Pontien

Pontien, un Romain, est évêque de Rome du 21 juillet 230 au 28 septembre 235 (démission).
Déporté en Sardaigne avec l'antipape Hippolyte, il meurt le 30 octobre 235.
On lui a attribué deux Epîtres qui sont d’une époque postérieure.
Saint Pontien, considéré comme martyr, est fêté le 13 août.

"Hippolyte est prêtre de Rome et un théologien de renom. C’est un défenseur intransigeant des traditions liturgiques et disciplinaires. Grâce à cette passion, nous connaissons les anciens rites de l’Eglise romaine, conservés dans son recueil la Tradition apostolique. Il s’oppose violemment au pape saint Calixte qu’il dépeint comme un ancien escroc devenu pape par des intrigues. Il lui reproche surtout des innovations qu’il qualifie de laxisme. Calixte accepte en effet de réintégrer dans l’Eglise de grands pécheurs repentants. Le pape Pontien qui lui succède agit de même. Hippolyte, qui se juge seul détenteur de la vraie tradition, se proclame chef d’une communauté dissidente. On va vers un schisme qui peut durer. Les événements, signes divins, en marquent l’arrêt. En 235, l’empereur Maximin ordonne aux chrétiens de se soumettre au culte impérial. De concert, saint Hippolyte et saint Pontien refusent. La police impériale les déporte dans les mines de Sardaigne et c’est là que se produit la réconciliation. Dans la peine, Hippolyte fait sa soumission au pape et invite ses partisans à faire de même. Ils partageront le même martyre pour le Christ." 1


230. 21 juillet, élection de Pontien.

231. Origène (supplicié à Tyr v. 253) se fixe à Césarée et dirige les travaux théologiques de l’Ecole biblique.

232. A Qal’at es Salihiye (Dura Europos en Syrie), une chapelle est aménagée dans la maison d'un particulier : c'est la plus vieille église chrétienne du monde. Campagne des Romains contre les Sassanides (Perses).

233. Incursions des Alamans dans l'Empire.

234. Les Alamans pénètrent en Germanie ; campagne romaine contre les Alamans.

235. 18 mars, Mayence, lors de la campagne contre les Alamans, les soldats, mécontents des pourparlers de paix avec les barbares, assassinent Sévère Alexandre et de sa mère Julia Mammaea et proclament empereur Maximin le Thrace ; Maximin (Caius Julius Verus Maximinus), d’origine obscure, est le premier prince, sorti des rangs de l’armée, à accéder à la dignité impériale. L’empereur Maximin Ier applique le rescrit de Trajan et ordonne aux chrétiens de se soumettre au culte impérial : Pontien et Hippolyte répondant "non possumus" (nous ne pouvons pas) sont déportés en Sardaigne (île de Tavolato). Après avoir démissionné le 28 septembre, Pontien meurt d'épuisement le 30 octobre ; Hippolyte, réconcilié, meurt après Pontien ; en 236, le pape Fabien obtient des autorités que leurs corps soient ramenés à Rome ; le 13 août, Pontien est inhumé dans la crypte des papes des catacombes de Saint-Calixte, Hippolyte, sur la voie Tiburtine, dans le cimetière qui prendra son nom.


Note
1 http://infocatho.cef.fr/fichiers_html/martyrologe/martyrsmensuel/stbx08aou.html/stbx08aou13.html

Sources


Liste des papes


Auteur : Jean-Paul Coudeyrette
Référence publication : Compilhistoire ; toute reproduction à but non lucratif est autorisée.

Date de mise à jour :
18/03/2017
ACCES AU SITE