Innocent XI

Benedetto Odescalchi naît le 16 ou 19 mai 1611 à Côme en Lombardie.
Il fait ses premières études chez les Jésuites de Come puis étudie le droit à l’université de Naples.
Il sert dans la Curie : protonotaire participant, commissaire général du Timbre puis gouverneur de Macerata et de Picène.
Il est cardinal-diacre en 1645, légat à Ferrare en 1648, prêtre et archevêque de Novare en 1650.
Elu pape le 21 septembre 1676, il choisit le nom d'Innocent ; il est intronisé le 4 octobre.
Innocent XI, vertueux et austère, aide les pauvres, lutte contre l'esclavage et combat le népotisme et le luxe romain.
Il se heurte à Louis XIV au sujet de la régale et au gallicanisme. Il affronte Louis XIV qui n'a pas hésité à s'allier aux Turcs pour abaisser la Maison d'Autriche et qui les incite à marcher sur Vienne ; le pape, appuyé par la Pologne et Venise qui veulent arrêter la progression de l'islam, contrecarre les projets du roi de France.
Innocent est favorable à l’augustinisme.
Innocent XI meurt le 12 août 1689.
Béatifié par Pie XII en 1956, le bienheureux Innocent XI est fêté le 12 août.

Prophétie de Malachie : Bellua insatiabilis (bête insatiable).

"Ce défenseur de l'Eglise est aussi un homme modeste, austère et très charitable comme on put le voir lorsqu'il se porta personnellement au secours des victimes de la peste ou d'autres épidémies. Il veille avec attention à la formation du clergé." 2

On raconte que le grand jardinier Le Notre, homme direct et simple, ayant obtenu une audience du pape, embrassa ce dernier sans autre formalité.


1676. 21 septembre, élection du pape. 19 octobre, mort du grand Vizir Fazil Ahmet Köprülü : Kara Mustafa le remplace.

1677. 23 janvier, Don Juan José d'Autriche, que le gouvernement a élu 1er ministre après avoir expulsé la reine, entre à Madrid et s'empare du pouvoir ; il décédera le 17 septembre 1679. 21 février, mort de Spinoza ; après sa mort, publication de l’Ethique démontrée selon la méthode géométrique : c’est, avec la Critique de Kant, l’œuvre qui a le plus profondément marqué et inspiré toute la métaphysique allemande (Fichte, Schelling, Hegel) laquelle a déterminé l’époque philosophique actuelle. 3 mars, l'Empire ottoman déclare la guerre à la Russie. 11 avril, Bataille de la Peene ou Bataille de Cassel : Guillaume d'Orange est vaincu par Philippe de France et le maréchal de Luxembourg. 14 juillet, Bataille de Landskrona : victoire suédoise sur les Danois et le Brandebourg. 7 septembre, le général ottoman, Ibrahim Pacha, doit lever le siège de Cehrin (Tchyhyryne) en Ukraine et se replier sur Bender en Bessarabie après avoir abandonné son artillerie et ses bagages. 7 octobre, Bataille de Kokersberg : victoire limitée de l'armée française commandée par Créquy sur l'armée impériale dirigée par le duc de Lorraine. 1er novembre, le vice-amiral d'Estrées s'empare de l'île de Gorée, au Sénégal, pour le compte du roi de France. 16 novembre, Créqui prend Fribourg-en-Brisgau.

A partir de 1678. Plusieurs Bréviaires particuliers à quelques diocèses (Vienne, Paris, Cluny, Orléans, Sens) sont publiés.

1678. 4 janvier, Vauban est nommé commissaire général des fortifications. 10 janvier, Traité de La Haye entre les Provinces-Unies et l'Angleterre. 18 janvier, victoire des Suédois sur les Danois à la Bataille de Warksow. 11 mars, prise de Gand par les Français. 25 mars, prise d'Ypres par les Français. 23 mars, en Chine, Wu Sangui se proclame empereur des Zhou dans le Hunan, avec Hengyang pour capitale. 12 mai, Louis XIV permet à René Robert Cavelier de La Salle d'explorer la partie occidentale de la Nouvelle-France. 26 juillet, nouveau traité entre les Provinces-Unies et L'Angleterre. 28 juillet, Charles IV de Lorraine prend Kehl et passe le Rhin à Altenheim. 10 août et 17 septembre : le Traité de paix de Nimègueentre la France et les Provinces-Unies (10 août), la France et l’Espagne (17 septembre) met fin à la guerre de Hollande ; l’Espagne doit céder la Franche-Comté et échanger les enclaves du nord contre 12 villes dont Saint-Omer, Cambrai, Valenciennes et Maubeuge qui ferment les voies d’invasions de la France par le nord contre les places fortes flamandes ; la France restitue Maastricht aux Provinces-Unies ; elle rend la lorraine (sauf Nancy) à l’Empire, conserve Fribourg (en échange de Philippsburg) et Longwy et obtient Tobago. 14 et 15 août, Bataille de Saint-Denis en Belgique : la nouvelle de la signature du traité de paix (10 août) n'étant pas arrivée à temps, l'armée hispano-néerlandaise affronte les Français qui doivent lever le siège de Mons. 6 septembre, un ecclésiastique anglican, Titus Oates, dénonce un faux complot (Popish Plot) des catholiques visant à assassiner le roi Charles II d'Angleterre ; une quinzaine de catholiques innocents sont exécutés. Eléonore de Habsbourg épouse Charles V de Lorraine. 8 décembre, le missionnaire et explorateur français Louis Hennepin découvre les chutes du Niagara.

1679. 5 février, signature de la Paix de Nimègue entre la France et l’Empire mettant fin à la guerre de Hollande ; occupation de Fribourg-en-Brisgau par la France ; Louis XIV cesse de soutenir la rébellion hongroise de Thököly qui se tourne vers l’Empire ottoman. 2 mars, la bulle Sanctissimus Dominus condamne 65 propositions de théologie morale jugées laxistes. Le pape approuve l’Exposition de la doctrine de l’Église catholique sur les matières de controverse, publiée par Bossuet en 1671. En France, un édit rend les duellistes passibles de prison ; les récidivistes sont punis de mort avec confiscation des biens ; Louis XIV déclare "le duel aboli". 7 avril, le roi crée la Chambre ardente dite "Cour des Poisons" que le lieutenant de police La Reynie lui a suggéré d’instituer pour mener à la fois l’instruction des faits et le dossier des accusés dans l’affaire des Poisons ; 367 personnes comparaissent ; les interrogatoires aboutissent rapidement à la mise en cause de personnalités de plus en plus proches du roi et de Madame de Montespan ; Catherine Deshayes épouse Monvoisin, dite la Voisin, principale accusée, est soupçonnée d’empoisonnements, d’avortements, de participation à des messes noires. 15 mai, le comte de Shaftesbury présente l'Exclusion Bill, loi ayant pour but d'empêcher un catholique d'accéder au trône d'Angleterre : Charles II dissout le Parlement pour empêcher cette loi et son frère Jacques, catholique, lui succèdera finalement en 1689. 27 mai, le Parlement anglais vote l'habeas corpus act qui vise à garantir les libertés fondamentales. 29 juin, Traité de Saint-Germain : la paix est signée entre la France, la Suède et le Brandebourg ; la Suède récupère la Poméranie. 7 août, Le Griffon, construit par l'explorateur français Cavelier de la Salle, est le premier bateau d'importance lancé sur les Grands Lacs américains ; Cavelier de la Salle explore la région des Grands Lacs américains (notamment l'actuel Minnesota). 2 septembre, Traité de Fontainebleau : la Suède récupère la Scanie. 22 septembre, évasion du marin Robert Knox, fait prisonnier à Ceylan (Sri Lanka) avec ses compagnons par le roi Râjasimah II, alors que son navire était en cours de réparation depuis 1660 ; il parvient à rallier la zone hollandaise avec un ami et rentre en Angleterre ; il raconte ses mémoires dans Relation ou Voyage de l'Isle de Ceylan, dans les Indes orientales (1693).

1680. 22 février, à Paris, la Voisin, accusée d’avoir fourni du poison et de pratiquer la sorcellerie et l'avortement, est brûlée vive, place de Grève. 17 mars, dans la forteresse de Pignerol, mort de Nicolas Fouquet. 3 avril, à Raigarh, mort de Shivâjî Bhonsla qui fonda l'Empire marathe en 1664. Fondation des Sœurs de la Charité de Nevers à Saint-Saulge par le père Jean-Baptiste Delaveyne. 25 juin, arrêt interdisant de se convertir au protestantisme. 22 juillet, à Aird’s Moss (Ecosse), lors d’un soulèvement contre Charles II d'Angleterre, le "Lion du Covenant", Richard Cameron, pasteur presbytérien luttant contre la maison Stuart et fondateur de la secte des caméroniens, est tué en combattant un corps d'infanterie nommé "Les dragons" : ses bras et sa tête sont tranchés et amenés à son père emprisonné à Edimbourg. 10 août, révolte des indiens Pueblos au Nouveau-Mexique, qui prennent Santa Fe le 21 août et massacrent de nombreux colons espagnols. 18 septembre, Louis XIV exige que les originaux des "faits particuliers" concernant l’affaire des poisons lui soient remis (il les fera détruire). 1er octobre, le roi interrompt les travaux de la Chambre ardente. 21 octobre, par décret, Louis XIV crée la Comédie française. Nicolas Malebranche : Traité de la nature et de la grâce.

1681. 4 mars, Charles II d'Angleterre octroie au quaker William Penn des terres en Amérique du Nord, en remboursement d'une dette de 16 000 livres ; ce dernier fonde Philadelphie et la Pennsylvanie ; William Penn, leader des quakers (seuls Blancs à reconnaître aux Amérindiens le droit du sol et à fraterniser avec eux), signe un traité de paix avec les Shawnees et les Delawares. 18 mars, généralisation des Dragonnades (que le roi laisse organiser par Louvois) : au Poitou puis au Béarn et dans les Cévennes, conversions massives et forcées au catholicisme. 19 mars, le roi autorise la reprise des travaux de la Chambre ardente ; les personnes liées à l’affaire de Mme de Montespan sont soumises à la procédure des lettres de cachet pour éviter tout scandale ; la Chambre aura tenu 210 séances, lancé 319 décrets d’arrestation, fait incarcérer 194 personnes, prononcé 104 jugements dont 36 condamnations à mort, 4 aux galères, 34 au bannissement et 30 acquittements. 15 au 24 mai, de Toulouse à Béziers, à bord d’une grande barque pavoisée aux armes royales, Daguesseau, intendant du roi, inaugure le Canal royal de Languedoc (futur Canal du Midi), conçu par l’ingénieur Pierre-Paul Riquet. 28 juin, mort de la duchesse de Fontanges : Mme de Montespan 3 en montre une telle joie que le roi lui demande de ne plus paraître en sa présence et la nomme surintendante de la Maison de la Reine ; maintenant, la place est libre pour Mme de Maintenon. 30 septembre, les armées de Louis XIV occupent la ville de Strasbourg (assiégée depuis le 28) qui est annexée au royaume : toute l’Alsace, sauf Mulhouse, est française. 30 septembre, Bataille navale du Cap Saint-Vincent au large du Portugal : les Espagnols vainquent les Brandebourgeois. 5 octobre, Alger est bombardée par Petit-Renaud en représailles contre la piraterie barbaresque sur les côtes de Provence. 7 décembre, en Russie, convocation d'un concile décidant la création de nouveaux diocèses pour renforcer l’influence de l’Église officielle et la constitution d’une police pour lutter contre les dissidents ; confiscation des terres des Tatars, conversions forcées au christianisme. Bossuet : Discours sur l’Histoire universelle, Sermon sur l’Unité de l’Eglise.

1682. 19 mars, l’Assemblée du clergé formée de députés soigneusement choisis, réunie sur initiative du roi, rappelle les libertés de l’Eglise gallicane dans la Déclaration du clergé de France sur la puissance ecclésiastique et la puissance séculière dite Déclaration des 4 articles rédigée par Bossuet 1 ; le pape n’a qu’une autorité spirituelle ; le concile œcuménique est supérieur au pape ; le pape n’est infaillible qu’avec le consentement de l’Eglise universelle. 31 mars, Avvakoum, archiprêtre de Kazan, est brûlé vif avec ses disciples sur ordre du tsar Fédor qui mourra le 7 mai. 9 avril, après avoir exploré le Mississippi, Robert Cavelier de La Salle prend possession, au nom du roi Louis XIV, de la très vaste région qui s’étend du golfe du Mexique aux Grands Lacs, qu’il baptise Louisiane en l’honneur du monarque. 11 avril, Bref Paternae caritati : le pape annule la Déclaration du clergé de France mais se contente de refuser l’investiture aux évêques présents au synode. 6 mai, le Roi, la Cour et le gouvernement quittent le Louvre et Saint-Germain-en-Laye et s’installent à Versailles. 11 au 17 mai, à Moscou, Révolte des streltsy, régiments d’infanterie régulière, contre le gouvernement en place ; elle se résout par l'attribution du pouvoir à Sophia Alexeievna. 24 juin, à Reims, fondation de l'Institut des Frères des Écoles Chrétiennes par Jean-Baptiste de La Salle. 25 juin, couronnement d'Ivan V et de Pierre Ier le Grand, co-tsars de Russie sous la Régence de Sophia Alexeievna. 16 juillet, Louis XIV met fin à l’enquête sur l’affaire des poisons. 19 juillet, en Ethiopie, le négus Iyasou Ier succède à son père Yohannès Ier. 25 juillet, Duquesne bombarde Cherchell. 14 août, le révolté hongrois, Imre Thököly, qui a pris Košice, devient vassal de la Porte (empire ottoman) qui lui accorde le titre royal ; il soutient les Ottomans dans la campagne de Vienne et occupe Bratislava en 1683 ; le pape appelle à la croisade contre les Turcs qui menacent Vienne. 15 août, 30 août et 3 septembre, Duquesne bombarde Alger. 30 août, suite à l’affaire des Poisons, un édit interdit toutes pratiques de magie noire ou divination et réglemente sévèrement les manipulations de produits pharmaceutiques ; les sorciers sont chassés du royaume de France ; Louis XIV supprime le charge d’astrologue du roi. Les huguenots sont exclus des guildes commerciales, des postes financiers et de la Maison du roi. 27 octobre, William Penn fonde Philadelphie.

1683. 1er janvier, le Brandebourg fonde une colonie sur la Côte de l'Or dans le Golfe de Guinée. 15 janvier, mort du médecin Guillaume Lamy (1644-1683) réputé pour vouloir explorer de nouveaux concepts en médecine, en se fondant sur l'épicurisme : docteur de la faculté de médecine de Paris, il a publié Traité de l'antimoine (1682) et Discours anatomiques (1679) ; il a eu de vives discussions avec Pierre Cressé au sujet de l'âme humaine. 12 juin, Rhye House Plot : un complot visant à assassiner le roi Charles II d'Angleterre et son frère, le duc d'York, est éventé ; la plupart des conjurés, des membres du parti whig cherchant à écarter le frère du roi en raison de son obédience catholique, sont exécutés, comme William Russel et Algernon Sidney. 26 et 27 juin, Duquesne bombarde Alger. 14 juillet, les Turcs assiègent Vienne pour la seconde fois depuis 1529 (ils font creuser des sapes par leurs esclaves chrétiens) tandis que leur allié, le Hongrois Thököly, encercle Presbourg. 30 juillet, mort de la reine Marie-Thérèse : Louis XIV épousera ensuite secrètement Mme de Maintenon. 6 septembre, mort de Colbert ; le peuple, voyant dans son immense fortune une preuve de concussion, insulte son cercueil. 12 septembre, sur la colline du Kahlenberg près de Vienne, les 140 000 Turcs du grand vizir, Kara Mustafa, sont vaincus par l’armée austro-allemande (100 000 hommes) commandée par le duc Charles V de Lorraine, et l’armée polonaise (30 000 hommes) du roi de Pologne Jean III Sobieski ; le sultan fera étrangler le vaincu, Kara Mustafa Pacha, à Belgrade le 25 décembre ; c’est la fin de l’expansion ottomane en Europe ; en reconnaissance pour cette victoire, Innocent XI instituera, le 25 novembre, pour l'Eglise de Rome la fête du Saint Nom de Marie, originaire de Cuenca (Espagne) où elle est célébrée depuis 1513, qu'il fixera au dimanche dans l'octave de la Nativité de la Bienheureuse Vierge 4 ; les boulangers viennois, qui, levés avant l’aube, auraient donné l’alerte, créent la brioche en forme de croissant pour commémorer l’évènement. 12 septembre, au Portugal, mort d'Alphonse VI : son frère Pierre II lui succède. Nuit du 9 au 10 octobre, Louis XIV épouse secrètement Françoise d’Aubigné, marquise de Maintenon. Nicolas Malebranche : Méditations chrétiennes. Antoine Arnauld, surnommé le Grand Arnauld, prêtre, théologien, philosophe et mathématicien, qui s'inscrit dans le mouvement janséniste, rédige avec Pierre Nicole La Logique ou l'art de penser ; il se penche également sur des questions métaphysiques et théologiques.

1684. 24 février, menés par Manoel Beckman, les propriétaires des raffineries de l'Etat du Maranhão au Brésil se révoltent et capturent les indigènes qui sont sous la protection des Jésuites ; la Couronne portugaise réprime la rébellion en faisant exécuter les meneurs ; elle autorisera cependant l'esclavage des indigènes en 1685. 5 mars, le pape lance la Sainte Ligue (Autriche, Venise, Malte, Toscane, Pologne, Russie) contre les Turcs. 21 mars, l'astronome Jean-Dominique Cassini, directeur de l'Observatoire de Paris, découvre deux nouvelles lunes de Saturne : Téthys et Dioné. En avril, en riposte à la piraterie des Barbaresques, Tourville bombarde Alger. 28 avril, Louis XIV assiège la ville de Luxembourg qu'il prendra le 3 juin. 2 mai, La Fontaine, très populaire dès 1668 grâce à la publication de ses Fables, entre officiellement à l'Académie française qui lui attribue le fauteuil n°24, précédemment occupé par Colbert. 17 au 23 mai, Gênes ayant fourni des navires à l’Espagne et prétendu obtenir pour ses doges des honneurs royaux, Louis XIV, irrité, fait bombarder la ville et exige des excuses du doge en personne. 25 mai, à Reims, Jean-Baptiste de la Salle fonde la Congrégation des Frères des Écoles chrétiennes. 13 juin, inauguration de la machine de Marly : Arnold de Ville proposa à Louis XIV un projet de pompe qui amènerait l'eau de la Seine à l'endroit voulu ; Ville fit appel à des charpentiers et mécaniciens wallons, Rennequin et Paulus Sualem, pour la construction de l'ouvrage qui débuta en 1681 près de Bougival. 16 juin, Léopold Ier reprend Visegrad et Pest à l'Empire Ottoman. Une ordonnance de Louis XIV punit la désertion par l'ablation du nez et des oreilles, la marque du lis sur les joues et l'envoi des condamnés aux galères 7. 15 août, Trêve de Ratisbonne entre la France et l’empereur Léopold Ier qui reconnaît temporairement (20 ans) les acquisitions de Louis XIV en Alsace et dans la Sarre ; l'Espagne fera de même le 20 août, pour les acquisitions situées dans les Pays-Bas espagnols. 1er octobre, à Paris, mort de Pierre Corneille oublié du public.

1685. 6 février, en Angleterre, Jacques II succède à son frère Charles II, mort sans descendance survivante, et ne cache pas son désir d’imposer la religion catholique : il est couronné le 23 avril. 20 février, l'explorateur Cavelier de La Salle débarque dans la baie de Matagorda en recherchant l'embouchure du Mississippi ; il fonde fort Saint-Louis sur les berges de la Garcitas Creek au Texas ; il est tué le 19 mars 1687, près de Navasota (Texas), au cours d'une mutinerie. 5 mars, promulgation du Code noir aux Antilles françaises : il définit le statut des esclaves, propriétés mobilières insaisissables ne pouvant rien posséder (art. 44, 46, 47), ni ester en justice (art. 31), mais bénéficiant du repos dominical (art. 6) et d’une instruction chrétienne (art. 2), et réglemente les châtiments 5. 8 juin, en Nouvelle France, l'intendant Jacques de Meulles utilise des cartes à jouer pour payer ses troupes ; cette "monnaie de carte" ne sera interdite définitivement qu'en juin 1764. 6 juillet, Bataille de Sedgemoor : les troupes de James Scott, duc de Monmouth, qui ne veut pas du roi catholique, Jacques II d'Angleterre, sont vaincues par les royalistes ; capturé, le duc sera exécuté le 15 juillet. 1er août, Jacques-René de Brisay, marquis de Denonville, devient gouverneur de la Nouvelle-France. 18 octobre, par l’Edit de Fontainebleau, Louis XIV révoque l’Edit de Nantes de 1598 (le chancelier Michel Le Tellier est un des premiers instigateurs de la révocation) ; il interdit le culte protestant, ordonne la démolition des temples, la fermeture des écoles réformées, l’obligation du baptême et du mariage catholique et l’expulsion des pasteurs qui refusent de se convertir mais interdit aux laïcs d’émigrer ; Louis XIV cautionne les dragonnades que Louvois étend à la France entière (>200 000 réformés quittent la France), intervient dans la répression du jansénisme et pousse Bossuet à casser le mouvement mystique quiétiste (condamnation des œuvres de Mme Guyon en 1695).

1686. 6 mai, Traité de Moscou (dit Traité de paix éternelle) conclu entre le Tsarat de Russie et la République des Deux Nations (Union de Pologne-Lituanie) ; la Biélorussie et la Petite Russie entrent dans l'empire de Russie. En mai, les troupes royales massacrent 2 000 vaudois dans les vallées alpines. 20 juin, Bataille de la Baie James (Baie d'Hudson) : le chevalier français, Pierre de Troyes, et Pierre Le Moyne d'Iberville, s'emparent du fort Moose (Monsipi, Saint-Louis) ; ils prendront Fort Ruper (Charles) le 3 juillet et Fort Albany (Quichichouane) le 26. Juillet/août : Madame de Maintenon fonde à Saint-Cyr la Maison royale de Saint-Louis, destinée à l’éducation de 250 jeunes filles nobles et pauvres (elle s’y retire à la mort du roi et y meurt le 15 avril 1719). 5 juillet, à Londres, Philosophiae naturalis principia mathematica (Principes mathématiques de la philosophie naturelle) d'Isaac Newton reçoit son imprimatur par le président de la Royal Society. 9 juillet, formation de la Ligue d’Augsbourg : le Saint Empire Romain Germanique, l’Espagne, la Savoie, les Provinces Unies, la Suède et le Brandebourg signent un traité d’alliance contre la France afin qu’elle respecte les traités de Westphalie et de Nimègue. 29 août, Venise reprend Nauplie aux Ottomans. 2 septembre, les Autrichiens prennent Buda aux Turcs et annexent la Hongrie. 26 novembre, mort de l'anatomiste et géologue danois Niels Stensen (en français Nicolas Sténon) qui fut l'un des premiers à édicter les principes en géologie comme ceux de l'horizontalité primaire, de la superposition ou encore de la continuité latérale et publia de nombreux ouvrages dont Observationes anatomicae (1662), Discours sur l'anatomie du cerveau (1669), De solido intra solidum naturaliter contento dissertationis prodromus (1669). Bernard Le Bovier de Fontenelle : Entretiens sur la pluralité des mondes. Isaac Newton : Philosophiae Naturalis Principia Mathematica.

1687. 27 janvier, Charles Perrault présente à l’Académie française son poème, Le siècle de Louis le Grand, qui déclenche la Querelle des Anciens et des modernes ; deux groupes d'écrivains s'opposent sur la direction à prendre dans ce domaine : les Anciens, dont font partie La Fontaine, Boileau ou encore Racine, qui prônent l'imitation et l'adaptation d'œuvres antiques dans leurs ouvrages, et les Modernes, emmenés par Perrault, qui soutiennent que les oeuvres de l'Antiquité grecque et romaine peuvent être dépassées en qualité par des formes artistiques nouvelles 6. 19 mars, l'explorateur français René Robert Cavelier de La Salle est assassiné, près de Navasota (Texas). 22 mars, première expérience de papier-monnaie au Portugal. 4 avril, Jacques II d’Angleterre promeut une Déclaration d’indulgence dans laquelle il avoue son attachement à la religion catholique ("Nous souhaiterions que tous nos sujets fussent membres de l’Eglise catholique") et sa volonté d’en finir avec les persécutions ("Il ne faut pas contraindre les consciences" : il vise ici le monopole ecclésiastique anglican). Les missions catholiques essaient de s’implanter en Côte d’Ivoire. Louis XIV ordonne que les prostituées qui se trouveront à moins de deux lieues de Versailles ou en compagnie de soldats auront le nez et les oreilles coupés 8. 5 juillet, la Royal Society publie Principes mathématiques de la philosophie naturelle d'Isaac Newton ; il y regroupe les théories de Kepler, Galilée et Huygens. Deccan, le grand Mogol Aurangzeb (ou Awrangzib) prend et détruit Golkonda (ou Golconde), forteresse aux trésors légendaires. 13 juillet, Jacques-René de Brisay, marquis de Denonville, gouverneur général de la Nouvelle-France, avec 3 000 soldats et indiens, mène une campagne punitive contre les Sénécas dont il détruit systématiquement les villages. 12 août, Bataille de Mohács : les troupes autrichiennes et celles du Saint-Empire germanique vainquent les Turcs. 28 août, la Congrégation du Saint-Office condamne plusieurs des propositions contenues dans l'œuvre de Miguel de Molinos (arrêté le 18 juillet 1685 et incarcéré à Rome) ; Molinos est obligé d'abjurer publiquement ses erreurs à l'église Sainte-Marie sur la Minerve le 3 septembre 1687 ; condamné à la prison perpétuelle, Molinos se retrouve en résidence surveillée au sein d'un couvent dans lequel il mourra le 21 décembre 1696. 26 septembre, à Athènes, les Turcs, assaillis par les Vénitiens, se replient sur l’acropole où les tirs vénitiens font exploser la poudre qui y est entreposée. 29 septembre, prise d'Athènes par Venise. 18 octobre, le pape excommunie Louis XIV qui a formé l’Eglise gallicane et fait occuper un quartier de Rome par 600 hommes pour maintenir les franchises ; la lettre sera gardée secrète jusqu’à sa découverte en 1913 dans les archives du Vatican (seul le marquis de Lavardin qui commandait la troupe est excommunié officiellement). 8 novembre, après la déposition de son frère Mehmed IV, Soliman II devient le sultan de l'Empire ottoman. 20 novembre, la bulle Coelestis Pastor condamne le quiétisme appelé aussi molinosisme (doctrine mystique consistant en un itinéraire spirituel de "cheminement vers Dieu" par un état de quiétude "passive" et confiante) ; elle résume en 68 propositions le contenu de l’acte d’accusation du spirituel espagnol Miguel de Molinos (déclaré « hérétique dogmatisant »), plus à partir de sa correspondance, de ses aveux et des déclarations de ses disciples que du texte même de la Guide spirituelle publiée en 1675 (Innocent XI avait pourtant condamné ses adversaires en 1681). 26 novembre, à Athènes, alors que la guerre fait rage entre les Vénitiens et les Ottomans, un boulet vénitien atteint le Parthénon dans lequel les Ottomans ont stocké de la poudre ; le bâtiment est endommagé par l'explosion. 9 décembre, Joseph de Habsbourg est couronné roi de Hongrie. Bossuet : Catéchisme. Fontenelle : Histoire des oracles ; il dénonce le vide des prophéties et recherche pour chaque fait sa cause naturelle.

1688. 9 mai, à Potsdam, mort de Frédéric-Guillaume de Brandebourg, duc de Brandebourg-Prusse : son fils Frédéric III de Brandebourg (futur roi Frédéric Ier de Prusse) lui succède. 11 juillet, mort du roi de Siam, Narai le Grand : Petracha lui succède. 25 septembre, Louis XIV, qui s’oppose à la Ligue d’Augsbourg formée le 9 juillet 1686, déclare la guerre au Saint Empire Romain Germanique : les armées françaises envahissent le Palatinat. 28 octobre, Constantin II Brancoveanu devient Prince de Valachie et succède à Serban Ier Cantacuzino ; l'empereur Léopold Ier lui confère le titre de Prince du Saint-Empire Romain Germanique le 30 juin 1695 ; le 24 mars 1714, il sera accusé de trahison par son oncle Constantin Cantacuzino et son cousin le futur prince Stefan II ; destitué, il sera expulsé avec sa famille à Constantinople ; le 15 août 1714, avec ses quatre fils et son trésorier Ioan Vacarescu, il sera décapité devant le Sultan Ahmet III. 5 novembre, Jacques II Stuart se convertit au catholicisme. 22 décembre, Jacques II (chassé du trône d’Angleterre par les partisans de son gendre Guillaume III d’Orange-Nassau qui arrive à Londres le 28 décembre après avoir débarqué avec son armée le 5 novembre) s’exile en France où Louis XIV l’installe au château de Saint-Germain-en-Laye le 22 janvier 1689 ; Jacques II ranime les loges maçonniques déjà créées par les Ecossais et les Irlandais. Jean de La Bruyère : Les Caractères. Bossuet : Histoire des Variations.

1689. 13 février, la couronne d’Angleterre est attribuée à Guillaume d’Orange et à son épouse Marie, mais ils ont dû souscrire à une déclaration des droits formulée par le Parlement (Bill of Rights) : c’est le début de la monarchie constitutionnelle en Angleterre. 22 mars, détrôné le 6 janvier, Jacques II d'Angleterre débarque à Kinsale en Irlande avec le soutien de son cousin Louis XIV pour mener une contre-révolution ; mais les alliés franco-irlando-écossais seront mis en échec l'année suivante à la bataille de la Boyne puis en Ecosse : 15 000 irlandais se réfugieront en France où Jacques II décèdera le 16 septembre 1701. 11 avril, à Londres, couronnement de Guillaume III d'Angleterre et de Marie II d'Angleterre. 15 avril, la France déclare la guerre à l'Espagne. 19 avril, à Rome, mort de Christine de Suède (érésipèle) ; elle est inhumée dans la crypte de la basilique Saint-Pierre. 2 mai, l'Espagne déclare la guerre à la France. 11 mai, Bataille de la baie de Bantry : première victoire de Louis XIV et de Jacques II d'Angleterre sur la flotte anglaise : les troupes franco-jacobites débarquent en Irlande où elles seront finalement battues par les Anglais. 17 mai, le roi Guillaume III d'Angleterre déclare la guerre à la France. 31 mai, destruction de Worms et d'Oppenheim par les Français. 1er juin, destruction de Spire par les Français. 27 juillet, Bataille de Killiecrankie : les troupes jacobites (qui veulent remettre le roi catholique Jacques II sur le trône) vainquent l'armée de Guillaume III d'Angleterre. Dans la nuit du 4 au 5 août, à Lachine (ouest de Montréal), 1 500 guerriers iroquois massacrent 97 colons français. 12 août, mort du pape Innocent XI. 7 septembre, Traité de Nertchinsk entre la Russie et la Chine ; l'empereur chinois Kangxi établit des relations diplomatiques avec la Russie ; les deux pays fixent leur frontière, stoppant ainsi l'expansion russe en Extrême-Orient ; la Russie renonce à ses prétentions sur le bassin de l'Amour à la limite sud-est de la Sibérie.


Notes
1 Jacques Bénigne Bossuet(1627-1704), évêque de Condom en 1669, est choisi comme précepteur du Dauphin, pour qui il écrit le Discours sur l’histoire universelle. Evêque de Meaux en 1681, il soutient la politique religieuse de Louis XIV en combattant les protestants, en inspirant la déclaration sur les libertés gallicanes et en faisant condamner le quiétisme de Fénelon. Il écrit son Catéchisme en 1687. En 1690, il travaille avec Leibniz à la réunion des Eglises catholiques et luthériennes.
2 http://nominis.cef.fr/contenus/saint/1658/Bienheureux-Innocent-XI.html
3 En 1691, Mme de Montespan, délaissée par le roi, se retire à Paris chez les Carmélites puis dans la communauté des Dames de Saint-Joseph qu’elle a fondée rue Saint-Dominique, avant de revenir dans le monde. Françoise de Mortemart, marquise de Montespan, meurt à Bourbon-l’Archambault le 28 mai 1707.
4 Cette fête ne figure plus au calendrier romain depuis la réforme du calendrier par Paul VI en 1969
5 Le Code Noir, dit Code des Colbert, a été rédigé entre 1681 et 1683 sous la direction de Jean-Baptiste Colbert (1619-1683), Secrétaire d’Etat à la Marine ; deux ans après sa mort en 1683, le code, promulgué par le roi, fut signé par son fils, Jean-Baptiste Colbert, marquis de Seignelay, qui lui avait succédé au Secrétariat d’Etat à la Marine.
6 http://www.linternaute.com/histoire/jour/evenement/27/1/1/a/54139/0/la_querelle_des_anciens_et_des_modernes.shtml
7 http://www.guervin.fr/histoire_et_religion/Histoire_Lorraine.html
8 http://fr.wikipedia.org/wiki/Histoire_de_la_prostitution_en_France

Sources


Liste des papes


Auteur : Jean-Paul Coudeyrette
Référence publication : Compilhistoire ; toute reproduction à but non lucratif est autorisée.

Date de mise à jour : 17/09/2017

ACCES AU SITE