Innocent XII

Antonio Pignatelli del Rastrello naît à Spinazzola le 13 mars 1615.
Après des études au Collège des Jésuites de Rome, il reçoit un poste à la cour du pape Urbain VIII.
Pendant les pontificats suivants, il servit comme vice-légat d'Urbino, puis comme gouverneur de Pérouse.
Il devint ensuite inquisiteur dans l'île de Malte en 1646, gouverneur de Viterbe, nonce apostolique à Florence en 1652, en Pologne en 1660 puis dans la prestigieuse ville de Vienne en 1668.
Le 1er septembre 1681, il est créé cardinal par Innocent XI, l'année suivante archevêque de Faenza et légat de Bologne, en 1687 archevêque de Naples 4.
Elu le 12 juillet 1691, il choisit le nom d'Innocent ; il est intronisé le 15.
Innocent XII fait de sages réformes financières.
Il lutte contre le népotisme et supprime le titre de Cardinal-neveu ; il déclare : « Mes neveux, ce sont les pauvres ! ».
Il obtient de Louis XIV le retrait de la Déclaration des Quatre articles de 1682, qui donnait aux rois autant de pouvoir que le pape, et reconnaît les évêques nommés par le roi de France.
Il impose aux prêtres le port de la soutane.
Ce pape, bienveillant, charitable et pieux, meurt le 27 septembre 1700.

Prophétie de Malachie : Rastrum in porta (Râteau sur la porte).


1691. 12 juillet, élection du pape. 22 juillet (12 juillet du calendrier julien), victoire des troupes de Guillaume d'Orange sur les jacobites à Aughrim en Irlande. A Paris, création du premier cimetière juif depuis leur expulsion en 1394 (aujourd’hui 44 rue de Flandre dans le XIXe) ; les enterrements sont autorisés seulement la nuit. 19 août, Bataille de Slankamen (Serbie) : les troupes autrichiennes vainquent l'armée ottomane ; le grand vizir Mustafa Köprülü est tué. 18 septembre, Bataille de Leuze : les Provinces-Unies et l'Angleterre sont vaincues par la France. 13 octobre (3 octobre du calendrier julien), Traité de Limerick : les derniers insurgés irlandais capitulent à Limerick.

1692. 13 février, en Ecosse, 38 hommes du clan MacDonald sont assassinés dans la vallée de Glen Coe par les hommes de Guillaume III d'Orange. 26 mai au 30 juin, Louis XIV assiège et prend Namur. 27 mai au 29 octobre : procès des sorcières de Salem (Massachusetts), des personnes accusées de sorcellerie arrêtées le 1er mars ; 25 seront exécutées, d'autres emprisonnées. 29 mai, au large de Barfleur, la flotte française vainc la flotte anglo-hollandaise. 22 juin, par la bulle Romanum decet pontificem, le pape supprime le titre de "cardinal-neveu". L’empereur de Chine autorise le christianisme. 3 août, Bataille de Steinkerque : l'armée française repousse les armées alliées (Angleterre, Provinces-Unies et Danemark) commandées par Guillaume III d'Orange. 22 octobre, attaques des Iroquois contre les Français de la Nouvelle-France ; Marie-Madeleine Jarret de Verchères, 14 ans, devient une héroïne en défendant un fort, avec ses frères et quelques soldats, durant plus d'une semaine, jusqu'à l'arrivée des renforts.

1693. 11 janvier, tremblement de Terre en Sicile, notamment à Catane : 60 000 morts. 8 février, à Williamsburg en Virginie, le College of William and Mary est fondé par une charte royale. Mgr Maigrot, de la Société des missions étrangères de Paris, vicaire apostolique en Chine, interdit l’usage du vocabulaire des jésuites ainsi que la vénération des ancêtres et de Confucius par les chrétiens. Fondation de la communauté Amish, à Sainte-Marie-aux-Mines par Jakob Amman, évêque mennonite suisse ; persécutés, ils iront aux USA à partir de 1727. 10 mai, par édit royal, Louis XIV crée l’Ordre de Saint Louis (ruban rouge). 15 juin, discours de réception de Jean de la Bruyère à l'Académie française : il ravive la querelle des Anciens et des Modernes en prenant clairement parti pour les Anciens. 29 juillet, Bataille de Neerwinden : les Français vainquent l'Angleterre et les Provinces-Unies. 14 septembre, réconciliation entre Rome et Versailles : le pape accepte la régale spirituelle et Louis XIV rétracte la Déclaration des 4 articles dont il avait rendu l’enseignement obligatoire. 4 octobre, Bataille de La Marsaille : l'armée française enfonce les troupes espagnoles et piémontaises de Victor-Amédée de Savoie. L’anglais W. Penn (Essai pour la paix présente et future de l’Europe) envisage un parlement européen et le français comme langue européenne. John Locke : Traité sur l’Education (Locke présente le christianisme primitif comme la religion naturelle au cœur humain).

1693-1694. En France, dernière grande famine : Les années de misère.

1694. 4 février, à la mort de sa mère, Nathalie Narychkine, Pierre Ier le Grand, commence à régner réellement sur la Russie. 6 février, bref d'Innocent XII contre le jansénisme. 17 février, décès d'Antoinette Des Houlières, la première académicienne : élue à l'Académie des Ricovrati en 1684 et à l'Académie d'Arles en 1689. Rome, Augustin Gabrino, croyant que l’Antéchrist ne va pas tarder à venir (en 1700) fonde l’ordre des Chevaliers de l’Apocalypse, tout en s’intitulant "Prince du nombre septennaire et Monarque de la sainte Trinité" 3. 27 mai, Bataille de la rivière Ter : les Français vainquent les Catalans. 18 juillet, les Français de Claude-Sébastien de Villieu, assistés de 250 Abénaquis, attaquent Oyster River (aujourd'hui Durham, dans le New Hampshire) : une centaine de colons anglais sont massacrés et 60 sont faits prisonniers. 22 et 23 juillet, la flotte anglaise bombarde la ville de Dieppe, puis le port du Havre. 4 août, dans les lettres de noblesse que Louis XIV envoie à Jean Bart, le roi autorise celui-ci à arborer une fleur de lys d'or dans ses armes. 14 août, l'archevêque de Paris publie un mandement afin que l'on prie partout en France pour remercier Dieu des bonnes récoltes. 24 août, publication de la première édition du Dictionnaire de l’Académie française dédié à Louis XIV. 5 septembre, au Canada, Pierre LeMoyne d'Iberville s'empare du fort Nelson ; le 15 octobre, il s'empare du fort York qu'il rebaptise fort Bourbon. 28 décembre, mort (variole) de Marie II d'Angleterre, reine d'Angleterre, d'Écosse et d'Irlande ; son époux, Guillaume III, gouverne seul.

1695. 18 janvier, en France, instauration de la capitation. 4 février, François de Salignac de la Mothe dit Fénelon est fait archevêque de Cambrai (confirmé le 30 mai et ordonné le 10 juillet) 1. 6 février, début du règne du sultan Mustafa II sur l'Empire ottoman. En avril, à Versailles, édit portant règlement pour la juridiction ecclésiastique : "Les ordres du roi seront affichés à la porte de l'église et non plus lus lors du prône du dimanche". 13 avril, à Paris, mort de Jean de La Fontaine, ramené vers la religion qu’il a négligée toute sa vie ; son 12e livre de Fables parut en septembre 1694. 17 juillet, le Parlement d'Ecosse établit la Banque royale d'Ecosse. 13 au 15 août, à Bruxelles, Louis XIV fait bombarder intensément la ville ; un immense incendie en détruit le tiers. 5 septembre, à Namur, les Français, assiégés dans la ville depuis le 2 juillet par l'armée des alliés, Angleterre et Provinces-Unies, capitulent. 20 novembre, au Brésil, exécution de Zumbi, chef des communautés d’esclaves en fuite ayant constitué la République de Palmarès (1595-1695).

1696. 8 février, en Russie, mort d'Ivan IV ; son demi-frère, Pierre Ier, continue de gouverner seul. En avril, à Voronej dans le bassin du Don, Pierre le Grand fait construire une flotte. L’abbé Louis Chauvet fonde les Sœurs de Saint-Paul de Chartres. 17 juin, mort du roi de Pologne Jean III Sobieski ; l'électeur de Saxe lui succède : Auguste II. 28 juillet (18 juillet du calendrier julien), le tsar Pierre Ier le Grand prend la ville d'Azov aux Ottomans. 14 août Pierre Le Moyne d'Iberville attaque le fort Pemaquid (Maine) qui capitule le 15. 30 octobre (20 octobre au calendrier julien), naissance officielle de la Marine de la Russie. Guillaume François Antoine (+ 1704), marquis de L'Hôpital, mathématicien français, après avoir reçu l'enseignement de Jean Bernoulli sur le calcul différentiel, publie Analyse des Infiniment Petits pour l'Intelligence des Lignes Courbes. 25 novembre, lettre du pape aux évêques belges les incitant à la modération avec les jansénistes ; la nécessité d'accepter le décret d'Alexandre VII y est réaffirmée, mais il y est également dit qu'ils doivent se contenter de la simple acceptation du formulaire, "sans chercher à connaître le degré de conviction intérieure des signataires, car l'Église ne juge pas de cela". 30 novembre, le français Pierre Le Moyne d'Iberville prend Terre-Neuve aux Britanniques.

1697. 31 mars, Mgr Téofil, évêque roumain orthodoxe, signe le décret reconnaissant les conditions de l'union avec Rome acceptées à l'unanimité par le synode d'Alba-Julia. 5 avril, à la mort de son père Charles XI, Charles XII devient roi de Suède à l'âge de 15 ans. 15 juin au 8 août, Siège de Barcelone : le royaume de France l'emporte. 27 juin, le duc de Saxe, Auguste II le Fort, est élu roi de Pologne. 5 septembre, au Canada, victoire navale de Pierre Le Moyne d'Iberville sur les Anglais à la Bataille de la baie d'Hudson : il reprend Fort Nelson le 13. 11 septembre, à Zenta, sur la Tisza en Transylvanie, victoire du prince Eugène de Carignan-Savoie sur les Turcs : 30 000 Ottomans sont tués et le sultan, Mustafa II, demande la paix. 20 septembre, fin des guerres de la 2e coalition : la signature des Traités de Ryswick (le 20 septembre entre la France, les Provinces-Unies, l'Angleterre et l'Espagne et le 30 octobre entre la France et le Saint-Empire romain germanique) marque la victoire des Etats de la ligue d’Augsbourg ; Louis XIV doit reconnaître Guillaume d’Orange comme roi d’Angleterre et restituer les territoires conquis depuis le traité de Nimègue ; la France, exsangue, restitue au Duc la Lorraine sauf Sarrelouis et Longwy, elle rend le Luxembourg, la Catalogne et les forteresses des Pays-Bas à l’Espagne et Pignerol à la Savoie, elle restitue à l’Empire le comté des Deux-Ponts, Trèves et les autres villes annexées, elle garde Strasbourg ; les Hollandais doivent rendre Pondichéry à la France ; les traités reconnaissent à la France, qui récupère Terre-Neuve mais ne conserve qu'une partie de l'Acadie, ses conquêtes de la Baie d'Hudson au Canada ; ils partagent l'île d'Haïti entre la France (partie occidentale appelée Saint-Domingue) et l'Espagne (le reste de l'île, appelé Santo Domingo). En décembre, au Tibet, intronisation du 6e dalaï-lama Tsangyang Gyatso ; le régent Sangyé Gyatso envoie son ministre, Shabdrung Ngawang Shonu à la cour Mandchoue pour informer l'Empereur Kangxi de la mort du 5e et de la découverte du 6e dalaï-lama ; le 5e panchen-lama, Lobsang Yeshe, confère les vœux de moine de novice au jeune dalaï-lama qui est intronisé en tant lors d'une cérémonie à laquelle assistent les fonctionnaires du gouvernement tibétain, la population de Lhassa, les princes Mongols et les représentants l'Empereur Kangxi. 7 décembre, mariage de Marie-Adélaïde de Savoie et du duc de Bourgogne, petit-fils aîné de Louis XIV. Pierre Bayle : Dictionnaire historique et critique (1ère encyclopédie française). Nicolas Malebranche tente de concilier la raison et la foi : Traité de l’amour de Dieu. Charles Perrault : Contes de ma mère l’Oye.

20 mars 1697 à septembre 1698 : le tsar Pierre Ier le Grand voyage incognito en Europe.

1698. 8 mars, en Angleterre, Thomas Bray fonde la Society for the promotion of Christian knowledge (Société missionnaire pour la promotion de la connaissance chrétienne). En Cochinchine, persécution des chrétiens. 4 août, le pape crée la Congrégation pour la discipline et la réforme des réguliers (Debitum pastoralis). 5 septembre, le tsar Pierre le Grand met sur pied de nouvelles taxes : sur les moulins, les bains, les ruches, les fours et la barbe dont il interdira le port. 2 octobre (23 septembre du calendrier julien) : le tsar Pierre le Grand répudie la tsarine Eudoxie, accusée d’avoir été mêlée au Complot des streltsy, un corps d'arquebusiers, et la fait cloîtrer à Souzdal ; du 10 au 31 octobre, le tsar fera exécuter massivement les streltsy dont le corps sera dissout. 7 octobre, Union d’Alba Julia : fondation de l’Église roumaine catholique de Transylvanie (uniates). 11 octobre, Traité de La Haye entre la France, l'Angleterre et les Provinces-Unies qui se partagent la succession d'Espagne. Création du premier pianoforte par Bartolomeo Cristofori.

1699. 26 janvier, le Traité de Karlowitz, entre Mustafa II (+ 1703) et l’Autriche, la Pologne et Venise, met fin à la 5e guerre austro-turque, qui commença en 1683 et à la guerre de Morée qui débuta en 1684. 12 mars, le bref Cum alias condamne 28 propositions extraites de l’Explication des maximes des saints de Fénelon qui se soumet immédiatement par un mandement en date du 9 avril dont Innocent XII ne tarde pas à le remercier 2. En avril, Fénelon publie Les Aventures de Télémaque, fils d'Ulysse : ce roman éducatif, perçu comme une critique du pouvoir royal, provoque la colère du roi qui y voit une satire de son règne et cause sa disgrâce 1. 20 avril, Louis-Hector de Callières est nommé gouverneur de la Nouvelle-France. 25 août, Frédéric IV de Danemark est couronné roi de Danemark et de Norvège. 15 décembre, le tsar Pierre Ier de Russie décide de faire commencer le calendrier russe (julien) le 1er janvier au lieu du 1er septembre.

1700. 27 février, le navigateur anglais William Dampier découvre l'île de Nouvelle-Bretagne (Nova Britannia) en Papouasie-Nouvelle-Guinée. 11 mai, Louis XIV institue la Grande Loterie Royale. 13 juillet, Traité de Constantinople entre Mustafa II et la Russie : la paix est conclue pour trente ans. 18 août, Traité de Travendhal, Charles XII, le jeune roi de Suède, oblige le Danemark à rendre le Holstein à la Suède. 27 septembre, mort du pape Innocent XII. 1er novembre, mort de Charles II d’Espagne, dernier roi d'Espagne de la maison des Habsbourg ; conseillé par le cardinal Portocarrero, il a légué le trône d’Espagne à Philippe d’Anjou, petit-fils de Louis XIV, lequel annonce, le 16, à sa cour et à l’ambassadeur d’Espagne, Castel dos Rios, qu’il autorise son petit-fils, le duc d’Anjou, à coiffer la couronne espagnole ; Castel dos Rios s’exclame : « Quelle joie Sire ! Il n’y a plus de Pyrénées » ; le 24 décembre, Philippe d'Anjou, petit-fils de Louis XIV, est couronné roi d'Espagne à Madrid, sous le nom de Philippe V : c’est l’origine de la Guerre de Succession d’Espagne car l’empereur d’Autriche, Léopold Ier, revendique également le trône espagnol pour son fils, l’archiduc Charles.


Notes
1 A sa sortie du séminaire de Saint-Sulpice, François de Salignac de la Mothe, dit Fénelon (6/8/1651-7/1/1715), est ordonné prêtre et chargé par l’archevêque de Paris de la direction des Nouvelles catholiques qui reçoit les protestantes récemment converties. Pendant dix ans, il assume ses fonctions. Dans le même temps, il écrit en 1688, le Traité du ministère des pasteurs puis en 1689, le Traité de l’éducation des filles. Recommandé par Bossuet, il est envoyé par Louis XIV en Saintonge et au Poitou, où sa prudence et ses vertus de charité lui épargnent d’avoir recours à la force. C’est pour ces qualités que Mme de Maintenon conseille au roi d’en faire le précepteur du duc de Bourgogne, son petit-fils, en 1689. C’est pour lui qu’il écrit Les Dialogues des morts, des Fables et Les Aventures de Télémaque. En 1695, le roi fait de lui l’archevêque de Cambrai. Influencé par Mme Guyon, emprisonnée à plusieurs reprises et condamnée, par des conférences ecclésiastiques, pour avoir professé un mysticisme désigné par le nom de quiétisme, il fait sienne cette doctrine. Hors, Bossuet ne peut admettre cette hérésie qui fait fi de la tradition de l’Eglise. Il fait condamner le livre de Fénelon Explication des maximes des saints (1697). Fénelon aussitôt fait amende honorable. Mais la parution de Télémaque (avril 1699) provoque la colère du roi qui y voit une satire de son règne. Exilé dans son diocèse, Fénelon n’eut plus pour souci, jusqu’à la fin de ses jours, que d’être un pasteur toujours soucieux de retrouver les brebis qui pouvaient s’égarer, quitte à devoir se dépouiller pour elles. Il écrivit pour l’Académie, dont il était membre depuis 1693, une lettre lui proposant un programme de travaux, publié un an après sa mort.
2 Le bref Cum alias condamne le quiétisme qui considère que la communion la plus parfaite avec Dieu n’intervient que lorsque l’âme est en état de quiétude. L’âme cesse alors de raisonner, de se nuire ou de porter atteinte à Dieu, de n’exercer aucune de ses facultés, sa seule fonction étant d’accepter passivement l’amitié que Dieu est toujours prêt à accorder (le quiétisme se désintéresse de toute action morale efficace). Cette approche de l’expérience mystique n’est pas limitée au christianisme, mais s’étend à toute la mystique, particulièrement dans la philosophie hindoue et le soufisme). Le quiétisme fut développé par le théologien espagnol Miguel de Molinos dans sa Guide spirituelle (1675), mais ses interprètes les plus influents seront les mystiques français Mme Guyon et Fénelon 1.
3 Les armes de l’Ordre sont une étoile rayonnante, le nom des trois anges Michel, Gabriel et Raphaël, un sabre et un bâton ; les Chevaliers de l’Apocalypse ne peuvent être plus de 80 ; ils doivent vaquer à leurs occupations l’épée au côté, afin d’être prêts à dégainer dès la première alerte à l’Antéchrist ; ils acceptent le divorce et la déclaration qu’une femme n’est pas adultère si elle trompe son mari, à condition qu’elle ne refuse pas à l’époux bafoué, le plein exercice de ses droits conjugaux ; de telles dispositions attirent la vindicte du clergé et la sympathie populaire ; lors de la messe des Rameaux, Gabrino bondit sur l’autel d’une église en criant qu’il est le "Roi de Gloire" : il est enfermé dans un asile de fous où il meurt, les chevaliers sont emprisonnés.
4 http://fr.wikipedia.org/wiki/Innocent_XII

Sources


Liste des papes


Auteur : Jean-Paul Coudeyrette
Référence publication : Compilhistoire ; toute reproduction à but non lucratif est autorisée.

Date de mise à jour :
24/05/2017
ACCES AU SITE