Sixte Quint (V)

Felice Peretti naît le 13 décembre 1521 à Grottammare près de Montalto.
Fils d’un fermier, il entre à 12 ans chez les franciscains (cordeliers) de Montalto.
Ordonné prêtre en 1547, Felice Peretti se fait un nom à Rome comme prédicateur.
Il entre dans l'Inquisition, à Venise (de 1557 à 1560) puis en Espagne où il appartient à la suite du légat Buoncompagni (futur Grégoire XIII).
Professeur à l’université de Rome, il est élu commissaire de son ordre à Bologne (1566) et promu la même année à l’évêché de Sainte-Agathe.
Pie V, dont il est le confesseur, le fait cardinal en 1570.
Elu pape à l’unanimité le 24 avril 1585, il choisit le nom de Sixte en hommage à Sixte IV, autre pape franciscain. Il est intronisé le 1er mai.
"Philippe II, raconte Raynal (Mémoires historiques), avait envoyé le jeune connétable de Castille à Rome pour féliciter Sixte V sur son exaltation (élévation à la papauté), le pape, mécontent de ce qu’on lui avait député un ambassadeur si jeune, ne put s’empêcher de lui dire : - Eh quoi ! Votre maître manque-t-il d’hommes, pour m’envoyer un ambassadeur sans barbe ? - Si mon souverain eût pensé, répliqua le fier Espagnol, que le mérite consistât dans la barbe, il aurait envoyé à Votre Sainteté un bouc, et non un gentilhomme".
Sixte V trouve le trésor vide mais il a recours aux taxes, à l’émission de prêts et autres mesures.
Il applique le décret du concile de Trente qui condamne la simonie et la jouissance de plus d’un bénéfice.
Il lutte contre la licence des mœurs.
Il établit une police rigoureuse, envoie au supplice les assassins et les bandits et purge en moins d’un mois le territoire romain (on dit qu’il assistait aux exécutions en se faisant porter à manger car "ces actes de justice lui donnaient de l’appétit").
Il soutient l’Inquisition romaine.
Il construit le palais du Latran, la bibliothèque Vaticane et l’aqueduc Acqua Felice long de 22 milles.
Il mène à bien l’achèvement de la coupole de Saint-Pierre.
Il encourage les missions en Orient et en Amérique du Sud.
Un cordelier de la principauté de Tarente vient lui demander que sa famille ait l’honneur d’être alliée à celle de Peretti : « J’y consens, dit Sixte-Quint, pourvu que nous observions quelque proportion entre votre famille et la mienne. Dites-moi premièrement quelle est votre origine. - Saint Père, répond le moine, ma maison est, grâce à Dieu, l’une des plus riches et des plus anciennes du royaume de Naples. - Tant pis pour votre dessein, réplique le pape, car quel est le moyen de faire alliance entre un riche et un puissant seigneur comme vous et un malheureux gardeur de pourceaux comme moi ? Si vous voulez cependant, à quelque prix que ce soit, que je consente à ce que vous demandez, quittez votre habit de religieux, donnez à quelque hôpital la grosse pension que vous fait votre famille, et allez garder les mêmes animaux à la campagne, comme je les ai gardés dans ma jeunesse : ce n’est qu’à cette condition que nous pourrons devenir parents vous et moi ».
Sixte Quint meurt à Rome le 27 août 1590.

Prophétie de Malachie : Axis in medietate signi (l’axe au milieu du signe).

Quatre autres papes portent le nom de Sixte : Sixte Ier (116-125), Sixte II (257-258), Sixte III (432-440) et Sixte IV (1471-1484).
Le Sixte mentionné dans le canon de la messe est Sixte II martyrisé en 258.
D'autres localités de France se nomment Saint-Sixte sans qu'on sache à quel saint elles se sont vouées ; on peut légitimement avancer qu'elles sont dédiées à Sixte II qui est le plus vénéré. Saint-Sixte se trouve dans le département de la Loire ; Saint-Sixte dans le département du Lot-et-Garonne ; Saint-Sixte-le-Lac dans le département de l'Isère ; Saint-Sixt dans le département de la Haute-Savoie.


1585. 24 avril, Sixte V est élu à l’unanimité. La première galerie minéralogique d’Europe est ouverte au Vatican. Le IIIe concile de Mexico élabore un corps de règlements pour la conduite uniforme des diverses Eglises d’Amérique. Le premier bateau rempli de cacao, venant de Vera Cruz, aborde en Espagne. Au Paraguay, début de l'implantation des Jésuites chez les Guarani. 7 et 18 juillet, le roi de France Henri III, est contraint de signer avec les Guise l'Edit de Nemours qui annule toutes les mesures de tolérance à l'égard des Protestants ; il prend la tête des armées catholiques ; Navarre et Condé sont déclarés inapte à la succession. 6 août, l'explorateur anglais John Davis ou Davys découvre le détroit qui porte son nom entre le Groenland et l'Amérique du Nord. 17 août, après plus d'un an de siège, Anvers, affamé, se rend aux troupes espagnoles. 17 août, Richard Grenville et ses sept navires affrétés par Walter Raleigh accostent à Roanoke pour organiser la colonisation de la Virginie pour l'Angleterre ; les Indiens qu'ils y rencontrent se montrent hospitaliers, mais à la suite du vol d'une tasse en argent par l'un d'entre eux, Grenville pille et incendie leur village. 20 août, Traité de Nonsuch entre l'Angleterre et les Provinces-Unies : l'Angleterre envoie aux Pays-Bas un corps expéditionnaire et verse aux insurgents néerlandais une contribution annuelle pour soutenir leur combat contre l'Espagne. 9 septembre, une bulle de Sixte Quint excommunie Condé et Henri de Bourbon-Navarre (futur Henri IV) comme "hérétiques et relaps impénitents" (catholique en 1572 pour échapper à la Saint-Barthélemy, Henri de Navarre s’était rétracté en 1576) et les déclare "déchus de leurs domaines et inhabiles à succéder à aucun autre". 24 septembre, les protestants s'emparent du château d'Angers. 25 septembre, la reine Marguerite de Valois est chassée de la ville d'Agen par ses habitants, alors que la place est investie par les troupes royales commandées par le maréchal de Matignon ; elle se réfugie à Carlat, près d'Aurillac. 21 octobre, Condé est repoussé devant Angers par le comte du Bouchage (Henri de Joyeuse) qui reprend la forteresse. 21 novembre, Sixte-Quint rétablit, au Bréviaire romain, la fête de la Présentation de la Vierge Marie au Temple supprimée par Pie V.

1586. 5 janvier, la bulle Cœli et terrae de Sixte V condamne la pratique de la magie (elle précise que les sorciers acquièrent leur pouvoir en passant un pacte avec l’enfer), bannit la divination du christianisme et sépare l’astrologie de la théologie. 18 mars, Sixte V approuve les Clercs réguliers ministres des infirmes (Camilliens) institués par Camille de Lellis (+ 1614) en 1584. 23 avril, en Russie, à la mort de Nikita Romanov, Boris Godounov, beau-frère du tsar, exerce le pouvoir. Le pape fixe à 70 le nombre des cardinaux du Sacré Collège (électeurs du pape). 5 mai, le pape approuve la congrégation des Feuillants, d’une austérité extrême (cisterciens). Sixte-Quint augmente les privilèges de la confrérie du Rosaire, en autorisant les dominicains à créer des confréries nouvelles et à construire des chapelles spéciales. Erection sur le parvis de Saint-Pierre de l’obélisque transporté à Rome en 37 sur ordre de Caligula. En juin, Marie Stuart, reine d'Écosse, reconnaît Philippe II d'Espagne comme héritier. 5 juillet, Traité de Berwick entre Jacques VI d'Écosse et Élisabeth Ire d'Angleterre. 17 juillet, retour de Ralph Lane en Angleterre ; il introduit l'usage de fumer la pipe de la colonie de Roanoke. 15 août, Sir Francis Walsingham surprend un complot, monté par Babington et inspiré par le jésuite Ballard, qui vise à assassiner la reine Elisabeth Ire d'Angleterre. 18 septembre, Alexandre Farnèse monte sur le trône du duché de Parme. 22 septembre, Bataille de Zutphen (Pays-Bas) : les Espagnols vainquent l'union d'Utrecht et des Pays-Bas. 2 octobre, la bulle Christiana pietas libère les juifs de nombreuses restrictions économiques et sociales ayant été antérieurement imposées par Paul IV et Pie V (cependant, dès 1593, Clément VIII rétablira par décret bon nombre des restrictions préalablement imposées). 3 décembre, la bulle Postquam verus fixe le nombre des cardinaux à 70 : six cardinaux-évêques, 50 cardinaux-prêtres, et 14 cardinaux-diacres.

1587. 8 février, Elisabeth Ire, malgré l’intervention des rois de France et d’Espagne, fait décapiter Marie Stuart, arrêtée en septembre 1586 et condamnée à mort le 25 octobre pour complicité dans un complot ; Elisabeth persécute les catholiques et soutient les protestants en Europe. 19 avril, Sir Francis Drake incendie 37 navires espagnols dans le port de la ville de Cadix. 30 juin, John Davis, parti le 19 mai à la recherche du passage du Nord-Ouest, atteint la limite des glaces par 72°12'N dans le détroit qui porte son nom. Les tribus cannibales Zimba, venues du Zambèze, attaquent Kiloa (Tanzanie) à revers et massacrent la plupart de ses habitants, puis elles remontent vers le nord en longeant la côte de l'Afrique orientale et détruisant tout sur leur passage. Le pape approuve les litanies de Lorette de 1531 et fait éditer la Version des Septante. Sixte Quint institue l’Ordre des Chevaliers de Notre Dame de Lorette : cette milice est chargée de garder la ville de Lorette, ainsi que les montagnes de la Romagne et les côtes de la marche d’Ancône, infestées par des brigands et des corsaires. 16 octobre, en Perse, après avoir tué ses deux frères et contraint son père à lui transmettre le pouvoir, le shah Abbas Ier dit le Grand entre en fonction. 20 octobre, à Coutras (Gironde), Henri de Navarre, héritier de la couronne de France et chef du parti protestant, bat l’armée royale du duc de Joyeuse qui est tué au combat. 26 octobre, Bataille de Vimory près de Montargis : l'armée française commandée par le duc Henri Ier de Guise, dit le Balafré, vainc les troupes protestantes, allemandes et suisses. 24 novembre, Bataille d'Auneau (Eure et Loir) : victoire des troupes catholiques sur les protestants.

1588. 22 janvier, par la constitution Immensa Aeterni Dei, Sixte-Quint crée la congrégation des Rites (à laquelle il confie, entre autres, le soin de traiter des causes des saints (avec les deux étapes désormais obligatoires : la béatification et la canonisation) et réorganise la Curie en établissant 15 congrégations cardinalices, qui sont comme autant de ministères, chargées de gérer les affaires spirituelles et séculières du Saint-Siège. 5 mars, à Saint-Jean-d'Angely, mort subite d'Henri Ier de Bourbon-Condé des suites de blessures reçues à Coutras (20 octobre 1587) ou empoisonné par son épouse. 4 avril, à la mort de son père, Christian IV lui succède à la tête du royaume de Danemark et de Norvège, mais, comme il n'est pas encore majeur, un conseil de régence assure la transition jusqu'en 1596. 12 mai, à Paris, Journée des Barricades érigées au Quartier latin par les Parisiens qui soutiennent la Ligue (à l’instigation de la duchesse de Montpensier, ennemie acharnée d'Henri III) ; 60 soldats sont massacrés près du pont Saint-Michel et, le roi, à qui la Ligue reproche ses mœurs dissolues et sa complaisance pour les protestants, doit quitter la ville qui acclame le duc de Guise. 8 août, devant le port de Gravelines (près de Calais) les 190 navires de la flotte anglaise dispersent les 130 navires de la flotte de Philippe II d’Espagne destinée à conquérir l’Angleterre ; la supériorité tactique des Anglais, la tempête et les corsaires auront raison de l’Armada qui regagnera le port de Lisbonne le 15 septembre. 9 septembre, Thomas Cavendish, parti de Plymouth le 21 juillet 1586, avec trois vaisseaux, rentre avec deux navires : il boucle le troisième voyage fait autour du monde, après Magellan en 1519 et Drake en 1577. 16 octobre, à Blois, réunion des États généraux dominés par les Ligueurs et leur chef le duc Henri Ier de Guise, qui réclament un rôle représentatif. 29 octobre, la bulle Effroenatam voue à la mort et à l’excommunication ceux qui procurent ou utilisent des "poisons de stérilité" (abolie en 1591). En décembre, à Tolède, création des Augustins récollets, mendiants, branche des Castillans. 23 décembre, à Blois, le roi Henri III, qui aurait lui-même remis les poignards aux 45 hommes chargés des exécutions, fait assassiner Henri de Guise (« Je suis devenu roi de France, ayant fait tuer le roi de Paris ») ainsi que son frère Louis, cardinal de Lorraine, le 24 ; pour ces méfaits, le pape excommuniera Henri III en 1589. Palestrina publie son Livre des Lamentations du prophète Jérémie (Lamentationum Hieremiae prophetae liber primus). L’évêque Morgan publie une Bible complète pour ses Gallois.

1589. 5 janvier, à Blois, mort de la reine mère, Catherine de Médicis. 7 janvier, la Sorbonne délie la population française de son serment de fidélité au roi (décret confirmé le 30 par le Parlement) ; les prêcheurs appellent au régicide. 17 janvier, création du patriarcat de Moscou ; les Russes parlent de "Troisième Rome". 15 avril au 3 juillet, expédition Drake-Norreys contre l'Espagne et le Portugal : la flotte anglaise, commandée par John Norreys et Francis Drake, échoue : 13 000 morts. 30 avril, à Plessis-lès-Tours, réconciliation entre Henri III et Henri de Navarre qui veulent reprendre Paris tenu par la Ligue. A la fin de juillet, Henri III et Henri de Navarre s'apprêtent à prendre Paris, défendu par Charles de Lorraine. 1er août, 8 heures, à Saint-Cloud, Jacques Clément (dominicain partisan des ligueurs) poignarde Henri III tranquillement assis sur sa chaise percée ; Clément est aussitôt abattu par la garde ; avant d’expirer le lendemain, 2 août, à 3 heures du matin, Henri III nomme Henri de Navarre à sa succession ; la mémoire d'Henri III est flétrie par les débauches auxquelles il s’adonna avec ses mignons 1 ; le pape fait les louanges de Jacques Clément. 2 août, Henri de Navarre succède à feu Henri III et monte sur le trône de France sous le nom d'"Henri IV", mais les catholiques de la ligue ne le reconnaissent pas comme leur souverain et reprennent les armes pour imposer leur candidat, le cardinal Charles de Bourbon, qu’ils proclament roi sous le nom de Charles X. 4 août, à Saint-Cloud, Henri IV promet de maintenir et conserver dans son royaume le catholicisme. 16 septembre, mort de Michel de Bay, dit Baïus 2. 21 septembre, Henri IV bat la ligue catholique à Arques. 31 octobre, échec d'Henri IV devant Paris. 3 novembre, Henri IV, qui a pris successivement Étampes, Châteaudun, Vendôme et Tours, installe son gouvernement dans cette dernière ville.

1590. 14 mars, à Ivry, Henri IV (qui n’a été reconnu roi de France que par les villes du Midi) vainc la Ligue ; au cours de la bataille, il se serait exclamé : « Si vos cornettes (étendards de cavalerie) vous manquent, ralliez-vous à mon panache blanc, vous le trouverez toujours au chemin de la victoire et de l’honneur ». 5 mai, résolution du Parlement de Paris selon laquelle on ne peut absoudre un relaps excommunié nommément par le pape. 9 mai, mort du cardinal Charles de Bourbon. Le pape collabore à la nouvelle édition de la Vulgate qu’il déclare intouchable ("ne varietur") et dont il fait le texte officiel de la Bible pour contrer les bibles protestantes (cette Bible, dite sixto-clémentine car modifiée par Clément VIII, paraît en 1592). Persécutés, les marranes (juifs de la péninsule ibérique convertis de force au catholicisme) immigrent aux Pays-Bas. Haut Zaïre : alliance des Loubas et des Loundas. 27 août, mort du pape Sixte V. 30 août, Charles de Mayenne, aidé par les Espagnols d’Alexandre Farnèse, parvient à rompre le blocus de la capitale. 5 septembre, l'armée du duc de Parme, venue de Hollande, contraint Henri IV à lever le siège de Paris qui dure depuis avril (la famine a engendré l’anthropophagie).


Notes
1 "En l'état actuel des recherches, il est impossible de conclure à la seule homosexualité du roi, de même qu'à sa stricte hétérosexualité au sens moderne de ces termes." http://fr.wikipedia.org/wiki/Henri_III_de_France
2 Michel de Bay, dit Baïus, fut un théologien reconnu, qui introduit notamment les bases du jansénisme. Docteur en philosophie, il devint recteur du collège Adrien, à Louvain. Il se rapprocha des idées théologiques prônées par le concile de la Contre-Réforme, et fut publiquement condamné par le pape Pie V (auquel il fera soumission). Cela ne l'empêcha pas de poursuivre sa carrière et d'approfondir sa doctrine en opposition aux principes stricts du concile de Trente. http://www.linternaute.com/histoire/jour/16/9/a/1/1/index.shtml

Sources


Liste des papes


Auteur : Jean-Paul Coudeyrette
Référence publication : Compilhistoire ; toute reproduction à but non lucratif est autorisée.

Date de mise à jour : 16/05/2017

ACCES AU SITE