INNOCENT V

Pierre de Tarentaise naît vers 1225 à Champagny (Savoie).
Il entre chez les Dominicains à l'âge de 16 ans.
Il étudie la théologie à la Sorbonne où il devient professeur ; digne successeur de Thomas d’Aquin dans l’enseignement de la théologie à l’Université de Paris, il y gagne le titre de doctor famosissimus (le plus célèbre des docteurs).
Après avoir occupé le poste de provincial de son Ordre, il est nommé en 1272 archevêque de Lyon (primat des Gaules).
En 1273, il est fait cardinal-évêque d'Ostie et grand pénitencier.
En 1274, il joue un rôle majeur au IIe concile de Lyon qui travaille à l'unité des Eglises ; il prononce l'oraison funèbre de Bonaventure décédé en plein concile le 15 juillet.
Elu pape à Arezzo le 21-1-1276, il choisit le nom d'Innocent ; il est intronisé le 2 février.
Innocent V meurt le 22 juin 1276 ; il repose à Rome en la basilique Saint-Jean-de-Latran.
Pendant son court pontificat, il n’a pas le temps de mener à leur terme les négociations de paix qu’il a ouvertes entre Charles d’Anjou et l’empereur Rodolphe de Habsbourg. Cependant, il réussit à apaiser la querelle entre guelfes et gibelins et à pacifier Pise et les autres villes toscanes.
Il invite les ordres religieux à observer leurs règles.
Il laisse plusieurs traités de théologie et de droit canonique, parmi lesquels un Commentaire sur les Sentences de Pierre Lombard (1254-1256), et quatre traités philosophiques : De unitate formæ, De materia cæli, De æternitate mundi, De intellectu et voluntate.
Innocent V, pape vertueux et d'une grande piété, est béatifié par Léon XIII en 1898 ; il est fêté le 22 juin.

Prophétie de Malachie : Concionatur Gallus (le prêcheur gaulois).

"En 1255, le jeune dominicain Pierre de Tarentaise arriva au couvent Saint-Jacques à Paris pour étudier, il y trouva comme maître Thomas d’Aquin. Bientôt Pierre allait passer à la chaire magistrale, qu’il occupa de 1259 à 1264, puis de 1267 à 1269. En 1259, il a participé à l’élaboration des statuts des études dans l’Ordre dominicain. Provincial de France, il continua à résider à Paris jusqu’à son élection comme archevêque de Lyon (1272), suivie de sa promotion au cardinalat. C’est en qualité de cardinal-évêque d’Ostie qu’il fut avec Bonaventure, devenu cardinal-évêque d’Albano, l’un des principaux artisans du deuxième Concile œcuménique de Lyon, où l’on tenta de restaurer l’unité entre Rome et Constantinople. Le 21 janvier 1276, Pierre de Tarentaise devenait le pape Innocent V. Les premiers mois du pontificat s’annoncèrent pleins de promesses, mais Innocent V mourut le 22 juin de la même année. Son culte a été approuvé en 1898 par le pape Léon XIII (diocèse de Paris)". 1


1276. 21 janvier, élection du pape. 26 janvier, reddition de Hangzhou, capitale de la Chine ; le général mongol Bayan entre dans la ville ; l'empereur Gong (dynastie Song), âgé de 6 ans, et sa mère sont envoyés dans des couvents bouddhiques. Construction du moulin de Fabriano (Italie), la plus ancienne fabrique de papier de l’Europe chrétienne. 26 mars, Charles d'Anjou ordonne la libération des juifs convertis relaps arrêtés par l’Inquisition en Provence. A Londres, les juifs sont tenus de résider dans un quartier spécifique. En France, Philippe III le Hardi interdit aux juifs de vivre en milieu rural, car ils ne peuvent prêter aux seigneurs terriens le serment sur l’Evangile. Fès : émeute contre les Juifs. 22 juin, mort du pape.


Note
1 http://nominis.cef.fr/contenus/saint/1375/Bienheureux-Innocent-V.html

Sources


Liste des papes


Auteur : Jean-Paul Coudeyrette
Référence publication : Compilhistoire ; toute reproduction à but non lucratif est autorisée.

Date de mise à jour : 16/08/2017

ACCES AU SITE