Urbain VI

Bartolomeo Prignano naît à Naples vers 1318.
Archevêque d’Acerenza (1364) puis de Bari (1377), il est chancelier de Grégoire XI.
Elu le 8 avril 1378 avec le soutien du royaume de Naples, il choisit le nom d'Urbain ; il est intronisé le 18 avril.
Urbain VI souffre de l'estomac et a un équilibre psychique fragile : ses discours délirants peuvent donner à penser qu'il a perdu la raison. Il est très autoritaire, paranoïaque, violent et moralement exigeant.
Le 31 octobre 1378, à Fondi, un nouveau conclave élit l'antipape Clément VII qui s'installe à Avignon : début du Grand schisme d’occident (1378-1417).

Le 15 octobre 1389, à Rome, Urbain VI, meurt des suites de ses blessures (il était tombé de sa mule ; pour certains, il a été empoisonné).

Prophétie de Malachie : De Inferno praegnanti (De l’enfer de Pregnani).


1378. 8 avril, élection du pape Urbain sous la pression des Romains qui ont manifesté sous les murs du Vatican leur désir de voir un Italien élu : c’est le dernier pape élu autrement que par le collège des cardinaux et le dernier pape élu sans être cardinal. 1er mai, Salvestro de’ Medici devient gonfalonier à Florence ; il prône une réforme démocratique des institutions de la commune, ce qui provoque la révolte du peuple contre le patriciat, la révolte des Ciompi (travailleurs de l'industrie textile), le 21 juillet (il sera banni en 1381). 31 mai, la flotte vénitienne attaque la flotte génoise dans la mer Tyrrhénienne, capturant quatre galères et faisant de nombreux prisonniers : début de la Guerre de Chioggia qui durera jusqu'au 8 avril 1381. 21 juin, Pierre du Tertre est décapité aux Halles : arrêté en possession de documents compromettants à la fois pour lui-même et pour Charles II le Mauvais, le roi de Navarre, dont il est le secrétaire, il a été interrogé à propos de présumées tentatives d'assassinat sur la personne de Charles V et condamné à mort par la Grande Chambre du Parlement. 28 juillet, Traité de Tivoli mettant un terme à la Guerre des Huit-Saints : grâce à la médiation de Catherine de Sienne, Urbain VI signe la paix avec les Florentins qui lui versent 230 000 florins et sont relevés de l'excommunication. 2 août, treize cardinaux, pour la plupart français, réunis à Fondi, somment Urbain VI d’abdiquer, prétextant que son élection est nulle du fait de la pression exercée par la foule sur le conclave : Urbain refuse. 31 août, à Florence, répression sanglante de la révolte des Ciompi. 31 octobre, à Fondi, un nouveau conclave élit Clément VII (Robert de Genève) qui partira s’installer à Avignon ; les deux papes s’excommunient : c'est le début du Grand schisme d’occident (1378-1417). 29 novembre, mort de l'empereur du Saint-Empire, Charles IV : son fils, Venceslas Ier dit l'Ivrogne, lui succède.

1379. Peste. Au printemps, Clément VII, qui n’a pu chasser son rival romain par la force, s’installe en Avignon. 29 mai, à Santo Domingo de la Calzada, Henri de Trastamare (Henri II, roi de Castille) meurt empoisonné par les Navarrais ; son fils, Jean Ier de Castille, lui succède. 1er juillet, Jean V Paléologue devient à nouveau empereur byzantin grâce au soutien du sultan ottoman Murat Ier auquel Jean cède la ville de Philadelphie en Asie Mineure. 5 septembre, à Gand, début de la Révolte des Chaperons Blancs (révolte des tisserands gantois) contre le comte de Flandre ; le roi de France, Charles VI, écrasera la révolte le 27/11/1382 (Bataille de Roosebeke). 9 septembre, Traité de Neuberg an der Mürz : Albert III d'Habsbourg reçoit l'archiduché d'Autriche tandis que son frère Léopold III obtient la Styrie, la Carinthie, la Carniole et le Tyrol. A Oxford, John Wyclif (+ 1384) achève ses traités (De domino divino, De officio regis, De potestate papæ, etc.) : opposé au pape, il critique la pratique des indulgences, propose une réforme de l’Eglise et le retour à la Bible ; ses partisans sont appelés lollards (de lollen = grogner). Après de brillantes études universitaires à Paris et à Cologne, Geert Groote, refusant la prêtrise, sillonne les Pays-Bas en pratiquant une prédication itinérante : il critique avec vigueur le comportement du clergé, prêchant la conversion et la pénitence ; ses pensées vont constituer le socle des fraternités des Frères de la vie commune ainsi que d'une nouvelle conception de la spiritualité, la "devotio moderna" ; il mourra le 20 août 1384 4.

1380 à 1382. La Tenture de l'Apocalypse (ou les tapisseries de l'Apocalypse, ou encore l'Apocalypse d'Angers) représentant l'Apocalypse de Jean, la plus grande tapisserie médiévale au monde, commandée par le duc Louis Ier d'Anjou, est fabriquée à Paris, par Robert Poinçon, dans les ateliers de Nicolas Bataille d'après les cartons de Hennequin de Bruges (connu également sous le nom de Jean de Bruges ou Jean Bondol), peintre attitré du roi de France Charles V.

1380. 29 avril, mort de Catherine de Sienne 1 âgée de 33 ans (du tiers ordre de saint Dominique, c’est-à-dire laïque) qui conseilla Urbain VI qu’elle reconnaissait comme légitime. Après avoir hésité, Jeanne Ire, comtesse de Provence et reine de Naples (1343-1382), prend parti pour Clément VII et lui avance 64 000 florins ; Urbain VI encourage alors les ennemis de Jeanne : le roi de Hongrie, le duc d'Andria et Charles III de Duras ; Jeanne fait appel à Clément VII qui lui conseille d'avoir recours à Louis d'Anjou (frère du roi de France, Charles V) qu'elle adopte pour héritier, le 29 juin 1380, à la place de Charles III de Duras ; la Provence est coupée en deux : d'un côté les partisans de Louis d'Anjou conduits par les villes de Marseille et d'Arles, de l'autre ceux de Charles Duras regroupés autour des villes d'Aix, Nice et Tarascon ; de 1382 à 1387, pendant ces troubles appelés guerre de l'Union d'Aix, la confusion est à son comble et ne s'arrête en Provence qu'à la mort de Charles de Durazzo ou de Naples empoisonné en 1386. Au Caire, décapitation d’un groupe de chrétiens. 8 septembre, en Russie, Bataille de Koulikovo : le prince de Moscou Dimitri Donskoï écrase le chef mongol Mamaï et sa Horde d’or. 16 septembre, mort de Charles V le Sage, roi de France : son fils Charles VI, qui lui succède, est sacré à Reims le 4 novembre ; mineur, il règne sous la tutelle de ses oncles les ducs d'Anjou, de Berry, de Bourgogne et de Bourbon.

1381. 15 janvier, signature du second Traité de Guérande (ratifié le 4 avril) ; le duc Jean IV de Bretagne recouvre ses biens, contre l’hommage prêté au roi de France, Charles VI, le versement d’une indemnité et le renvoi des conseillers anglais ; la neutralité de la Bretagne est imposée (le premier Traité de Guérande, signé le 12 avril 1365 mit fin à la guerre de Succession de Bretagne et définit la loi successorale du duché). 30 mai, Peasants' Revolt : révolte des paysans anglais du Kent et de l’Essex ; le 13 juin, le paysan Wat Tyler marche sur Londres à la tête de 60 000 personnes. 15 juin, en présence du roi à Smithfield, Wat Tyler est tué par le maire de Londres, William Walworth ; le soulèvement est violemment réprimé par l’armée rassemblée par le capitaine Robert Knolles. 16 juillet, couronné roi de Naples, en juin, par Urbain VI, Charles III de Duras entre dans Naples ; il fera étouffer sa tante Jeanne Ire d’Anjou, dans sa prison, le 27 juillet 1382 ; Louis d’Anjou entrera en Italie en 1382 ; sa mort prématurée, le 20 septembre 1384, sauvera Charles III ; Urbain VI, incommodé par un allié trop puissant, excommuniera Charles, la reine et leurs descendants ; mais, le pape, assiégé dans Nocera, ne devra son salut qu’à une fuite qui le mènera jusqu’à Gênes ; à la mort de Charles, en 1386, Urbain essaiera de conquérir Naples pour son propre neveu, mais il échouera. 8 août, Traité de Turin après la victoire de Venise sur Gênes à l’issue de la guerre de Chioggia : Venise doit cependant abandonner la Dalmatie aux Hongrois et Trévise aux Habsbourg d’Autriche ; contre la livraison de sel par les ports dalmates, Venise s’engage à verser annuellement 7 000 pièces d’or au roi de Hongrie. 8 septembre, début de la Révolte des Tuchins en Languedoc (fin en 1384).

1382. Mai-juin, en Angleterre, condamnations de Wyclif (+1384) ; son vieil ennemi Guillaume de Courtenay, archevêque de Cantorbéry, a convoqué, à Londres, trois synodes qui condamnent formellement Wyclif et ses partisans appelés lollards. 27 juillet, à Muro Lucano (Italie), Jeanne Ire de Naples est assassinée sur ordre de Charles III de Duras. 10 septembre, mort de Louis Ier de Hongrie : faute d'héritier mâle, sa fille, Marie, lui succède. 27 novembre, Bataille de Roosebeke ou du Mont d'Or : le roi de France, Charles VI, écrase la Révolte des chaperons blancs (tisserands gantois), le connétable français Olivier V de Clisson vainc la troupe de miliciens flamands menée par Philippe van Artevelde qui est pendu au terme de la bataille.

1383. Tamerlan prend Kandahar ; les Mongols empilent des crânes de captifs pour construire des minarets. 30 octobre, le pape Urbain VI est fait prisonnier par Charles de Duras. 6 décembre, le galicien João Fernandes Andeiro, amant de la régente, est assassiné au Palais Royal par Jean, grand-maître de l'Ordre d'Aviz, qui se proclame "recteur et défenseur du royaume" ; la reine sera contrainte de laisser la régence à son gendre, Jean Ier de Castille.

1384. 26 janvier, à Leulinghem, signature  d'une Trêve de neuf mois entre la France et l'Angleterre, incluant l'Écosse et la Castille, alliées de la France, et les Gantois, alliés de l'Angleterre ; le 14 septembre, elle sera prorogée jusqu'au 1er mai 1385. 6 avril, au Portugal, Nuno Álvares Pereira remporte une victoire indécise pour la faction d'Aviz à la Bataille des Atoleiros (bataille des bourbiers). 6 mai, siège de Lisbonne par Jean Ier de Castille (fin le 3 septembre à cause de la peste). 15 août, messe inaugurale de la cathédrale Santa Maria del Mar de Barcelone. 20 août, décès de Geert Groote (Gerardus Magnus), prédicateur hollandais qui rejeta les sciences et refusa la prêtrise, fondateur du groupe des Frères de la vie commune et d'une nouvelle conception de la spiritualité : la devotio moderna. 20 septembre, Louis Ier d'Anjou meurt de maladie près de Bari en Italie : son fils Louis II d'Anjou devient roi de Naples et comte de Provence sous la régence de sa mère Marie de Blois. 16 octobre, Hedwige (Jadwiga) d’Anjou, fille de Louis Ier le Grand est reconnue et couronnée roi de Pologne à Cracovie au détriment de sa sœur aîné Marie. 10 novembre, Charles de Durazzo (Duras) retourne à Naples où il convoque le pape Urbain, qui refuse, ce qui entraine la rupture entre les deux hommes. 31 décembre, décès de John Wyclif dans l'isolement ; né en 1326, il fut étudiant et enseignant à Oxford puis maître, maître ès arts et finalement docteur ; il milita pour un retour à la Bible et à l'augustinisme dans ses ouvrages (De domino divino, De officio regis, De potestate papæ, etc.) ; accusé d'hérésie par Grégoire XI, il brava les interdictions de l'Eglise avant d'être expulsé de la ville d'Oxford à l'initiative de Guillaume Courtenay, archevêque de Canterbury.

1385. Le pape fait torturer 6 cardinaux qui ont comploté contre lui, 5 sont mis à mort 2 3. 14 août, Jean Ier de Castille, époux de Béatrix de Portugal, qui tentait de conquérir le royaume de sa femme, est vaincu à la Bataille d'Aljubarrota, entre Leiria et Alcobaça, par Jean Ier de Portugal aidé par des archers Anglais. 19 décembre, Barnabé Visconti, seigneur de Milan, est empoisonné en prison par son neveu Gian Galeazzo (Jean Galéas) Visconti ; proclamé "hérétique, schismatique et maudit de l'Église" par Urbain V le 4 mars 1363 et en conflit avec l'empereur Charles IV, il a été fait prisonnier par Jean Galéas le 6 mai. 31 décembre, après l'abdication de Marie Ire, fille de Louis Ier de Hongrie, le duc de Duras et roi de Naples est couronné roi de Hongrie sous le nom de Charles III.

1386. 7 février, Marie Ire et sa mère, Élisabeth de Bosnie, profitent d'une fête pour faire arrêter Charles III de Duras et tuer son entourage ; Charles III est emprisonné à Visegrád où il mourra empoisonné le 24 février ; à sa mort, Marie Ire devient reine de Hongrie. 14 février, baptême du grand-duc de Lituanie Jagellon (Jogaila Algirdaitis) qui épouse Hedwige, la jeune reine de Pologne âgée de 12 ans ; il est sacré roi de Pologne, le 4 mars, sous le nom de Ladislas II Jagellon ; c'est l'un des 24 membres fondateurs de l'Ordre du Dragon destiné à défendre le christianisme face à ses ennemis et particulièrement face aux Ottomans. Attaqué à Rome, le pape doit fuir à Trani d'où il gagne Gênes en bateau ; pendant le trajet, l'équipage a menacé de le conduire devant Clément VII en Avignon, et il a dû acheter sa liberté 3. 9 mai, à Windsor, signature d'un Traité d'alliance entre le Portugal et l'Angleterre. 9 juillet, à Sempach, la Confédération helvétique bat les Autrichiens ; Léopold III de Habsbourg est tué. 23 septembre, Mircea Ier devient voïvode de Valachie : il succède à son frère Dan Ier de Valachie tué lors d'un combat contre les Bulgares. 21 novembre, Tamerlan prend Tbilissi et capture le roi Bagrat V de Géorgie et sa famille ; la Géorgie est pillée par Tamerlan : destructions d’églises et monastères, prêtres brûlés, conversions forcées, 60 000 personnes déportées.

1387. 1er janvier, à Pampelune, mort accidentelle de Charles II de Navarre, dit Charles le Mauvais ; son fils Charles III le Noble lui succède. 5 janvier, décès de Pierre IV d'Aragon dit le Cérémonieux : le fils aîné issu de son troisième mariage, Jean Ier, lui succède ; alliance de l'Aragon avec le pape d'Avignon (antipape Clément VII). 20 février, la Lituanie devient catholique ; Jagellon fait administrer le baptême à son peuple. 17 novembre, Massacre d'Ispahan : bien que le gouverneur de la ville ait remis les clés de la cité à Tamerlan, les habitants massacrent près de 3 000 Djaghataïdes de son armée ; en représailles, Tamerlan fait mettre à mort les 70 000 habitants de la ville ; 28 pyramides de crânes humains sont érigées.

1388. 9 avril, Bataille de Näfels dans le canton de Glaris en Suisse : les Confédérés suisses vainquent les Autrichiens ; une trêve de sept ans est signée. 28 septembre, Charte scellant le rattachement de Nice à la Savoie par dédition.

1389. 1er avril, les Habsbourg reconnaissent l'existence de la confédération des huit cantons et signent la paix avec les Suisses à Zurich. En avril, bulle Salvator noster : la périodicité du jubilé est ramenée à 33 ans par le pape. 19 mai, à Moscou, mort de Dimitri IV Donskoï, grand prince de Moscou : un de ses enfants, Vassili Ier Dimitrievitch, est désigné comme successeur. 15 juin, en Serbie, à Kosovo Polje (Champs des Merles), les janissaires, commandée par le sultan Murad Ier (célèbre pour faire enlever les enfants chrétiens qu’il convertit et enrôle dans le corps des janissaires réservé aux étrangers), vainquent l’armée serbe de Lazare, prince de Raska (Lazare et Murad sont tués durant la bataille) ; fin de l’indépendance de la Serbie ; les Ottomans dominent l’ensemble de la Thrace, la Macédoine ainsi qu’une grande partie de la Bulgarie et de la Serbie. 18 juin, Trêve de Leulinghem entre la France et l'Angleterre. 28 juin, début du sultanat ottoman de Bayazid Ier Yildirim (Bajazet). 15 août, Vassili Ier Dimitrievitch est couronné grand prince de Moscou. 22 août, à Paris, entrée solennelle de la nouvelle reine de France, Isabeau de Bavière, mariée le 17 juillet 1385, à Amiens, avec Charles VI de France. 2 septembre, Charles VI quitte Paris pour un voyage en Languedoc, qui se poursuivra jusqu'en février 1390 : il se rend à Nevers, Lyon puis rencontre le pape Clément VII à Avignon (30 octobre) ; il visite Montpellier, Béziers, Toulouse puis Foix, où le reçoit Gaston Phébus (1390). 15 octobre, à Rome, mort d'Urbain VI.


Notes
1 Caterina Benincasa (Catherine de Sienne) du tiers ordre de saint Dominique, exprima sa pensée dans son Dialogue de la divine providence, traité de l’amour de Dieu qui décrit l’itinéraire de l’âme vers l’union avec la Trinité. Elle réussit à convaincre Grégoire XI de quitter Avignon pour Rome. Canonisée en 1461 par Pie II, ste Catherine de Sienne a été déclarée Docteur de l’Eglise en 1970 par Paul VI. Patronne de l’Italie, elle a été proclamée copatronne de l’Europe avec Brigitte de Suède et Edith Stein par Jean-Paul II en 1999. « Le monde aime l’orgueil. Dieu aime l’humilité [.] Je vous ai créés sans vous, dit Dieu. Je ne vous sauverai pas sans vous [.] Nul n’est si éclairé qu’il puisse faire l’économie de la lumière des autres » (Méditations de Catherine de Sienne).
2 Vincent Flachaire, Clément VII - antipape d'Avignon. Cité par Wikipedia.
3 http://www.regard.eu.org/Livres.6/Histoire.du.christianisme/Tome.3/19.html
4 http://www.linternaute.com/histoire/jour/20/8/a/1/0/1/index.shtml

Sources


Liste des papes


Auteur : Jean-Paul Coudeyrette
Référence publication : Compilhistoire ; toute reproduction à but non lucratif est autorisée.

Date de mise à jour : 04/03/2017

ACCES AU SITE