Le pape Marc

Marc, fils de Priscus, est romain 1 et cardinal 6.
Pendant les quelques mois de son pontificat (du 18 janvier 336 au 7 octobre +), Marc fonde deux basiliques : Saint-Marc dans le quartier de Pallacine (juxta Pallacinis), sur l'emplacement d'une maison où l'évangéliste Marc aurait habité, et Sainte-Balbine au cimetière de Balbine sur la voie Ardéatine où il sera inhumé. Il a obtenu de l'empereur Constantin les terrains et le mobilier liturgique pour ces deux basiliques 5.
Marc accorde à l'évêque d'Ostie, auquel il accorde le privilège de consacrer les Pontifes romains, l'usage du pallium, dont c'est ici la première mention dans l'histoire 3 ; l'usage du pallium est traditionnellement attribué à Lin.
On attribue à Marc la rédaction du premier calendrier mentionnant les fêtes religieuses et une épître adressée à Athanase et aux évêques d'Egypte.
La tradition lui prête la décision de faire réciter à la messe le symbole de Nicée (Credo) après l'Evangile 2.
Il est enterré dans le cimetière de Balbine ; le pape Grégoire IV fera transférer son corps dans la basilique Saint-Marc 4.
Saint Marc est fêté le 7 octobre.


336. 18 janvier, consécration de Marc élu après la mort de son prédécesseur Sylvestre. Février à août, Conciliabule de Constantinople : ayant été condamné par le concile de Tyr, en 335, pour son attitude sans compromis envers les ariens et les mélétiens (de Mélitios, évêque de Lycopolis) qui revendiquent l'autonomie des Églises de Moyenne-Égypte et de Haute-Égypte par rapport à Alexandrie, Athanase en appelle à Constantin Ier ; l'évêque arien Eusèbe de Nicomédie persuade l'empereur d'exiler Athanase à Trèves en Gaule ; Arius meurt subitement, la veille de la cérémonie de sa réhabilitation ; Marcel d’Ancyre est déposé et excommunié par les ariens. 29 avril, loi pénalisant la bâtardise dans l'Empire romain. En Haute-Egypte, Pacôme (287-347) fonde un couvent de nonnes. 7 octobre, mort de Marc.


Vacance du Saint-Siège

336 (suite)
. 25 décembre, Rome, 1ère Messe de Noël connue ; le calendrier Depositio martyrium (liste des martyrs de Rome) signale que, 8 jours avant le 1er janvier, on célèbre la naissance de Jésus : "Natus Christus in Bethleem di Juda".


Notes
1 Liber Pontificalis
2 http://nominis.cef.fr/contenus/saint/1974/Saint-Marc.html
3 http://www.abbaye-saint-benoit.ch/gueranger/anneliturgique/pentecote/pentecote05/043.htm
4 http://fr.wikipedia.org/wiki/Marc_(pape)
5 http://www.newadvent.org/cathen/09674a.htm
6 Dans l’Église primitive, les clercs qui assistent le pape portent le nom de cardinal (du latin cardo, cardinis, le gond, le pivot) parce qu’ils occupent un poste fixe et servent en quelque sorte de pivot à la vie de la communauté ; ainsi distingue-t-on les cardinaux-prêtres et les cardinaux-diacres. Plus tard, les évêques des diocèses suburbicaires (c’est-à-dire entourant Rome) vinrent se joindre à ce collège, avec le titre de cardinaux-évêques.

Sources


Liste des papes


Auteur : Jean-Paul Coudeyrette
Référence publication : Compilhistoire ; toute reproduction à but non lucratif est autorisée.

Date de mise à jour :
02/03/2017
ACCES AU SITE