Jean XIII, pape

Jean de Crescenzi, fils de Jean de Crescenzi et de Théodora II, naît à Rome vers 938.
Il est évêque de Narmi en Ombrie puis bibliothécaire à Rome.
Elu le 6 septembre 965, il est intronisé le 1er octobre.
Jean XIII encourage la réforme clunisienne.
Sous son pontificat, les Polonais et les Hongrois se convertissent au christianisme : deux reines, Adélaïde de Hongrie et Dambrawka de Bohême, sont les principaux instruments de cette double conversion.
Jean XIII meurt le 6 septembre 972.


965. En septembre, élection du pape par l’influence germanique. 1er octobre, intronisation du pape. 12 octobre, Jean XIII est chassé de Rome par une révolte menée par le préfet Pierre Cesi (d'abord emprisonné au château Saint-Ange, le pape est enfermé dans une citadelle dans la montagne).

966. Au début de l'année, Jean XIII s'évade et se réfugie à Capoue. Mieszko Ier se fait baptiser (roi de Pologne depuis 960, il en a fait un état uni en 962). 14 novembre, Jean XIII, appuyé par les troupes de l’empereur Otton Ier, rentre à Rome ; les Saxons se livrent à des cruautés horribles et font jeter à la voierie les cadavres des meneurs ; Pierre Cesi est pendu par les cheveux ; plusieurs consuls sont déportés en Allemagne.

967. Jean XIII et Otton président les synodes de Rome et de Ravenne (31 mars). En France, la reine Emma est accusé d’entretenir une liaison avec le chancelier Adalbéron, nommé aussi Ascelin, évêque de Laon, ce qui est vrai, mais un synode, réuni à Reims, l’innocente. 25 décembre, Jean XIII couronne empereur le fils d’Otton (Otton II) âgé de 12 ans.

968. 29 mars, Saint-Jacques-de-Compostelle est investie par les Vikings qui pillent le Nord de l’Espagne jusqu'en 971. 18 octobre, soucieux d'établir des relations avec les grandes puissances européennes, Jean XIII érige Magdebourg en archevêché (Adalbert en devient le premier archevêque) et lui subordonne comme suffragants les diocèses de Brandebourg, Havelberg, Zeitz, Meissen et Mersebourg.

969. Le concile de Cantorbéry (Angleterre) ordonne que les chanoines, les prêtres, les diacres et les sous-diacres gardent la continence ou quittent leurs églises. Les armées byzantines de Nicéphore Phokas reprennent Antioche aux Arabes. 6 juillet, les Fatimides (chiites) conquièrent l’Egypte et, près de Fustat, fondent leur capitale qu’ils nomment Al-Kahira (= La Martienne), Le Caire, pour une raison astrologique (Mars en ascendant).

970. 4 avril, début de la construction de la mosquée al-Azhar au Caire. 23 mai, Aloara de Capoue, femme de Pandulf Tête de Fer, et son fils Landulf vont trouver l'empereur Otton Ier pour qu'il reprenne la guerre contre les Byzantins en Italie du Sud ; Otton remet le siège devant Bovino dont il brûle les faubourgs ; à Constantinople, Pandulf, libéré par Jean Tzimiskès, négocie la paix et une alliance matrimoniale entre les deux empereurs ; en août-septembre, Otton Ier lève le siège de Bovino après le retour de Pandulf Tête de Fer et il renonce à attaquer l'Italie byzantine. Le fils d'Hugues le Grand, Hugues dit Capet (pour les uns, allusion à l’abbaye de Saint-Martin de Tours où se trouve la cape du saint et qu’il administre comme abbé laïc ; pour les autres, allusion à la grosseur de sa tête ou à son entêtement) épouse Adélaïde, fille du Duc d’Aquitaine.

972. 14 avril, le pape bénit l'union de Théophano, princesse de Byzance, et d'Otton II (973-983) ; Otton Ier restitue au pape l'exarchat de Ravenne. Jean XIII réorganise l'Italie méridionale, érigeant Bénévent et Capoue en métropoles ecclésiastiques. 22 juin, au Caire, première prière dans la grande mosquée al-Azhar dont la construction vient d'être achevée après seulement deux ans de travaux. 21/22 juillet, les Sarrasins de Fraxinetum (La Garde-Freinet, 83) enlèvent Maïeul, abbé de Cluny (une coalition de comtes provençaux et piémontais réussira à détruire leur base). 6 septembre, mort du pape.


Sources

Liste des papes


Auteur : Jean-Paul Coudeyrette
Référence publication : Compilhistoire ; toute reproduction à but non lucratif est autorisée.

Date de mise à jour : 06/03/2019
ACCES AU SITE