'Empire britannique (entrée en vigueur le 1er août 1834), à l'exception des « territoires appartenant à la Compagnie anglaise des Indes orientales » et des « îles de Ceylon et Saint Helena ». 29 août, au Royaume-Uni, le Factory Act limite à 48 heures hebdomadaires l'emploi des enfants dans les mines. En septembre, l’Eglise grecque se déclare indépendante du patriarche de Constantinople. 29 septembre, le roi Ferdinand d'Espagne décède en désignant sa fille Isabelle, âgée de 3 ans, pour lui succéder ; cela déclenche une guerre civile entre la noblesse qui souhaite l'accession au trône de l'infant Charles de Bourbon et les isabellistes qui l'emporteront en 1846. En décembre, Lucrecia Mott fonde la Société des femmes anti-esclavagistes de Philadelphie.

1834. 6 mars, au Canada, l'agglomération de York prend le nom de Toronto. 8 mars, le journaliste Ludger Duvernay crée la Société Saint-Jean-Baptiste de Montréal, une organisation patriotique dont le nom original est "Aide-toi et le ciel t'aidera" : elle fait du 24 juin, jour de la Saint-Jean-Baptiste, le jour de la fête nationale des Canadiens (aujourd'hui fête nationale du Québec) et adopte la feuille d'érable comme emblème. 9 au 13 avril, à Lyon, la loi soumettant les associations de plus de 20 membres à l’autorisation du gouvernement et le procès des émeutiers de février, provoquent la seconde révolte des canuts, durement réprimée (plus de 600 victimes sont à déplorer ; 10 000 insurgés faits prisonniers seront jugés à Paris en avril 1835, et condamnés à la déportation ou à de lourdes peines de prison). 13 et 14 avril, Insurrection ouvrière à Paris où la répression est terrible : rue Transnonain, un officier ayant été tué d’un coup de feu tiré à partir d’une maison, des dizaines de riverains sont massacrés en plein sommeil par les troupes de Bugeaud (35e de ligne). 15 avril, à Berne, sur l'initiative de Giuseppe Mazzini, sept Italiens, cinq Allemands et cinq Polonais créent l'association politique secrète Jeune Europe (le mouvement Jeune Europe a été lancé à Marseille en 1831 par Mazzini) regroupant les mouvements activistes révolutionnaires. 24 avril, Quadruple alliance signée entre le Royaume-Uni, la Belgique, la France et l'Espagne, ayant pour but de résoudre les troubles en Belgique et en Espagne. 30 avril, parution du livre de Lamennais, Paroles d’un croyant, que le pape condamne "pour sa perversité" dans l’encyclique Singulari nos (25 juin) ; Lamennais rompt avec l’Eglise et développe une pensée chrétienne socialiste. L’ordre de Malte s’installe à Rome. 26 mai, convention d'Evoramonte : Miguel Ier renonce définitivement à tous ses droits sur la couronne du Portugal ; Pedro Ier restaure la Charte constitutionnelle et meurt le 24 septembre ; le pouvoir passe à sa fille, Maria, déclarée majeure, sous la pression de la Quadruple-Alliance (fin en 1853). 28 mai, décret d'abolition des ordres religieux au Portugal. 14 juin, Isaac Fischer Jr fait breveter son papier abrasif à base de sable (papier de verre) dans l'État du Vermont aux États-Unis. 15 juin, le premier brevet pour un équipement de plongée est remis à Leonard Norcross de Dixfield, Maine. 21 juin, l'ingénieur américain Cyrus McCormick obtient un brevet pour sa moissonneuse-lieuse mécanique, tractée par des chevaux. 15 juillet, abolition définitive de l'Inquisition en Espagne par la reine Marie-Christine. 1er août, au Royaume Uni, entrée en vigueur de l’Emancipation Act du 28 août 1833 : abolition de l’esclavage dans les colonies anglaises. 13 août, en Grande-Bretagne : Poor law. 23 octobre, mort du shah de Perse, Fath Ali Shah Qajar : le gouverneur d'Azerbaïdjan, Mohammad Shah Qajar, lui succède. 27 novembre, à Brandon (G.-B.), un mécanicien américain, Thomas Davenport, construit le premier moteur électrique commercialisable, fonctionnant sur batterie, et le monte sur un petit véhicule qui réussit à parcourir un court trajet sur rail ; il déposera le brevet en février 1837. En décembre, création de la Société pour l’abolition de l’esclavage avec Tocqueville et Lamartine.

1835. 30 janvier, aux USA, Richard Lawrence tire deux coups de revolver sur le président Andrew Jackson sans l'atteindre. 2 mars, mort de François Ier, Empereur d'Autriche : son fils, Ferdinand Ier, le Débonnaire, lui succède. Le pape rejette tout compromis avec la Prusse au sujet des mariages mixtes (admis depuis 1820 par une convention secrète entre le roi de Prusse et l’archevêque de Cologne). Rupture entre Victor Hugo et Charles Augustin Sainte-Beuve (1804-1869), écrivain et critique littéraire français, en raison de sa liaison avec Adèle Hugo. Fondation de l'Eglise Catholique Apostolique (GB). A Rome, la Sté de l’Apostolat Catholique (Pallottins) est fondée par Vincent Pallotti. En France, fondation de l’Alliance Chrétienne Universelle (protestante). 17 mai, encyclique Commissum Divinitus sur l’Église et l’État. 28 juin, en Algérie, dans le défilé de la Macta, le général Trézel qui marche sur Mascara, capitale de l'émir Abd el-Kader, est attaqué par les soldats de l'émir, bien plus nombreux que les Français, qui remportent la bataille. 15 juillet, en Espagne, Bataille de Mendigorría : les carlistes, souhaitant mettre sur le trône l'infant Charles de Bourbon, sont vaincus par les libéraux, favorables à la reine Isabelle. 28 juillet, attentat à la bombe manqué de Fieschi contre Louis-Philippe. En août, à Alger, Emilie de Vialar débarque avec les premières religieuses. 17 août, le brevet 9030X est remis à l'américain Solymon Merrick de Springfield pour sa clef anglaise. 31 août, le Highway Act britannique définit le sens de circulation de circulation des trains à gauche ; la France et l'Allemagne adoptent, à la suite, ce sens de circulation. 9 septembre, en France, promulgation de trois lois relatives à la sûreté de l'État, dites "Lois de septembre" : loi relative au déroulement des procès des personnes accusées de rébellion, détention d'armes illicites, qui donne des pouvoirs accrus au président de la Cour d'assises et au Procureur général ; loi qui ramène à la majorité simple de 7 contre 5 - au lieu de la majorité des 2/3 - la déclaration de culpabilité ou d'innocence aux assises ; loi qui renforce la répression des attaques en direction de la personne du roi ou de la forme et du principe du gouvernement ; ces nouvelles lois restreignent la liberté de la presse et du théâtre (Wievorka) : Loi sur les crimes, délits et contraventions commis par la voie de la presse et autres moyens de publication. 19 septembre, dans l'Etat de Rio Grande do Sul, au sud du Brésil, début des actions armées de la Révolution Farroupilha (Guerre des Farrapos) ; fin en 1845. 2 octobre, Bataille de Gonzales au Texas : elle oppose des soldats de l'armée mexicaine à des colons texans. 22 octobre, le français Charles-Louis Havas crée la première agence d'information mondiale sous le nom d'Agence des Feuilles Politiques, correspondance générale (AFP). 3 novembre, au Texas, un document connu sous le nom de "Loi organique" décrit l’organisation et les fonctions d’un nouveau gouvernement provisoire autonome vis-à-vis du Mexique. 28 décembre, lors du "Massacre de Dade", Francis Langhorne Dade, officier de l'armée américaine (4e régiment d'infanterie), est tué par les Séminoles : début de la seconde Guerre séminole. 29 décembre, une minorité de Cherokees est sommée de signer le traité de déplacement de New Echota (Géorgie). Le professeur allemand David Friedrich Strauss, de l’université de Tübingen, qui publie Vie de Jésus (dont les miracles, selon lui, ne sont qu’affabulations inventées après sa mort) est destitué de son poste.

1835-1840. Alexis de Tocqueville : De la démocratie en Amérique.

1836. 1er janvier, suppression de la loterie. En janvier, la mission en Océanie est confiée à la Société de Marie par le pape. 9 janvier, à Paris, Lacenaire est guillotiné au petit matin, barrière Saint-Jacques. 25 février, le premier revolver à barillet du frère Samuel Colt (1814-1862), son fameux "six coups", est breveté (brevet n°138). 6 mars, à San Antonio, le général-président mexicain Santa Anna prend Fort Alamo dans ce Texas qui a officiellement proclamé son indépendance le 2 : depuis le 23 février, 187 Texans ont résisté jusqu’à la mort face à 5 000 Mexicains. 27 mars, consécration du temple mormon de Kirtland en Ohio. 3 avril, Joseph Smith et Oliver Cowdery affirment avoir reçu la visite du Seigneur, de Moïse, d'Élias et d'Élie dans le temple de Kirtland. 21 avril, à San Jacinto (près de Houston), les Mexicains sont battus par les Texans qui gagnent leur indépendance ; le général Santa Anna est fait prisonnier par le général texan Sam Houston. 21 mai, loi sur les jeux. 15 juin, l'Arkansas devient le 25e État des USA. 16 juin, premier numéro du quotidien la Presse fondé par Emile de Girardin. 13 juillet, John Ruggles obtient le brevet américain n°1 pour un engrenage servant dans les locomotives. 29 juillet, Grégoire XVI étend à l’Église universelle les prohibitions traditionnelles contre l’usure, renouvelées en 1745 par la lettre Vix pervenit de Benoît XIV adressée aux évêques d’Italie (ces prohibitions ne seront pas annulées formellement et l’Église n’abordera plus la question). 29 juillet, Louis-Philippe inaugure l’Arc de Triomphe de l'Etoile. 5 septembre, Samuel Houston est élu président de la République du Texas. 25 octobre, à Paris, place de la Concorde, érection de l’obélisque de Louxor offert à la France par Méhémet Ali en 1831. 30 octobre, Louis-Napoléon Bonaparte, neveu de l’empereur Napoléon Ier, qui tentait de soulever la garnison de Strasbourg, est arrêté ; Louis-Philippe convainc son gouvernement qui, en dehors de toute procédure légale, fait conduire le prince à Lorient où, muni d'une somme d'argent, il est embarqué sur L'Andromède le 21 novembre 1836 à destination des États-Unis, où il sera débarqué le 30 mars 1837. 6 novembre, dans le monastère de Gorizia en Slovénie, mort (choléra) de l'ancien roi de France, Charles X, en exil depuis son abdication le 2 août 1830. 13 au 24 novembre, échec de l'expédition de Constantine : les troupes françaises battent en retraite devant Ahmed Bey. 14 novembre, Ignace Dubus-Bonnel, négociant à Lille, dépose une demande de brevet d’invention portant sur le "tissage du verre rendu malléable par la vapeur, pur ou mélangé avec la soie, laine, coton ou lin" : la fibre de verre. 28 décembre, l'Espagne reconnaît enfin l'indépendance du Mexique.

1837.17 janvier, victoire des Boers à Mosega sur les Ndébélés et leur chef Mzilikazi. 26 janvier, le Michigan devient le 26ème état des U.S.A. 24 mars, le gouvernement canadien octroie le droit de vote aux noirs canadiens. Les catholiques irlandais sont dispensés de payer la dîme au clergé anglican. Au Mans, fondation de la Congrégation de la Sainte Croix. Fondation de la Sanusiya, confrérie soufie, à Mazouna (Algérie) par Muhammad Ibn-Ali as-Sanûsi (1787-1859) qui émigra à Koufra (Libye). 30 mai, en Algérie, Traité de Tafna signé par Abd El-Kader et le général Bugeaud. 20 juin, Alexandrine Victoire de Kent, dite Victoria, succède au défunt roi Guillaume IV et est nommée reine du Royaume-Uni ; son couronnement a lieu le 28 juin 1838. 24 août, la reine Amélie et l’héritier du trône inaugurent la première ligne de chemin de fer française destinée aux voyageurs reliant Paris à Saint-Germain-en-Laye (18 km) ; le 26, la ligne est concédée pour 99 ans à une société privée. 28 septembre, en Inde, Bahadur Shah II succède à son père Akbar Shah II ; il sera le dernier empereur moghol (+ 1862). 4 octobre, Manifeste des Fils de la Liberté ; début de la guerre civile au Bas-Canada, appelée la Rébellion des Patriotes. 10 octobre, à la mort de Moustapha Bey, son fils, Ahmed Ier Bey, devient le 17e bey de Tunis. 13 octobre, après sept jours de siège, l'armée française prend la ville de Constantine. 21 octobre, le chef Séminole Osceola est capturé alors que flottait le drapeau blanc ; il mourra en prison le 30 janvier 1838. 20 novembre, le gouvernement prussien fait arrêter l’archevêque de Cologne. 23 novembre, au Québec, pendant la rébellion du Bas-Canada, Bataille de Saint-Denis : les patriotes vainquent les forces britanniques. 25 novembre, Bataille de Saint-Charles au Québec : les Anglais vainquent définitivement les miliciens de la force québécoise. 3 décembre, le bref pontifical In supremo apostolatus fastigio interdit la traite négrière (Negritarum commercium) "commerce inhumain, inique, pernicieux, dégradant qui doit complètement disparaître entre chrétiens" et l'esclavage : "Nous avertissons tous les fidèles chrétiens, de toute condition, et Nous les conjurons instamment dans le Seigneur : que personne désormais n'ait l'audace de tourmenter injustement des Indiens, des Nègres et d'autres hommes de cette sorte, de les dépouiller de leurs biens ou de les réduire en esclavage, ou d'en aider ou d'en soutenir d'autres qui commettent de tels actes à leur égard, ou de pratiquer ce trafic inhumain par lequel des Nègres, qui ont été réduits en esclavage d'une manière ou d'une autre, comme s'ils n'étaient pas des hommes mais de purs et simples animaux, sont achetés et vendus sans aucune distinction en opposition aux commandements de la justice et de l'humanité, et condamnés parfois à endurer les travaux parfois les plus durs [...] il arriva enfin que, depuis plusieurs siècles, il ne se trouvait plus d'esclaves dans la plupart des nations chrétiennes. Mais, nous le disons avec douleur, il y en eut depuis, parmi les fidèles même, qui, honteusement aveuglés par l'appât d'un gain sordide, ne craignirent point de réduire en servitude, dans des contrées lointaines, les Indiens, les nègres ou autres malheureux, ou bien de favoriser cet indigne attentat en établissant le commerce de ceux qui avaient été faits captifs par d'autres" 2. 5 décembre, début de la rébellion du Haut-Canada. 7 décembre, défaite des rebelles du Haut-Canada à Toronto. 14 décembre, Bataille de Saint-Eustache au Québec : les Britanniques vainquent les patriotes du Bas-Canada, dirigés par Jean-Olivier Chénier, lesquels, retranchés dans l'église paroissiale de Saint-Eustache sont exterminés. 15 décembre, au Canada, l'armée britannique brûle le village de Saint-Benoît. 15 décembre, en France, la Cour de Cassation déclare que l’homicide et les coups et blessures infligés en duel entrent dans le droit commun. Louis Braille apporte des améliorations à la première édition de son procédé (1829) et fait paraître une nouvelle édition, celle qui est encore en vigueur aujourd'hui.

1838. 1er janvier, l’émancipation des esclaves dans les colonies britanniques est réalisée. 5 janvier, une proclamation américaine interdit aux Américains de prendre part aux combats entre le Haut-Canada et le Bas-Canada ; des sympathisants américains formeront tout de même des sociétés secrètes appelées "Loges des chasseurs" afin de participer aux combats transfrontières, en soutien aux rebelles. 6 janvier, première démonstration du télégraphe électrique par Samuel Morse. 12 janvier, afin d'échapper aux violences des émeutiers suite à l'effondrement financier de la banque Kirtland Safety Society, le patriarche mormon, Joseph Smith, quitte Kirtland (Ohio) pour Far West (comté de Caldwell, Missouri). 12 et 13 janvier, Bataille navale d'Islay au Pérou : la flotte de la confédération péruano-bolivienne l'emporte sur celle du Chili. 14 janvier, les rebelles du Haut-Canada quittent Navy Island et se réfugient aux États-Unis où Mackenzie est arrêté. 10 février, le Parlement britannique suspend la constitution du Bas-Canada. 21 février, l’américain Samuel Morse présente son télégraphe électrique au président des Etats-Unis ; il en a fait la première démonstration publique le 6 janvier. 26 février, raid des Patriotes à Potton, dans les Cantons-de-l'Est : Robert Nelson, chef des Patriotes, proclame l'indépendance du Bas-Canada. 13 mars, victoire britannique sur les Patriotes à la Bataille de La Chaudière. 14 mars, le roi Guillaume II des Pays-Bas accepte le traité des 24 articles du 15 octobre 1831 concernant l'indépendance de la Belgique. 4 avril, au Portugal, la reine Marie II de Portugal signe une constitution libérale élaborée les Cortès constituantes : c'est un texte de compromis, imposé aux Cortès par Sà da Bandeira, qui maintient la séparation des pouvoirs, supprime le pouvoir « modérateur » du roi, établit le bicaméralisme et le droit de veto absolu du roi. En Allemagne, le nouvel archevêque de Cologne dénonce le mariage mixte (il est interné par le roi de Prusse). Les évêques belges condamnent la franc-maçonnerie et interdisent aux catholiques d’y participer ; Léopold Ier, lui-même franc-maçon, juge cette initiative extrêmement dangereuse. La suette frappe la Belgique. Au Japon, Miki Nakayama, une paysanne, fonde la secte Tenrikyo (Sagesse divine). 28 juin, couronnement de la reine Victoria du Royaume-Uni. 5 juillet, les Druzes révoltés occupent Safed en Haute Galilée et mettent le quartier juif à sac. 6 juillet, quelques milliers de chrétiens maronites, armés par les Égyptiens, repoussent des tribus druzes, soutenues par les Ottomans, les Britanniques et les Russes : début du conflit entre chrétiens et Druzes au Liban. 19 juillet, en Chine, un décret impérial condamne à mort toute personne impliquée dans la production, le transport, la vente ou la consommation d'opium ; quarante mille caisses d'opium sont débarquées clandestinement par les Britanniques. 30 juillet, en Allemagne, la Convention de Dresde permet de réaliser l'unité monétaire du pays (mark dit « de Cologne ») ; les États du Zollverein se dotent d'une monnaie commune, le thaler prussien. 24 octobre, le président Oribe est renversé en Uruguay ; Rivera, chef des colorados (libéraux) prend le pouvoir au détriment des blancos (conservateurs) ; avec le soutien de l'Argentine de Rosas, Oribe entreprend la Guerra Grande (1839-1851). 25 octobre, en Italie, évacuation d'Ancône par les Français ; les troupes françaises et autrichiennes quittent respectivement Ancône et Bologne, dans les États pontificaux, occupées depuis 1831 ; fin de la crise d'Italie. 7 et 9 novembre, Batailles de Lacolle et d'Odelltown : les loyaux du Royaume-Uni vainquent les rebelles du Bas-Canada (Rébellion des Patriotes ou Rébellion du Bas-Canada). 12 au 16 novembre, défaite des insurgés du Haut-Canada venus des États-Unis à la Bataille de Windmill. 27 novembre au 5 décembre, Bataille de San Juan de Ulúa au Mexique : les Français vainquent les Mexicains. 11 décembre, la Conférence de Londres conclut l'accord définitif sur l'indépendance et la neutralité de la Belgique, qui sera complété par le traité du 19 avril 1839. 16 décembre, près de la rivière Ncome en Afrique australe, Bataille de Bloedriver (ou Blood River) : l’empereur Dingane (ou Dingaan) et ses 10 000 Zoulous sont repoussés par 468 Boers (ou Afrikaners : colons d’origine hollandaise et française) dirigés par Andries Pretorius ; les Boers fondent alors la République de Natalia (Natal) qui sera annexée par les Britanniques en 1840.

1838-1840. Essai d’un traité complet de philosophie du point de vue du catholicisme et du progrès par Philippe Buchez, philosophe cherchant à promouvoir un socialisme chrétien et homme politique français. Après avoir été membre de la Charbonnerie, il revient à la foi catholique inspirée des idées révolutionnaires de 1789. Précurseur du socialisme chrétien, il participe dès sa parution à la rédaction d’un journal de tendance socialiste, l’Atelier (1840). C’est au sein des colonnes de ce dernier qu’il soumet l’idée de créer des associations ouvrières de production disposant d’un capital commun inaliénable et perpétuel, ce qui supprimerait le profit patronal et donc le patronat lui-même. Philippe-Joseph Buchez est élu à l’Assemblée constituante après la révolution de 1848. Il participe à la rédaction de la constitution de la Deuxième République. Il est l’auteur de plusieurs ouvrages philosophiques comme Introduction à la science de l’histoire (1833) et Histoire parlementaire de la Révolution française (1834-1838).

1839. 9 janvier, le daguerréotype, inventé par l'artiste et décorateur français Daguerre en 1835, est présentée à l'Académie des sciences par Arago ; le brevet de Daguerre, acquis par le gouvernement français, permet à l'Académie, en publiant les détails du procédé le 19 août 1839, d'en « doter libéralement le monde entier ». 10 janvier, à l'East India House sur Leadenhall Street, à Londres, la première cargaison de thé en provenance d'Inde est mise aux enchères. 12 janvier, Bataille navale de Casma au Pérou : quatre navires de la Confédération péruano-bolivienne sont vaincus par trois navires chiliens. 16 janvier, prétextant une affaire de pillage, les Britanniques prennent Aden (Yémen du Sud) et l’annexent. 4 février, à Londres, Lord Durham, envoyé au Canada pour enquêter sur les rébellions, publie son rapport (Rapport sur les affaires de l'Amérique du Nord britannique) : il y recommande l'union législative des deux Canadas et d'angliciser les Canadiens français pour en faire une minorité. 15 février, après leur victoire sur les Zoulous à Blood River, les Voortrekkers (Boers qui ont quitté la colonie du Cap pour fonder de nouvelles républiques au Transvaal) fondent la République du Natal : Natalia. 24 février, William Otis reçoit un brevet pour l'invention de la pelle à vapeur (pelle mécanique). En mars, à partir de cette année, Gand (Belgique), sera, tous les cinq ans, le théâtre de Floralies internationales. 30 avril, Marie-Eugénie Milleret (canonisée par Benoît XVI le 3/6/2007) fonde la Congrégation des soeurs de l’Assomption de la bienheureuse Vierge Marie. 12 mai, Opération insurrectionnelle déclenchée à Paris par la société secrète républicaine, Les Saisons, dont les meneurs sont Martin Bernard, Armand Barbès et Louis Auguste Blanqui ; arrestation de Blanqui : membre du groupe français des carbonaristes, société révolutionnaire secrète, il a soutenu Louis-Philippe au début de son règne. 22 mai, Lord Durham président de la New Zealand Company, demande au gouvernement britannique de prendre possession de la Nouvelle-Zélande : elle deviendra une colonie britannique en juillet. 3 juin, Lin Zexu, commissaire impérial pour la suppression du trafic de l'opium en Chine, ordonne la destruction à Canton d'un stock de 20 291 caisses d'opium importé par les Britanniques en échange de thé et de soieries ; le décret condamnant à mort les trafiquants d'opium s'étend aux étrangers et le commerce avec les Britanniques est suspendu ; les hostilités se déclenchent à la fin de l'année (Première Guerre de l'opium 1839-1842). 13 juin, Milos Obrenovi, prince de Serbie qui a promulgué une constitution jugée trop libérale par l'Empire ottoman et la Russie, doit abdiquer en faveur de son fils, Milan qui décède au bout de 26 jours et est remplacé par son jeune frère Michel. 24 juin, à Nizib, les Egyptiens battent les Ottomans. 1er juillet, après la mort de son père, Mahmoud II, Abdülmecit Ier (16 ans) devient sultan de l'Empire ottoman. 10 juillet, intervention française pour mettre fin à la persécution des catholiques par le royaume d'Hawaï (Affaire Laplace) ; le 12, le roi Kamehameha III proclame un édit de tolérance, puis signe un traité d'amitié avec la France le 17. 12 juillet, le Parlement britannique rejette la Charte du peuple adoptée en mai 1838, à l'initiative de l'Association des travailleurs londoniens ; des émeutes éclatent à Birmingham et à Newport au Pays de Galles. 21 au 23 juillet, première Guerre anglo-afghane : victoire britannique à la Bataille de Ghazni ; quand Kaboul tombe le 7 août, Shah Shuja, un petit-fils d'Ahmad Shâh, prend la place de Dost Mohammad sur le trône d'Afghanistan. 4 septembre, la flotte britannique détruit une escadre chinoise à Kowloon. 12 octobre, les colons néerlandais fondent la République boer de Natalia (Natal) en Afrique du Sud. 4 novembre, la flotte britannique tire sur ​​des jonques de guerre chinoise dans le Bogue (l'embouchure de la rivière des Perles à Guangzhou) : cinq sont coulées, les autres se dispersent. 5 novembre, le Honduras, puis le Costa Rica (17 novembre) quittent la Fédération des Provinces unies d'Amérique centrale, qui est dissoute. 20 novembre, en Algérie, massacres d’Européens dans la Mitidja ; reprise de la guerre contre Abd el-Kader. 28 novembre, convention franco-hollandaise sur le partage de Saint-Martin aux Antilles. 3 décembre, par la Constitution In supremo apostolatus fastigio, Grégoire XVI demande avec force l'abolition de l'esclavage 4. 3 décembre, à la mort de Frédéric VI, son fils Christian VIII devient roi du Danemark. Un soir d'hiver, Jeanne Jugan fonde les Petites Sœurs des Pauvres. Agricol Perdiguier publie, à compte d'auteur, le Livre du compagnonnage par lequel il veut réconcilier les 3 rites concurrents.

1840. 1er janvier, le décret d’application de la loi du 4 juillet 1837 rend le système métrique décimal obligatoire en France. 20 janvier, le navigateur français Jules Dumont d’Urville aperçoit une grande étendue terrestre au milieu des icebergs de l’Antarctique qu’il baptise Terre Adélie du nom de son épouse et dont il prend possession, au nom du roi des Français, Louis-Philippe, le 22. 3 février, en Algérie, Bataille de Mazagran : 123 chasseurs commandés par le capitaine Lelièvre repoussent plusieurs milliers d'Algériens, menés par Mustapha ben-Tami. 5 février, Affaire de Damas : le consul de France accuse des Juifs de meurtre rituel sur la personne du moine capucin italien Tommaso ; neuf prisonniers (sur treize), qui ont survécu à la torture, seront finalement libérés le 6 septembre. 6 février, en Nouvelle-Zélande, Traité de Waitangi signé dans la baie des Iles par le capitaine William Hobson, plusieurs colons anglais et environ 45 chefs maoris : c'est l'acte fondateur de la nation néo-zélandaise qui reconnaît ainsi la souveraineté britannique (fête nationale). 10 février, Victoria du Royaume-Uni épouse Albert de Saxe-Cobourg-Gotha. Le résident britannique de Bouchir (Iran) rapporte que 4 000 à 5 000 esclaves traversent chaque année le golfe persique. 9 avril, à Bordeaux, rétablissement des Carmes Déchaux par le père espagnol Dominique de Saint Joseph. 6 mai, mise en vente du premier timbre-poste, le penny black à l’effigie de la reine Victoria, inventé par l’Anglais Rowland Hill ; la Suisse et le Brésil émettront un timbre-poste en 1843, la France en 1849. 7 juin, Frédéric-Guillaume IV monte sur le trône de Prusse. 12 juin, à Londres, convention mondiale contre l’esclavage. 30 juin, Qu’est-ce que la propriété ? par Pierre Joseph Proudhon (1809-1865) ; considéré comme l’un des pères de l’anarchisme et adversaire des théories de Marx (qu’il qualifie de "ténia du socialisme") et du communisme "absurdité antédiluvienne", il prône l’association des ouvriers plutôt que la révolution prolétarienne ; il est membre de la loge de Besançon "Sincérité, Parfaite Union et Constante Amitié". A Oudenbosch (Pays-Bas), Guillaume Hellemons fonde les Frères de Saint Louis de Gonzague. 29 juillet, la Société des régates du Havre, fondée en 1838, organise la première régate française de bateaux à voile. 6 août, venant de Londres où il s’est installé depuis 1838 et saisissant l’opportunité du retour des cendres de son illustre oncle (voté en mai), Louis-Napoléon tente un débarquement à Boulogne ; arrêté, il est condamné à la prison à vie et enfermé au fort de Ham d’où il s’évadera en mai 1846 et regagnera Londres. Sir Moses Montefiore présente à Lord Palmerston un projet d’installation des Juifs en Palestine. 10 octobre, Guillaume Ier des Pays-Bas abdique en faveur de son fils, Guillaume II. 15 décembre, à Paris, après des obsèques solennelles, les cendres de Napoléon (de retour à Paris le 14) sont transférées aux Invalides. 29 décembre, le général Bugeaud est nommé gouverneur général de l'Algérie. Taille moyenne des conscrits français 1 m 62.

1841. 7 janvier, Victor Hugo est élu à l'Académie française. 20 janvier, par la Convention de Chuenpi ou Chuanbi, Hong Kong est cédée aux Britanniques. 10 février, le gouvernement britannique proclame l’Acte d’unification du Canada, The Union Act (adoptée par le Parlement du Royaume-Uni le 23 juillet 1840) entre les provinces du Haut-Canada (loyaliste) et celles du Bas-Canada (francophone) ; le Bas-Canada devient le Canada-Est et le Haut-Canada le Canada-Ouest pour former les Provinces-Unies du Canada ; l’anglais devient la seule langue officielle. 22 février, Bugeaud est nommé gouverneur général de l’Algérie française. 22 mars, Loi sur le travail des enfants : l’âge minimum d’embauche est fixé à 8 ans et à 13 ans s’il s’agit d’un travail de nuit ; la durée du temps de travail est établie à 8 heures par jour pour les enfants de 8 à 12 ans et à 12 heures pour ceux entre 12 et 16 ans ; cette loi, qui ne concerne que les entreprises de moins de 20 ouvriers, sera peu appliquée. 25 avril, l'île de Mayotte, achetée au sultan Andriantsoly, devient française. En Italie, à L’Aquila, une insurrection contre le pape est durement réprimée. 5 juillet, Thomas Cook crée la première agence de voyage. 13 juillet, la Convention de Londres ou Convention des Détroits, signée par la Grande-Bretagne, l'Autriche, la France, la Prusse et la Russie, prévoit que l'Egypte perd la Syrie et la Crète, et que l'accès au Bosphore et aux Dardanelles est interdit aux bâtiments de guerre. 18 juillet, au Brésil, couronnement de Pedro II ; il rétablit le Conseil d'État (23 novembre) et réforme le code de procédure de 1832 (3 décembre) ; il s'attache à imposer une politique d'expansion économique, favorable à l'aristocratie foncière donc génératrice de troubles. 31 octobre, le pape fonde l'Ordre de Saint-Sylvestre ou de la Milice dorée. 2 novembre, à Kaboul, au cours d’une émeute, de nombreux officiers anglais, notamment le diplomate Alexandre Burnes, sont lynchés par la foule ; les Anglais ne pourront rétablir l’ordre ; battus par les Afghans conduits par leur chef, l’émir Dost Mohammed, ils devront quitter l’Afghanistan mais ils reviendront en 1878. 7 novembre, des esclaves embarqués à bord du Creole s’emparent du navire et mettent le cap sur les Antilles Britanniques où l’esclavage a été aboli en 1833 : le Royaume-Uni refuse de rendre les esclaves, ce qui provoque une tension diplomatique avec les États-Unis 3. Lacordaire : Vie de saint Dominique. Feuerbach : L’Essence du christianismeL’homme pauvre possède un dieu riche »).

1842. 10 février, Traité de Grand-Bassam ; installation de comptoirs français en Côte d'Ivoire. 30 mars, à Jefferson (Géorgie), le Dr Crawford Long pratique la première opération sous anesthésie générale à l’éther diéthylénique (un kyste au cou). 5 avril, assassinat du roi d'Afghanistan, Shah Shuja. Au Paraguay, abolition graduelle de la traite. 1er mai, Pierre II du Brésil signe un décret de dissolution de l'Assemblée, causant les troubles de la Révolution libérale dès le 17 mai à Sorocaba ; le 20 août, 3 000 rebelles seront écrasés par le duc de Caxias au Minas Gerais, ainsi que 1 500 révoltés à São Paulo. 9 août, Traité Webster-Ashburton déterminant la frontière entre le Maine et le Nouveau-Brunswick (suite à la bataille, connue sous le nom de Guerre d'Aroostook, Guerre du bois ou Guerre des bûcherons, qui eut lieu entre les bûcherons du Nouveau-Brunswick et ceux du Maine à propos de la frontière). 14 août, fin de la seconde Guerre séminole : des négociations permettent une trêve, reconnaissant des territoires de chasse et de culture aux Séminoles, sans signature de traité ; de nombreux Séminoles seront toutefois déportés vers le territoire indien d'Oklahoma les années suivantes ; néanmoins, une centaine d'Indiens se réfugieront dans les Everglades, au sud de la Floride. 24 août, au Québec, fondation de Chicoutimi par Peter McLeod (Fils). 29 août, Traité de Nankin entre la Grande-Bretagne et la Chine mettant un terme à la première guerre de l’opium ; la Chine cède Hong-Kong aux Anglais et ouvre 5 ports au commerce étranger. 9 septembre, après avoir annexé les îles Marquises, l'amiral Du Petit-Thouars s’allie avec des chefs de Tahiti, hostiles à la reine Pomaré IV, qui signent un traité de protectorat. 27 novembre, le congrès du Paraguay proclame l'indépendance du pays. 8 décembre, à Lyon, une jeune veuve, Jeanne Garnier, fonde les Filles du Calvaire. Dans Voyage en Icarie, Etienne Cabet décrit une utopie communiste. Von Schelling : Philosophie de la mythologie.

1843. 8 février, tremblement de terre à Pointe-à-Pitre : 3 000 morts. 1er mars, début de la Grande Guerre en Uruguay (jusqu'au 8 octobre 1851). 8 mars, en Islande, remplacé en 1800 par la Cour nationale, l’Althing est rétabli en tant qu’assemblée consultative. 16 mai, en Algérie, le duc d’Aumale, à la tête d’un escadron de 500 hommes, prend la smala de l’émir Abd el-Kader (qui s’enfuit au Maroc) et fait 3 000 prisonniers. 16 mai, Bataille navale de Campêche : l'armée texane vainc l'armée mexicaine. 18 mai, 500 ministres de l'Eglise écossaise créent l'Église libre d'Ecosse. 19 mai, Mgr de Forbin-Janson, évêque de Nancy, fonde la Sainte Enfance (devient l’Enfance Missionnaire). 19 juillet, le vapeur britannique Great Britain, premier navire en métal, est aussi le premier propulsé par une hélice. 23 juillet, en Espagne, le général Narvaez, partisan de l'arrivée d'Isabelle II au pouvoir, fait tomber le gouvernement d'Espartero en remportant la bataille de Torrejon de Ardoz ; l'année suivante, à la majorité d'Isabelle, il devient président du gouvernement espagnol (jusqu'en 1851). En Suisse, le Conseil des cantons, appuyé par Diète fédérale, fait fermer les monastères. En Italie, Vincenzo Gioberti affirme la primauté de la papauté dans le mouvement national italien. 2 septembre, à Paris, Louis-Philippe reçoit la reine Victoria. 3 septembre, en Grèce, coup d'État du général Yánnis Makriyánnis. 15 septembre, en Grèce, une insurrection à Athènes oblige le roi Othon Ier à accorder une constitution ; il continuera cependant à gouverner de façon absolue. 19 septembre, décès de Gaspard-Gustave Coriolis, mathématicien et ingénieur français. 6 novembre, l’amiral Du Petit-Thouars déclare l’annexion de Tahiti et y installe le gouverneur Armand Joseph Bruat comme chef de la nouvelle colonie ; la reine Pomaré s'exile alors aux îles Sous le Vent ; une guerre franco-tahitienne débutera en mars 1844 et se terminera en décembre 1846 en faveur des Français ; la reine reviendra d’exil en 1847 et acceptera de signer une nouvelle convention avec la France. A Paris, dans les Annales franco-allemandes (qu’il fonde avec Arnold Ruge), Karl Marx 1 publie Sur la question juive et Contribution à la critique de la philosophie du droit de Hegel (« La religion est l’opium du peuple ; elle le berce d’une espérance dans l’au-delà pour le détourner de toute révolution sociale ici-bas »). Théodore Jouffroy : Cours d’esthétiqueUn caractère n’est pas beau quand il lutte, mais quand il triomphe, ni sublime quand il triomphe, mais quand il lutte »). Jules Michelet : Etude sur les jésuites

1843-1869. Adolphe Thiers écrit Histoire du Consulat et de l'Empire (21 volumes).

1844. 27 février, malgré les attaques incessantes de la part des Haïtiens, la République dominicaine est proclamée par Juan Pablo Duarte (fête nationale) ; la première constitution est adoptée le 6 novembre. 8 mars, mort de Charles XIV Jean de Suède : son fils Joseph François Oscar Bernadotte lui succède sous le nom d'Oscar Ier. 14 mars, Carlos Antonio López devient président de la république du Paraguay. 28 mars, par décret royal, la Garde civile est créée en Espagne. 15 avril, victoire navale dominicaine sur Haïti à la Bataille de Tortuguero. 10 mai, le gouvernement canadien déménage de Kingston (Ontario) à Montréal. 24 mai, inauguration de la première ligne télégraphique entre Washington et Baltimore : Morse envoie le premier télégramme (le télégraphe électrique a été mis au point en 1838 par Samuel Morse et Alfred Vail). 4 au 6 juin, la révolte des tisserands de Silésie (Prusse), qui se plaignent de l’effondrement de leurs salaires, est noyée dans le sang par l’armée. 7 juin, au Royaume-Uni, Factory Acts (lois sur les manufactures). 15 juin, l'Américain Charles Goodyear obtient un brevet pour le procédé de vulcanisation du caoutchouc. 27 juin, Joseph Smith, fondateur du mormonisme, et son frère Hyrum, détenus dans la prison de Carthage (Illinois) pour délit d’entrave à la liberté de la presse (Smith avait fait fermer le Nauvoo Expositor, un journal qui s’opposait à ses théories sur la polygamie et fait détruire sa presse), sont tués par la population qui leur reproche de prôner la polygamie et de vouloir instaurer une théocratie. 25 juillet, les frères Bandiera (fondateurs d'une société secrète, l'Esperia) sont fusillés après leur échec d’une tentative insurrectionnelle à Cosenza en Calabre. 6 août, bombardement de Tanger par l'escadre du prince de Joinville. 14 août, le maréchal Bugeaud défait l’armée marocaine du sultan Abd al-Rahman sur la rivière Isly près d’Oujda ; le Maroc soutenait, depuis cinq ans, l'insurrection de l'Émir Abd el-Kader contre la France. 28 août, à Paris, rencontre entre Karl Marx 1 et Friedrich Engels qui s'engageront dans les associations révolutionnaires de Paris. 14 septembre, décret de la reine de Portugal pour la création à Luanda d'un tribunal portugo-britannique destiné à juger les affaires d'esclavage. 14 septembre, le Brésil reconnaît l'indépendance du Paraguay. 24 octobre, la France signe avec la Chine le Traité de Whampoa ou Huangpu (ratifié le 25 août 1845) qui permet aux Français de commercialiser avec les Chinois dans 5 ports différents et favorise les missions chrétiennes (la religion catholique est tolérée en Chine). 8 décembre, en Suisse, le gouvernement fédéral, poussé par les radicaux, envoie l’armée contre le canton catholique de Lucerne (qui veut rouvrir les couvents et confier les collèges aux jésuites) mais échoue.

1845. En février, Karl Marx 1 et Friedrich Engels publient La Sainte Famille (critique de Bruno Bauer, critique des jeunes hégéliens, de l’idéalisme et du matérialisme mécaniste) ; entre le printemps 1845 et la fin 1846, ils rédigent L’Idéologie allemande mais ne trouvent pas d'éditeur. 3 février, à cause de ses activités révolutionnaires, Karl Marx est sommé de quitter Paris par Guizot : il se réfugie à Bruxelles. 28 février, par le Traité de paix de Ponche Verde au Brésil, le roi Dom Pedro II met fin à la guerre des Farroupilha qui débuta en 1835 ; les prisonniers de guerre sont libérés par le Brésil qui annexe la république de Juliana ; le baron de Caxias devient président de la République de Piratini ; la frontière avec l'Uruguay est tracée définitivement. 1er mars, le Sénat des Etats-Unis ratifie l’annexion de la république du Texas qui ne deviendra effective, après négociations financières, que le 29 décembre. 17 mars, l'élastique, inventé par Stephen Perry, est breveté à Londres. 19 avril, Ramón Castilla devient président constitutionnel du Pérou. 1er mai au 21 juin, en Algérie, expédition du général Bedeau dans les Aurès. 13 mai, à Madagascar, un décret de la reine Ranavalona interdit le commerce sur l'île à tous les étrangers. 18 mai, à Bourges, abdication du roi d'Espagne, Charles V, en faveur de son fils Charles-Louis qui prend le nom de Charles VI ; cet événement est à l'origine de la seconde guerre carliste. 19 mai, à Greenhithe en Angleterre, départ de l'expédition Franklin destinée à tenter la traversée du passage du Nord-Ouest : elle sera piégée dans les glaces au large de l'île du Roi-Guillaume en septembre 1846 et son équipage disparaîtra. En France, Thiers demande au gouvernement d’expulser les jésuites. 18-19 juin, le général Pélissier, couvert par Bugeaud, enfume un millier d'algériens dans les grottes du Dahra. 6 juillet, Le Moniteur note que les jésuites cessent d'exister en France. 18 et 19 juillet, en France, les Lois Mackau, dites "d'adoucissement de l'esclavage", prévoient l'abolition de l’esclavage mais ne précise ni l'échéance ni les modalités. En Grande-Bretagne, les Juifs deviennent éligibles. Fondation des Religieux de Saint Vincent de Paul. En France, début d’une série de mauvaises récoltes (jusqu’en 1848). 8 août, le général de Saint-Arnaud fait emmurer vivant 500 rebelles algériens dans des grottes à Aïn Merane. 21 au 26 septembre, Bataille de Sidi-Brahim : les Français sont vaincus par les Algériens. 23 septembre, soulèvement de Rimini contre le pape. 18 octobre, Bu Ma'za, battu une première fois le 30 septembre par la cavalerie française, est repoussé à Mostaganem et doit se réfugier dans le Dahra ; très mobile, il propage l'insurrection qui durera jusqu'en juillet 1846. 20 novembre, Bataille de la Vuelta de Obligado sur le fleuve Parana : les flottes française et britannique écrasent la flotte argentine. 11 décembre, en Suisse, les cantons catholiques conservateurs se liguent en fondant le Sonderbund. A Noël, à Nîmes, le père Emmanuel d'Alzon fonde les Augustins de l'Assomption. 27 décembre, à Jefferson en Georgie, Crawford Long utilise pour la première fois l'éther comme anesthésique pendant un accouchement. 29 décembre, le Texas devient le 28e État de l'Union américaine ; début de la Guerre américano-mexicaine. Max Stirner : L’Unique et sa propriété ; Stirner défend l’individualisme libertaire : « Pour moi, il n’est rien au-dessus de moi… ; je déclare la guerre à tout Etat, fût-il le plus démocratique ».

1845-1849. Grande famine en Irlande (maladie de la pomme de terre) : les soupes populaires sont réservées aux protestants ; les agriculteurs irlandais, victimes de mauvaises récoltes et ne pouvant payer leur loyer, sont expulsés des terres par les propriétaires ; dysenterie, scorbut, typhus et choléra, provoquent l’émigration massive des Irlandais.

1846. Crise économique en Europe due aux mauvaises récoltes. 5 janvier, annexion de l’Oregon par les États-Unis. 26 janvier, abolition de l'esclavage en Tunisie. 28 janvier, Bataille d'Aliwal : l'armée britannique de la Compagnie anglaise des Indes orientales vainc les soldats du royaume sikh. 8 février, la Légion italienne de Giuseppe Garibaldi est victorieuse des forces de la Confédération et des Blancos à la bataille de San Antonio, en Uruguay. 20 février, en Chine, édit impérial, le christianisme est à nouveau toléré (les persécutions reprendront vite). De mars à mai, au Portugal, soulèvement des paysans de la région du Minho guidés par les prêtres parce que le dictateur Costa Cabral a décrété que les paysans devaient être propres et que les cimetières seraient placés hors des agglomérations. 13 mars, en Irlande, "Ballinglass Incident" : expulsion de villageois pendant la Grande famine ; les habitants de Ballinglass sont expulsés des terres, non pas parce qu'ils ne peuvent pas payer mais parce que la propriétaire souhaite mettre en place une ferme de pâturage sur le terrain où se trouve le village. 21 mars, à Paris, Adolphe Sax dépose un brevet pour "un système d'instruments à vent, dit saxophones" (il obtient le brevet n°3226). 3 avril, publication de l'acte de création de la SPA (Société Protectrice des Animaux) ; les statuts ont été déposés le 31 Janvier. 16 avril, le concile de Baltimore proclame patronne des Etats-Unis la "Bienheureuse Vierge Marie conçue sans péché". 9 mai, le général américain Taylor remporte la Bataille du Resaca de la Palma près de Fort Texas et refoule les Mexicains au-delà du Río Grande. 13 mai, les Etats-Unis déclarent la guerre au Mexique (au sujet du Texas). 25 mai, vêtu des habits de l’ouvrier maçon Badinguet, Louis-Napoléon Bonaparte s’évade du fort de Ham (Somme) où il était incarcéré depuis sa tentative de coup d’état à Boulogne le 6/8/1840, et gagne Londres où il se lie avec miss Howard qui lui apportera une aide financière importante. 1er juin, mort du pape Grégoire XVI. 8 juin, Bataille de Gwanga : les Britanniques défont les Xhosa en Afrique du Sud. 15 juin, Traité de l'Oregon entre les États-Unis et le Royaume-Uni : il a pour but de délimiter la frontière américano-canadienne.


Notes
1 Karl Heinrich Marx, homme politique, philosophe et économiste allemand (Trèves 1818 - Londres 1883), fils d’un avocat allemand, étudie aux universités de Bonn, puis de Berlin où il subit l’influence de Hegel et se lie avec Feuerbach. En 1841, il présente une thèse sur la philosophie d’Epicure, puis se tourne vers le journalisme. II est, en 1842, rédacteur en chef de la Gazette rhénane, fondée par les radicaux de l’opposition, mais elle est suspendue par le gouvernement allemand. Il vient alors à Paris où il édite les Annales franco-allemandes, dans lesquelles il publie deux articles capitaux : Contribution à la critique de la philosophie du droit de Hegel (1843) et Sur la question juive, mais cette revue est également suspendue. Expulsé de France en 1845, il va à Bruxelles où, à la demande de la Ligue des communistes, il rédige en 1847, avec Engels, le Manifeste du parti communiste. Il doit se réfugier à Paris (1848), à Cologne, de nouveau à Paris (1849), enfin à Londres où il restera définitivement. Il est l’animateur de la Première Internationale ouvrière (1864-1876). Son œuvre principale est Le Capital que sa mort laisse inachevé. Les principes de sa doctrine philosophique se trouvent résumés dans Économie politique et philosophie (1844, publiée en 1928-1932). Marx est placé au carrefour de trois courants de pensée : la philosophie allemande, le socialisme français et l’économie politique britannique. Le principe de la philosophie de Marx est de partir de l’homme comme être agissant et non comme être pensant. La doctrine de Marx est à la fois une "théorie de la connaissance" : le "matérialisme dialectique", qui garde toute la dialectique de Hegel, mais en la renversant, en substituant le terme "d’homme à celui d’absolu", celui de "conscience humaine à celui de conscience divine" ; une "philosophie de l’histoire" selon laquelle le développement historique (social et politique) est régi par des lois économiques et notamment par la lutte entre les "classes exploitantes" et les "classes exploitées" ; enfin, une "théorie économique" qui prétend expliquer l’injustice de l’économie capitaliste et énoncer les principes selon lesquels la société capitaliste se détruira elle-même (au cours d’une grande crise de surproduction, accompagnée d’une grève générale), permettant l’avènement d’un État ouvrier. L’œuvre de Marx, bien que quelque peu dépassée, n’en a pas moins marqué toute notre époque, tant sur le plan des théories économiques que sur celui de l’histoire des États.
2 http://fr.wikipedia.org/wiki/Esclavage_dans_le_magist%C3%A8re_de_l'%C3%89glise_catholique
3 http://fr.wikipedia.org/wiki/1841
4 Le 3 décembre 1839, par la Constitution In supremo apostolatus fastigio, Grégoire XVI demande avec force l'abolition de l'esclavage : « Nous avertissons tous les fidèles chrétiens, de toute condition, et Nous les conjurons instamment dans le Seigneur : que personne désormais n'ait l'audace de tourmenter injustement des Indiens, des Nègres et d'autres hommes de cette sorte, de les dépouiller de leurs biens ou de les réduire en esclavage, ou d'en aider ou d'en soutenir d'autres qui commettent de tels actes à leur égard, ou de pratiquer ce trafic inhumain par lequel des Nègres, qui ont été réduits en esclavage d'une manière ou d'une autre, comme s'ils n'étaient pas des hommes mais de purs et simples animaux, sont achetés et vendus sans aucune distinction en opposition aux commandements de la justice et de l'humanité, et condamnés parfois à endurer les travaux parfois les plus durs… »

Sources


Liste des papes


Auteur : Jean-Paul Coudeyrette
Référence publication : Compilhistoire ; toute reproduction à but non lucratif est autorisée.

Date de mise à jour :
19/09/2017
ACCES AU SITE