Pie XI

Ambrogio Damiano Achille Ratti naît le 31 mai 1857 à Desio en Italie.
Il enseigne la théologie dogmatique et l’hébreu au grand séminaire de Milan (1882-1888).
Prêtre en 1889, préfet de la bibliothèque Ambrosienne (1907), puis de la bibliothèque Vaticane (1914), nonce en Pologne (1919), archevêque de Milan et cardinal (1921), il est élu pape le 6 février 1922 et choisit le nom de Pie. Il est intronisé le 12.
Premier pape à ordonner des évêques indien, chinois, japonais et vietnamien, il consacre les six premiers évêques de couleur (il y en aura vingt-huit à la fin de son pontificat).
Il aide l’Ecole biblique de Jérusalem et crée la Commission de la Vulgate.
En 1928, puis en 1938, il condamne l’antisémitisme.
En 1929, il passe les accords du Latran et dote le syndicalisme ouvrier chrétien de ses lettres de noblesse.
Il est le pape de l’Action catholique, ses préoccupations sociales et apostoliques sont intimement mêlées : « Une Église formée seulement de riches n’est plus l’Église de Notre Seigneur. C’est surtout pour les pauvres qu’il a fondé son Église. »
Il crée la station de Radio Vatican (1931) et l’Académie pontificale des sciences (1936).
Il condamne l’Action française (1926, 1927), la persécution au Mexique (1932), la tentative d’embrigadement des jeunesses catholiques par l’État fasciste mussolinien (1931), le national-socialisme et le communisme (1937).
Il s’arrange pour être absent du Vatican lorsque le chancelier Hitler vient rendre visite à Benito Mussolini.
Il est cependant critiqué pour la signature du concordat avec l’Allemagne en 1933, ses condamnations ou mises en garde touchant des revues catholiques après 1936, son attitude favorable à Franco pendant la guerre d’Espagne et une plus grande intransigeance manifestée à l’égard du communisme que du fascisme ou du nazisme.
Passionné de vitesse, Pie XI collectionne les voitures (il y en a seize dans les garages du Vatican).
Il crée l’exploitation agricole (avec ses cultures, son poulailler et ses vaches laitières) qui approvisionne la Cité du Vatican.
Souffrant depuis 3 ans de crises d'asthme cardiaque et d'artériosclérose, il meurt le 10 février 1939 (selon des rumeurs, Mussolini aurait été l'instigateur de sa mort), en disant : "Que mon âme expire en paix en votre compagnie !" 13

Prophétie de Malachie : Fides intrepida (foi intrépide).


1922. 6 février, élection du pape. 6 février, Traité de Washington limitant les armements maritimes de ses cinq signataires : les États-Unis, le Royaume-Uni, le Japon, la France et l'Italie. 6 février, en URSS, la Tchéka est remplacée par la Guépéou (Direction politique principale) rattachée au N.K.V.D. (Commissariat du peuple aux affaires intérieures). 7 février, Marie Curie est la première femme française élue à l'Académie de médecine. 15 février, inauguration de la Cour internationale de justice de La Haye. 25 février, dans la prison Saint-Pierre de Versailles, condamné à mort le 1er décembre 1921 pour avoir assassiné huit femmes veuves ou délaissées et d'avoir fait disparaître leurs cadavres, Henri Landru est guillotiné. 28 février, en Egypte, sous la pression du mouvement indépendantiste, le gouvernement britannique proclame la fin du protectorat ; le sultan Fouad Ier se proclame roi d’Egypte par le décret du 15 mars. 2 mars, Lettre apostolique Galliam, Ecclesiæ filiam primogenitam proclamant Jeanne d’Arc "patronne secondaire de la France". 18 mars, en Inde, l’autorité britannique condamne Gandhi à 6 ans de prison pour incitation à la désobéissance civile (il sera libéré le 4/2/1924). 27 mars au 3 avril, à Moscou, XIe congrès du parti communiste russe : il élit Iossif Vissarionovich Djougachvili dit Staline, secrétaire général du parti ; Lénine, qui l’a d’abord soutenu, dira quelques mois plus tard : "Je propose aux camarades de réfléchir au moyen de déplacer Staline de ce poste et de nommer à sa place un homme qui, sous tous les rapports, se distingue du camarade Staline par une supériorité, c’est-à-dire qu’il soit plus patient, plus loyal, plus poli et plus attentionné envers les camarades". 1er avril, à Madère, mort de Charles Ier de Habsbourg-Lorraine, dernier empereur d’Autriche (qui ne fut jamais couronné) : déposé par la république d’Autriche proclamée le 12 novembre 1918 après la défaite, il n’abdiqua jamais. 10 avril au 22 mai, Conférence de Gênes : les représentants de 34 pays (les États-Unis sont absents) se retrouvent pour restituer l'équilibre monétaire, bouleversé depuis la Première Guerre mondiale. 16 avril, Traité de Rapallo (Italie) : l’Allemagne et l’URSS se reconnaissent diplomatiquement et se déclarent prioritaires pour le commerce. 24 juin, Walther Rathenau, ministre des Affaires étrangères sous la République de Weimar, de confession juive, meurt assassiné par des membres de l'organisation Consul, un groupe armé luttant contre le Traité de Versailles de 1919. 26 juin, décès d'Albert Ier de Monaco : son fils, Louis II, lui succède. 4 juillet (Palestine) : la charte du Mandat pour la Palestine est adoptée par la Chambre des communes britannique sur la base du Livre Blanc, puis ratifié par la SDN le 24 juillet ; l’article 2 reprend les termes de la déclaration Balfour ; les Arabes, refusant de reconnaître la déclaration Balfour, boycottent les institutions mandataires. 24 juillet, la charte du mandat français sur la Syrie et le Grand Liban est ratifiée par la SDN (Acte de Londres). 22 août, Michael Collins, président du gouvernement provisoire de l'Etat libre d'Irlande, est tué dans une embuscade tendue par l'Armée républicaine irlandaise (IRA). 26 au 30 août, Bataille de Dumlupinar : la Grèce, soutenue par les Britanniques, est vaincue par la Turquie qui a le soutien des Français et des Italiens (Journée de l'Indépendance). 27 septembre, le roi de Grèce Constantin Ier, sous la pression de son armée vaincue par les Turcs et des Grecs rapatriés (Mustafa Kemal a battu les Grecs à Afyon en Anatolie le 26 août et a conquis Smyrne le 9 septembre), abdique en faveur de son fils, Georges II. 24 octobre, à Naples, Benito Mussolini (qui a été maître suppléant, maçon, professeur puis journaliste), député de milan depuis le 15 mai 1921, lance, devant une gigantesque parade militaire formée de 40 000 chemises noires : « Ou ils nous donnent le gouvernement, ou nous le prenons en allant à Rome ! » ; la Marche sur Rome commence le 28. 29 octobre, par télégramme, Victor Emmanuel III fait appel à Mussolini pour former un gouvernement. 30 octobre, Mussolini arrive à Rome et présente au roi la liste de son gouvernement (4 ministres fascistes et 9 nationalistes) dans lequel il cumule les mandats de Président du Conseil, de ministre de l’Intérieur et de ministre des Affaires étrangères. 31 octobre, à Rome, entrée triomphale des chemises noires, Mussolini prête serment. 4 novembre, dans la Vallée des Rois, Howard Carter et lord Carnarvon découvre la tombe du pharaon Toutankhamon. 5 novembre au 5 décembre, 4e congrès de l'Internationale Communiste : dans une résolution séparée votée à l'unanimité du Congrès 17, la Troisième Internationale oblige les membres du parti communiste français à choisir entre le parti et la franc-maçonnerie et entre le parti et la Ligue des Droits de l'homme ; un texte de Trotski en expliquant les raisons est publié dans les Cahiers communistes le 25 novembre ; Marcel Cachin et André Marty démissionnent de la franc-maçonnerie 14 ; le Parti Socialiste italien a exclu les Francs-Maçons en 1914. 14 novembre, 1ère émission de la BBC (British Broadcasting Company puis British Broadcasting Corporation) ; elle aura pendant la Seconde Guerre mondiale le statut de radio de la résistance en Europe. 16 novembre, dans son discours d’investiture, Mussolini s’adresse aux députés italiens : « Nous demandons les pleins pouvoirs parce que nous voulons assumer les pleines responsabilités ». 25 novembre, Mussolini obtient les pleins pouvoirs pour la durée d’un an ; le 19 novembre, la Chambre des députés a voté les pleins pouvoirs à Mussolini par 306 voix contre 116 et 7 abstentions ; le 24 novembre, le Sénat a voté les pleins pouvoirs à Mussolini par 196 voix contre 19 ; Mussolini instaure l’ère fasciste : 1922 représente l’an I du nouveau régime. 26 novembre, sortie du 1er film en Technicolor bichrome, The Toll of the Sea, réalisé par Chester M. Franklin. 5 décembre, Mussolini crée le Grand Conseil du Fascisme. 6 décembre, entrée en vigueur de la Constitution de l’État libre d’Irlande. 23 décembre, l'encyclique Ubi arcano Dei consilio (De la paix du Christ dans le règne du Christ) définit l’action catholique. 30 décembre, la Russie, l’Ukraine, la Biélorussie et la Transcaucasie signent le traité qui fonde l’Union des républiques socialistes soviétiques (U.R.S.S.). 31 décembre, décret pour la mise en application du code de la route adopté le 27-5-1921 et instauration du permis de conduire. Lucien Lévy-Bruhl : La Mentalité primitive.

1923. L’URSS et la Grèce adoptent le calendrier grégorien. 6 janvier, Radiola diffuse le premier journal parlé en France, présenté par Maurice Vinot. 9 janvier, près de Madrid, premier vol de l’Autogiro de Juan de La Cierva. 11 janvier, les Français et les Belges occupent la Ruhr suite au non-paiement par l’Allemagne des réparations imposées par le traité de Versailles. 14 janvier, Italie, un décret légalise la Milice volontaire pour la sûreté nationale créée en 1921. 19 janvier, la station-radio d’État Paris PTT est fondée par l’École supérieure des Postes et Télégraphes. 27 au 29 janvier, Allemagne, premier congrès national-socialiste, défilé de la SA et discours d'Adolf Hitler. En URSS, répression antireligieuse ; on ouvre les tombeaux des saints et on profane les reliques. La proposition de remplacer la date mobile de la fête de Pâques par une date fixe est soumise au Saint-Siège qui n’oppose aucune objection de principe mais la réforme n’a pas lieu. 10 mars, Lénine (qui a rompu avec Staline le 10) a une 3e attaque d’apoplexie qui le prive de tout moyen d’action et d’expression. 12 mars, à New-York, au Rivoli Theater, Lee De Forest présente son "Phonofilm" à la presse : au ruban de film, il a ajouté une piste sonore. 1er avril, en France, le service militaire obligatoire est réduit à 18 mois. 27 avril, Fin de la guerre civile irlandaise. 5 mai, au croisement des boulevards Saint-Denis et Sébastopol, à Paris, est posé le premier feu de signalisation en France : il est rouge et accompagné d'une sonnerie ; il faudra attendre dix ans avant que n'apparaissent les feux vert et jaune. 16 mai, en France, reprise des relations diplomatiques avec le Vatican. 26 mai, première course des 24 Heures du Mans. 9 juin, en Bulgarie, le coup d'État du général Ivan Valkov renverse Alexandre Stambolijski qui sera assassiné le 14. 30 juin, loi établissant le monopole de l’État sur l’émission et la réception radiophonique ; la possession d'un poste de radio doit être déclarée. 20 juillet, à Parral (Mexique), assassinat de Pancho Villa (José Doroteo Arango Arambula). 24 juillet, par le Traité de Lausanne, les Alliés reconnaissent la victoire de Mustafa Kemal sur les Grecs refoulés d’Asie Mineure en 1922 (un échange de population de part et d’autre de la frontière gréco-turque est prévu) ; la Turquie renonce à ses droits sur Chypre (qui devient colonie de la couronne britannique en 1925) ; les britanniques restent à Mossoul ; la France conserve le sandjak d’Alexandrette ; on ne parle pas des Assyro-Chaldéens (chrétiens) ni des Kurdes ni des Arméniens. Création de la Transjordanie : premier partage de la région entre la Palestine où cohabitent Juifs et Arabes, et la Cisjordanie. 2 août, le président des USA, Warren G. Harding, décède d'une pneumonie (le bruit court qu'il a été empoisonné) : John Calvin Coolidge, qui lui succède, devient le 30e président des USA. 31 août, le Ruanda et le Burundi, anciennes colonies Allemandes, sont confiés à la Belgique par la SDN sous le nom de Ruanda-Urundi. 1er septembre, à Tokyo et Yokohama, séisme (140 000 morts). 7 septembre, à Vienne, création d'Interpol ou Organisation internationale de police criminelle (OIPC). 12 septembre, annexion de la Rhodésie du Sud par le Grande-Bretagne. 13 septembre, à Madrid, coup d’état militaire (pronunciamiento) : avec l’accord du roi Alphonse XIII, le capitaine général de Catalogne, Miguel Primo de Rivera, met en place un gouvernement militaire en Espagne ; le 14, le chef du gouvernement espagnol, Manuel García Prieto, démissionne. En automne, l’Allemagne sombre dans l’anarchie. 23 septembre, en Bulgarie, échec de l'insurrection communiste qui tentait de renverser le gouvernement conservateur d'Alexandre Tsankov, arrivé au pouvoir par le coup d'État du 9 juin. 26 septembre, la Bavière proclame son propre état d’urgence et se donne un triumvirat aux pouvoirs dictatoriaux avec le commissaire d’État Gustav von Kahr, le général Otto von Lossow et le colonel Hans von Seisser. 1er octobre, le major Buchrucker et sa Reichswehr noire tente de prendre le pouvoir. 1er octobre, la Rhodésie du Sud devient une colonie de l'Empire britannique. 13 octobre, Ankara devient la nouvelle capitale de la Turquie. 24 octobre au 3 novembre, en France, procès de Guillaume Seznec. 29 octobre, en Turquie, la grande assemblée nationale proclame la République et élit président Mustafa Kemal dit Atatürk (Père turc) ; le parti unique (Cumhuriyet Halk Partisi), fondé le 9 septembre et dirigé par Kemal, commence la transformation du vieil empire en un état moderne ; le 3 mars 1924, le califat, dernier héritage de l’Empire ottoman, sera aboli. En novembre, en Allemagne, il faut plusieurs milliards de marks pour un dollar (l’inflation est due à l’effondrement des finances publiques) ; le gouvernement Stresemann parvient à stopper l’inflation (avec l’appui des Anglais et des Américains) mais les prix restent élevés et les épargnants sont ruinés ; en Saxe et en Thuringe, les gouvernements socialo-communistes refusent d’obéir au pouvoir central. 8 novembre, à Munich, Putsch de la Brasserie dans laquelle est tenue une réunion politique par les 3 dirigeants du Land de Bavière et qui est investie par les militants du parti nazi dont le chef, Hitler, revolver au poing, accompagné du prestigieux général Ludendorff, intime l’ordre aux dirigeants bavarois de céder le pouvoir, ce qu’ils font mine d’accepter ; le lendemain, les troupes de la Wehrmacht encerclent Munich et tirent sur les SA qui défilent dans la rue ; Hitler est arrêté le 11 ; condamné à 5 ans de prison pour haute trahison le 1er avril 1924, il est emprisonné et commence à écrire Mein Kampf ; il sera amnistié et libéré le 20 décembre 1924. 20 novembre, l'Américain Garrett Morgan obtient un brevet pour son système de feux de signalisation à trois positions. 29 décembre, Wladimir Kosma Zworykin, physicien américain d’origine russe, dépose un brevet pour son invention, l’iconoscope, tube à image de la télévision. Paul Vulliaud (1875-1950), peintre et érudit originaire de Lyon, publie sa grande œuvre : La Kabbale juive 1.

1923-1929. Ernst Cassirer : Philosophie des formes symboliques.

1924. 18 janvier, encyclique Maximam gravissimamque sur les associations diocésaines ; le pape accepte le compromis sur le statut juridique de l’Église de France. 24 janvier, en hommage à Lénine décédé le 21 (suite à une tentative d'assassinat orchestrée contre le leader soviétique en 1918, Lénine conservait une balle proche de la colonne vertébrale impossible à retirer), la ville de Petrograd est rebaptisée "Leningrad". 25 janvier au 5 février, à Chamonix : premiers Jeux olympiques d’hiver. 31 janvier, ratification de la nouvelle Constitution de l’U.R.S.S. 28 février, guerre civile au Honduras à la suite de l'annonce du président Rafael López Gutiérrez de contester les élections de 1923 et de rester au pouvoir jusqu'à la tenue d'un nouveau scrutin ; Gutierrez meurt le 10 mars ; le 17 mars, intervention américaine au Honduras ; Tiburcio Carías Andino est président de la République le 27 avril. 3 mars, la Grande Assemblée nationale turque vote des lois qui abolissent le califat (le dernier calife, Abdlülmecid, est expulsé le 9), unifient l’enseignement dans le pays (les institutions coraniques disparaissent ; les écoles, les associations et les publications en Kurde sont interdites) et suppriment le Ministère des Affaires religieuses ; bientôt, le président Mustafa Kemal imposera l'alphabet latin et le calendrier grégorien à l'ensemble de la Turquie, et le jour de repos le dimanche au lieu du vendredi. 25 mars, en Grèce, proclamation de la Seconde République. 6 avril, en Italie, le parti fasciste de Benito Mussolini remporte les élections législatives ; Mussolini deviendra chef du gouvernement le 3 janvier 1925 et le parti fasciste sera instauré comme parti unique le 5 novembre 1926. 23 avril à octobre 1925 : British Empire Exhibition (Exposition impériale britannique), exposition coloniale britannique tenue dans le Wembley Stadium à Wembley dans le Middlesex. 30 avril, adoption de la Constitution de la République turque. 4 mai, à la suite d'élections législatives en Allemagne, Wilhelm Marx, chancelier allemand et président du Zentrum (parti catholique), forme un nouveau gouvernement de coalition composé du Zentrum, du DDP (parti démocrate allemand) et du DVP ; lors de ces élections, le NSDAP (Parti national-socialiste des travailleurs allemands) d'Adolphe Hitler obtient 6,6% des voix et, avec 32 sièges, fait son entrée au Reichstag. 4 mai au 27 juillet, à Paris, VIIIèmes Jeux Olympiques d’été où apparaît la devise olympique : "Citius, Altius, Fortius" (Plus vite, plus haut, plus fort) ; 44 pays, 3 000 athlètes dont 135 femmes. 4 mai, à Arbouans près de Montbéliard, l'ingénieur français Étienne Œhmichen boucle le premier kilomètre en circuit fermé avec son hélicoptère Gyroplane Laboratoire conçu par Louis Breguet et René Dorant. 11 mai, en France, victoire du "cartel des gauches" aux élections législatives (cette coalition des Socialistes de la SFIO et des Radicaux de gauche, animée par le maire radical de Lyon, Edouard Herriot, ne survivra pas à la crise financière et s’effondrera en 1926 avec la démission du précité). 16 mai, aux Etats Unis, vote du Johnson-Reed Act qui limite fortement l’immigration des personnes en provenance de l’Europe de l’Est et de la Méditerranée (resserrement des quotas par nationalités), sous prétexte qu’elles sont inférieures aux Anglo-Saxons et "polluent le pur sang américain". 6 juin, en adoptant The Indian Citizenship Act, le Congrès des Etats-Unis accorde enfin la citoyenneté aux Amérindiens (qui n'étaient plus que 250 000 au début du siècle), à condition d'être nés sur le territoire. 10 juin, en Italie, enlèvement et assassinat du député italien Giacomo Matteotti, secrétaire général du parti socialiste, par un groupe de fascistes. 11 juin, démission du président Millerand : Gaston Doumergue lui succède le 13. 16 juin, Henry A. Berliner et son père Émile Berliner font la démonstration d'un modèle d'hélicoptère pour des représentants du Bureau américain de l'aéronautique. En France, le bonapartiste Pierre Taittinger forme les Jeunesses Patriotes (ancienne section des jeunes de la Ligue des Patriotes). 30 juin, James Barry Munnik Hertzog est élu Premier ministre d'Afrique du Sud : il mène une politique ségrégationniste et confère à l'afrikaans le statut de langue nationale au côté de l'anglais. 5 juillet, à Sao Paulo (Brésil), début de la Révolte Paulista : des militaires révoltés occupent la ville pendant près d'un mois. 16 août, fin de la Conférence de Londres qui réunit la France, la Grande-Bretagne, les Etats-Unis depuis le 16 juillet, et, à partir du 5 août, l’Allemagne ; le plan Dawes, du nom de son auteur, le banquier américain Charles Dawes, propose l’évacuation de la Ruhr occupée par les Français depuis 1923 et la réduction des réparations allemandes dues après la Première Guerre mondiale ; la France accepte d’évacuer la Ruhr, l’Allemagne accepte bon gré mal gré les modalités de versement des réparations et un prêt des banques américaines de 800 millions de marks-or. 28 août au 6 septembre, Soulèvement d'août en république socialiste soviétique de Géorgie contre la domination soviétique. 18 septembre, fin de la première occupation de la République dominicaine par les États-Unis. 22 septembre, en Italie, mise en service de la première véritable autoroute au monde (Milan à Varèse : 85 km) construite par l’italien Piero Puricelli. 30 septembre, les aviateurs américains, Lowel H. Smith et Leslie P. Arnold, pilotant le Chicago et le New Orleans, effectuent le premier tour du monde aérien. En octobre, création de la Fédération Nationale Catholique par le général Edouard de Castelnau. En octobre, première parution de l'hebdomadaire La Vie catholique fondé par Francisque Gay. 11 octobre, André Breton publie le Manifeste du surréalisme. 13 octobre, en Arabie, les wahhabites d’Ibn Séoud (fils de l’ottoman Abd al-Aziz) prennent La Mecque. 28 octobre, la France reconnaît l’URSS. 23 novembre, la dépouille de Jean Jaurès (+ 31 juillet 1914) entre au Panthéon. 28 novembre, Sun Yat-sen, le fondateur de la République de Chine, effectue un voyage à Tokyo dans l’intention de fédérer la République de Chine et l'Empire du Japon ; mais il décédera le 12 mars 1925. 20 décembre, Adolf Hitler, amnistié par le gouvernement bavarois, est libéré. 30 décembre, l’astronome américain Edwin Hubble annonce qu’il a pu établir, au moyen du puissant télescope du Mont Wilson, que les nébuleuses observées précédemment avec des télescopes moins puissants ne faisaient pas partie de notre Galaxie, mais constituaient d’autres galaxies éloignées.

1925. 3 janvier, en Italie, Mussolini tient un discours au parlement dans lequel il prend ouvertement fait et cause pour les excès squadristes et revendique l’assassinat de l’homme politique de l’opposition, Giacomo Matteotti : il déclare assumer « toutes les responsabilités historiques, politiques et morales » de l'assassinat ; ce discours est considéré comme le début du régime fasciste dictatorial. 31 janvier, en Albanie, Ahmet Zogu, qui a pris le pouvoir quelques mois plus tôt, proclame la république dont il devient le premier président ; en 1928, il s'autoproclamera roi des Albanais sous le nom de Zog Ier. 22 février, Herriot obtient la suppression de l’ambassade de France auprès du Vatican (elle ne sera pas effective). 27 février, Adolf Hitler reconstitue le NSDAP (Nationalsozialistische Deutsche Arbeiterpartei = Parti national-socialiste des travailleurs allemands) dont il prend la tête : il réorganise les structures du parti de manière à s'octroyer les pleins pouvoirs. 12 mars, en Chine, mort à Pékin du dirigeant nationaliste Sun Yat-sen ; Wang Jingwei devient le chef politique du Kuomintang, Tchang Kaï-chek étant son dirigeant militaire. 25 mars, John Logie Baird, un ingénieur écossais, fait sa première démonstration publique de la télévision dans le magasin Selfridges, sur Oxford Street, à Londres. 30 mars, décès de Rudolf Steiner, philosophe autrichien d'origine croate ; il est à l'origine de la création de l'anthroposophie, doctrine prônant l'étude de la spiritualité de manière scientifique ; par le biais de l'anthroposophie, Rudolf Steiner est notamment à l'origine de la médecine anthroposophique et de l'agriculture biodynamique. 4 avril, Hitler ordonne la création de la Schutzstaffel (échelon de protection), abrégée en SS, composée de 280 hommes chargés de la sécurité du parti nazi (NSDAP) et particulièrement de sa personne. 9 avril, les troupes d'Abd el-Krim pénètrent au Maroc français : début de la bataille de l'Ouergha. Au Japon, Kakutaro Kubo fonde le bouddhisme laïc Reiyuka (association de l'amitié spirituelle). 17 mai, canonisations du curé d’Ars et de Thérèse de Lisieux. Etatisation des polices de Metz, Mulhouse et Strasbourg. 5 juin, le Saint-Siège approuve la Société missionnaire de Saint-Colomban fondée en 1918, à Galway en Irlande, par les prêtres Edward Galvin et John Blowick. 17 juin, signature de la Convention de Genève par 45 nations. 26 juin, le canadien Edward S. « Ted » Rogers invente la première lampe de radio à courant alternatif. 10 juillet, Dayton (Tennessee), le professeur Scopes est poursuivi pour avoir enseigné dans une école publique une théorie contestant la création de l’homme par Dieu (théorie darwinienne). 18 juillet, publication du premier volume de Mein Kampf (le second sera publié le 11 décembre 1926) dans lequel Adolf Hitler expose sa doctrine : les Germains, race supérieure, sont destinés à former un seul état d’où seront exclus les inférieurs (Juifs, Tsiganes, etc.) ; cet état conquerra un "espace vital" (lebensraum) à l’Est puis dominera le monde après avoir renié le traité de Versailles et écrasé la France "ennemi héréditaire, métissé et dégénéré" ; Hitler proclame : « Oui, nous sommes des barbares, et nous voulons être des barbares. C’est un titre d’honneur. Nous sommes ceux qui rajeuniront le monde. Le monde actuel est près de sa fin. Notre seule tâche est de le saccager. Le terrorisme se justifie par la nécessité de frapper l’esprit des bourgeois. Le monde ne peut être gouverné que par l’exploitation de la peur. Nos ennemis sont les démocraties, à l’exclusion de tous autres pays. Et savez-vous pourquoi elles sont nos ennemis ? Parce qu’elles sont les plus faibles. Il faut toujours choisir des ennemis plus faibles que soi-même, c’est là tout le secret du succès » ; « Si l'on avait, au début et au cours de la guerre, tenu une seule fois douze ou quinze mille de ces Hébreux corrupteurs du peuple sous les gaz empoisonnés que des centaines de milliers de nos meilleurs travailleurs allemands de toute origine et de toutes professions ont dû endurer sur le front, le sacrifice de millions d'hommes n'eût pas été vain. Au contraire, si l'on s'était débarrassé à temps de ces quelques douze mille coquins, on aurait peut-être sauvé l'existence d'un million de bons et braves Allemands pleins d'avenir » ; dans sa conclusion, écrite en novembre 1926, il prophétise : « Un État qui, à une époque de contamination des races, veille jalousement à la conservation des meilleurs éléments de la sienne, doit devenir un jour le maître de la Terre » ; à partir de 1936, Mein Kampf devient le cadeau de mariage de l'État aux couples allemands : Ian Kershaw estime le tirage à environ 10 millions d'exemplaires en allemand jusqu'en 1945, auxquels s'ajoutent les traductions en 16 langues étrangères et même en braille (les revenus importants de la publication permettent à Hitler d'acheter Berchtesgaden). 24 juillet, en Belgique, l’abbé Joseph Cardijn fonde la Jeunesse Ouvrière Chrétienne et la Jeunesse Ouvrière Chrétienne Féminine (en France : J.O.C. en 1926 et JOCF en 1928 par abbé Guérin). 24 au 28 juillet, Olympiades ouvrières à Francfort (Allemagne). 25 juillet au 1er août, les troupes françaises évacuent la Ruhr (la Sarre sera évacuée en 1927, la Rhénanie en 1929). 8 août, le Ku Klux Klan tient son premier congrès national à Washington. 18 août, au Maroc, Pétain prend en main les opérations militaires au détriment de Lyautey et réorganise les forces françaises (150 000 hommes le 14 septembre) pour mener la contre-offensive dans la guerre du Rif, au côté des Espagnols, contre les troupes d'Abd el-Krim ; le capitaine Charles de Gaulle fait partie de son état-major ; début de l'offensive de Pétain sur l'oued Ouergha. 30 août, la constitution de la République du Chili est approuvée par plébiscite (entrée en vigueur le 18 septembre). En septembre, en Syrie, campagne du Levant contre les rebelles druzes ; les soldats français reprendront le dessus en août 1926. 16 octobre, à l’issue de la conférence ouverte le 5, signature du Pacte de Locarno qui garantit les frontières établies lors du traité de Versailles (28 juin 1919) et exclut le recours à la guerre, par la France, la Grande-Bretagne, la Belgique, l’Allemagne et la Pologne ; les accords de Locarno sont ratifiés le 1er décembre. 19 octobre, Incident de Petritch : un soldat grec est tué par un garde-frontière bulgare ; en représailles, la Grèce occupe la ville frontalière bulgare de Petritch ; la Société des nations demande le retrait immédiat des troupes grecques ; elles se retireront après avoir tué quelques dizaines de Bulgares. Dans la nuit du 31 octobre au 1er novembre à Paris, l'acteur et réalisateur français Gabriel Maximilien Leuvielle, alias Max Linder, précurseur du genre burlesque au cinéma, se donne la mort : on le retrouve aux côtés de son épouse, Hélène Peters, âgée de 20 ans ; leurs artères du poignet gauche sont sectionnées ; tous deux meurent dans la soirée. 4 novembre, tentative d'attentat contre Benito Mussolini orchestrée par le député socialiste Tito Zaniboni et le général Luigi Capello : Mussolini dissout le parti socialiste. 10 novembre, Nuit de Kersten : aux Pays-Bas, le député protestant ultra-orthodoxe Gerrit Hendrik Kersten propose de supprimer l'ambassade néerlandaise au Vatican, ce qui provoque l'éclatement de la coalition des partis confessionnels et la chute du gouvernement. 14 novembre, à la galerie Loeb à Paris, première exposition collective de peintres surréalistes. 11 décembre, encyclique Quas primas sur l’institution de la fête du Christ Roi célébrée "chaque année, le dernier dimanche d’octobre, c’est-à-dire celui qui précède immédiatement la solennité de la Toussaint. Nous prescrivons également que chaque année, en ce même jour, on renouvelle la consécration du genre humain au Sacré Cœur de Jésus, consécration dont Notre Prédécesseur Pie X, de sainte mémoire, avait déjà ordonné le renouvellement annuel" ; le pape y déclare que le "laïcisme est directement opposé aux droits de Dieu". 12 décembre, le colonel Reza khan succède officiellement à Ahmed Shah et devient le nouveau shah d’Iran. 16 décembre, la Société des Nations décide de rattacher le vilayet de Mossoul à l’Irak et les monts du Hakkâri à la Turquie : les Assyriens (chrétiens) et les Kurdes, engagés dans la guerre au côté des Alliés, avaient pourtant reçu la promesse d’un territoire national. 18 décembre, création de l'Institut d'ethnologie de l'Université de Paris. 24 décembre, en Italie, promulgation d’une loi qui crée pour Mussolini la fonction de chef du gouvernement : le Duce dispose de l’ensemble des pouvoirs exécutifs et n’est responsable que devant le roi.

1926. 1er janvier (soit en 1341 du calendrier rumî), la Turquie adopte le calendrier grégorien. 8 janvier, à La Mecque, Abdelaziz Ibn Sa'ud est proclamé roi du Hedjaz et sultan du Nedjd ; il donne au royaume le nom d'Arabie saoudite. 26 janvier, l’écossais John Baird présente à la Royal Institution de Londres son procédé de réception d’images sur tube cathodique qu’il nomme "televisor" (téléviseur). 28 février, encyclique Rerum Ecclesiae sur l'évangélisation des peuples non-chrétiens et sur le clergé indigène. 16 mars, à Auburn (Massachusetts), le physicien américain Robert Hutchings Goddard lance Kitty Hawk, la première fusée à combustible liquide, le propergol, un mélange d’essence et d’oxygène liquide. 18 mars, la tornade des "trois Etats" (tri-State) parcourt près de 500 km, passant par le Missouri, l'Illinois et l'Indiana ; elle fait, selon les sources, entre 695 et 747 morts et 2 027 blessés. 20 avril, en France, décret instaurant la fête des mères. 24 avril, à Berlin, Traité (Pacte d'amitié et de non-agression) signé par l’Allemagne et URSS et ayant pour but de sceller l'amitié et la neutralité entre les deux pays pour une durée de cinq ans. 12 mai, coup d’état en Pologne : le maréchal Jozef Pilsudski, populaire depuis sa victoire sur les bolcheviks en 1920, prend le pouvoir et instaure une "dictature morale" (il gouverne jusqu’à sa mort, le 12 mai 1935). 13 mai, à bord du ballon dirigeable Norge, le Norvégien Roald Amundsen, l'Italien Umberto Nobile, l'Américain Lincoln Ellsworth et 12 hommes d'équipage survolent le Pôle Nord. 27 mai, fin de la Guerre du Rif (Maroc) : encerclé près de Targuist, le chef berbère Abd el-Krim (Mohamed ibn al-Karim al-Khattabi) se rend aux troupes françaises ; il sera déporté à la Réunion. 28 mai, à Braga (Portugal), coup d’état militaire : le général De Oliveira Gomes da Costa prend le pouvoir ; le 9 juillet, il sera remplacé par le général Antonio Carmona. 31 mai au 30 novembre, Exposition Universelle de Philadelphie, U.S.A. Création de la Hitlerjugend (Jeunesse hitlérienne) : Julius Streicher lui donne ce nom et Kurt Grüber en est le chef national (les Jeunesses hitlériennes, fondées en 1922 sous le nom de "Tempête de la Jeunesse Adolf Hitler", avaient été dissoutes en 1923 à la suite du Putsch manqué de la brasserie). 22 juin, création de l'Association française de normalisation (AFNOR). 1er juillet, le Kuomintang lance une expédition militaire dans le Nord de la Chine afin de vaincre les seigneurs de guerre et d'unifier le pays. 15 juillet, à Paris, inauguration de la grande mosquée par le président Doumergue et le sultan du Maroc Moulay Youssef. 31 juillet, au Mexique, l’entrée en vigueur des mesures anticléricales stipulées dans la constitution de 1917 provoque la Révolte des Cristeros le lendemain. 6 août, à New-York, les frères Warner présentent un film utilisant le vitaphone, un procédé de restitution sonore avec synchronisation par disque : Don Juan d'Alan Crosland. 23 août, à Boston, exécution sur la chaise électrique des anarchistes italiens Sacco et Vanzetti condamnés à mort, sans preuve tangible, pour le meurtre de deux hommes lors d’un vol dans une manufacture de chaussures le 15 avril 1920 (les manifestations aux Etats-Unis et à l’étranger, les appels du pape et de Mussolini ne parvinrent pas à infléchir la justice américaine ; ils seront réhabilités en 1977). En septembre, à New York, Anatol Josepho invente le photomaton. 8 septembre, l'Allemagne adhère à la Société des Nations. 11 septembre, l'Espagne, qui n'a pu obtenir un siège permanent au Conseil de sécurité, quitte temporairement la Société des Nations (jusqu'en 1928). 25 septembre, la convention internationale sur l’esclavage de la SDN condamnant l’esclavage est ratifiée par 44 pays. Du 3 au 6 octobre 1926, le premier Congrès de l’Union paneuropéenne, fondée par le Comte Richard Coudenhove-Kalergi, réunit à Vienne plus de 2 000 participants venus de 24 pays qui essaient d'abolir toutes frontières en Europe ; le symbole du mouvement est la croix rouge des croisades (symbole le plus ancien d'une union européenne supranationale face à un ennemi commun) sur un soleil d'or, le soleil d'Apollon, qui figure l'esprit européen dont le rayonnement a éclairé le monde entier : ainsi sont réunies les sources grecques et chrétiennes de l'Europe. 7 octobre, en Italie, Benito Mussolini fait voter des lois fascistes et interdire tous les partis politiques autres que le sien ; une police secrète surveille les suspects. 19 octobre, au Royaume-Uni, clôture de la Conférence impériale : les dominions sont définis comme des communautés autonomes au sein de l’Empire britannique ; c’est le début du Commonwealth. 9 novembre, en Italie, tous les députés de l’opposition sont déchus de leur mandat. 18 novembre, l'encyclique Iniquis afflictisque alerte l'univers sur la persécution de l'Église catholique au Mexique. 7 décembre, la société américaine Servel dépose un brevet d'invention pour un réfrigérateur ménager mis au point par deux étudiants suédois : Carl G. Munters et Baltzar Von Platen. 11 décembre, publication du second volume de Mein Kampf. 25 décembre, début du règne de Hiro-Hito, empereur du Japon : selon la tradition Shinto, une nouvelle ère est proclamée : Showa (Paix rayonnante). 29 décembre, le pape publie le décret du 26-1-1914 de Pie X prohibant les œuvres de Maurras et condamnant l’Action française. Rudolf Bultmann : Jésus.

1926-1930. Heinrich Himmler dirige la propagande du Reich (en 1929, il est le chef de la SS). En 1934 il contrôlera la Gestapo ; de 1936 à 1945 il dirigera les forces de police allemandes ; il mènera le programme d’extermination des juifs et veillera à supprimer toute opposition au régime nazi ; entre autres expéditions, notamment en France (recherche du Graal à Montségur) et au Tibet (1938), il fera rechercher dans les Andes les traces des Atlantes, présumés ancêtres des Ariens.

1926-1932. Emile Bréhier : Histoire de la philosophie.

1927. 1er janvier, au Mexique, généralisation de la Guerre des Cristeros (Soldats du Christ-Roi) qui durera jusqu'en 1929. 7 janvier, inauguration du premier service de communication téléphonique commercial entre New-York et Londres. 8 janvier, le journal l’Action française est mis à l’Index. 1er mars, jugement du Conseil privé de Londres attribuant le Labrador à Terre-Neuve ; le Québec perd ainsi 112 000 milles carrés de territoire ; il ne reconnaîtra jamais cette décision. En mars, naissance de la Ligue contre les pogroms ; elle deviendra la Lica (Ligue Internationale Contre l'Antisémitisme) en février 1928 puis la Licra (Ligue internationale contre le racisme et l’antisémitisme) en 1979. 8 mars, les ligueurs de l’Action française sont écartés des sacrements et privés de sépulture religieuse ; le journal "La Croix" ayant mal accepté la condamnation de L’Action française par le pape, celui-ci suscite le changement du rédacteur en chef. 11 avril, à New-York, fin de l’édification du temple Emanu-El (la plus grande synagogue du monde). 12 avril, à Shanghai, Tchang Kaï-chek écrase sans pitié une révolte d’ouvriers : c'est la fin de la collaboration entre les deux principaux partis au pouvoir, le Kuomingtang et le parti communiste chinois 9. 18 avril, Tchang Kaï-chek devient le président de la République de Chine, à la tête du gouvernement de Nankin. 8 mai, les Français Charles Nungesser et François Coli, partis du Bourget, se lancent dans une tentative de traversée de l'Atlantique nord sans escale dans le sens est-ouest sur un biplan Levasseur baptisé l'Oiseau blanc ; ils disparaissent en mer, probablement au large de Terre-Neuve. 13 mai, "Vendredi noir" à la Bourse de Berlin. 20 et 21 mai, en 33 heures et 30 minutes, Charles Augustus Lindbergh, à bord de son avion Spirit of Saint Louis, est le premier pilote à relier New York à Paris. 22 mai, séisme en Chine : 200 000 morts. Fondation de l’Union Catholique Internationale de la Presse. 29 juin, le prototype d'hélice à pas variable, conçu par l'ingénieur canadien W.R. Turnbull, est testé en vol. 15 juillet, en Chine, rupture entre le gouvernement nationaliste de Wuhan (Wang Jingwei) et les communistes. 19 juillet, mort de Ferdinand Ier de Roumanie : son fils Carol ayant été écarté du trône en 1925 pour sa liaison avec une divorcée, Magda Lupescu, le pouvoir est exercé par un conseil de régence présidé par le patriarche ; Michel Ier, fils de Carol, âgé de six ans, devient roi. 1er août, soulèvement de Nanchang ; insurrection communiste dans le Jiangxi ; formation de l'Armée populaire de libération ; début de la Guerre civile chinoise. 3 au 21 août, à Lausanne, la conférence des Eglises protestantes met en vigueur le mot "œcuménisme" et aborde les écarts doctrinaux entre les Eglises. 9 août, début du règne de Sisowath Monivong, roi du Cambodge jusqu'en 1941. 19 août, à Moscou, l’Eglise orthodoxe reconnaît la légitimité de l’Etat soviétique. 20 août, loi sur la naturalisation des Juifs de France. 23 août, au Massachusetts, exécution de Sacco et Vanzetti, anarchistes italiens, condamnés pour meurtre à la chaise électrique, sans preuve tangible, malgré les manifestations aux Etats-Unis et à l’étranger, et les appels de Mussolini ("Je fais tout mon possible, en tenant compte des règles internationales, pour sauver de l'exécution Sacco et Vanzetti") et du pape (le 10 août, Pie XI a fait connaître son opinion : "Quelle que soit la situation juridique des deux condamnés, l'attente dans laquelle ils sont depuis sept années aurait suffi à leur mériter la grâce") ; ils seront réhabilités en 1977. 22 septembre, l’esclavage est aboli en Sierra Leone. 1er octobre, signature d’un pacte de non-agression entre l’Union Soviétique et la Perse. 6 octobre, la compagnie Warner sort le premier film parlant "The Jazz Singer" d’Alan Crosland. 15 novembre, Léon Trotski et une centaine de ses partisans (dont Zinoviev et Kamenev) sont exclus du parti communiste soviétique dont Staline devient le chef incontesté : Trotski qui refuse de se soumettre est déporté à Alma Ata ; il sera expulsé d’URSS en février 1929. 18 novembre, début du règne de Mohammed V, sultan du Maroc. 26 novembre, Maurice Hanot dit d’Hartoy fonde les Croix de Feu (anciens combattants avec croix de guerre) que le pape condamne. 30 décembre, à Tokyo, ouverture de la première ligne de métro en Asie. Martin Buber : Histoires du hassidisme. Martin Heidegger : Etre et Temps ; Heidegger crée le terme "existentialisme" qui sera repris par Jaspers en 1938 dans sa Philosophie de l’existence et dont les principaux représentants en France sont Gabriel Marcel, Merleau-Ponty, Sartre (surtout) et Camus.

1928. 6 janvier, l’encyclique Mortalium animos sur l’unité de la véritable Eglise rejette le principe de la conférence œcuménique des Eglises chrétiennes ; le pape refuse toute participation catholique même "privée" aux premières grandes conférences interconfessionnelles. 16 janvier, avec une trentaine de membres de l’opposition de gauche, Léon Trotski est exilé par Staline à Alma-Ata (Almaty). 31 janvier, la société 3M met sur le marché Scotch Tape, le premier ruban adhésif. En février, en Italie, l’Etat dissout les organisations catholiques de jeunesse. 11 au 19 février, IIes Jeux olympiques d'hiver à Saint-Moritz (Suisse). 25 mars, Pie XI condamne l’antisémitisme, "haine contre le peuple de Dieu". 31 mars, en France, la durée du service militaire est fixée à 1 an. Le parlement britannique autorise l’Eglise d’Angleterre à commémorer Pâques le premier dimanche suivant le deuxième samedi d’avril (non suivie d’effet). 5 avril, en France, loi sur les assurances sociales (en vigueur le 1-7-1930). En avril, en Turquie, l’islam n’est plus religion d’Etat. 11 avril, en Egypte, à Ismaïlia, fondation de la Société (confrérie) des Frères musulmans (Jamiiyat al-Ikhwân al-muslimûn) par l’instituteur Hassan al-Banna (1906-1949, assassiné). Pie XI confie l’ordre du Saint-Sépulcre au patriarche de Jérusalem en le liant à l’œuvre de la préservation de la foi en Palestine. Louis-Marie-François Giraud, évêque gallican et archevêque d'Almyre, est proclamé patriarche de l’Église gallicane. Au Japon, Niwano Nikkzo (seul non-chrétien invité à Vatican II) fonde Rissho Koseikai (Sté pour la justice et la perfection personnelle). 8 mai, le pape désapprouve les compétitions féminines. 8 juin, Tchang Kaï-chek entre dans Pékin ; le 16 juin, il annonce le transfert de la capitale à Nankin. 24 juin, franc Poincaré = 20% du franc germinal. 13 juillet, loi Loucheur sur les « Habitations à bon marché ». 17 juillet, assassinat d'Álvaro Obregón, anticlérical, élu président du Mexique le 1er juillet, par un fanatique religieux ; commence alors une période plus conservatrice, le Maximato, où se succèdent trois présidents : Emilio Portes Gil (1er décembre 1928-1930), Pascual Ortiz Rubio (1930-1932) et Abelardo Rodriguez (1932-1934), sous la houlette de Plutarco Elías Calles, le Jefe máximo. 28 juillet, à Amsterdam, ouverture des J.O. d’été : la flamme Olympique est allumée pour la 1ère fois ; première épreuve d’athlétisme féminin. 30 juillet, à Jersey City (USA), George Eastman présente le premier film en couleurs. 25 août, une nouvelle assemblée constituante est élue en Albanie ; Ahmed Zogu, jusqu'alors président de la République albanaise, déclare la monarchie et gouverne sous le nom du roi Zog Ier à partir du 1er septembre. 27 août, à Paris, 60 nations souscrivent au Pacte Briand-Kellogg (œuvre d’Aristide Briand, de Frank Kellogg et de Gustav Stresman, ministres des Affaires étrangères de France, des Etats-Unis et d’Allemagne) qui déclare la guerre hors-la-loi. A La Haye, fondation de l’Organisation Catholique Internationale du Cinéma et de l’Audiovisuel. En septembre, les premiers chantiers de la Ligne Maginot sont ouverts dans les Alpes (pour l'ouvrage de Rimplas) ; ils le seront en 1929 dans le Nord-Est (Rochonvillers, Hackenberg et Hochwald). 17 septembre, en Ecosse, Accord d'Achnacarry entre les principales compagnies pétrolières internationales. 18 septembre, l'Espagnol Juan de la Cierva traverse la Manche à bord de son autogire. 20 septembre, la petite souris, Mortimer (elle ne s'appelle pas encore Mickey), fait son apparition dans un court dessin animé de Walt Disney : Plane Crazy. 2 octobre, à Madrid, José Maria Escriva de Balaguer fonde l’Opus Dei 2. 6 octobre, promulgation d’une nouvelle constitution en Chine dont Tchang Kaï-chek est élu président le 10. 12 octobre, Hipólito Yrigoyen est élu pour la seconde fois président de la République Argentine. 12 octobre, première utilisation du "poumon d'acier" (respirateur artificiel) inventé par Philip Drinker et Louis Agassiz Shaw de la Harvard Medical School. 15 octobre, parti le 11 de Friedrichshafen en Allemagne, le Graf Zeppelin LZ 127 est le premier dirigeable à accomplir un vol commercial en traversant l'océan Atlantique. 10 novembre, Hiro-Hito est couronné empereur du Japon. 28 novembre, Mustafa Kemal Atatürk, président de la République turque, met en place l'utilisation de l'alphabet latin à la place de l'alphabet arabe.

1928-1930. Famine en Chine.

1929. 5 janvier, le roi de Yougoslavie, Alexandre Ier, convaincu que l’unité du pays est mise en péril par le problème des nationalités, prend les pleins pouvoirs en renvoyant le Parlement et en abrogeant la Constitution votée en 1921. 9 janvier, Himmler est nommé Reichsführer SS, c’est à dire chef suprême de la SS (Schutzstaffel). 20 janvier, sortie du film américain In Old Arizona de Raoul Walsh et Irving Cummings, premier long-métrage parlant tourné en extérieur. 22 janvier, Staline, chef incontesté du parti communiste, s’appuie sur l'appareil du parti et sur la police et nomme ses proches, Viatcheslav Molotov, Valerian Kouïbychev, Grigory Ordjonikidze et Kliment Vorochilov, aux postes clés ; il devient le maître de l'URSS et expulse Léon Trotski au Kazakhstan le 31 janvier ; un an plus tard, il expulsera ce dernier vers la Turquie. 11 février, Benito Mussolini, chef du gouvernement italien, et le cardinal Pietro Gasparri, secrétaire d'état du pape, signent les accords du Latran ; création de l’Etat de la Cité du Vatican ; l’Italie verse 750 millions de lires pour l’indemnisation de la perte des Etats Pontificaux en 1870 ; un concordat instaure le catholicisme comme la "seule religion de l’Etat Italien" ; l’enseignement catholique devient obligatoire ; le divorce civil est interdit ; le pape reconnaît la souveraineté de la maison des Savoie sur l’Italie avec Rome comme capitale ; le pape qualifie Mussolini d'homme de la providence (Uomo della Provvidenza). 14 février, à Chicago, massacre de la Saint-Valentin : Al Capone fait exécuter 7 membres d’un gang rival. 19 mai, ouverture de l'exposition internationale de Barcelone. 13 juin, l'équipage Jean Assollant, René Lefèvre et Armand Lotti, à bord de l'Oiseau Canari traversent l'Atlantique dans le sens Ouest-Est, établissant le record de distance au-dessus de la mer, avec un passager clandestin, Arthur Schreiber. 13 juin, à Tuy (Espagne), sœur Lucie dit que la Vierge lui est apparue et qu’elle demande la consécration du monde et de la Russie au Cœur Immaculé de Marie. 29 juin, à Londres, Alexander Fleming publie dans le British Journal of Experimental Pathology sa découverte de la pénicilline (par hasard, le 3 septembre 1928, en rentrant de vacances) : « Un certain type de penicillium produit en culture une puissante substance antibactérienne. On suppose qu’elle peut être un antiseptique efficace » ; l’article passe inaperçu tout comme une découverte identique faite à Lyon en 1897 par le docteur Ernest Duchesne que l’Académie de Médecine reconnaîtra en 1949, comme le précurseur de l’antibiothérapie et l’initiateur d’une des plus grandes découvertes du siècle ; pendant la Seconde Guerre mondiale, une équipe de chimistes dirigée par Ernst Boris Chain et Howard Walter Florey isolera la pénicilline ce qui permettra son usage clinique. En juillet, fondation de la Jeunesse Etudiante Chrétienne (JEC). 28 juillet, à Genève, signature de la Convention sur le traitement des prisonniers de guerre ; elle sera révisée en 1949. 23 août, en Palestine, les villes juives d'Hébron et de Safed sont envahies par les Palestiniens : 67 Juifs sont assassinés à Hébron, 18 à Safed. 24 août, à Jérusalem, affrontements violents entre Juifs et Arabes devant le mur des Lamentations. 4 septembre, le dirigeable Graf Zeppelin boucle son tour du monde en 20 jours. 5 septembre, Aristide Briand, dans un discours à la SDN, lance l'idée de fédération européenne. 26 septembre, premier vol avec un pilote automatique par l'aviateur américain James Doolittle. 27 septembre au 21 novembre, Costes et Bellonte effectuent un raid de 24 275 km (Paris-Tsitsihar-Hanoï-Paris) à bord du Breguet XIX à moteur Hispano-Suiza de 600 chevaux « Super Bidon » Point d'interrogation ; ce raid a débuté par un vol sans escale de 7 905 km établissant un record du monde de distance. 3 octobre, dans le but de mettre un terme aux divisions ethniques, le roi Alexandre Ier baptise "Yougoslavie" son royaume serbe, croate et slovène. 12 octobre, signature de la Convention de Varsovie réglementant le transport international par aéronef. 24 octobre, à New York, Jeudi Noir : krach boursier (chute des cours). 29 octobre, Mardi Noir à la bourse de New York. 31 octobre, à Paris, sortie du premier film français parlant : Les trois masques du réalisateur André Hugon. En novembre, fondation de la Jeunesse Agricole Catholique (JAC). 8 novembre, inauguration du Museum of Modern Art (MOMA) à New-York. 18 novembre, Vladimir Kozmitch Zvorykine, physicien et ingénieur russe naturalisé américain, présente son premier téléviseur, le kinéscope. En décembre, François Thomas fonde le culte oignoniste des Adorateurs de l’Oignon. 6 décembre, la Turquie accorde le droit de vote aux femmes pour les élections municipales. 8 décembre, création du journal Coeurs Vaillants par le Père Gaston Courtois et fondation de Cœurs Vaillants et Ames Vaillantes de France. 27 décembre, Staline instaure la politique du Grand Tournant : suppression de la NEP, déportation des koulaks et collectivisation des terres ; le bilan sera de 4 à 6 millions de morts. 31 décembre, encyclique Divini illius magistri sur l’éducation chrétienne de la jeunesse. Edouard Le Roy : Le Problème de Dieu.

1930. 1er janvier, au Havre, première communauté pentecôtiste en France. 4 janvier, La Chambre adopte la Loi Maginot décidant la construction d'une ligne de fortifications allant des bords de la Méditerranée jusqu'à la frontière belge (sauf sur le massif des Ardennes jugé infranchissable par les autorités militaires). 30 janvier, en Espagne, démission de Primo de Rivera qui mourra en exil à Paris le 16 mars. 6 février, motu proprio de Pie XI instituant une section historique à la congrégation des Rites, à laquelle sont confiées les causes "historiques" en vue de la canonisation (celles qui nécessitent une étude critique), puis, en 1939, il renverra aux évêques concernés l’instruction de ces causes, rendant superflu tout procès romain. 8 février, réquisitoire du pape contre les persécutions des chrétiens en URSS. Dans la nuit du 9 au 10 février, vers deux heures du matin, dans la garnison de Yen Bay, en plein cœur du Tonkin, 200 tirailleurs tonkinois, appuyés par une soixantaine d’insurgés venus de l’extérieur, s’emparent des armes, assassinent cinq officiers et sous-officiers français et en blessent six autres ; le 10, à 20 h 30, des hommes à bicyclette lancent des bombes dans différents endroits de Hanoï. 18 février, l’Américain Clyde William Tombaugh découvre une 9e planète du système solaire qui sera dénommée Pluton le 13 mars ; le 24 août 2006, à Prague, l’assemblée générale de l’Union astronomique internationale décidera que Pluton n’est pas une planète à part entière (seulement une naine d’un diamètre de 2 274 km, plus petite que notre Lune) et que le Système solaire est donc composé de 8 planètes : Mercure, Vénus, la Terre, Mars, Jupiter, Saturne, Uranus et Neptune. 21 février, mort d'Ahmad Chah, le dernier Shah d'Iran de la dynastie Qadjar (1909 à 1925). Du 2 au 4 mars, inondations dévastatrices dans le Languedoc et le Sud-Ouest (1 000 morts et des milliers de sinistrés). 6 mars, les premiers aliments congelés sont mis en vente dans 18 magasins de Springfield dans le Massachusetts. 10 mars, fondation de l’Union rationaliste par Henri Roger et Paul Langevin (pour lutter contre la "croyance aux diverses révélations qui enseignent des dogmes incompatibles avec l’esprit scientifique"). 12 mars, vote de la gratuité des études en classe de sixième. 12 mars, Gandhi appelle une nouvelle fois à la désobéissance civile : il entame une longue marche de 350 km (Marche du sel) qui aboutit à la mer où symboliquement il viole le monopole de l’Etat colonial en ramassant une poignée de sel (il est arrêté le 5 mai). 28 mars, l’ancienne Byzance, appelée Constantinople en l’honneur de l’empereur Constantin, prend le nom d'Istanbul et Angora, capitale de la Turquie depuis 1923, devient Ankara. 3 avril, le négus Tafari se fait proclamer empereur d'Éthiopie sous le nom de "Hailé Sélassié Ier" à la mort de l’impératrice Zaoditou. 7 avril, en URSS, décret instituant l’organisation du Goulag (Glavnoïe Oupravlenié Lagereï = Direction générale des camps) ; le terme est officialisé en novembre ; à noter que les camps de concentration soviétiques furent créés par Lénine le 5/9/1918. 16 avril, en Chine, offensive des rebelles nordistes du général Yen Hsi-Chan contre les troupes nationalistes de Nankin. 16 avril, loi autorisant les Sociétés de Courses (habilités depuis 1891 à organiser les courses de chevaux et à collecter des paris) à enregistrer des paris à l’extérieur des hippodromes exclusivement sous forme mutualiste : elles créent le Pari Mutuel Urbain (PMU). 30 avril, en France, création d'un régime d'assurance vieillesse obligatoire pour les salariés modestes. 3 mai, inauguration de l'Exposition Internationale de Liège à l'occasion du centenaire de l'indépendance. 12 mai, l'aviateur français Jean Mermoz réussit la première traversée postale sans escale de l'Atlantique Sud entre Saint-Louis (Sénégal) et Natal (Brésil). 15 mai, Boeing Air Transport (BAT), future United Airlines, crée le premier service d'hôtesses de l'air : Ellen Church est la première hôtesse de l'air. 16 mai, au Canada, le prospecteur Gilbert LaBine découvre la pechblende, source principale d'uranium et de radium, au Grand lac de l'Ours, dans les Territoires du Nord-Ouest. 27 mai, inauguration du Chrysler Building à New-York ; il sera pendant un an le plus haut bâtiment du monde, jusqu'à la construction de l'Empire State Building en 1931. En Inde, une partie de l’Eglise syro-malankar 3 s’unie à l’Église romaine. Au Japon, fondation de la secte Seicho ni ié (la Maison de la croissance) par Taniguchi Masaharu, à partir de la secte Ômoto. 8 juin, Carol (Charles) II est proclamé roi de Roumanie. 13 juin, le pilote français de l'Aéropostale Henri Guillaumet est contraint de poser son appareil à 3 000 m d'altitude dans les Andes, près de la Laguna del Diamante ; il échappera à "l'enfer blanc" grâce à son courage et son énergie. 30 juin, évacuation définitive de la Rhénanie par les troupes alliées. 30 juin, en Irak, fin du mandat britannique et indépendance, mais la Grande-Bretagne conserve ses prérogatives sur l’exploitation du pétrole. 1er juillet, en France : premières assurances sociales obligatoires. 2 juillet, le Tour de France réunit les coureurs non plus sous une marque mais par nationalité. 4 juillet, à Détroit, Wallace Fard Muhammad fonde "Nation of Islam", organisation politico-religieuse fondée sur le culte de la personnalité de Fard Muhammad, que les fidèles pensaient être un messie, ou la réincarnation d'Allah ; l'organisation est également fondée sur un nationalisme afro-américain dur. 30 juillet, à Montevideo, l'Uruguay remporte la première Coupe du monde de football en battant l'Argentine par 4 buts à 2. 2 août, l’Italie accorde au Vatican l’autorisation de battre monnaie (1 million de lires/an). Les briscards (poilus ayant effectué 6 mois en première ligne) rejoignent la Ligue des Croix de Feu à laquelle adhère le colonel de La Rocque (président en 1931). 1er septembre, les Français Dieudonné Costes et Maurice Bellonte décollent de Paris pour traverser l'Atlantique sur un «Bréguet Bidon» baptisé Point d'Interrogation ; ils atteignent New York en 37 heures et 17 minutes, mais décident de poursuivre leur route jusqu'à Dallas afin d'empocher le prix Easterwood (25 000 dollars pour la première liaison Paris - Dallas) ; c'est la première traversée de l'Atlantique Nord sans escale dans le sens est-ouest. 6 septembre, arrêt total de l’immigration aux Etats-Unis. 14 septembre, en Allemagne, le parti national-socialiste obtient 107 sièges au Reichstag. 3 octobre à 17 h, début de la Révolution au Brésil. 9 octobre, l'Américaine Laura Ingalls est la première aviatrice à traverser les Etats-Unis d'Est en Ouest, de New York à Los Angeles. 2 novembre, à Addis Abeba (Ethiopie), le ras Tafari Makonnen est couronné "négus" (roi des rois) sous le nom de Hailé Sélassié Ier ; l’invasion italienne de 1935 le contraindra à un exil de 5 années ; le 12 septembre 1974, il sera déposé par un coup d’Etat militaire mené par un groupe de militaires (dont notamment Mengistu Hailé Maryam) qui abolira la monarchie le 17 mars 1975 ; le négus mourra en prison le 27 août 1975, officiellement des suites d’une opération de la prostate, mais plus vraisemblablement par strangulation ou par étouffement. 11 novembre, aux USA, le brevet 1781541 est attribué à Albert Einstein et à son ancien étudiant Leó Szilárd pour leur réfrigérateur inventé en 1926. 18 novembre, au Japon, la religion Nichiren Shoshu est réorganisée en 2 volets : le philosophique, Soka Kysikka Gakkai, société pour le renouvellement des valeurs spirituelles (dissoute en 1941) et le politique, Komeito, 3e parti du Japon. 31 décembre, l’encyclique Casti connubii sur le "mariage chrétien considéré au point de vue de la condition présente, des nécessités, des erreurs et des vices de la famille et de la société dénonce tout mariage où la puissance naturelle de procréer est empêchée artificiellement". Alfred Rosenberg formule des théories racistes nazies dans le Mythe du XXe siècle en s’inspirant des œuvres de l’écrivain Houston Stewart Chamberlain (1855-1927).

1931. En janvier, Pie XI charge le cardinal Verdier de mettre en place l’Action Catholique Française : dès mars, l'assemblée des cardinaux et archevêques de France s'emploie à restructurer les mouvements de l'Action catholique, à qui des statuts sont donnés, avec l'abbé Stanislas Courbe comme coordinateur. En janvier, à Moscou, formation du GIRD (Grouppa Izoutcheniïa Reaktivnovo Dvijeniïa = Groupe d'Étude de la Propulsion par Réaction) ; dirigé par Friedrich Tsander, c'est le premier institut de recherche soviétique à effectuer un travail de pionnier sur les fusées ; Sergueï Korolev, futur fondateur des principaux programmes spatiaux soviétiques, y travaille sur un missile de croisière avant d'en prendre la direction en 1932 16. 5 février, sur le circuit de Daytona aux Etats-Unis, le coureur automobile britannique Malcolm Campbell améliore son propre record du monde de vitesse automobile (281,4 km/h le 4/2/1927) avec une vitesse de 396 km/h. 12 février, avec Marconi, le pape inaugure Radio Vatican. 1er mars, Gabriel Terra est élu président de la République d'Uruguay ; le 31 mars 1933, il imposera un régime dictatorial ressemblant fortement au fascisme ; il sera destitué en 1938 par le général Alfredo Baldomir. 3 mars, The Star-Spangled Banner, poème écrit par Francis Scott Key en 1814 et joué sur l'air de To Anacreon in Heaven du compositeur anglais John Stafford Smith, devient l'hymne national des États-Unis d'Amérique. 5 mars, Gandhi signe un accord avec le vice-roi des Indes, Lord Irwin, prévoyant la libération des prisonniers politiques et permettant que le sel soit librement utilisé par les couches les plus pauvres de la population. 17 mars, en Allemagne, l’évêque de Paderborn condamne les catholiques membres du parti national-socialiste. 14 avril, pour la première fois en France, René Barthélemy retransmet une image de télévision (30 lignes) entre Montrouge et Malakoff. 14 avril, suite à la montée de la gauche victorieuse aux élections municipales du 12 et à la proclamation de la république dans plusieurs villes, le roi Alphonse XIII d’Espagne abdique et quitte le pays : la République Espagnole (IIe République) est proclamée. 1er mai, à New York, inauguration de l'Empire State Building, le plus haut gratte-ciel du monde jusqu'en 1971 = 381 mètres. 6 mai, à Paris, ouverture de l’Exposition coloniale internationale organisée par le maréchal Lyautey. 7 mai, en Espagne : les républicains ayant aboli la noblesse, interdit l'enseignement religieux dans les écoles et confisqué les terres de l'Eglise et de la noblesse, l’archevêque de Toledo, le Cardinal Pedro Segura publie une pastorale invitant les fidèles à prendre les armes contre la République. 11 mai, incendie de couvents à Madrid, Valence, Alicante, Murcia, Séville, Málaga et Cadix ; cent églises et couvents seront incendiés. 13 mai, Paul Doumer est élu président de la République. 15 mai, encyclique Quadragesimo anno sur la doctrine sociale de l’Eglise (reprenant les thèses de Rerum novarum de Léon XIII). 24 mai, constitution Deus scientiarum Dominus sur les universités et facultés d'études ecclésiastiques. 27 mai, le professeur suisse Auguste Piccard et son assistant Paul Kipfel battent un record d’altitude lors d’une ascension en ballon pour étudier le rayonnement cosmique : ils s’élèvent à 16 000 mètres dans la stratosphère grâce à l’utilisation d’une cabine pressurisée : ils sont les premiers hommes dans la stratosphère. 30 mai, le Royaume d'Irak obtient son indépendance du Royaume-Uni. En juin, en Espagne, les élections législatives amènent une majorité de gauche à l’assemblée nationale des Cortes ; Manuel Azaña, chef du gouvernement, prend des mesures anticléricales comme la suppression de l’enseignement catholique et la nationalisation des églises et des édifices religieux ; ces mesures sont accompagnées dans plusieurs régions, notamment en Catalogne, de débordements sanglants (des prêtres sont assassinés, des couvents et des églises brûlés). 29 juin, l’encyclique Non abbiamo bisogno pour l’action catholique stigmatise "les faux reproches et les mesures injustes prises par le gouvernement italien, la lutte des fascistes contre l’Église et plus spécialement contre l’Action catholique" et l’embrigadement de la jeunesse (les enfants chantent le Credo du Duce : « Je crois à la communion des martyrs sacrés du fascisme…») ; Pie XI regrette d'avoir accordé au régime mussolinien "une faveur et une confiance excessives". Fondation de la Jeunesse Indépendante Chrétienne. En juillet, le chimiste américain Harold Urey découvre le deutérium par distillation fractionnée d'hydrogène liquide. Du 19 au 26 juillet, Olympiades Ouvrières à Vienne (Autriche). 26 juillet, aux États-Unis, le mouvement adventiste, lancé en 1879, prend la dénomination de Témoins de Jéhovah. 3 septembre, Alexandre Ier promulgue la nouvelle Constitution du Royaume de Yougoslavie. 10 septembre, Michelin met des pneus aux roues d'un autorail baptisé "micheline". 18 septembre, Incident de Mukden en Mandchourie du Sud : les Japonais accusent faussement les soldats chinois d'avoir saboté la voie ferrée et tiré sur eux ; dans la nuit du 18 au 19 septembre, les troupes japonaises qui stationnent en Mandchourie pour la garde du chemin de fer sud-mandchourien, occupent Shenyang (Moukden) et Changchun ; les forces chinoises, dirigées par Zhang Xueliang, ne ripostent pas et le Japon envahit la Mandchourie qu'il occupe entièrement le 25 septembre. 2 octobre, encyclique Nova impendet sur la crise économique mondiale. 4 et 5 octobre, l'aviateur américain, Clyde Edward Pangborn, et son co-pilote Hugh Herndon, réalisent la première traversée de l'Océan Pacifique sans escale. 17 octobre, le gangster américain Al Capone, dit Scarface, est arrêté et emprisonné pour fraude fiscale. 21 octobre, à Chypre, émeutes à Nicosie : les émeutiers, partisans de l’union avec la Grèce, sont soutenus par l’Eglise. 7 novembre, Mao Zedong proclame la "République soviétique chinoise". 1er décembre, rue Caumartin à Paris, le groupe Pinault-Printemps-Redoute ouvre son magasin Prisunic, l'ancêtre du supermarché. 9 décembre, la Constitution espagnole, élaborée sur le modèle de celle de la république de Weimar, proclame « une république démocratique des travailleurs de toutes les classes » et institue un parlementarisme absolu (chambre unique élue au suffrage universel) ; l'article 3 pose le principe de la séparation de l'Église et de l'État ; les écoles congréganistes sont fermées ; les ordres religieux qui font vœu d'obéissance à une autorité distincte de celle de l'État (Jésuites) sont supprimés. 11 décembre, le Statut de Westminster établit une association d’États souverains autonomes (Canada, Australie, Nouvelle-Zélande, Afrique du Sud, Terre-Neuve et Irlande) : le terme British Commonwealth of nations remplace celui d’Empire britannique. 27 décembre, à Landerneau, premier congrès du parti national breton. France, la population urbaine dépasse la population rurale ; crise industrielle, 1 million de chômeurs. France : Catéchisme national (chaque diocèse possédait son catéchisme, certains depuis 1660).

1932-1933. En Union Soviétique, grande famine meurtrière frappant les principales régions agricoles de l'URSS, de l'Ukraine à la Sibérie occidentale (5 millions de morts, peut-être 10 ; de la chair humaine est consommée) ; Staline réduit particulièrement à la famine l’Ukraine qui résiste à la collectivisation (10 millions d’Ukrainiens sont déportés en Sibérie). Les autorités de l'Ukraine indépendante considèrent cette famine comme le génocide (Holodomor) du peuple ukrainien et revendiquent sa reconnaissance internationale.

1932. 3 janvier, prise de Jinzhou en Mandchourie par l'armée japonaise du Guandong. 21 janvier, signature du pacte de non-agression soviéto-finlandais. 28 janvier au 3 mars, Guerre de Shanghai entre l'Empire du Japon et la République de Chine ; les Japonais prennent Shanghai le 3 mars ; le 30, Tchang Kaï-chek, chef de l'armée chinoise, ordonne le transfert temporaire du siège du gouvernement de Nankin à Luoyang. 2 février, ouverture de la Conférence mondiale pour le désarmement à Genève. 4 au 13 février, à Lake Placid dans l'état de New-York, IIIes Jeux Olympiques d'hiver. 16 février, l'industriel parisien Jean Mantelet dépose le brevet du presse-purée ; puis il inventera un moulin à café électrique qu'il baptisera "Moulin X", origine de la marque Moulinex. 17 février, en Éthiopie, l'empereur Hailé Sélassié proclame l'abolition de l'esclavage. 18 février, le Japon déclare le "Grand État mandchou (Mandchoukouo) de Chine" zone indépendante de la République de Chine et installe, comme chef de l’exécutif du Mandchoukouo, Puyi, le dernier empereur de la Dynastie Qing ; il sera couronné empereur du Mandchoukouo le 1er mars 1934. 24 février, l’autrichien Hitler est naturalisé allemand. 3 mars, l'armée japonaise occupe Shanghai. 11 mars, afin de relancer la natalité, loi créant les allocations familiales (le secteur agricole n’est pas concerné). 21 mars, premières mises en service de michelines (autorails équipés d'un pneumatique creux spécial) par la compagnie des chemins de fer de l'Est, sur la ligne Charleville-Givet. 10 avril, élection présidentielle allemande : Hitler (36,8% de suffrages) est battu par Hindenburg (53%) qui est réélu. 23 avril, inauguration du Parc des Princes rénové. 5 mai, à Shanghai, accord de cessez-le-feu entre la République de Chine et l'Empire du Japon : la ville est une zone démilitarisée et il est interdit aux Chinois de maintenir une force armée dans ses environs (ils ne conservent qu'une force de police). 6 mai, le président de la République Paul Doumer tombe sous les balles de Gorguloff, un émigré russe illuminé qui sera exécuté le 14 septembre ; Doumer meurt le 7, Albert Lebrun lui succède le 10 mai. 15 mai, des fanatiques de la marine impériale japonaise assassinent le premier ministre japonais, Tsuyoshi Inukai, et tentent, en vain, de prendre le pouvoir. 16 juin au 9 juillet, Conférence de Lausanne en Suisse : la France, le Royaume-Uni et l'Italie annulent les réparations de guerre dont l'Allemagne est redevable après la Première Guerre mondiale. 17 juin, à Washington, début de la marche de la Bonus Army : 20 000 vétérans de la Première Guerre mondiale manifestent pour réclamer le versement d’une prime ; MacArthur réprime durement la manifestation. 5 juillet, nommé Premier ministre du Portugal, Antonio de Oliveira Salazar instaure un régime dictatorial. 20 juillet, conférence impériale économique d’Ottawa : le Royaume-Uni signe des accords avec les territoires du Commonwealth. 25 juillet, signature du pacte de non-agression soviéto-polonais. 30 juillet, Walt Disney lance son premier dessin animé en couleurs (technicolor) : Flowers and Trees. 30 juillet au 14 août, Jeux olympiques d'été à Los Angeles (USA). 2 août, inauguration du Canal de la Mer Blanche reliant la Mer Blanche à la Mer Baltique près de Saint Pétersbourg. 7 août, loi sur la propriété sociale dite "Loi des Cinq Épis" punissant de fortes peines les vols de la propriété publique en Union soviétique ; début d'une série de mesures de coercition stalinienne (passeport intérieur, délation généralisée, peine de mort pour les enfants de plus de 12 ans...) ; on estime qu'en Ukraine, six millions de paysans vont mourir de faim dans les mois suivants ; cette Grande famine ("Holodomor"= extermination par la faim en ukrainien), intentionnellement entretenue et amplifiée par Staline, est assimilée à un génocide par la plupart des historiens. 4 au 9 septembre, XXIXe Congrès universel de la paix tenu à Vienne en Autriche. 5 septembre, suppression de la colonie de Haute-Volta qui est partagée entre la Côte-d’Ivoire, le Soudan et le Niger (elle sera reconstituée en 1947). 22 septembre, Abd al-Aziz Ibn Saoud, qui a créé le nom d’Arabie Saoudite (fête nationale le 23) par décret du 18, unifie les états princiers du Hedjaz, du Nedjd, de l’Asir et de l’Arabie et décrète que la doctrine des wahhabites est religion d’Etat. 29 septembre, Encyclique Acerba animi exhortant les catholiques mexicains à une nouvelle résistance pour lutter contre les lois anti-chrétiennes promues par le gouvernement du Mexique. En octobre, en Belgique, naissance du rexisme ; Léon Degrelle fonde (avec des capitaux italiens) la revue Rex, organe d'un mouvement politico-religieux dédié au Christ-Roi (Christus Rex). 3 octobre, indépendance de l’Iraq qui adhère à la Société des Nations. 29 octobre, le Normandie, plus grand paquebot du monde (312 m), sort des chantiers navals du Havre. 9 novembre, à Genève, la troupe, acculée devant le palais des Expositions par les manifestants protestant contre la tenue à Plainpalais d’un meeting fasciste non interdit, ouvre le feu : 13 personnes sont tuées et 65 blessées. 12 novembre, grève générale à Genève à la suite de la fusillade du 9. 29 novembre, pacte de non-agression franco-soviétique. Henri Bergson : Les deux sources de la morale et de la religion 4.

1933. Jubilé extraordinaire de la Rédemption (19e centenaire de la mort du Christ). 30 janvier, Adolf Hitler est nommé chancelier par Hindenburg (lequel n’a pourtant aucune sympathie pour celui qu’il traite de "caporal bohémien"). 1er février, Hitler dissout le Reichstag. 4 février, un "Décret pour la sauvegarde du peuple allemand" autorise le préfet de police à contrôler la presse et les réunions des opposants. 14 février, à Paris, mise en service de la première horloge parlante inventée par Ernest Esclangon, astronome et mathématicien français. 15 février, à Miami en Floride, le président Franklin D. Roosevelt échappe à un attentat alors qu’il prononce un discours impromptu depuis l'arrière de sa voiture décapotable à Bayfront Park ; l’auteur des coups de feu, Joseph Zangara, anarchiste d’origine italienne, est condamné à 80 ans de réclusion, puis à la peine de mort, car le maire de Chicago meurt des blessures reçues pendant l’attentat. 16 février, Pacte de la Petite Entente : alliance militaire entre la Tchécoslovaquie et les royaumes de Yougoslavie et de Roumanie. 22 février, sur la plage de Daytona aux Etats-Unis, le britannique Malcolm Campbell améliore son record du monde de vitesse automobile : sa Blue bird atteint la vitesse de 437,149 km/h. 27 février, Incendie du Reichstag imputé aux communistes ; l'anarchiste néerlandais Marinus van der Lubbe, arrêté sur les lieux de l’incendie, est désigné comme coupable par Hitler qui dénonce un complot communiste et fait arrêter dès le lendemain 4 000 responsables du PC. 28 février, le gouvernement nazi supprime les libertés civiques en Allemagne ; la détention sans jugement est autorisée. En mars, François Coty fonde Solidarité Française : elle prendra le nom de Parti du rassemblement français en juillet 1936 puis deviendra le Parti du faisceau français en juin 1937. 3 mars, Goering interdit, par arrêté, toute baignade et autres activités de plein air dans l’état de nudité sur le territoire allemand ; les publications et revues naturistes sont détruites ; l’antinaturisme est approuvé par Pie XI ; en 1942, un décret autorisera les naturistes à se dévêtir à condition qu’ils soient certains ne pas être vus par des tiers. 4 mars, aux Etats-Unis, le président Franklin Delano Roosevelt, élu le 8 novembre 1932, prend officiellement ses fonctions ; il prête serment et présente son programme de redressement économique, le New Deal (la nouvelle donne), qu'il met en place à partir du 9 ; un moratorium bancaire est décrété : les banques sont fermée dans 47 des 48 Etats, après de massifs retraits de fonds, par leurs clients, qui ont perdu confiance. 5 mars, le parti national-socialiste allemand obtient 43,9% des voix ; le parti communiste est interdit. 6 mars, Roosevelt met en place un embargo sur l’or. 9 mars, les mandats des 81 députés communistes allemands sont annulés. 9 mars, le Glass-Steagall Act portant réforme du secteur bancaire est adopté aux États-Unis ; la crise boursière de 1929 ayant mis à mal les banques de dépôt qui sont en situation de non-liquidité, cette réforme a pour but d'instaurer une incompatibilité entre banques de dépôt et banque d'investissement, ainsi que de créer le système fédéral d'assurance des dépôts bancaires 9. 11 mars, en Allemagne, création du Ministère de l’Information populaire et de la Propagande, confié à Joseph Goebbels le 14. 15 mars, proclamation du Troisième Reich allemand. 20 mars, premiers internements au camp d’Oranienburg près de Berlin. 22 mars, Heinrich Himmler, commissaire à la police de Munich, ouvre, à Dachau, dans les locaux d’une ancienne usine de poudre, le premier véritable camp de concentration destiné aux prisonniers politiques (des opposants au régime, surtout des communistes et des sociaux-démocrates). 23 mars, réuni dans l’église de Postdam, le Reichstag accorde à Hitler les pleins pouvoirs pour 4 ans (441 voix contre 94 : le Zentrum catholique vote pour, les socio-démocrates du SPD contre). 27 mars, dans un laboratoire anglais des Imperial Chemical Industries (I.C.I.), le polyéthylène est découvert par Reginald Gibson et Eric William Fawcett. 28 mars, promulgation de la Déclaration de Fulda : la conférence épiscopale allemande, qui proclame, selon Chautard, l'incompatibilité du christianisme et du nazisme, considère toutefois que "les interdictions et mises en garde générales à l'égard du National-socialisme n'avaient plus à être considérées comme nécessaires" ; le 8 juin, la conférence épiscopale de Fulda insiste sur la liberté de culte, de croyance, d'organisation spécifique, et déclare "croire que l'unité du peuple peut être réalisée non par la pureté du sang mais par un partage de la foi et que mettre l'accent uniquement sur la race et le sang pour distinguer les citoyens d'un État ne peut conduire qu'à des injustices qui accablent la conscience chrétienne" 15. 1er avril, à Berlin, journée officielle antisémite ; boycott des magasins juifs. D'avril à mai, les Témoins de Jéhovah sont interdits dans plusieurs Länder : le 10 avril dans le Mecklembourg, le 13 en Bavière, le 18 en Saxe, le 26 en Thuringe, le 15 mai dans le grand-duché de Bade, le 19 mai en Basse-Saxe 20. 7 avril, légalisation de l’élimination des juifs de la fonction publique (Hindenburg a refusé jusqu'à ce qu'Adolphe Hitler acceptât de préserver les vétérans juifs de la Première Guerre mondiale) et interdiction du KPD (Parti communiste) dont les biens sont saisis. 26 avril, Hermann Goering, ministre de l’Intérieur, crée la Gestapo (Geheime Staatspolizei : police secrète d’Etat). 1er mai, en Allemagne, le jour du travail devient le "jour du travail national". 2 mai, en Allemagne, dissolution des syndicats et création du Front allemand du travail (DAF) soumis au NSDAP. Nuit du 10 au 11 mai, autodafés dans de nombreuses villes d’Allemagne où des bibliothèques sont expurgées ; Goebbels fait brûler les livres des auteurs déviant par rapport à l’idéologie aryenne. 12 mai, Roosevelt fait adopter l’Agriculture Adjustment Act (AAA). 17 mai, en Espagne, loi déclarant les lieux de culte et les monastères propriétés publiques. 1er mai, en France, loi prévoyant la création d’une loterie et loi mettant en place une redevance sur l’utilisation du matériel radiophonique, notamment sur les postes récepteurs et les lampes. 27 mai, Walt Disney réalise son premier dessin animé en couleur : Les trois petits cochons. 27 mai au 12 novembre 1933 et du 1er juin au 31 octobre 1934 : Exposition internationale de Chicago. 4 juin, création du Mouvement antifasciste européen Amsterdam-Pleyel, initié par Henri Barbusse et Romain Rolland. 7 juin, à l’initiative de Mussolini, un Pacte à quatre est signé à Rome par la France, l’Angleterre, l’Allemagne et l’Italie qui s’engagent à discuter de toutes propositions concernant d’éventuelles rectifications de frontières. En France, fondation de la Jeunesse Agricole Catholique Féminine (JACF). 16 juin, assassinat à Tel Aviv du chef du département politique de l'Agence juive, Haïm Arlozoroff. 17 juin, la Hitlerjugend (Jeunesse hitlérienne) qui compte 1 million de membres, est dégagée de la tutelle de la SA (Sturm Abteilung : section d’assaut). 22 juin, en Allemagne, interdiction du SPD (Sozialdemokratische Partei Deutschlands : parti social-démocrate allemand) suivie par celle d’autres partis. 25 juin, les responsables de la Watchtower (Témoins de Jéhovah) tentent de séduire le régime nazi par l'affirmation de leur loyauté envers les principes du gouvernement National Socialiste et par des déclarations antisémites dans une Déclaration de Faits ; cette déclaration rédigée par Joseph Rutherford, président des Témoins de Jéhovah d'alors, a été envoyée à Hitler accompagnée d'une lettre manuscrite écrite par le dirigeant allemand des Témoins de Jéhovah de l'époque, Paul Balzereit 19 ; sur environ 20 000 Témoins de Jéhovah allemands, 6 262 seront incarcérés à un moment ou à un autre entre 1933 et 1945 ; environ 2 000 Témoins de Jéhovah seront déportés dans les camps de concentration, où ils porteront un triangle violet : environ 1 200 d'entre eux y laisseront la vie, dont 250 par exécution 20. 5 juillet, en Allemagne, le parti catholique (Zentrum) se dissout. 8 juillet, en Allemagne, signature du concordat avec l’Église catholique, au terme duquel les prêtres doivent se tenir éloignés de la politique. 8 juillet, Baldur von Schirach regroupe les organisations de jeunes au sein de la Hitlerjugend (Jeunesse hitlérienne) : l’Église catholique refuse cette fusion. 14 juillet, le NSDAP, parti nazi, est proclamé parti unique : chaque opposition politique contre le NSDAP est interdite et punissable par la loi. 14 juillet, l’Allemagne adopte la loi visant l’empêchement de la descendance pour les êtres humains ayant des maladies héréditaires (Gesetz zur Verhinderung der Nachkommenschaft für Menschen mit Erbkrankheiten) ; afin "d’améliorer la race allemande", la loi préconise la stérilisation volontaire ou forcée des "dégénérés" : handicapés physiques et mentaux et personnes atteintes de maladies héréditaires ; le décret d’application est signé le 26 juillet ; la loi sera étendue en pratique aux criminels, aux auteurs d’attentats contre les mœurs, aux alcooliques, aux vagabonds, etc. ; la loi, en vigueur le 1er janvier 1934, permet au régime hitlérien de poursuivre sa politique de purification génétique de la race allemande : elle distingue l’eugénisme positif qui cherche à multiplier la descendance d’individus supérieurs et l’eugénisme négatif qui cherche à éliminer les individus anormaux. Les SS exterminent des enfants de Sénégalais (une quarantaine ?) nés à la suite de l’occupation de la Ruhr en 1923 et des groupes d’aliénés mentaux (Alexandre Adler). 20 juillet, le Vatican signe un concordat avec l’Allemagne : la liberté de culte est garantie, les écoles confessionnelles autorisées, toute activité politique des organisations catholiques est interdite (des concordats ou modus vivendi seront également signés avec une quinzaine de pays, dont le Portugal et la Tchécoslovaquie). 22 juillet, décret organisant la Loterie Nationale dans le but de venir en aide aux invalides de guerre, aux anciens combattants et aux victimes de calamités agricoles. 22 juillet, premier vol autour du monde en solitaire bouclé en 7 jours 18 heures et 49 minutes par l'aviateur américain Wiley Post. 2 août, inauguration du canal de la mer Blanche (225 km) construit par des prisonniers du goulag dans le but de relier la mer Blanche à la mer baltique près de Saint Petersburg. 30 août, création de la compagnie aérienne Air France. 3 septembre, révolte des sergents à Cuba ; coup d'État militaire, mené par Pablo Rodriguez et Fulgencio Batista, qui débouche sur le renversement du gouvernement dictatorial et la mise en place d'un gouvernement dit « des Cent jours » ; le 15 janvier 1934, une junte militaire présidée par le colonel Batista renversera le gouvernement provisoire et mettra en place un régime pro-américain. 7 septembre, des pasteurs évangélistes allemands s’opposent à la domination des chrétiens et condamnent les mesures coercitives et antisémites du Reich. 29 septembre, Marcel Bucard fonde le francisme (chemises bleues) subventionné par Mussolini. En octobre, en France, Ligue des volontaires nationaux. 10 octobre, le brevet US n°1.929.453 est accordé au chercheur américain, Waldo L. Semon, pour sa méthode de fabrication du PVC (PolyVinyl Chloride) appelé aussi vinyle. 17 octobre, Einstein se réfugie aux USA où il accepte le poste qu'on lui a offert à l'Institute for Advanced Study de Princeton dans le New Jersey. 29 octobre, à Madrid, création de la Phalange espagnole. 7 novembre, à Paris, palais du Trocadéro, premier tirage de la loterie nationale : le gagnant du gros lot, porteur du billet 18414 série H, monsieur Bonhoure, coiffeur à Tarascon, empoche la somme de 5 millions de francs. 8 novembre, assassinat du roi d'Afghanistan, Mohammad Nadir Shah : son fils, Mohammed Zaher Shah, lui succède. 12 novembre, la liste unique du parti national-socialiste (NSDAP) remporte les élections législatives allemandes avec 92,1% des voix ; 95% des allemands approuvent par référendum le retrait de l’Allemagne de la Société des Nations (SDN). 17 novembre, établissement de relations diplomatiques entre les Etats-Unis et l’URSS. 5 décembre, le 21e amendement de la Constitution des États-Unis met fin à 13 années de prohibition de l'alcool. 8 décembre, canonisation de Bernadette Soubirous. 23 décembre, à Pomponne (Seine-et-Marne), accident ferroviaire : le Paris-Strasbourg entre en collision avec le train express Paris-Nancy faisant 204 morts et 120 blessés. 26 décembre, l'ingénieur américain Edwin Armstrong fait breveter son invention : la modulation de fréquence pour améliorer la transmission radio.

1933-1945. En Mandchourie, un laboratoire japonais (unité 731) utilise des cobayes humains (3 000 morts environ).

1934. 8 janvier, Alexandre Stavisky, escroc notoire, est retrouvé mort par la police dans son chalet "Le vieux logis" près de Chamonix : en pénétrant dans la maison, les policiers auraient entendu un coup de feu et trouvé Stavisky gisant, la tête traversée par une balle, un revolver Herstal dans la main, ce qui permit de conclure au suicide ; Stavisky était impliqué dans une série d’affaires mettant en évidence une collusion entre des hommes d’affaires louches et des parlementaires ; son étrange mort provoqua une crise politique : le gouvernement de Camille Chautemps, contraint de démissionner, fit place au cabinet Daladier qui limogea le préfet de police Chiappe, suspecté de favoriser les ligues. 26 janvier, la Pologne conclut un pacte de non-agression avec l’Allemagne nazie. 27 janvier, des représentants de l’Eglise évangélique d’Allemagne signent une déclaration de loyauté à Hitler. 2 février, Habib Bourguiba fonde le Néo-Destour né d’une scission du Destour, mouvement nationaliste mis en place en 1920. 6 février, à Paris, place de la Concorde : manifestation des ligues d’extrême-droite (Jeunesses patriotes, Camelots du roi, Action Française, Solidarité Française et Croix de Feu) et d’associations d'anciens combattants qui protestent contre le gouvernement Daladier accusé de corruption, contre les scandales politico-financiers, notamment l’affaire Stavisky, et contre le limogeage du Préfet Chiappe le 3 février ; les ligueurs les plus virulents font dégénérer la manifestation "contre les voleurs, contre le régime abject" en émeute et tentent d’investir le Palais-Bourbon (à l’exclusion des Croix de Feu du colonel de La Rocque, lequel, légaliste, refusant la prise du pouvoir par les armes, fera ainsi échouer le putsch ; certains racontent que La Rocque aurait reçu 200 000 francs des fonds secrets du gouvernement) ; lorsque le groupe tente de prendre d’assaut le Palais-Bourbon, la police, débordée, tire sur la foule ; le bilan est lourd : 17 morts et 770 blessés selon le Ministère de l’Intérieur. 7 février, Daladier démissionne, Gaston Doumergue constitue un gouvernement de "concertation nationale". 9 février, les communistes organisent une contre-manifestation qui est interdite (6 ou 9 morts et 60 à 200 blessés). 12 février, grève générale à l’appel de la CGT et de la CGTU et manifestation contre le fascisme Cours de Vincennes à Paris. 17 février, mort accidentelle d'Albert Ier, roi des Belges : son fils, Léopold III, lui succède le 23. 21 février, la Garde nationale du Nicaragua, sur ordre de Somoza, capture et exécute Sandino, le leader de la guérilla, à Managua. 1er mars, Puyi est proclamé empereur du Manzhouguo (Mandchourie) sous le nom de Kangde. 20 mars, le chercheur allemand Rudolph Kuenhold effectue à Kiel les premiers essais d'un radar. 24 mars, André Citroën présente sa Traction avant à un public de concessionnaires. En avril, en Allemagne, Hindenburg exige de Hitler que les SA soient dissoutes. 20 avril, Goering nomme Himmler inspecteur et chef adjoint de la Gestapo de Prusse. 21 avril, en Allemagne, décret permettant l’arrestation sans jugement des personnes qui "menacent l’ordre public". 26 avril, la Gestapo est autorisée à pratiquer des arrestations en "détention préventive". 28 avril, France, la Sûreté Générale est réorganisée en Sûreté Nationale. 1er mai, Monseigneur Galen, évêque de Münster, apprenant l’interdiction faite aux jeunes nationaux-socialistes de continuer à appartenir aux organisations catholiques, télégraphie à Hitler en le priant d’annuler cet ordre, "afin que ne soit pas permise l’exclusion hors de la communauté allemande de tant d’Allemands loyaux et dévoués à l’œuvre de reconstruction". 7 mai, URSS : les juifs sont regroupés au Birobidjan, région autonome juive (la région choisie fait de cette concession une mesure d’exil). 23 mai, Bonnie Parker et Clyde Barrow sont abattus par les policiers sur une petite route de Louisiane. USA, Herbert W. Armstrong fonde l’Eglise Universelle de Dieu (1961 : France). 14 juin, à Venise, première rencontre entre Adolf Hitler et Benito Mussolini. Nuit du 29 au 30 juin, Allemagne, Nuit des longs couteaux : Goering et Himmler dirige l’élimination physique des chefs des chemises brunes, les SA (Sturm Abteilung : section d’assaut) dont l’importance inquiète Hitler ; environ 200 tués dont le prêtre barnabite, Bernhard Stempfle, ami et confesseur de Hitler qu’il aida à préparer la publication de Mein Kampf ; Hindenburg félicite Hitler de cette élimination. Eté, France, Henri d’Halluin dit Henri Dorgères crée le Front Paysan (Chemises Vertes). 2 juillet, en France, l'Armée de l'air devient une Arme à part entière. 20 juillet, dépôt à l’office national des brevets, au nom de la Compagnie générale de Télégraphie sans fil, du brevet n° 788 795 d’un "nouveau système de repérage d’obstacles et ses applications" (le radar français) invention des ingénieurs Maurice Ponte, Henri Gutton et Berline. 25 juillet, le chancelier autrichien, Engelbert Dollfuss, opposé à l’annexion de son pays par l’Allemagne, est assassiné par des nationaux socialistes, déguisés en militaires, qui échouent dans leur tentative de s’emparer du pouvoir. 2 août, matin, mort du président Hindenburg : un décret-loi fusionne les charges de président et de chancelier du Reich ; Adolf Hitler devient donc président, tout en gardant le poste de chancelier ; il prend le titre de Reichsführer ; le 19 août, un plébiscite ratifiera à 89,93% (38,4 millions de « oui » sur 45,5 millions d’électeurs inscrits) la réunion en la personne de Hitler du président et de chancelier. 18 septembre, entrée de l'URSS à la Société des Nations. En octobre, dans les Asturies (Espagne), insurrection syndicaliste : un gouvernement révolutionnaire est mis en place pendant 15 jours ; la répression, dirigée par le général Franco, est féroce (4 000 morts, 40 000 arrestations). 9 octobre, à Marseille, assassinat d'Alexandre Ier, roi de Yougoslavie et du ministre français Louis Barthou par un nationaliste croate, l’oustachi Velitchko Kerim dit Kalemen. 15 octobre, Mao Zedong lance ses hommes dans la "Longue Marche" (1 an, 12 000 km). 1er décembre, l’assassinat, à Leningrad, de Sergueï Kirov (considéré comme le dauphin de Staline), sert de prétexte au maître du Kremlin pour déclencher ses grandes purges : Zinoviev et Kamenev sont les premières victimes d’une série d’un million d’exécutions (dont 35 000 officiers de l’Armée rouge) ; il y aura 9 millions de déportés. 5 décembre, près de Welwel, grave incident de frontière entre la Somalie italienne et l'Empire d'Éthiopie qui décide de porter le conflit devant la SDN. 29 décembre, le Japon conteste les termes du traité naval de Washington signé le 6 février 1922 entre les États-Unis, la France, le Japon, le Royaume-Uni et l'Italie et entreprend un réarmement massif militaire et naval. 31 décembre, par décret royal, la Perse s’appelle désormais Iran. Gaston Bachelard : Le Nouvel Esprit scientifique (« Les mathématiques sont descendues du ciel sur la terre »).

1935. 7 janvier, les accords Laval-Mussolini accordent à l’Italie quelques avantages coloniaux et lui laissent les mains libres en Éthiopie. 8 janvier, à Zunyi dans le Guizhou, Mao Zedong est élu président du parti Communiste Chinois. 13 janvier, la Sarre, par plébiscite, vote son rattachement à l’Allemagne par 477 119 voix contre 46 513 pour l’autonomie et 2 124 pour le rattachement à la France. 18 au 25 janvier, octave de l’Universelle Prière pour l’unité (Lyon, Abbé Couturier). 22 janvier, Boris III de Bulgarie, instaure une dictature personnelle afin d'éviter un coup d'État : il collaborera avec Hitler et le pacte tripartite lors de la Seconde Guerre mondiale, tout en restant neutre militairement ; il décédera le 28 août 1943, après une rencontre houleuse avec Hitler le 14 août. 24 janvier, par le British India Act, la Birmanie se dote d'un gouvernement autonome. 2 février, devant le Tribunal de Portage, dans le Wisconsin (U.S.A.), le détective Leonard Keeler utilise sa nouvelle invention, le détecteur de mensonges, sur 2 criminels du Wisconsin : leur culpabilité étant évidente selon l’appareil, ils sont condamnés. 23 février, en France, décret créant le Haut Comité Méditerranéen. 26 février, Adolf Hitler ordonne de rétablir la Luftwaffe (armée de l'air allemande) ce qui est fait le 10 mars. 26 février, à Daventry, le physicien écossais Robert Alexander Watson-Watt et son assistant Arnold Wilkins font la démonstration du radar (Radio Detection And Ranging) ; cette invention apportera une aide précieuse aux Britanniques en 1939 ; le 2 avril, Robert Watson-Watt obtient un brevet sur le radar. 28 février, le chimiste Wallace Carothers, employé chez DuPont de Nemours, une entreprise de chimie située à Wilmington (Delaware), invente une matière plastique utilisée comme fibre textile : la découverte de la fibre (baptisée nylon) sera annoncée le 27 octobre 1938. 15 mars, en France, la durée du service militaire passe de 12 à 24 mois. 16 mars, le chancelier Hitler rétablit le service militaire obligatoire et porte les effectifs de l’armée qu’il baptise Wehrmacht, de 100 000 à 580 000 hommes (3 millions en 1939) ; la Wehrmacht est composée de 3 armes : l’armée de terre (Heer), l’armée de l’air (Luftwaffe) et la marine (Kriegsmarine). 21 mars, par décret royal du shah Reza, la Perse change de nom et devient l’Iran ; le shah abolit le port du tchador et crée l’université de Téhéran. 4 avril, au Canada, on frappe la première pièce de 1 dollar en argent, mise en circulation le 1er mai. 11 au 14 avril, Conférence de Stresa en Italie : la France, le Royaume-Uni et l’Italie se réunissent en réaction à la remise en cause du traité de Versailles par Hitler : « Les trois puissances dont la politique a pour objet le maintien collectif de la paix dans le cadre de la Société des Nations constatent leur complet accord pour s’opposer par tous les moyens appropriés à toute répudiation unilatérale de traités susceptibles de mettre en danger la paix de l’Europe » ; les Anglais signeront, quelques semaines plus tard, un accord naval avec les Allemands. 17 avril, la SDN condamne l’Allemagne pour ses violations successives du traité de Versailles. 19 avril, création du parti allemand des Sudètes en Tchécoslovaquie. 27 avril, ouverture du métro de Moscou. Au Japon, fondation de la secte Sekai Kyuseikyo (Salut du monde). Ils n’existent plus que deux congrégations camaldules indépendantes l’une de l’autre : la congrégation des moines-ermites camaldules, dont le centre est toujours l’ermitage de Camaldoli, qui s’est ralliée aux Bénédictins confédérés et la congrégation de Monte Corona, fondée au début du XVIe siècle par le bienheureux Paul Justiniani, qui a une règle s’apparentant à celles des Chartreux. En France, fondation de la Jeunesse Indépendante Chrétienne Féminine. 2 mai, Traité d’assistance mutuelle franco-soviétique sans clause militaire : Pierre Laval s’est rendu à Moscou pour essayer de convaincre Staline du bien-fondé d’une alliance entre la France et l’URSS face à la menace que représente l’arrivée d'Adolphe Hitler à la tête de l’Allemagne. 24 mai, le pape condamne la stérilisation par les nazis de 56.244 citoyens allemands jugés inférieurs. 18 juin, Traité naval germano-britannique ; lancement du premier sous-marin allemand depuis la Première Guerre mondiale. 26 juin, le Service du travail (Reichsarbeitsdienst) devient obligatoire : la jeunesse allemande (des deux sexes) doit se rassembler dans des camps pour construire des routes, des casernes, des logements ou travailler dans les champs. 28 juin, renforcement du § 175 du Code pénal allemand réprimant l’homosexualité : l’infraction (Vergehen) devient un crime (Verbrechen), la durée de détention est de 6 mois à 5 ans, l’acte sexuel n’est plus nécessaire pour être poursuivi (le code pénal sera modifié, cette même année, pour permettre la castration "volontaire" des délinquants sexuels condamnés au titre du § 175, puis, le 20 mai 1939, le Reichsführer-SS Himmler autorisera leur castration forcée). 1er juillet, Heinrich Himmler crée l'Ahnenerbe, Studiengesellschaft für Geistesurgeschichte (Héritage des ancêtres, société pour l'étude des idées premières) ; l'Ahnenerbe, dédiée à la recherche anthropologique, archéologique et sur l'histoire culturelle de la "race allemande", cherche à prouver la validité des théories nazies sur la supériorité de celle-ci ; l'ancienne civilisation nordique remonte à l'Atlantide qui s'étendait de l'Islande aux Açores ; des expéditions archéologiques sont organisées en Suède, Finlande, France (recherche du Graal à Montségur), Espagne (dans l’abbaye de Montserrata près de Barcelone, pour y rechercher le Graal), Italie, Roumanie, Bulgarie, Pologne, Ukraine, Islande, Andes (recherches des traces des Atlantes), Afghanistan et Tibet. 13 juillet, en Allemagne, dissolution et confiscation des biens des associations de Témoins de Jéhovah. 14 juillet, en France, radicaux, socialistes et communistes prêtent un serment commun promettant "du pain aux travailleurs, du travail à la jeunesse, et au monde la grande paix humaine". 16 juillet, les premiers parcomètres (invention de Carl C. Magee) sont installés à Oklahoma City. 2 août, le Parlement britannique adopte le Government of India Act qui donne à l’Inde un statut beaucoup plus autonome (l’indépendance ne sera obtenue que le 15 août 1947). 17 août, en Allemagne, dissolution des ordres francs-maçons. 19 août, lettre pastorale de l’épiscopat catholique allemand qui s'élève contre la politique religieuse nazie. 31 août, première loi de neutralité américaine ; interdiction des ventes d'armes aux pays belligérants. 15 septembre, le Reichstag (Parlement allemand), réuni à Nuremberg et présidé par Hermann Goering, vote à l’unanimité les lois dites de Nuremberg : adoption du drapeau à croix gammée comme drapeau national de l’Allemagne, adoption d’une loi sur la nationalité qui déchoient les juifs de leur citoyenneté et d’une loi "pour la protection du sang et de l’honneur allemands" (Gesetz zum Schutze des deutschen Blutes und der deutschen Ehre) qui interdit les mariages et les relations sexuelles entre juifs et non-juifs (Est considéré comme juif celui qui a au moins trois grands-parents juifs, ainsi que celui qui a seulement deux grands-parents juifs mais appartient à la communauté religieuse juive ou est marié à un juif). 3 octobre, sous prétexte d'un incident de frontière à Ual-Ual (Welwel) près de la Somalie, l’Italie envahit l’Ethiopie : la SDN condamne l’agresseur. 10 octobre, en Grèce, le premier ministre Panagis Tsaldaris est renversé par un coup de force militaire ; la république est abolie et le général Kondýlis, ancien républicain, est déclaré régent. 20 octobre, fin de la Longue Marche de Mao (débutée le 15 octobre 1934), qui s’établit à Yan'an au nord de la Chine : 30 000 hommes, sur plus de 120 000, ont survécu ; Mao fonde à Yan'an une nouvelle république soviétique où le marxisme est adapté à la Chine. 30 octobre, étatisation des polices de Seine et Oise (161 communes). 3 novembre, en Grèce, restauration de la monarchie par plébiscite ; le roi Georges II rétablit la constitution de 1911. 15 novembre, création du Commonwealth américain des Philippines (elles seront indépendantes le 4 juillet 1946). 20 novembre, en Palestine, le chef religieux soufi tijani, Izz al-Din al-Qassam, né en Syrie, est tué lors d'une bataille contre les Britanniques. 6 décembre, dissolution des milices armées et des ligues. 9 décembre, des dissidents de l’Action française (dont Eugène Deloncle exécuté à son domicile parisien par la Gestapo le 7-1-1944) fondent le Parti national révolutionnaire. 12 décembre, déclaration publique de Frédéric Joliot-Curie sur les transmutations nucléaires découvertes par Enrico Fermi, lors de la remise du Prix Nobel de chimie, qui lui est attribué conjointement avec son épouse Irène Joliot-Curie. 20 décembre, encyclique Ad catholici sacerdotii sur le sacerdoce.

1936. 4 janvier, en Allemagne, le régime nazi impose l'entraînement militaire aux enfants allemands. 10 janvier, loi permettant de dissoudre par décret "tout mouvement présentant par sa forme et son organisation militaire le caractère de groupes de combat ou de milices privées", elle concerne également les groupements incitant "à la discrimination, à la haine ou à la violence raciale". 12 janvier, en France, socialistes, communistes, radicaux et plusieurs petites formations de gauche, signent le programme du Rassemblement populaire. 20 janvier, à Sandringham, décès de George V, roi de Grande-Bretagne et d'Irlande : son fils Édouard VIII lui succède. 6 au 16 février, IVes Jeux olympiques d'hiver à Garmisch-Partenkirchen en Allemagne ; 1re épreuve de ski alpin. 16 février, en Espagne, victoire du Frente Popular (Front populaire), une coalition de gauche ; le républicain Manuel Azaña forme le nouveau gouvernement et envoie le général Franco en exil forcé aux Canaries. 26 au 29 février, au Japon, tentative de coup d'État par des membres de la faction ultranationaliste de l'armée impériale japonaise ; le procès des insurgés aura lieu en juillet, la plupart seront emprisonnés, les autres exécutés. 26 février, à Fallersleben (Basse-Saxe), Adolf Hitler inaugure l’usine qui va fabriquer la Volkswagen (voiture du peuple), la fameuse Coccinelle, imaginée par le constructeur Ferdinand Porsche : elle sera commercialisée à partir du 26 mai 1938. 7 mars, l’Allemagne, violant le traité de Versailles et le pacte de Locarno, envahit la zone démilitarisée de Rhénanie : des troupes allemandes (le service militaire obligatoire a été rétabli illégalement un an auparavant) entrent dans Cologne, Mayence et Trèves sans que les Français s'interposent (Hitler dira : « J’étais, dira-t-il, obligé de mentir et je fus sauvé par mon inébranlable obstination et un aplomb surprenant. J’ai menacé, si une détente n’intervenait pas immédiatement, d’envoyer six autres divisions en Rhénanie. En vérité, je n’avais plus que quatre brigades ») ; le chancelier allemand, Adolf Hitler, déclare caduques les dispositions du Traité de Versailles par lesquelles l'Allemagne s'engageait à démilitariser la Ruhr. 29 mars, élections au Reichstag et plébiscite en faveur de Hitler : 44 461 278 voix sur 44 911 489 pour Hitler (les Juifs ne peuvent voter). A Pâques (12 avril), les pères Courtois et Pihan organisent en mouvement les Cœurs Vaillants et Ames Vaillantes de France. 17 avril, Maurice Thorez, secrétaire général du P.C.F., tend la main aux travailleurs catholiques. 28 avril, mort du roi Fouad Ier d'Égypte : son fils Farouk lui succède à l'âge de seize ans ; un conseil de régence est désigné par le Parlement. En mai, début de la Grande Révolte arabe en Palestine (1936-1939). 2 mai, le maréchal Badoglio, chef des armées italiennes d’Afrique, pénètre dans Addis-Abeba (Ethiopie) : l’empereur Hailé Sélassié Ier se réfugie dans la zone française de Djibouti ; le 5 mai, l’Italie annexe officiellement l’Ethiopie ; le 9, le roi d’Italie, Victor-Emmanuel III, est proclamé empereur d’Ethiopie. 3 mai, en France, les partis du Front populaire remportent les élections législatives : 378 sièges. En mai, Pie XI reconstitue l'ancienne Académie des Lyncéens ou des Lynx, qui lors de sa fondation à Rome en 1603 fut la première académie spécifiquement scientifique au monde, et lui donne son nom actuel d'Académie pontificale des sciences. 28 mai, Alan Turing propose dans On Computable Numbers un concept qui permettrait à une machine d’interpréter un code et donc d’effectuer des calculs de type différents : ce qu’on appelle la "machine de Turing" n’est qu’un modèle théorique mais sera la base du développement informatique et du fonctionnement par algorithme. En juin, le Parti national révolutionnaire se dissout au profit de l'Organisation secrète d’action révolutionnaire nationale (plus tard : Comité Secret d’Action Révolutionnaire : CSAR) surnommée La Cagoule (sobriquet lancé dans l’Action française par Maurice Pujo) qui organise des assassinats et des attentats. 4 juin, gouvernement Léon Blum. Nuit du 7 au 8 juin, signature des Accords de Matignon par le nouveau président du Conseil, la Confédération générale du patronat français et la Confédération générale du travail (CGT). 17 juin, une ordonnance place toutes les polices sous l’autorité de Heinrich Himmler, chef des S.S. 18 juin, décret prononçant la dissolution de toutes les ligues, dont celle des francistes (Bucard emprisonné). 20 juin, loi sur les 2 semaines (12 jours) de congés payés (ils passeront à 18 jours en 1956, à 24 jours en 1969 et à 30 jours en 1982). 21 juin, loi fixant la durée de la semaine de travail à 40 h ; en novembre 1937, Paul Reynaud rendra un décret-loi autorisant la multiplication des heures supplémentaires, peu payées, et permettra d'organiser la semaine de travail sur six jours ; dès 1938, la semaine des 40 heures sera progressivement contournée ; le régime de Vichy portera à 60 heures la durée maximale du travail. 26 juin, premier vol de l'hélicoptère expérimental Focke-Wulf Fw 61. 27 juin, à Genève, à la tribune de la Société des Nations (SDN), l’empereur d’Ethiopie Hailé Sélassié, en exil, dénonce l’invasion de son pays par les Italiens. 28 juin, Jacques Doriot (exclu du parti communiste en août 1934) et d’anciens communistes fondent le Parti Populaire Français et le journal Liberté. 29 juin, encyclique Vigilanti cura à l'Épiscopat des États-Unis relative au respect des valeurs chrétienne dans les médiums de communication (sur le cinéma et ses "pernicieux effets"). Raffig Tullou fonde Kredenn Geltiek Hollvedel (Croyance celtique mondiale) ou Kevanvod Tud Donn (Assemblée des gens de la Dêua Ana). La ligue des Jeunesses Patriotes nommée Antilibéraux, fondée en décembre 1924, défile en imperméable bleu et béret basque. 3 juillet, en pleine séance de la Société des Nations, le journaliste juif allemand, Stephen Lux, se suicide pour attirer l’attention sur le sort des juifs. 12 juillet, François de La Rocque crée le Parti social français (dont la devise "Travail Famille Patrie" figure sur le nouveau quotidien du parti, Le Petit Journal). 13 juillet, à Madrid, le député monarchiste José Calvo Sotelo est assassiné par des officiers républicains ; dès lors, les trois généraux en exil (Sanjurjo au Portugal, Mola à Pampelune et Franco aux Canaries) s’allient pour renverser les Républicains au pouvoir. 17 juillet, en Espagne, le soulèvement (el alzamiento) contre la République, préparé depuis le mois de mars dans les milieux militaires et renforcé opportunément par le meurtre du député Calvo Sotelo, chef des royalistes, par des républicains, commence à Melilla (Maroc espagnol) et aux Canaries. 18 juillet, la rébellion gagne toute l’Espagne : Majorque, Grenade, Cordoue, Salamanque, Burgos (où un gouvernement rebelle dirigé par le général Francisco Franco Bahamonde, s’installe le 25), Valladolid, Oviedo, Saragosse, Vigo, La Corogne ; début de la Guerre civile espagnole. Durant l'été 1936, de 7 000 à 8 000 religieux (prêtres, religieuses) ainsi que 2 000 phalangistes sont exécutés en zone républicaine, hors de tout combat ou représailles en raison de fusillade du camp adverse 5 ; le gouvernement légal ne condamne pas un seul instant ces crimes commis par ses propres partisans que ce soient par les milices syndicales - les patrouilles de l'aube - ou par de simples meneurs pour lesquels le simple fait de porter la soutane vaut arrêt de mort 6 ; des actes d'une grande violence frapperont notamment les religieuses ou les jeunes filles des organisations catholiques tombées entre les mains des Républicains ; la conséquence immédiate sera le ralliement de nombreux centristes catholiques aux militaires insurgés 7. 23 juillet, des avions italiens transportent les troupes franquistes du Maroc en Espagne. 1er août, Blum opte pour la non-intervention en Espagne et propose aux pays européens un pacte de non-intervention dans le conflit espagnol ; signé quelques jours plus tard, le pacte ne sera pas respecté par tous : l'Allemagne et l'Italie enverront armes et hommes soutenir les nationalistes insurgés tandis que l'URSS fournira d'importants moyens de défense aux républicains. 1er août, à Berlin, cérémonie d’ouverture des Xème Jeux Olympiques d’été présidée par le chancelier Adolf Hitler. 4 août, en Grèce, avec l’assentiment du roi Georges II, le général Metaxas suspend la Constitution et instaure une dictature (sur le modèle mussolinien) qui durera jusqu’en 1941. 5 août, Hitler envoie 30 avions junker à Franco. 13 août, en France, école obligatoire jusqu’à 14 ans. 14 août, en Espagne, l'armée franquiste s’empare de Badajoz. 19 août, les évêques allemands approuvent l’aide apportée par Hitler à Franco. 19 août, le poète espagnol, Federico García Lorca, est fusillé par les franquistes près de Grenade. 19 au 24 août, premier « procès de Moscou », procès du « Centre terroriste trotskyste-zinovieviste » : les 16 inculpés, dont Zinoviev et Kamenev, accusés de comploter avec l'Allemagne et le Japon, sont exécutés le 25 août. 26 août, Traité de Londres : la Grande-Bretagne reconnaît l’indépendance de l’Egypte mais garde le contrôle du canal de Suez pour une durée de 20 ans ; le roi Farouk demande le soutien anglais en cas d'expansion de la deuxième guerre italo-abyssienne. Palestine, révolte arabe contre l’augmentation de l’immigration juive. 14 septembre, à Nuremberg, le VIIIe Congrès du parti nazi décide de prolonger la durée du service militaire et donne à Hermann Goering mission de renforcer le réarmement dans les quatre ans et d’améliorer le recensement de la jeunesse en appliquant la nouvelle loi sur service national du travail : 300 000 jeunes travailleront pour le Reich pendant six mois, avant de rejoindre l’armée. 15 septembre, à Nuremberg, pendant le VIIIe congrès du parti nazi, Hitler promulgue ses premières lois antisémites qui privent les Juifs de la citoyenneté allemande et leur interdisent d’épouser ou de fréquenter des "Aryens". 16 septembre, le Pourquoi pas, navire océanographique du Docteur Charcot, sombre près des côtes islandaises. 21 septembre, lors d'une réunion de la Junte de défense nationale sur l'aérodrome de San Fernando, près de Salamanque en Espagne, Franco est choisi comme général en chef (generalissimo) des Nationalistes. 27 septembre, les troupes nationalistes rebelles du général Franco s’emparent de Tolède ; l’archevêque de Toledo et Primat d’Espagne, Isidro Gomà, a lancé un message de soutien aux nationalistes car ils se battent contre "ces maudits fils de Moscou, les juifs et les francs-maçons, les sociétés occultes contrôlées par l’internationale sémitique". 29 septembre, la Junta de Defensa Nacional nomme le général Franco Chef de gouvernement provisoire de Burgos et Commandant des forces armées. 1er octobre, le général Franco s’installe à Burgos ; investi des pleins pouvoirs (généralissime et chef de l'État), il prend le titre de Caudillo (du bas-latin capitellium de caput = tête), titre donné aux chevaliers espagnols qui chassèrent les Arabes d’Espagne ; le Pays Basque vote son autonomie. 21 au 24 octobre, rapprochement entre l'Allemagne et l'Italie opéré par Ciano au terme d'une série d'entretiens avec von Neurath à Berlin et Hitler et à Berchtesgaden ; le 23, un protocole de coopération est signé, qui laisse à l'Italie la prééminence en Méditerranée. 28 octobre, fondation de l’Académie pontificale des sciences. 1er novembre, à Milan, Mussolini parle de "l'axe Rome-Berlin". En novembre, le général Duseigneur crée avec le duc Pozzo di Borgo l’Union des Comités d’Action Défensive. 6 novembre, le gouvernement républicain de Madrid se délocalise à Valence. Nuit du 17 au 18 novembre, à Lille, suicide au gaz du ministre Roger Salengro que la presse d’extrême-droite a faussement accusé d’avoir déserté en 1916. 20 novembre, en Espagne, José Primo de Rivera, fondateur du mouvement fasciste de la Phalange espagnole (1933), est fusillé par le gouvernement populaire. 21 novembre, création des Phalanges libanaises, parti politique libanais (parti Kataëb) essentiellement composé de chrétiens. 24 novembre, Pacte anti-Komintern entre l’Allemagne et le Japon contre l’Internationale communiste ; l'Italie en 1937, puis le Royaume de Hongrie et l'Espagne, en 1939, adhèreront à ce pacte. 1er décembre, en Allemagne, loi (Gesetz über die Hitlerjugend) faisant des jeunesses hitlériennes, jusque-là communauté volontaire, une communauté obligatoire pour tous les jeunes allemands : « §1. Die gesamte deutsche Jugend innerhalb des Reichsgebietes ist in der Hitlerjugend zusammengefaßt. » (L’ensemble de la jeunesse allemande à l’intérieur du territoire du Reich est rassemblée au sein de la jeunesse hitlérienne) : cette obligation, pouvant aller contre l’avis des parents, est confirmée en 1939 avec le Jugenddienstpflicht. 5 décembre, en URSS, promulgation de la nouvelle Constitution instaurant un Soviet suprême composé d’un soviet de l’Union et d’un soviet des nationalités. 5 décembre, dissolution de la république de Transcaucasie : Géorgie, Arménie et Azerbaïdjan deviennent des républiques à part entière au sein de l’U.R.S.S. 6 décembre, à 700 kilomètres de la côte sénégalaise, Jean Mermoz disparaît à bord de son hydravion La Croix du Sud. 10 décembre, Edouard VIII d’Angleterre abdique pour épouser Wallis Simpson, une roturière américaine divorcée : le duc d’York, son frère, lui succède sous le nom de George VI, le 11 ; il est largement admis que le duc et la duchesse de Windsor sympathisèrent avec les nazis avant et pendant la Seconde Guerre mondiale ; en octobre 1937, le duc et la duchesse visiteront l'Allemagne nazie contre l'avis du gouvernement britannique et rencontreront Adolf Hitler à sa résidence de l'Obersalzberg 11 ; chargé d’inspecter les lignes de défense alliées, il aurait utilisé sa position privilégiée pour devenir un redoutable espion nazi, révélant à Hitler les faiblesses sur le front des Ardennes pour faciliter l’invasion de la France 12. 11 décembre, le Parlement irlandais promulgue l'External Relations Act qui permet à l'Irlande d'être libre et de marquer son indépendance. 12 décembre, Incident de Xi'an : afin de mettre un terme à la guerre civile et d’imposer un front uni entre nationalistes et communistes chinois face au Japon, le jeune dirigeant de la Mandchourie, Zhang Xueliang, fait enlever Tchang Kaï-chek à Xi’an ; celui-ci, relâché avec des excuses, respectera l’accord de coopération avec les communistes. 23 décembre, durant la guerre d'Espagne, le canadien Norman Bethune inaugure la première unité mobile de transfusion sanguine. 31 décembre, mort de Miguel de Unamuno ; écrivain et philosophe espagnol (1864-1936), professeur de grec à l’université de Salamanque, il fut, bien que chrétien, le maître à penser de l’humanisme révolutionnaire antifranquiste et reste celui des intellectuels espagnols d’aujourd’hui ; poète et romancier qui dépeint sa province natale dans Paz en la guerra (1897), le penseur individualiste se révèle dans Del sentimento tragico de la vida (1912) et La agonia del cristianismo (1925). Keynes : Théorie générale de l’emploi, de l’intérêt et de la monnaie. Etienne Gilson : Christianisme et philosophie.

1937. 9 janvier, le conseil des ministres italiens interdit le mariage entre blancs et gens de couleur dans les colonies africaines. 23 au 30 janvier, deuxième procès de Moscou mettant essentiellement en cause des responsables économiques. 16 février, aux USA, la firme Dupont De Nemours dépose le brevet du nylon inventé par le chimiste Wallace Caruthers et son équipe (le nom "nylon" a été formé avec les initiales des prénoms des épouses des cinq chercheurs ayant participé à la mise au point de la fibre). 21 février, vol d'une première voiture volante : conçu par l'ingénieur américain Waldo Dean Waterman, l'Arrowbile est un véhicule hybride tenant à la fois de l'avion et de l'automobile. 9 mars, en Allemagne, 2 000 "criminels invétérés ou individus attentant aux bonnes mœurs" sont déportés dans les camps. 10 mars, l’encyclique Mit brennender sorge (Dans ma poignante inquiétude) sur la situation de l’Église catholique dans l’Empire allemand, condamne le régime et l’idéologie national-socialistes : « Quiconque prend la race, ou le peuple, ou l’Etat, ou la forme de l’Etat ou les dépositaires du pouvoir et les divinise par un culte idolâtrique, celui-là renverse et fausse l’ordre des choses créé et ordonné par Dieu » ; le Reich interdit la diffusion de cette encyclique, portant la date du 14 mars, qui sera cependant lue en chaire dans toutes les églises catholiques d’Allemagne le 21 mars. 11 mars, fondation du Parti du peuple algérien pour remplacer l'Étoile nord-africaine (ENA) fondée en 1926 et dissoute le 20 novembre 1929 puis en janvier 1937. 18 mars, à Guadalajara, les Brigades internationales, venues au secours des républicains au début de la guerre civile espagnole, mettent en déroute les forces italiennes fascistes, alliées à Franco. 19 mars, encyclique Divini Redemptoris 10 sur le communisme athée "intrinsèquement pervers" (la formule sera reprise par Pie XII). 21 mars, dimanche des Rameaux, Massacre de Ponce à Porto Rico : une manifestation du Parti nationaliste portoricain pour l'indépendance du pays (possession des États-Unis depuis 1898), est réprimée par le général Blanton Winship, gouverneur de Porto Rico (bilan : 20 morts et une centaine de blessés). 24 mars, imposition de la Loi du cadenas au Québec pour contrer la propagande communiste. 28 mars, à Pâques, Pie XI publie l’encyclique Firmissimam constantiamque (connue aussi sous le nom de Nos es muy conocido = Il nous est bien connu) sur la situation de la religion catholique au Mexique; elle stigmatise la persécution religieuse au Mexique depuis l’adoption de la constitution de 1917 jugée maçonnique par l’Eglise. 12 avril, l’américain Frank Whittle fait décoller le premier avion à réaction, le WU (Whittle Unit). 19 avril, le général Francisco Franco fonde la Phalange espagnole traditionaliste et les Juntes d’offensive nationale-syndicaliste. 26 avril, en Espagne, Guernica est détruite par l’aviation allemande (1 600 morts). 6 mai, à l'aéroport de Lakehurst près de New York, le dirigeable allemand Zeppelin, LZ-129 Hindenburg, prend feu à son arrivée (35 morts). 12 mai, à l'abbaye de Westminster, couronnement de George VI qui a accédé au trône suite à la mort de son père George V et à l'abdication de son frère Édouard VIII (10 décembre 1936). 17 mai, en Espagne, Francisco Largo Caballero, hostile à la répression républicaine, quitte la direction du gouvernement : il est remplacé par le socialiste modéré Juan Negrín. 24 mai, à Paris, inauguration de l’Exposition Universelle ; achèvement du Palais de Chaillot où s'installe le Musée de l'Homme et le Musée national de la Marine. 24 mai, inauguration du pont du Golden Gate reliant les deux rives de la baie de San Francisco. 31 mai au 16 juin, Epuration de l’Armée rouge : 3 maréchaux, 8 amiraux, 371 généraux et des milliers d’officiers sont condamnés et exécutés. 19 juin, Bilbao tombe aux mains des franquistes. Création de la Société des amis de Montségur et du Saint Graal de Sabarthès et d’Occitanie qui cessera d'exister en 1942. 5 juillet, convention irano-irakienne laissant le Chatt-el-arab, cours d'eau servant de frontière entre l'Irak et l'Iran, aux Irakiens. 7 juillet, début de la seconde Guerre sino-japonaise après l’incident du pont Marco Polo, à proximité de Pékin : suite à la disparition d’un de leur soldat, les Japonais décident de fouiller la ville mais, face à la résistance chinoise, ils font venir les renforts. 8 juillet, par le Pacte de Saadabad, la Turquie, l’Iran, l’Irak et l’Afghanistan s’engagent à faire front contre toute attaque dirigée contre l’un d’entre eux et à coordonner la lutte commune contre la subversion notamment celle des Kurdes. 11 juillet, à Lisieux, le cardinal Pacelli (futur Pie XII) inaugure la basilique Sainte-Thérése et dénonce "les persécutions, particulièrement lourdes au coeur du Pontife actuel (Pie XI, ndlr), infligées à ses fils dans divers pays" 18. 19 juillet, à Berlin, exposition Entartete Kunst (Art dégénéré) : toutes les œuvres seront vendues aux enchères ou détruites. 25 juillet au 1er août, Olympiades Ouvrières à Anvers (Belgique. 28 juillet, le Japon envahit la Chine ; les troupes japonaises prennent Pékin, puis Tianjin deux jours plus tard. 29 juillet, le roi d'Égypte, Farouk Ier, qui a atteint sa majorité, prête serment à la Constitution devant l'Assemblée. Fin juillet, mise en service du camp de Buchenwald près de Weimar. 5 août, circulaire de la Gestapo : les Témoins de Jéhovah objecteurs de conscience sont placés en camp de concentration à l’issue de leur peine. 11 août, Bakar Sidqi, général irakien nationaliste, qui a pris le pouvoir en 1936 suite à un coup d'État, est assassiné à Mossoul. 13 août, début de la bataille de Shanghai. 21 août, l'Union soviétique signe un traité de non-agression avec la Chine. 26 août, des avions japonais attaquent dans la banlieue de Pékin la voiture de l'ambassadeur du Royaume-Uni, Hughe Knatchbull-Hugessen. 31 août, décret-loi nationalisant les compagnies de chemins fer pour former la Société Nationale des Chemins de Fer Français (SNCF) à compter du 1er janvier 1938. 31 août, décret interdisant les "appareils distributeurs d’argent, de jetons de consommation et, d’une manière générale, tous appareils dont le fonctionnement repose sur l’adresse ou le hasard et qui sont destinés à procurer un gain ou une consommation moyennant enjeu" (machines à sous). 3 septembre, prise de Kalgan par les Japonais. 13 septembre, prise de Datong par les Japonais ; début de la bataille de Xinkou, qui tombe le 13 octobre. 22 septembre, à la demande de Staline, le Guomindang et le Parti communiste chinois s'allient pour faire front aux Japonais. 25 septembre, victoire chinoise de la Huitième armée de route à la bataille de Pingxingguan dans le Shanxi ; les troupes japonaises marchent sur Taiyuan. 25 septembre, Mussolini rend visite à Adolf Hitler. 27 septembre, création du Service central de sécurité du Reich (Reichssicherheitshauptamt : R.S.H.A.) dont la direction est confiée à Himmler. 3 au 24 novembre, la conférence de Bruxelles, convoquée par la SDN, condamne l'agression japonaise en Chine. 5 novembre, Hitler présente en secret à l’état-major de la Wehrmacht ses projets expansionnistes. 9 novembre, prise de Taiyuan par les troupes japonaises, qui contrôlent les chemins de fers du Shanxi. 10 novembre, président de la République du Brésil depuis 1930, Getúlio Vargas instaure une nouvelle dictature nommée "Estado novo" (État nouveau) ; un mouvement militaire précipitera la fin de cette dictature en 1945. 12 novembre, inauguration de l'aéroport du Bourget. 12 novembre, les troupes japonaises prennent Shanghai ; l'armée chinoise, qui a perdu 300 000 hommes, se retire vers l'Ouest. 3 décembre, en Chine, début de la bataille de Nankin qui oppose l'Armée impériale japonaise à l'Armée nationale révolutionnaire chinoise. 12 décembre, la canonnière américaine Panay qui participait à l'évacuation des civils étrangers et la canonnière britannique Ladybird sont bombardées par l'aviation japonaise, près de Nankin, sur le Yangzi Jiang. 13 décembre, l'armée japonaise entre dans Nankin, capitale de la Chine nationaliste : Sac de Nankin par les Japonais ; les massacres durent 6 semaines, 300 000 civils sont tués. 21 décembre, Snow-white and the seven dwarfs (= Blanche-neige et les sept nains), le premier long métrage d'animation parlant et en couleur, produit par Walt Disney, est diffusé à Los Angeles (le premier long-métrage d'animation de l'Histoire du cinéma fut El Apóstol de l'argentin Quirino Cristiani en 1917). 23 décembre, début de la bataille de Xuzhou, évacuée par les Chinois le 19 mai 1938 après des mois de durs combats. 23 décembre, en Allemagne, les Juifs sont exclus des professions commerciales et leurs biens confisqués. En décembre, Lichtenburg est le premier camp de concentration uniquement réservé aux femmes. 29 décembre, l’Irlande promulgue une constitution républicaine ; le pays, souverain et indépendant, ne reconnaît plus la souveraineté du roi d’Angleterre. Lev Davidovitch Bronstein (Trotski) : La Révolution trahie et L’Ecole stalinienne de falsification.

1938. 1er janvier, nationalisation des chemins de fer et création de la SNCF (Société nationale des chemins de fer français) qui a le statut d’une société d’économie mixte dans laquelle l’État détient la majorité. 1er janvier, en Allemagne, tous les médecins juifs sont exclus des caisses d'assurances maladie. 9 janvier, en Espagne, les troupes républicaines lancent une offensive victorieuse sur Teruel. 18 janvier, Charles II, roi de Roumanie, décide d'abolir le régime parlementaire ; abandonnant la Roumanie au Troisième Reich, il quittera ses fonctions en 1940. 19 janvier, Hitler crée, au sein de la Bund der Deutschen Mädel (Union des jeunes filles allemandes), une filiale "Foi et Beauté" pour les jeunes filles de 18 ans. 20 janvier, dissolution par la Gestapo des organisations des Jeunesses catholiques de Bavière. 4 février, Hitler prend le portefeuille de la Guerre et nomme Joachim von Ribbentrop ministre des Affaires étrangères. 12 février, Hitler lance un ultimatum au chancelier autrichien Kurt von Schuschnigg pour que les nationaux-socialistes retrouvent leur liberté et pour que leur chef soit nommé ministre de l'Intérieur. 17 février, à Londres, l’ingénieur écossais John Baird fait la première démonstration de la télévision en couleurs. 18 février, en France, Loi par laquelle la femme mariée n’est plus incapable civile : elle peut avoir une carte d’identité et un passeport, ouvrir un compte en banque sans l’autorisation de l’époux, s’inscrire en faculté, de passer un contrat pour ses biens propres, d’accepter une donation, de séjourner dans un hôpital ou une clinique sans être accusée d’abandon de domicile. 2 au 13 mars, dernier Procès de Moscou pour déviations, trahison droitière ("bloc des droitiers") ou trotskyste : sur 21 accusés, 18 sont condamnés à mort et exécutés sur le champ. 9 mars, le chancelier autrichien Kurt von Schuschnigg, sous la pression de Hitler, organise un plébiscite pour ou contre l’Anschluss (rattachement de l’Autriche à l’Allemagne). 11 mars, Hitler exige l’abandon du plébiscite. Nuit du 11 au 12 mars : les troupes allemandes envahissent le territoire autrichien ; Hitler défile dans sa ville natale, Braunau-am-Inn. 13 mars, l’Allemagne annonce officiellement l’annexion de la République autrichienne (Anschluss) ; une loi en fait une province du Reich allemand. 14 mars, Hitler entre à Vienne où il est acclamé par 200 000 autrichiens. 17 et 18 mars, l’aviation italienne bombarde Barcelone (>1 000 morts). 1er avril, une émission de Radio Vatican en langue allemande, écrite par le jésuite allemand Gustav Gundlach, désapprouve la prise de position des évêques autrichiens en faveur de l'Anschluss. 1er avril, le "café soluble" (Nescafé) est mis au point, après 7 ans de recherche, par Max Rudolf Morgenthaler et son équipe à l'usine Nestlé d'Orbe en Suisse. 6 avril, découverte accidentelle du téflon (polytétrafluoroéthylène) par Roy Plunkett, un chimiste du Jackson Laboratory, un laboratoire situé dans le New Jersey et appartenant à la société chimique américaine E.I. du Pont de Nemours and Company. 10 avril, le plébiscite (organisé par Hitler dans les 2 pays) consacre l’Anschluss (>99% des voix pour l’annexion). 15 avril, en Espagne, les troupes franquistes, qui ont atteint la Méditerranée, séparent la Catalogne de la Castille, notamment de Valence. 24 avril, en Tchécoslovaquie, un congrès des Allemands des Sudètes réclame la création d’un État national sudète. Du 3 mai au 29 octobre, Exposition impériale britannique tenue à Glasgow en Écosse. 4 mai, le Vatican reconnaît le gouvernement de Francisco Franco Bahamonde. 24 mai, Carl C. McGee d'Oklahoma City reçoit un brevet pour le parcomètre qu'il a inventé en 1936. 26 mai, Ferdinand Porsche présente officiellement sa Volkswagen à Hitler, qui lui donne le nom bizarre de KdF-Wagen : Kraft durch Freude (la force par la joie) ; Hitler pose la première pierre de l’usine Volkswagen à Wolfsburg. 1er juin, Arbeitsscheu Reich en Allemagne, Reinhard Heydrich ordonne à la « Kripo » de rafler les « asociaux » aptes au travail : mendiants, Tziganes, vagabonds, proxénètes, prostitués. 3 juin, le plus grand télescope (créé par l'astronome américain George Ellery Hale) est inauguré au mont Palomar en Californie. 11 juin, début de la Bataille de Wuhan en Chine : après quatre mois de batailles sanglantes, le Japon finira par être victorieux. 22 juin, l’encyclique Humani generis unitas pour l’unité du genre humain (contre l’antisémitisme) est rédigée par 3 jésuites (non publiée, elle resta cachée). 28 juin, Espagne : retrait des Brigades rouges. 28 juin, en Turquie, interdiction des associations religieuses. La Rocque (il sera arrêté le 9-3-1943 puis déporté) crée l’Association des Auxiliaires de la défense passive. Lors de son congrès à Londres, l’Internationale de la Libre Pensée devient l’Union Mondiale des Libres Penseurs. 6 au 12 juillet, en Palestine, affrontements sanglants entre les Arabes et les colons juifs (12 juillet, Jérusalem, l’imam de la mosquée d’Omar est assassiné). 6 au 16 juillet, la Conférence d'Évian, organisée à l'initiative du président des États-Unis d'Amérique, Franklin D. Roosevelt, qui a pour but de venir en aide aux réfugiés juifs allemands et autrichiens fuyant le nazisme, peu après l'Anschluss, ne débouche sur aucune mesure concrète, hormis la création du Comité intergouvernemental pour les réfugiés (CIR) 8. 21 juillet, Traité de Buenos Aires : il officialise la fin de la Guerre du Chaco entre la Bolivie et le Paraguay en 1935. 29 juillet, Bataille du lac Khassan remportée par l'URSS sur le Japon. 3 août, l’Italie adopte une loi excluant les juifs de la société. 2 septembre, le conseil des ministres italiens demandent aux juifs, devenus italiens après 1919, de quitter le pays dans les 6 mois. 7 septembre, le lendemain de l’adoption du décret-loi sur l’école (6 septembre), Pie XI prononce un discours contre le racisme et contre l’antisémitisme (malheureusement il n'est pas diffusé en Italie car, le 5 août, le ministre Alfieri a ordonné aux préfets d’interdire la publication des discours du pape contre le racisme dans les revues et journaux catholiques ; ceci donne l’impression, en Italie, que le pape ne prend pas position sur ce grave sujet) : "L’antisémitisme est un mouvement odieux, avec lequel nous, chrétiens, ne devons rien avoir à faire [...]. Il n’est pas permis aux chrétiens de prendre part à l’antisémitisme. Nous reconnaissons que chacun a droit à l’autodéfense et peut faire le nécessaire pour sauvegarder ses intérêts légitimes. Mais l’antisémitisme est inadmissible. Spirituellement, nous sommes tous sémites". 12 septembre, Hitler dit vouloir annexer les Sudètes. 13 septembre, l’état de siège est proclamé dans les Sudètes ; le médiateur britannique se prononce en faveur du rattachement des Sudètes au Reich. 15 septembre, à Berchtesgaden, rencontre Adolf Hitler-Neville Chamberlain. 16 septembre, le gouvernement tchécoslovaque dissout le parti allemand des Sudètes et lance un mandat d’arrêt contre le leader pronazi Konrad Henlein. 27 septembre, à Glasgow, lancement du plus grand paquebot du monde, le Queen Elizabeth. 27 septembre, Hitler envoie un ultimatum à Prague, réclamant l'annexion des provinces où l'on parle allemand et affirme qu'une fois résolue la question des Sudètes, la Tchécoslovaquie ne l'intéressera plus. 28 au 30 septembre, Conférence de Munich ; le 30, à 0 h 25, signature des Accords de Munich : face à Hitler et Mussolini, la France (Daladier) et la Grande-Bretagne (Chamberlain) acceptent l’annexion des territoires tchèques des Sudètes par l’Allemagne ; Hitler s'en empare le 3 octobre et les opposants politiques sont traqués. 5 octobre, en Tchécoslovaquie, démission du Président Edvard Benes et du Premier ministre Syrovy. 6 octobre, Manifeste de Žilina : les partis slovaques réclament l'autonomie pour la Slovaquie ; Jozef Tiso devient le lendemain président du gouvernement autonome slovaque. 6 octobre, en Italie : Charte de la race ; le peuple italien est d’origine aryenne et depuis un millénaire sa pureté n’a pas été altérée, les juifs n’appartiennent pas à cette race, tout croisement des Italiens avec une race non italienne altère la pureté de la race... [en 1931, plus de 10 000 juifs (sur 50 000) étaient inscrits au parti fasciste]. 12 octobre, invention du respirateur artificiel par Philip Drinker et Louis Agassiz Shaw de la Harvard Medical School. 14 octobre, Hermann Göring annonce l'aryanisation des biens juifs et l'internement de ceux-ci en camp de travail. 22 octobre, l'américain Chester F. Carlson invente la photocopie. 27 octobre, annonce de la découverte de la fibre baptisée nylon, une matière plastique utilisée comme fibre textile, inventée le 28 février 1935 par le chimiste Wallace Carothers, employé chez DuPont de Nemours, une entreprise de chimie située à Wilmington (Delaware). 30 octobre, Orson Welles terrorise l'Amérique en adaptant le roman de science-fiction de H.G Wells "La guerre des mondes" à la radio. 30 octobre, contre-offensive franquiste sur l'Ebre ; les républicains sont repoussés sur l'autre rive du fleuve le 16 novembre. 2 novembre, la Hongrie récupère des territoires slovaques ; le Royaume-Uni reconnaît officiellement l'Empire italien. Nuit du 9 au 10 novembre, en Allemagne, Nuit de cristal (kristallnacht : l’expression est de Hitler lui-même) : le ministre de la propagande, Joseph Goebbels, dénonçant un "complot juif" contre l’Allemagne (le 7 novembre, un attaché de l’ambassade d’Allemagne à Paris, Ernst von Rath, a été tué par un jeune juif d’origine polonaise, Herschel Grynszpan, qui désirait alerter l’opinion sur le sort des juifs polonais d’Allemagne ; son procès n’aura jamais lieu : finalement livré à la police allemande, il sera déporté à Sachsenhausen où il disparaîtra), incite les militants nazis à se soulever contre les juifs ; des milliers de S.A. attaquent synagogues, magasins et maisons particulières juives (91 juifs sont tués, plus de 30 000 sont conduits dans les camps de Dachau, Buchenwald et Sachsenhausen, 7 500 magasins et 267 synagogues sont détruits) ; une amende de 1 milliard de marks est infligée à la communauté juive pour tapage nocturne. 10 novembre, mort de Mustafa Kemal Atatürk : le nouveau président, désigné par le Parlement, est İsmet İnönü. 24 novembre, Lavrenti Beria est nommé à la tête du NKVD, police secrète de l'Union soviétique. 30 novembre, le chef de la "Garde de fer" et fondateur du parti ultranationaliste nommé "Légion de l'Archange Michel", Corneliu Zelea Codreanu, est abattu dans la prison de Jilava, en Roumanie. 3 décembre, Himmler prend de nouvelles mesures contre les Juifs qui n'ont plus accès aux lieux publics en dehors de certaines heures. 6 décembre, Von Ribbentrop vient à Paris signer un accord franco-allemand par lequel les deux pays reconnaissent leurs frontières comme définitives et s’engagent à se consulter en cas de difficultés internationales ; les dispositions du pacte de Locarno (1925) sont rétablies. 8 décembre, décret d'Heinrich Himmler sur la répression du « fléau tzigane ». 10 décembre, prix Nobel de physique à Enrico Fermi pour ses travaux en physique nucléaire. 13 décembre, construction du camp de concentration de Neuengamme près de Hambourg par un Kommando de Sachsenhausen. 17 décembre, à Berlin, Otto Hahn et son jeune assistant Fritz Strassmann découvrent le phénomène de fission nucléaire ; la physicienne autrichienne Lise Meitner, participe aussi à cette découverte. 23 décembre, début de l'offensive de l'armée franquiste en Catalogne sur le Sègre qui sera franchi le 3 janvier 1939. 31 décembre, le Docteur Rolla N. Harger de l'université de l'Indiana invente le premier alcool-test pour les automobilistes : The drunkometer ; en 1954, Robert F. Borkenstein inventera le Breathalyzer, plus pratique parce que portable. Sartre : La Nausée.

1939. 10 janvier, en Chine, le Japon s'empare de la ville portuaire de Qingdao située sur la péninsule de la province de Shandong. 13 janvier, le royaume de Hongrie, l'Italie de Mussolini et l'Espagne franquiste rejoignent le Pacte Antikomintern, traité signé par le Japon et l'Allemagne, et par lequel chaque pays s'engage à prêter assistance militaire aux autres en cas d'attaque de l'URSS. 17 janvier, en Allemagne, les juifs n'ont plus le droit d'exercer une profession libérale. 19 janvier, l'expédition au Tibet, organisée par les nazis en quête du foyer originel de la race aryenne et menée par Ernst Schäfer, chasseur et biologiste allemand, arrive à Lhassa où elle reste deux mois (fait partie de l'expédition l'anthropologue Bruno Beger qui examine les crânes de plus de 300 Tibétains). 26 janvier, Barcelone tombe aux mains des franquistes. 30 janvier, au Reichstag, Hitler déclare dans un discours prononcé à l’occasion de l’anniversaire de son arrivée au pouvoir : « Aujourd'hui, je serai encore un prophète : si la finance juive internationale en Europe et hors d'Europe devait parvenir encore une fois à précipiter les peuples dans une guerre mondiale, alors le résultat ne serait pas la bolchevisation du monde, donc la victoire de la juiverie, au contraire, ce serait l'anéantissement de la race juive en Europe. » (Eberhard Jäckel, Hitlers Weltanshchauung, Deutsches Verlag-Anstalt, 1991, p. 72) ; autre traduction : « Si la juiverie internationale devait réussir, en Europe ou ailleurs, à précipiter les nations dans une guerre mondiale, il en résulterait, non pas la bolchevisation de l’Europe et la victoire du Judaïsme, mais l’extermination de la race juive » (cité par L. Poliakov, Le Bréviaire de la Haine, Paris, 1951). 7 février, à Londres, ouverture la conférence de Saint James sur le statut de la Palestine mandataire ; elle reçoit des délégués d’Égypte, de Transjordanie, d’Arabie saoudite et d’Irak (la France a refusé la présence de la Syrie et du Liban), ainsi qu’une délégation palestinienne et des représentants des sionistes ; la Grande-Bretagne propose que les Arabes aient un droit de veto sur l’immigration juive et les Juifs un droit de veto sur l’indépendance de la Palestine afin de parvenir à un accord, mais les parties refusent et la conférence est ajournée. 10 février, mort de Pie XI. 14 février, à Hambourg, Hitler assiste au lancement du cuirassé Bismarck. 27 février, contre une promesse de neutralité en cas de conflit, la France et le Royaume Uni reconnaissent le gouvernement du général Franco formé à Burgos.


Notes
1 Paul Vulliaud (1875-1950), peintre et érudit originaire de Lyon, après avoir exposé au salon de la Rose-Croix du Sar Péladan, se fâcha avec celui-ci à l’occasion de son ouvrage, La Pensée ésotérique de Léonard de Vinci (1906), qu’il lui avait dédié (l’édition de 1910, qui critique Péladan, a été rééditée en 1945). En octobre 1907, Vulliaud fondait la revue mensuelle Les Entretiens idéalistes, qui durera jusqu’en juillet 1914 et à laquelle collaborèrent Fernand Divoire, Henri Clouard, Paul Vaillant-Couturier, Léon Bloy. Vulliaud publia : en 1923, sa grande œuvre, La Kabbale juive ; en 1925 Le Cantique des cantiques d’après la tradition juive ; en 1926, Joseph de Maistre franc-maçon ; en 1929, Les Rose-Croix lyonnais au XVIIIe siècle, composé à l’aide du fonds Willermoz, propriété de l’éditeur Émile Nourry. La bibliothèque de Vulliaud a été donnée par sa veuve à l’Alliance israélite universelle.
2 L’Opus Dei (L’œuvre de Dieu), créée le 2 octobre 1928 à Madrid par José Maria Escriva de Balaguer, est une organisation catholique qui a été fondée par un prêtre mais dont les adhérents sont pour la plupart des laïques. L’objet de L’œuvre de Dieu est de promouvoir un "idéal de perfection chrétienne et de diffuser les messages du christianisme". Il s’agit de diffuser un appel à la sainteté et à l’apostolat dans la vie ordinaire sous la responsabilité personnelle de chacun. L’Opus Dei est très hiérarchisé. Il fait montre d’élitisme et d’esprit de corps. Les dirigeants, universitaires de haut niveau, consacrent le plus clair de leur temps à l’organisation. En 2010, l'organisation compte 88 245 membres dont 2 015 prêtres ; les laïcs, hommes et femmes, célibataires et mariés, sont unis à l’Opus par un lien contractuel, tout en restant des fidèles ordinaires dans leurs diocèses. On distingue : les numéraires (qui vivent dans les résidences de l’Opus), les agrégés (laïcs célibataires vivants dans leur famille) et les surnuméraires (laïcs mariés). Des coopérateurs, pouvant être non chrétien, collaborent par prières, travail et aumônes. L’organisation est faite prélature personnelle le 28 novembre 1982 par Jean-Paul II (le prélat, soustrait à l’autorité diocésaine, relève directement du pape). La Société Sacerdotale de la Sainte Croix, réservé aux clercs, est intrinsèquement unie à la prélature de l’Opus Dei. Béatifié le 15 juillet 1992 par Jean-Paul II, José Maria Escriva de Balaguer est canonisé par le même pape le 6 octobre 2002.
http://www.opusdei.fr/sec.php?s=288 http://www.catholic-hierarchy.org/diocese/dqod0.html
3 Les communautés chrétiennes de l’Inde du Sud, dites des "chrétiens de saint Thomas", font remonter leur origine à la mission de l’apôtre saint Thomas et à l’apport d’une communauté qui serait venue de Syrie au IVe siècle sous la conduite d’un certain Thomas Kanna. Ces communautés se sont maintenues dans l’actuel État du Kerala. Depuis le IXe siècle au moins, elles sont entrées dans la mouvance du patriarcat de Bagdad, dit nestorien, d’où elles recevaient plus ou moins régulièrement leurs évêques ; elles se trouvaient, en fait, sous l’autorité de l’archidiacre de l’Inde. L’impact portugais perturba gravement cette situation et provoqua leur démantèlement à partir du milieu du XVIIe siècle. Aujourd’hui, les chrétiens de saint Thomas se répartissent en sept Églises qui se rattachent à la tradition syrienne orientale (telles que l’Église syro-malabare ou indo-chaldéenne, la plus nombreuse, fortement latinisée, et la petite Église de l’Orient) ou à la tradition syro-antiochienne (trois Églises, dont l’une, dite syro-malankar, est née d’un mouvement d’union à l’Église romaine depuis 1930, les deux autres reconnaissant ou non la haute juridiction du patriarche syriaque d’Antioche, qui réside à Damas). À ce groupe appartient aussi l’Église marthomite, dont la structure est orientale, mais qui, pour la doctrine, est liée à la confession anglicane.
4 Henri Bergson publie en 1932 Les deux sources de la morale et de la religion. Bergson (1859-1941) montre que les deux sources de la morale et de la religion sont la société et l’inspiration : « Mais conçoit-on que, ce qui est primitivement et purement obligatoire étant bien ce que nous venons de dire, l’obligation s’irradie, se diffuse et vienne à s’absorber en quelque autre chose qui la transfigure. Voyons donc maintenant ce que serait la morale complète... De tout temps ont surgi des hommes exceptionnels en lesquels cette morale s’incarnait. Avant les saints du christianisme, l’humanité avait connu les sages de la Grèce, les prophètes d’Israël, les arhants du bouddhisme et d’autres encore. C’est à eux que l’on s’est toujours reporté pour avoir cette moralité complète, qu’on ferait mieux d’appeler absolue... La vie a pour eux des résonances de sentiment insoupçonnées, comme en pourrait donner une symphonie nouvelle; ils nous font entrer avec eux dans cette musique, pour que nous la traduisions en mouvement... C’est dire qu’en faisant une large part à l’émotion dans la genèse de la morale, nous ne présentons nullement une morale du sentiment. Car il s’agit d’une émotion capable de cristalliser en représentations, et même en doctrine... métaphysique et morale expriment la même chose, l’une en termes d’intelligence, l’autre en termes de volonté ».
5 D'après l'historien Guy Hermet dans Les collections de l'Histoire n°31, avril-juin 2006, cité par Wikipedia.
6 Espagne : le pape et son lugubre cortège [archive], Henri Tincq, Le Monde, 24 octobre 2007, cité par Wikipedia.
7 http://untreaty.un.org/unts/60001_120000/18/15/00034711.pdf [archive] cité par Wikipedia
8 http://fr.wikipedia.org/wiki/Conf%C3%A9rence_d'%C3%89vian_(1938)
9 http://www.linternaute.com/histoire/
10 http://www.vatican.va/holy_father/pius_xi/encyclicals/documents/hf_p-xi_enc_19031937_divini-redemptoris_fr.html
11 http://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89douard_VIII_du_Royaume-Uni
12 Edouard VIII, agent des nazis ? Documentaire réalisé par Gaël Chauvin. L'ombre d'un doute FR3 6/2/2013
13 Dictionnaire de la mort des grands hommes. I. Bricard. Le cherche midi éd. 1995. Page 356.
14 http://fr.wikipedia.org/wiki/Conditions_d'admission_%C3%A0_la_IIIe_Internationale
15 http://fr.wikipedia.org/wiki/D%C3%A9claration_de_Fulda
16 http://fr.wikipedia.org/wiki/Grouppa_Izoutcheni%C3%AFa_Reaktivnovo_Dvijeni%C3%AFa
17 "Le Congrès charge le Comité Directeur du Parti Communiste français de liquider avant le 1er janvier 1923 toutes les liaisons du Parti, en la personne de certains de ses membres et de ses groupes, avec la franc-maçonnerie. Celui qui, avant le 1er janvier, n'aura pas déclaré ouvertement à son organisation et rendu publique par la presse du Parti sa rupture complète avec la franc-maçonnerie est, par là même, automatiquement exclu du Parti Communiste sans droit d'y jamais adhérer à nouveau, à quelque moment que ce soit. La dissimulation par quiconque de son appartenance à la franc-maçonnerie sera considérée comme pénétration dans le Parti d'un agent de l'ennemi et flétrira l'individu en cause d'une tâche d'ignominie devant tout le prolétariat. Considérant que le seul fait d'appartenir à la franc-maçonnerie, qu'on ait poursuivi ou non, ce faisant, un but matériel, carriériste ou tout autre but flétrissant, témoigne d'un développement extrêmement insuffisant de la conscience communiste et de la dignité de classe, le 4e Congrès reconnaît indispensable que les camarades qui ont appartenu jusqu'à présent à la franc-maçonnerie et qui rompront maintenait avec elle soient privés durant deux ans du droit d'occuper des postes importants dans le Parti. Ce n'est que par un travail intense pour la cause de la révolution en qualité de simples militants, que ces camarades peuvent reconquérir la confiance complète et le droit d'occuper dans le Parti des postes importants.
Considérant que la Ligue pour la défense des Droits de l'Homme et du Citoyen est, dans son essence, une organisation du radicalisme bourgeois, qu'elle utilise ses actes isolés contre telle ou telle injustice pour semer les illusions et les préjugés de la démocratie bourgeoise et surtout que, dans les cas les plus décisifs et les plus graves, comme par exemple pendant la guerre, elle prête tout son appui au capital organisé sous forme d'Etat, le 4e Congrès de l'Internationale Communiste estime absolument incompatible avec le titre de communiste et contraire aux conceptions élémentaires du communisme le fait d'appartenir à la Ligue des Droits de l'Homme et du Citoyen et invite tous les membres du Parti adhérant à cette Ligue à en sortir avant le 1er janvier 1923, en le portant à la connaissance de leur organisation et en le publiant dans la Presse." http://www.luttedeclasse.org/marxisme/ic4fm.pdf
18 L'Express du Midi, 12 juillet 1937
19 James PENTON dans Apocalypse Delaye https://www.watchtowerlies.com/les_dirigeants_des_temoins_de_jehovah_ont_soutenus_hitler_et_le_regime_nazi.html
20 https://fr.wikipedia.org/wiki/T%C3%A9moins_de_J%C3%A9hovah_sous_le_IIIe_Reich

Sources


Liste des papes


Auteur : Jean-Paul Coudeyrette
Référence publication : Compilhistoire ; toute reproduction à but non lucratif est autorisée.

Date de mise à jour :
30/04/2017
ACCES AU SITE