Paul V, pape

Camillo Borghese, descendant d'une grande famille de Sienne, naît le 17 septembre 1550 à Rome ; il suit des études de droit canonique puis entre dans la Curie ; en 1596, Clément VIII le nomme cardinal, puis il est élevé au titre de cardinal-prêtre de San Crisogono en 1602 3.
Elu pape le 16 mai 1605, il choisit le nom de Paul ; il est intronisé le 29.
Il fait appel aux nations européennes pour faire cesser les persécutions des chrétiens en Extrême Orient.
Paul V pratique un népotisme effréné.
Grand mécène, il fait agrandir la bibliothèque Vaticane et achève la construction de la basilique Saint-Pierre (Le Bernin).
Bien que favorable aux recherches astronomiques, il laisse condamner les travaux de Copernic.
A la suite de Clément VIII, il organise des "congrégations" pour juger, et éventuellement condamner, le molinisme ; elles aboutissent à un non-lieu.
Il renouvelle la constitution de Sixte IV sur l’Immaculée Conception.
Il institue la prière de bénédiction des œufs le matin du dimanche de Pâques : « Bénis, Ô Dieu, nous t’en supplions, cette création qui est la tienne, ces œufs qui sont l’œuvre de tes mains afin qu’ils deviennent une nourriture fortifiante pour tes serviteurs, qui les mangent en souvenir de notre Seigneur Jésus-Christ ».
Il étend la fête des Anges gardiens (2 octobre), célébrée en Espagne et au Portugal, à toute l’Eglise latine en 1608 (fête libre, elle sera rendue obligatoire en 1670).
Il favorise les missions ; il autorise la liturgie en langue chinoise.
Il meurt le 28 janvier 1621.

Prophétie de Malachie : Gens perversa (la race perverse).


1605. 16 mai, élection du pape. Bellarmin travaille à la Curie romaine auprès du pape (il négocie les traités et instruit les dossiers importants tels que celui de Galilée). 20 juin, le tsar Théodore II (Fédor) est assassiné. 27 octobre, mort de l’empereur moghol Akbar le Grand : son fils, Salim, fils d'une princesse d'Amber, lui succède sous le nom de Jahangir. 5 novembre, à Londres, échec du Complot des poudres fomenté par les catholiques qui reprochent au roi anglican, Jacques Ier Stuart, son intolérance à l’égard de leur religion ; ils ont tenté de faire sauter le Parlement et le Roi à Westminster lors de la séance inaugurale ; un seul conjuré, Guy Fawkes, est arrêté, condamné à mort et exécuté le 31 janvier 1606. A Strasbourg (Saint Empire germanique), Johann Carolus édite Relation, hebdomadaire de quatre pages en langue allemande, le premier journal imprimé de l’histoire. Cervantès (1547-1616) publie Don Quichotte. Francis Bacon (1561-1626) publie Traité de la valeur et de l’avancement des sciences.

1606. 6/27 avril, au Panjab, Jahangir mate la révolte de son fils Khusrav puis fait condamner à mort le chef religieux des sikhs, Gurû Arjan, qui a aidé financièrement Khusrav, et confisque ses biens : Arjan sera exécuté le 30 mai. 12 avril, par décret royal, Jacques Ier instaure l’Union Jack [composé de la croix de saint Georges (croix grecque rouge sur fond blanc), patron de l’Angleterre, et de la croix de saint André (croix de st André blanche sur fond bleu), patron de l’Ecosse] comme drapeau officiel du royaume d’Ecosse et d’Angleterre ; la croix de St Patrick (croix de st André rouge sur fond blanc) sera ajoutée lorsque l’Irlande rejoindra le royaume en 1801. 17 avril, le pape excommunie le doge et le sénat de Venise (qui ont emprisonné un chanoine sans le prévenir) et jette l’interdit sur la ville ; Henri IV intervient en faveur de Venise et obtient la levée de l’interdit ; le doge expulse les jésuites qui ont pris parti pour le pape. 27 mai, le Parlement britannique vote des actes contre les catholiques (obligation d’assister et de communier aux offices anglicans, interdiction de toutes les fonctions publiques, imposition d’un passeport et du serment de fidélité au souverain ; le 12 septembre, Paul V interdit aux catholiques d’Angleterre de prêter le serment d’allégeance exigé après la conspiration des Poudres, car celui-ci nie le droit du pape à déposer le roi. Procès en sorcellerie à Riom (Auvergne) d’une jeune fille de quinze ans, Madeleine des Aymards. Peste à Paris. Mauvaises récoltes en Europe. 14 août, François de Nobilibus, moine franciscain, est condamné au bûcher par le Parlement de Grenoble pour des pratiques de sorcellerie ; il est pendu avant d'être brûlé avec ses livres, amulettes, parchemins, effigies, aiguilles, etc. 11 novembre, Paix de Zsitvatorok : traité de paix entre l'Empire ottoman et les Habsbourg.

1607. 21 avril, Paix entre Paul V et Venise grâce à l'arbitrage d'Henri IV de France : l’Espagne ayant refusé de le soutenir dans son effort militaire contre Venise, le pape accepte de soumettre le conflit à une médiation française (un compromis est adopté grâce à Henri IV qui a chargé de la négociation le cardinal de Joyeuse). 26 avril, première colonie anglaise fondée par le capitaine Christopher Newport de la Compagnie de Londres, à Cape Henry en Virginie. 13 mai, la colonie de Virginie est déplacée de Cape Henry à Jamestown : la ville est édifiée sur le territoire d'une confédération indienne conduite par Wahunsonacook, le chef powhatan, qui laisse les colons s'installer en paix. 17 mai, édit fondant l'hôpital Saint-Louis. 25 juin, le concile de Malines (Belgique), présidé par l’archevêque de Malines, Mathias Hovius, s’occupe principalement de discipline : le second chapitre du 14e titre défend de tolérer, soit dans les églises, soit dans les processions, des images des saints arrangées et parées à la mode du monde, le second chapitre du 26e titre veut qu’on oblige, par la soustraction des aumônes, les parents pauvres à envoyer leurs enfants au catéchisme, et les autres par d’autres peines. 28 août, le pape, ne parvenant pas à aboutir à un accord, pour éviter d'affaiblir les dominicains ou les jésuites, refuse de trancher et interdit tout débat sur la grâce.

1608. Les Berbères persécutent les juifs de Taroudat. Nuit du dimanche 25 mai (dimanche de Pentecôte) au lundi 26 mai, Faverney (Franche-Comté), un incendie détruit le reposoir sur lequel est placé l'ostensoir : "Alors que le reposoir sur lequel on l’avait laissé la veille au soir était en cendres, l’ostensoir renfermant deux hosties était suspendu dans l’air. Après 33 heures de suspension, devant un millier de personnes, il s’est posé le mardi matin, au moment de la consécration" 1. 3 juillet, Samuel de Champlain fonde Québec à la pointe de Stadaconé (nom amérindien) ; quelques jours après l'arrivée de Champlain à Québec, le serrurier Jean du Val complote de l'assassiner, pour ensuite prendre et remettre le fort aux Basques ou aux Espagnols, qui se trouvent à Tadoussac; il est décapité et ses co-conspirateurs sont renvoyés en France au sieur de Mons, pour y être « condamnés d'être pendus ». 20 octobre, Bataille du cap Celidonio : les Toscans vainquent les Ottomans. 25 novembre, à La Rochelle, Philippe Guillery, "capitaine des voleurs du Bas Poitou", et 62 de ses hommes, sont suppliciés (roue). François de Sales, évêque de Genève : Introduction à la vie dévote.

1609. 9 avril, trêve de 12 ans conclue entre les Provinces Unies et l’Espagne grâce à la médiation d'Henri IV surnommé alors "l’arbitre de l’Europe". A Amsterdam (Pays-Bas), Thomas Helwys et John Smyth, qui ont fui l’Angleterre répressive, fondent la première Eglise baptiste (vient des anabaptistes) ; Thomas Helwys quittera Amsterdam au début de l'an 1612 et formera la première Église Baptiste en Angleterre. 29 juin, Bataille de La Goulette près de Tunis : victoire franco-espagnole sur les corsaires barbaresques au service des Turcs. 12 juillet, au Canada, Samuel de Champlain découvre le lac qu'il baptise de son propre nom. 30 juillet, Champlain et ses hommes affrontent les Iroquois près de Ticonderoga à l'emplacement du futur Fort Carillon, aujourd'hui Crown Point (Etat de New York). 21 août, Galileo Galilei (Galilée), après qu’il a entendu parler d’une lunette d’approche inventée aux Pays-Bas par Hans Lippershey (mai) et plusieurs essais, présente au doge de Venise sa deuxième longue-vue, grossissant 8 ou 9 fois, qu'il offre au Sénat ; fin novembre/début décembre, il fabriquera un télescope pouvant grossir 20 fois et commencera à observer le ciel. 28 août, l'explorateur anglais Henry Hudson atteint la baie du Delaware ; il revendique une partie de l'Amérique du Nord pour les Provinces-Unies. 2 septembre, Hudson atteint la baie de New York ; il établit un comptoir commercial à Staaten Eylandt. 11 septembre, Hudson découvre l'ile de Manhattan et remonte le fleuve (qui portera son nom) à partir du jour suivant. 22 septembre, en Espagne, édit de Philippe III chassant les morisques (musulmans convertis de force) : ils sont déportés au Maghreb (275 000 en 3 ans). 25 septembre, Journée du guichet : première réforme à Port-Royal. 29 décembre, fondation de la réduction de San Ignacio Guazú ; création de la République des Guaraní par les Jésuites au Paraguay ; les Jésuites obtiennent de Philippe III d'Espagne l'autorisation de créer des réductions de 3 000 à 8 000 Indiens pour les protéger des razzias d'esclaves (mission jésuite du Paraguay) ; ils instituent l'égalité sociale (ni riches, ni pauvres, ni argent, ni salaires), la mansuétude (pas de peine de mort), le travail (culture des céréales, travail du fer et tissage) et la défense de la culture indigène. Kepler publie Astronomia Nova (Nouvelle astronomie).

1609-1610. Version anglaise de la Bible : la Bible de Reims (catholique ; mal écrite).

1610. Du 7 au 14 janvier, grâce à sa lunette, Galilée découvre les satellites de Jupiter qu'il baptise Io, Europe, Ganymède et Callisto. 11 février, Traité de Halle entre Henri IV et l'union des princes protestants. 12 mars, Galilée publie Sidereus Nuncius (Le Messager céleste) dans lequel il décrit les observations faites avec son télescope et révolutionne l’astronomie. 25 avril, Traité de Bruzolo entre Henri IV et Charles-Emmanuel Ier de Savoie. 13 mai, indisposé à la vue des gens qui se curent les dents avec la pointe de leur poignard à table, le cardinal de Richelieu invente le couteau de table avec sa pointe arrondi ; on doit à François Ier l’usage de l’assiette et à Henri III celui de la fourchette ; le verre ne fera partie du couvert qu’au XIXe siècle. 13 mai, sacre de la reine Marie de Médicis en la basilique Saint-Denis. 14 mai, à Paris, rue de la Ferronnerie, alors que le carrosse royal est immobilisé par un encombrement, François Ravaillac, un mystique visionnaire chassé par les Feuillants et refusé par les Jésuites, se jette sur Henri IV (alors détesté par le peuple et qui s'apprête à faire la guerre) et "porte trois coups de couteau : un premier touche le roi sans dommage majeur près de l'aisselle, un second l'atteint au poumon droit, sectionnant veine cave et aorte et le dernier perce la manche du duc de Montbazon ; le roi meurt rapidement" 2 ; les jésuites recevront le royal cœur dans leur collège de La Flèche ; son fils Louis XIII, âgé de 9 ans, lui succède ; la régence est assurée par Marie de Médicis (assistée de son favori le marquis Concini) laquelle, deux heures seulement après le régicide, a obtenu du Parlement l’arrêt lui remettant l’administration du royaume ; le 27 mai, Ravaillac aura la main droite brûlée, puis il sera écartelé ; la plupart des historiens pensent que Ravaillac a été manipulé et qu'il s'agissait d'un complot : les suspects les plus cités étant le duc d'Epernon ou l'archiduc des Pays-Bas catholiques Albert de Habsbourg. 6 juin, à Annecy, François de Sales (+ 1622 à Lyon), évêque de Genève et d’Annecy, fonde avec Jeanne de Chantal l’Ordre de la Visitation Sainte-Marie. 3 août, l'explorateur anglais Henry Hudson est le premier Européen à pénétrer dans la baie qu'il prend pour le Pacifique et qui portera son nom ; le 1er novembre, le Discovery est pris dans les glaces et son équipage débarque pour hiverner à terre. En septembre, Galilée fait part à Julien de Médicis de sa découverte des phases de Vénus. 17 octobre, à Reims, sacre de Louis XIII le Juste. Bellarmin : De potestate Summi Pontificit in rebus temporalibus (Du pouvoir du Souverain Pontife dans les affaires temporelles).

1611. 2 janvier, en Hongrie, début du procès de la comtesse sanglante, Elisabeth Bathory, et de ses complices, qui durera 5 jours. 26 janvier, Maximilien de Béthune, duc de Sully, démissionne de sa charge de surintendant des Finances (protestant, il se sent menacé par le comité de régence présidé par la reine mère Marie de Médicis). Galilée est reçu chaleureusement à Rome par le pape Paul V et le Collège romain des Jésuites qui approuve ses travaux. 30 avril, Traité de Fontainebleau : la régente Marie de Médicis (influencée par le nonce et l’ambassadeur d’Espagne) négocie avec les envoyés de Philippe III d’Espagne le mariage de Louis XIII avec l’infante Anne d’Autriche ; Élisabeth de France épousera le prince des Asturies. 30 avril, Louis Gaufridy, curé de Notre-Dame des Accoules à Marseille, condamné pour avoir introduit le démon dans un couvent d'ursulines, est brûlé vif ; des ursulines ont accusé Gaufridy de les avoir fait posséder par les démons : Belzébuth, Asmodée, Verrine, Grésil, Sonneillon, et autres. 2 mai, publication de la version anglaise de la Bible : la Bible du Roi Jacques (officielle, anglicane, non contestée par les catholiques). 6 juin, en Navarre, l'Inquisition frappe sévèrement une secte de plus de 12 000 adeptes qui « adorent le démon, lui élèvent des autels et traitent familièrement avec lui à tout propos ». 22 juin, mutinerie des marins du Discovery (Hudson veut poursuivre l'exploration, mais, ses hommes ne songent qu'à rentrer au port) : Henry Hudson, son fils John (encore adolescent) et sept autres membres d'équipage restés fidèles sont abandonnés dans une chaloupe sur la baie d'Hudson (personne ne les reverra). A Saumur, assemblée des Eglises réformées de France. 11 novembre, l'empereur Rodolphe II, roi de Hongrie, de Bohême et d'Autriche, est obligé d'abdiquer au profit de son frère, Matthias, qui lui laisse le château de Prague et lui verse une pension ; l'année suivante, Matthias Ier est élu empereur du Saint-Empire. 16 novembre, fondation de l’Oratoire de France par le cardinal Pierre de Bérulle (supprimé sous la Révolution, reconstitué en 1852 : Oratoire de Jésus et Marie Immaculée). 1er décembre, un décret du Saint-Office "interdit de rien faire paraître sur les matières de la grâce" ; Paul V ordonne que cesse la discussion sur la grâce qui oppose jésuites et dominicains ; dans leur majorité, les congrégations penchent en faveur des Dominicains, mais Paul V juge plus sage de ne pas prendre de définition doctrinale sur ces questions ; il rappelle seulement la doctrine tridentine selon laquelle une motion divine est nécessaire au libre arbitre, sans préciser davantage la nature de cette motion : « (Le concile de Trente) enseigne la doctrine catholique selon laquelle il est nécessaire que le libre-arbitre soit mû, suscité et aidé par la grâce de Dieu, et qu’il peut librement y assentir ou ne pas y assentir ; et (le concile) ne s’est pas engagé dans la question concernant la manière dont opère la grâce » ; le pape interdit aux adversaires d’évoquer jamais ces questions disputées ; la défense pontificale devra être rappelée à plusieurs reprises aux théologiens : en vain, d’ailleurs, car la querelle allait recommencer autour de l’Augustinus de Jansénius. Richer : De ecclesiastica et politica potestate libellus (Jésus-Christ est le seul véritable chef de l’Eglise, le pape est soumis au concile, les évêques doivent gouverner leurs églises indépendamment de Rome).

1611-1618. A Ellwangen (petit territoire catholique dans le Sud-ouest de l’Allemagne) : 400 personnes sont condamnées puis exécutées au cours d’une des plus importantes chasses aux sorcières de l’histoire européenne.

1612. 24 février, le pape approuve les règles de la Congrégation de l’Oratoire. Thomas Helwys quitte Amsterdam au début de l'année et forme la première Église Baptiste en Angleterre, à Spitalfields, à l'est de Londres. Honoré II Grimaldi prend le titre de Prince de Monaco, titre qui sera reconnu par le roi d’Espagne en 1633. 13 juin, les missionnaires chrétiens sont bannis du Japon. 15 août, au Canada, Thomas Button atteint l'embouchure du fleuve Nelson où il passe l'hiver ; il explore la côte ouest de la baie d'Hudson et en conclut qu'elle est fermée de ce côté. 20 août, exécution des sorcières de Pendle à Lancaster en Angleterre. Galilée : Discours sur les corps flottants.

1613. 1er janvier, promulgation de l'édit établissant le port franc de Nice par Charles-Emmanuel de Savoie. 20 janvier, Traité de Knäred : paix entre la Suède et le Danemark. 1er mars, le négus d'Éthiopie, Sousnéyos rallié à l'Église latine, envoie Fequr Egzie et le père jésuite Antonio Fernandes, à travers le sud-ouest de l'Éthiopie, vers le comptoir portugais de Malindi dans le but d'établir des relations diplomatiques avec le roi d'Espagne et le pape, mais la mission échoue face à l'hostilité des Oromos de l'Oromia. 3 mars (21 février au calendrier julien), en la cathédrale de l’Assomption au Kremlin à Moscou, le Zemski Sobor (les états généraux) élit le nouveau souverain de la Russie, Michel Romanov (16 ans), le petit-neveu de la tsarine Anastasie et le fils de Philarète qui a évincé l’usurpateur Boris Goudonov ; le 2 mai, Michel Romanov sera couronné tsar sous le nom de Michel Ier. 11 mars, départ d'une ambassade russe à Varsovie ; Sigismond III Vasa ne donne aucune réponse à ses ouvertures ; Ladislas Vasa ne renonce pas à ses prétentions sur le trône russe et Philarète, père du tsar, reste prisonnier des Polonais. 22 mars, Galilée publie à Rome Histoires et démonstrations autours des tâches solaires et leurs accidents qui enthousiasme la cour papale ; il prédit la victoire de la théorie copernicienne. 27 mars- 1er avril, le capitaine Samuel Castleton fait escale à la Réunion et baptise l'île encore inhabitée "England's forest". 2 juillet et du 1er au 9 novembre, des colons anglais de Virginie, sous la conduite de Samuel Argall, détruisent l'implantation française de Port-Royal en Acadie, ainsi que la mission jésuite de Saint-Sauveur sur l'Île des Monts Déserts. 21 juillet (11 juillet du calendrier julien), Michel III de Russie est couronné par Cyril de Rostov à Moscou. 14 septembre, les Turcs envahissent la Hongrie. 19 novembre, Concino Concini devient maréchal de France.

1614. 27 janvier, au Japon, décret du shogunat Tokugawa ordonnant aux missionnaires de quitter la région de Kyushu ; violentes persécutions envers les chrétiens de cette région. 21 février, Bouillon, Longueville, Mayenne, Nevers, Vendôme et Condé font sécession et réclament la remise des mariages espagnols et la convocation des États-Généraux. 5 avril, en Virginie, mariage de Pocahontas, fille du chef powhatan, Wahunsonacook, avec John Rolfe, fils d’un colon anglais planteur de tabac : cette union permet plusieurs années de paix entre la colonie de Jamestown et les Amérindiens. 24 avril, le pape béatifie Thérèse d’Avila. 15 mai, Traité de Sainte-Menehould entre les princes et les représentants du roi ; Marie de Médicis accepte la tenue des États Généraux (27 octobre). Le dominicain Caccini dénonce en chaire les partisans de Galilée en expliquant le sens littéral et anagogique du Livre de Josué dans lequel Dieu arrête le soleil ; Galilée rédige une longue lettre ouverte sur l’impossibilité d’utiliser des passages bibliques comme arguments scientifiques, soutenant que l’interprétation de la Bible devrait être adaptée aux progrès de la connaissance et qu’aucune position scientifique ne devait être instituée en article de la foi catholique. Le concile de Bordeaux défend aux religieux de confesser sans la permission de l’évêque, malgré les indults qu’ils auraient obtenus de la pénitencerie romaine et refuse l’eucharistie à ceux qui se confesseraient hors de leur diocèse sans autorisation. 17 juin, le pape publie le Rituel romain dans lequel il ordonne aux curés la tenue de registres de baptêmes, confirmations, mariages et sépultures. 12 août, Louis XIII marche sur Nantes : la révolte de la Bretagne est contenue ; son demi-frère Vendôme fait sa soumission le 26 août ; Nevers se rend. 21 août, en Hongrie, mort de la comtesse sanglante Erzsebeth Bathory. 22 août, à Francfort, une bande d’artisans massacre des Juifs dans le ghetto. 2 octobre, déclaration de la majorité du roi (13 ans) ; Marie de Médicis garde le pouvoir de fait. 19 octobre, entrée de Louis XIII à Pau ; le Béarn est annexé au royaume de France ; catholicisation de la région qui est un bastion protestant. 27 octobre, à Paris, réunion des Etats généraux (jusqu'au 23 février 1615) : la censure du gallicanisme par le pape amène la déclaration des états généraux affirmant que "le roi tient sa couronne de Dieu seul". 20 novembre, Louis XIII est déclaré majeur ; Marie de Médicis continue de gouverner. Première édition de la Fama Fraternitatis, texte fondateur de l’ordre de la Rose-Croix.

1615. 19 mars, au sujet des théories de Galilée dénoncé par ses détracteurs, le pape demande qu'on interroge le dominicain Caccini, lequel déclare que Galilée soutient que la terre se meut et que le soleil est immobile. 19 avril (9 avril du calendrier julien), au matin de Pâques, dans le désert de David de Garesja, le Shah de Perse, Abas Ier, qui dévaste la Géorgie en massacrant un grand nombre de chrétiens, voit la procession des moines autour de l'église de la Résurrection du Christ et ordonne de tous les massacrer et de détruire leurs douze monastères. 26 avril, William Baffin se livre à une étude assez poussée du détroit d'Hudson et de l’extrémité ouest de l’île de Southampton. Le pape crée l'Ordre de Jésus-Maria ou des Chevaliers de Jésus et de Marie. 1er juillet, Traité de Vienne (ratifié le 1er mai 1616) entre la Porte et le Saint Empire qui confirme le statu quo territorial et la double souveraineté sur la Transylvanie. 7 juillet, l'Assemblée décennale du clergé de France, manifestant son indépendance à l’égard du pouvoir temporel, décide la mise en application des décrets du concile de Trente. 10-16 octobre, Samuel de Champlain et ses alliés Hurons, auxquels les Andastes ne sont pas venus prêter main forte, assiègent vainement un fort iroquois ; blessé, Champlain doit hiverner en Huronie. 18 octobre, à Burgos (Castille), Louis XIII épouse par procuration l’infante d’Espagne Anne d’Autriche et Elisabeth de France épouse par procuration le prince des Asturies. 3 novembre, l'ambassadeur converti au christianisme, Tsunenaga Hasekura, rencontre le pape Paul V à Rome. 9 novembre, « Échange des princesses » entre la France et l'Espagne sur la Bidassoa. 25 novembre, à Bordeaux, Louis XIII épouse Anne d'Autriche, fille de Philippe III d'Espagne. 25 novembre, Elisabeth de France épouse le prince des Asturies (futur Philippe IV d'Espagne) dans la cathédrale Sainte-Marie de Burgos : la future reine a 13 ans, le prince des Asturies en a 10. 2 décembre, Louis III de Guise, archevêque de Reims et pair de France, est fait cardinal par Paul V. Montchrestien : Traité de l’économie politique.

1616. 26 février, Galilée est convoqué par la Sainte Inquisition ; par un monitum (avertissement), le cardinal Bellarmin demande à Galilée d'abandonner entièrement l'opinion sur le soleil centre du monde et immobile, et, en ce qui concerne le mouvement de la Terre, de ne plus l'exposer, ni l'enseigner, ni le défendre en quelque manière que ce fût, sous peine de se voir intenter un procès devant la sainte Inquisition ; Galilée accepte, il est reçue avec bienveillance par Paul V qui lui fera délivrer en mai l’attestation qu’il n’y a pas eu lieu de le condamner. 3 mars, un décret de la Sainte Inquisition met les œuvres de Copernic à l’Index et interdit de soutenir les thèses coperniciennes, encore moins de les enseigner ; le décret est affiché dans les universités. 26 mars, William Baffin s'embarque pour son cinquième voyage à bord du Discovery : il passe la côte du Groenland et poursuit vers le nord pendant 480 km. 3 mai, à Loudun, signature du traité de paix entre Marie de Médicis et Condé. 1er septembre, Marie de Médicis fait arrêter Condé qui continuait ses intrigues (il sera libéré le 20 octobre 1619). 25 novembre, Richelieu est nommé secrétaire d’Etat aux affaires étrangères et à la Guerre.

1617. 17 janvier, assemblée des grands nobles à Soissons : lettre ouverte au roi accusant Concino Concini du pillage du Trésor. En mars, trois armées royales s'opposent à celle des Grands ; le 12 avril, le comte d'Auvergne prend Soissons. 24 avril, à l’instigation de son ami Albert de Luynes (qui fut d’abord page d'Henri IV), Louis XIII fait abattre Concino Concini, marquis d’Ancre et maréchal, dans la cour du Louvre, à coups de pistolet, par le baron de Vitry, capitaine des gardes (Concini était l’amant notoire de la reine mère ; son épouse, Léonora Galigaï, accusée de judaïsme, de magie, de sortilèges et d’avoir ensorcelé la reine mère sera condamnée comme sorcière malgré ses dénégations, puis décapitée et brûlée le 8 juillet) ; Louis XIII niera toujours avoir voulu faire tuer Concini et prétendra avoir seulement chargé Vitry de le conduire à la Bastille. 3 mai, Marie de Médicis est emprisonnée à Blois (d’où elle s’enfuira le 22 février 1619), Louis déclare : « Je suis roi maintenant ». 14 juin, arrivée au Canada, avec Champlain, de Louis Hébert, premier agriculteur de la colonie du Québec et de son épouse, Marie Rollet, ainsi que leur trois enfants, « le véritable père du peuple québécois », qui devienda ensuite procureur du roi. 15 juin, le roi ordonne à Richelieu de retourner dans son diocèse à Luçon. Le roi fait rétablir la religion catholique dans le Béarn et oblige les protestants à restituer les biens ecclésiastiques. En Suède, le catholicisme est interdit. Joseph de Calasanz fonde les Clercs Réguliers des Ecoles Pies (Piaristes, Scolopi ou Escolapios). 12 septembre, la constitution Sanctissimus Dominus interdit l'expression publique d'opinions contraires à l'Immaculée Conception. Du 4 au 26 décembre, à Rouen, assemblée des notables : elle dresse un édit de réforme de l'État, limitant le pouvoir royal, qui ne sera pas appliqué.

1618. 3 février, Angélique d’Estrées (sœur de Gabrielle), abbesse de Maubuisson et mère de 12 bâtards, est expulsée de son couvent par Nicolas Boucherat et une troupe armée ; elle est conduite aux Filles pénitentes de Sainte-Magloire. 23 mai, Défenestration de Prague : l’empereur Mathias ayant désigné pour lui succéder le catholique duc de Styrie et décidé de détruire un certain nombre de temples, des protestants mécontents montent au château royal de Prague et défenestrent deux officiers dont la chute est amortie par un tas de fumier : cet événement marque le début de la Guerre de Trente ans (1618-1648). 1er juillet, Ferdinand de Styrie, élu par la diète de Presbourg le 16 mai, est couronné roi de Hongrie. 29 octobre, Jacques Ier d'Angleterre ordonne l'exécution de sir Walter Raleigh accusé de trahison (sans doute sous la pression de l'ambassadeur d'Espagne) qui est décapité ; accusé d'avoir pris part à une conspiration contre le roi, il fut jeté dans une prison où il croupit de 1604 à 1616 ; ayant obtenu sa liberté provisoire, il entreprit en 1617 une expédition au Guyana où il espérait découvrir des mines d'or, et prit possession d'une partie de ce pays au nom de l'Angleterre ; mais, ayant détruit quelques établissements espagnols, il fut, sur demande de l'Espagne, emprisonné de nouveau à son retour et on réactiva l'ancienne accusation de trahison dont il n'avait pas été entièrement déchargé. 11 décembre, trêve de Diwilina (Deoulino) signée pour 14 ans entre la Pologne et la Russie ; les Polonais gardent Smolensk et Tchernihiv ; Ladislas Vasa ne renonce pas au trône de Russie, mais les prisonniers russes sont libérés.

1619. Peste au Levant, à Marseille et en Catalogne ; peste signalée à Paris. 23 janvier, bref du pape séparant les capucins, de plus en plus nombreux, de l'ordre des franciscains, et en leur donnant un ministre général. 9 février, à Toulouse, accusé de magie et d’athéisme, Giulio Cesare Vanini, ancien prêtre, censuré par la Sorbonne pour ses thèses rationalistes et naturalistes (l’homme pourrait descendre des grands singes), est brûlé vif, après avoir eu la langue arrachée ; ce philosophe italien (1585-1619), ordonné prêtre à Padoue, écrivit un ouvrage où il niait l’immortalité de l’âme (Amphitheatrum aeternae Providentiae, 1615) ; il se fit moine, fut chassé de son ordre et vint à Paris où, ses dialogues, Des secrets de la nature, furent censurés par la Sorbonne. 22 février, Marie de Médicis, assignée à résidence à Blois par son fils Louis XIII, s’enfuit et rejoint à Angoulême le duc d’Epernon, avec lequel elle dirige une révolte contre le roi. Un conseiller au parlement de Bordeaux, nommé P. de Lancre, est chargé de présider une commission qui, dans une seule année, fait conduire au supplice 500 prétendus sorciers. 30 avril, traité d’Angoulême entre le roi et Marie de Médicis qui reçoit le gouvernement de l’Anjou en échange de la Normandie. 9 mai, les théologiens calvinistes adoptent les canons du synode de Dordrecht (Provinces Unies) : la doctrine d'Arminius est condamnée (il prétend, contre la doctrine de Calvin sur la prédestination, que la détermination de la destinée de l'homme par Dieu n'est pas absolue ; Dieu n’a pas voulu la chute d’Adam ; l'acceptation ou le refus de la Grâce par l'homme joue aussi son rôle dans la justification ; il défend le libre examen comme supérieur aux doctrines des Églises établies). 22 juillet, à Lisbonne, mort de Laurent de Brindes (Brindisi), prédicateur franciscain, aumônier des armées chrétiennes contre les Turcs, docteur de l’Eglise, enthousiaste de la Kabbale. 31 juillet, la Bohême se dote d’une Constitution. 18 août, la Diète de Bohême s'allie au prince de Transylvanie, Gabriel Bethlen. 20 août, les vingt premiers esclaves africains débarquent d'un navire hollandais à Jamestown en Virginie et sont placés comme serviteurs dans des domaines. 26 août, Gabriel Bethlen envahit la Hongrie. 26/27 août, la noblesse tchèque révoltée dépose Ferdinand de Styrie et élit comme roi de Bohême l'électeur palatin Frédéric V qui, poussé par sa femme Élisabeth Stuart, fille de Jacques Ier d'Angleterre, a pris la tête du parti protestant. 28 août, à Francfort, Ferdinand de Styrie, partisan de la Contre-Réforme, est élu empereur germanique sous le nom de Ferdinand II de Habsbourg (couronnement le 9 septembre) : il conclut une alliance avec le duc Maximilien Ier de Bavière et la Ligue catholique contre la Bohême (qui a refusé de lui prêter serment) et le Palatinat. 8 octobre, Traité de Munich entre Ferdinand II et Maximilien de Bavière : l'empereur reçoit l'appui du duc de Bavière, chef de la Ligue catholique et de l'électeur de Saxe, pourtant protestant, qui reçoit la Lusace en récompense. 4 novembre, Frédéric V du Palatinat, qui a rejoint son nouveau royaume avec une partie des armées de l'Union évangélique, est couronné à Prague. 11 novembre, Gabriel Bethlen, maître des trois quart de la Hongrie royale, se fait proclamer prince de Hongrie à Presbourg. 23-24 novembre, victoire polonaise sur la Transylvanie à la bataille de Humenné : Gabriel Bethlen fait appel au sultan Osman II qui prend prétexte des raids des Cosaques Zaporogues pour rompre la paix de Busza de 1617 avec la Pologne ; début de la guerre polono-turque.

1620. Procès des sorciers de Nérac. A Tombouctou, le juriste Ahmed Baba estime qu’il est "juste de faire des infidèles des esclaves". 7 mai, dans une lettre à Samuel de Champlain, Louis XIII confirme qu'il le nomme gouverneur de la Nouvelle-France. 18-19 juillet, les Valtelins (de la Valteline partie alpine de la Lombardie), catholiques poussés par le duc de Feria, vice-roi de Naples, se révoltent contre les protestants ; les Espagnols occupent Bormio. 19-20 juillet, les protestants des Grisons sont vaincus à Tirano, chef-lieu de la Valteline. 4 août, la flotte anglaise est envoyée contre les pirates barbaresques d’Alger. 7 août, la Drôlerie des Ponts-de-Cé : aux Ponts-de-Cé, près d’Angers, les troupes de Louis XIII l’emporte aisément sur les "Grands", partisans de la reine mère, Marie de Médicis. 10 août, le traité d’Angers confirme celui d’Angoulême. 6 septembre (16 septembre au calendrier julien), le voilier Mayflower, ayant à son bord 102 colons dont 35 protestants très pieux, fuyant les persécutions du roi Jacques Ier, quitte Southampton pour l’Amérique où il accostera le 26 novembre à Plymouth, près de Cape Cod, sur la côte du Massachusetts ; les Wampanoag leur enseigneront la culture du maïs ; les pèlerins reprendront la tradition des Indiens (qui faisaient une grande fête après les moissons) en célébrant, chaque année, la récolte d’automne autour d’un repas de dindes sauvages, et en remerciant Dieu d’où le nom de Thanksgiving Day. 19 octobre, rattachement de la vicomté de Béarn et de la Basse-Navarre à la couronne de France (Parlement à Pau) ; restauration du catholicisme en Béarn. 8 novembre, près de Prague, Bataille de la Montagne Blanche : les troupes catholiques de l’empereur Ferdinand II, commandées par le comte wallon Jean de Tilly, écrase les troupes tchèques et calvinistes de Frédéric V ; les calvinistes et les luthériens sont proscrits, les frères moraves (ou frères bohêmes) se dispersent et fondent des groupes missionnaires aux Etats-Unis et en Amérique du Sud ; la communauté des Frères Moraves, fondée en Bohême au XVe siècle par des hussites, est la plus ancienne communauté protestante ; refusant l’autorité du pape, les Frères moraves traduisent la Bible en langue tchèque et créent, pendant la Réforme, l’Église protestante de Bohême et de Moravie ; après leur dispersion, ils se rassembleront de nouveau au XVIIIème siècle sur les terres du comte Nicolaus Zinzendorf (1700-1760) qui formera pour eux une colonie appelée "Herrnhut, Tabernacle du Seigneur" ; l’Eglise morave dispense la plupart des sacrements et accepte le Credo de Nicée. 16 novembre, près de Provincetown dans le Massachusetts, des colons britanniques découvrent le maïs : les populations indigènes leur apprendront à en faire la culture. 25 décembre, l’assemblée des protestants à La Rochelle proclame l’union des provinces réformées de France.

1620 à 1624. Le physicien et mécanicien hollandais, Cornelis Jacobszoon Drebbel, effectue plusieurs expériences de sous-marins dans la Tamise, pour le compte du roi Jacques Ier.

1621. 28 janvier, mort du pape.


Notes
1 eucharistiemisericor.free.fr/
2 Jean-Pierre Babelon, Ravaillac le régicide in Dans les secrets de la police, éditions l'Iconoclaste 2008
3 http://fr.wikipedia.org/wiki/Paul_V

Sources


Liste des papes


Auteur : Jean-Paul Coudeyrette
Référence publication : Compilhistoire ; toute reproduction à but non lucratif est autorisée.

Date de mise à jour : 22/
03/2017
ACCES AU SITE