Sixte II

Sixte (Xyste), peut-être d'origine grecque (Athènes), est élu évêque de Rome le 31 août 257.
Il essaie de réconcilier l’Eglise de Rome avec celle de Carthage ; après l'intransigeance excessive de son prédécesseur, il donne l'image d'un pape conciliant, respectant les traditions des divers évêques et c'est ainsi qu'il sut renouer avec Cyprien de Carthage et les Eglises d'Asie qui baptisaient les hérétiques.
Il ordonne quatre prêtres, sept diacres et deux évêques.
Décapité le 6 août 258, il est inhumé dans la crypte des Papes de la catacombe de Saint-Calixte.

Sixte est cité dans la première prière eucharistique du Canon de la messe : "Dans la communion de toute l’Eglise, nous voulons nommer en premier lieu la bienheureuse Marie toujours Vierge, Mère de notre Dieu et Seigneur, Jésus Christ, Saint Joseph son époux, les saints Apôtres et Martyrs Pierre et Paul, André, Jacques et Jean, Thomas, Jacques et Philippe, Barthélémy et Matthieu, Simon et Jude, Lin, Clet, Clément, Sixte, Corneille et Cyprien, Laurent, Chrysogone, Jean et Paul, Côme et Damien, et tous les saints."

Saint Sixte II, fêté le 7 août, est représenté de diverses façons : avec une épée à ses côtés, pour rappeler qu’il fût décapité ; attaché à une croix (le poète saint Prudence dit qu’il fut attaché en croix) ; conférant le diaconat à Laurent ; conduit en prison et remettant à Laurent l’argent des aumônes pour le distribuer aux veuves et aux orphelins ; marchant au supplice avec le même Laurent à qui il prédit son martyre après trois jours.

"Après l'intransigeance excessive de son prédécesseur (Etienne Ier, ndlr), il (Sixte II) donne l'image d'un pape conciliant, respectant les traditions des divers évêques et c'est ainsi qu'il sut renouer avec saint Cyprien de Carthage et les Églises d'Asie qui baptisaient les hérétiques. Il fut élu au moment où reprenaient les persécutions après une paix de plusieurs années. Les évêques, les prêtres et les diacres devaient être exécutés immédiatement, après une simple vérification de leur identité. Il fut arrêté au cours d'une cérémonie clandestine qu'il célébrait dans un cimetière de la voie Appienne et immédiatement décapité, avec six de ses sept diacres. On laissa quelque temps au septième, saint Laurent, afin qu'il puisse livrer les biens de l'Église, ce qu'il refusa. Il fut alors à son tour martyrisé par le feu." 3

"Sixte II, originaire d'Athènes, s'était converti de la philosophie à la foi du Christ. Dans la persécution de Valérien, il fut accusé de prêcher Jésus-Christ publiquement. Saisi, on le traîne au temple de Mars, lui donnant le choix ou de subir la peine capitale ou de sacrifier à l'idole, impiété dont il se défend avec énergie. Comme on le menait au martyre, il fait la rencontre de saint Laurent, qui lui demande tout affligé : « Où allez-vous, père, sans votre fils ? Où courez-vous, saint pontife, sans votre diacre ? » Sixte lui répond : « Je ne t'abandonne pas, mon fils ; de plus grands combats pour la foi du Christ  t'attendent. Tu me suivras après trois jours ; le lévite rejoindra le prêtre. En attendant, distribue aux pauvres les trésors de l'Eglise. » Le même jour donc il fut mis à mort avec les diacres Félicissime et Agapit, les sous-diacres Janvier, Magnus, Vincent et Etienne. On l'ensevelit au cimetière de Calliste le huit des ides d'août ; les autres furent déposés au cimetière de Prétextat." 5

"Sachez-le, frères très chers : Sixte II fut exécuté le 6 août 258, dans la catacombe de Prétextat, avec quatre de ses diacres. En effet, les préfets poussent activement la persécution, par confiscation des biens et mise à mort. Veuillez avertir nos collègues dans l'épiscopat de ce décès du Saint-Père. En effet, il importe de soutenir nos frères et de les préparer au combat. Il convient que chacun de nous pense moins au trépas qu'à l'immortalité. Ne faudra-t-il pas bientôt manifester plus de joie que de crainte ? En effet, soldats de Dieu et du Christ, nous serons sans doute immolés, tout comme Sixte II vient de l'être." (Cyprien de Carthage, Lettre LXXX)

Quatre autres papes portent le nom de Sixte : Sixte Ier (116-125), Sixte III (432-440), Sixte IV (1471-1484) et Sixte V (1585-1590).

Autre Sixte : selon la légende, Sixte de Reims, né à Rome, fut nommé archevêque de Reims (57 à 67) par Pierre en personne ; en réalité, il fut le 1er évêque de Reims et de Soissons de 250 à 290. Il est fêté le 1er septembre.

"Le plus haut sommet du Massif Central qui s'appelait Puy de la Croix au XIXème siècle, doit son nom aux habitants des communes voisines du sommet de la montagne qui s'y rendaient en pèlerinage le 6 août, jour de la Saint Sixte (II, ndlr). On prit ainsi l'habitude de dire que l'on allait au Puy de Saint Sixte, en patois local Pé de San Chi. Ainsi fut baptisé le Puy de Sancy. Autrefois, jour de grande procession et de foi, la Saint Sixte est devenue aujourd'hui une randonnée géante, un jour de fête et de rassemblement." 1

Dans le département des Bouches-du-Rhône, la Chapelle Saint-Sixte, à Eygalières dont saint Laurent est le patron, a été érigée au XIIe siècle à l'emplacement d'un sanctuaire antique, en l'honneur du pape Sixte II et un pèlerinage le mardi de Pâques se perpétue aujourd'hui encore : "Le buste du pape saint Sixte, en bois doré, porté par quatre prieurs de la confrérie de Saint-Sixte, part de l’église paroissiale, suivi par la population et, depuis quelques années, par des gardians de Camargue portant en croupe des jeunes filles du pays, revêtant, chaque année, le costume d’Arlésienne que l’on ne porte plus, mais que l’on garde dans chaque famille. La procession ainsi formée s’achemine, bannières en tête, vers la chapelle Saint-Sixte située à 1500 mètres du village. Une messe est dite en plein air, au pied de la chapelle, suivie d’un sermon en langue provençale. Pendant des siècles les habitants vinrent à ce pèlerinage en priant, les années de grande sécheresse, pour demander la pluie. C’est là une survivance du culte païen dédié aux sources que le christianisme n’a jamais complètement fait oublier. Le bénitier de la chapelle, aujourd’hui disparu, était une stèle païenne remployée, portant sur l’une de ses faces une inscription dédiée aux eaux guérisseuses. Récemment, une stèle paléochrétienne a été trouvée dans le puits de l’ermitage." 2

D'autres localités de France se nomment Saint-Sixte sans qu'on sache à quel saint elles se sont vouées ; on peut légitimement avancer qu'elles sont dédiées à Sixte II qui est le plus vénéré. Saint-Sixte se trouve dans le département de la Loire ; Saint-Sixte dans le département du Lot-et-Garonne ; Saint-Sixte-le-Lac dans le département de l'Isère ; Saint-Sixt dans le département de la Haute-Savoie.

Saint-Sixte est une municipalité du Québec (Canada), située dans le comté de Papineau. C'est en 1855 qu'était fondée la mission Saint-Sixte, en mémoire du saint pape Sixte II, et que les registres de la paroisse furent ouverts. L'église Saint-Sixte actuelle fut construite en 1886.


257. 31 août, élection de l'évêque de Rome.

258. Nouvelle invasion de la Gaule par les Francs et les Alamans : des Francs traversent la Gaule et vont jusqu’en Espagne. Faustin est le cinquième évêque de Lyon. Premier témoignage de la célébration de la Fête de saint Pierre et de saint Paul. 6 août, martyre de Sixte II, décapité par les soldats romains au cimetière de Calixte avec ses diacres Janvier, Vincent et Etienne, parce qu’il célébrait la messe ; 2 autres diacres, Felicissime et Agapit, sont décapités au cimetière de Prétextat. 10 août, martyre du diacre Laurent 4.


Vacance du Saint-Siège

258 (suite)
. 14 septembre, Cyprien, évêque de Carthage, est décapité : "La tunique du Christ, tissée d’une seule pièce et sans couture, ne peut être divisée par ceux qui la possèdent. Indivise, d’un seul morceau, d’un seul tissu, elle figure la concorde et la cohésion de notre peuple, à nous qui avons revêtu le Christ. Par le mystère de ce vêtement et par son symbole, le Christ a rendu manifeste l’unité de l’Eglise." (Cyprien, Sur l’unité de l’Eglise).


Notes
1 www.tourisme.fr/L-agenda/Festival-fetes-et-spectacles/Fete-de-la-Saint-Sixte?src%5Bzone%5D=Auvergne
2 pagesperso-orange.fr/pastorale.alpilles/saint%20sixte%20vie%20chapelle.htm
3 http://nominis.cef.fr/contenus/saint/1627/Saint-Sixte-II.html
4 Laurent (qui, selon certains, doit son nom au fait que, enfant fugueur, sa mère l’aurait un jour retrouvé près d’un laurier) est diacre auprès du pape Sixte II qui l’a chargé de l’administration des biens de l’Eglise. En 257, l’empereur Valérien interdit le culte chrétien et les réunions dans les cimetières (lieu où se rassemblaient les fidèles). Quelques mois plus tard, le pape Sixte est surpris à célébrer l’eucharistie au cimetière de Saint Calixte ; il est arrêté et condamné à mort avec ses diacres. Le préfet de Rome, Cornelius Secularis, épargne Laurent dans l’espoir qu’il livrera les trésors de l’Eglise. Voyant le pape marcher à la mort, Laurent pleure : est-il donc indigne de donner sa vie pour le Christ ? Avant d’être décapité, Sixte le rassure : il ne tardera pas à les suivre. Le préfet somme Laurent de livrer les trésors de l’Eglise ; il rassemble alors les pauvres, les infirmes, les boiteux et les aveugles, et les présente au magistrat : « Voilà les seules richesses de l’Eglise ! ». Le 10 août, Laurent est brûlé vif sur un gril avant d’être décapité : « C’est bien grillé de ce côté, dit-t-il au bourreau, tu peux me retourner ! ». Sa résistance miraculeuse à la douleur le rend immensément populaire dès le VIe siècle ; ses reliques et des morceaux de son gril se répandent dans tous les coins d’Europe. Fêté le 10 août, il est représenté avec un gril en main. Laurent est le patron des rôtisseurs, des souffleurs de verre et des libraires, et l’un des patrons de Rome. Il est invoqué contre les lumbagos, les incendies et les brûlures.
5 http://www.abbaye-saint-benoit.ch/gueranger/anneliturgique/pentecote/pentecote04/032.htm


Sources

Liste des papes


Auteur : Jean-Paul Coudeyrette
Référence publication : Compilhistoire ; toute reproduction à but non lucratif est autorisée.

Date de mise à jour : 03/03/2017

ACCES AU SITE