Zacharie, pape

Vers 690, Zacharie naquit, de parents grecs de Byzance, en Calabre où il fut élevé dans la piété et les sciences.

"Traducteur grec érudit des Dialogues de saint Grégoire le Grand et prédicateur éloquent, il fut admis dans le clergé de Rome sous le pape Grégoire III avec lequel il était étroitement lié et auquel il succéda alors que le roi des Lombards, Liutprand (712-744), menaçait de s’emparer de Rome (741). Alors qu’on venait d’apprendre la mort de Charles Martel (22 octobre 741) dont Grégoire III espérait du secours contre les Lombards, Zacharie fut élu pape le 3 décembre 741 et sacré le 10 décembre 741". 2

Ses familiers aimaient sa douceur et sa compassion, admiraient son pouvoir de persuasion et avaient confiance à sa grande habileté politique ; il sut conquérir les rois lombards et eut de bonnes relations avec l’empereur iconoclaste Constantin V.
Zacharie empêcha des marchands vénitiens d’emmener des esclaves en Afrique, parce qu’ils étaient baptisés.
Il encouragea la réforme de l'Eglise franque et appuya Pépin le Bref.
Il poursuivit l’évangélisation de la Germanie et soutint Boniface.
Il commença la bibliothèque du Vatican.
Il entreprit la reconstruction de l'abbaye du Mont-Cassin, détruite par les invasions lombardes.
Il mourut le 22-3-752 ; on a longtemps cru que Zacharie était mort le 14 mars 752, mais le martyrologe de 1922 a estimé que son décès n'était survenue que le 22 mars.
Saint Zacharie est fêté le 15 mars.

"Il est le dernier des papes grecs. Confronté au problème des envahisseurs lombards, il règle cette question avec sagesse tant pour Rome, que le lombard Liutprand voulait gouverner, que pour Ravenne qui dépendait de l'empire de Byzance. Avec l'empereur de Constantinople, malgré la querelle iconoclaste où saint Zacharie rappelle la doctrine orthodoxe, il maintient des relations courtoises. Il encourage la réforme de l'Eglise franque et appuie Pépin le Bref. Il soutient le travail missionnaire de saint Boniface, archevêque de Mayence et lui demande de multiplier les conciles à cet effet. Il entreprit la reconstruction de l'abbaye du Mont-Cassin, détruite par les invasions lombardes." 3


741. 3 décembre, élection du pape. 10 décembre, intronisation du pape.

742 à 745. Conciles de Leptines et de Soissons.

742. Concile de Germanie présidé par Boniface. Les Lombards marchent une nouvelle fois sur Rome ; le pape réussira à les apaiser et à les convaincre de restituer à l’Eglise villes et territoires : traité de Terni en août.

743. Au Japon, la possession de la terre est accordée à celui qui la défriche. 29 juin, Grégoire III va trouver Liutprand, roi des Lombards, à Pavie, et obtient de ce prince la restitution à l’Eglise du territoire de Sabine et de quelques autres domaines. Gaule, les clercs commencent à dater les années selon l’ère chrétienne. Epidémie de peste en Europe. Avec sa théorie des antipodes et de l’existence de l’Australie, le moine irlandais Fergil pose problème à l’Eglise : le pape voue à l'anathème "tous ceux qui parleraient des antipodes".

744. En janvier, mort de Liutprand. 12 mars, sur le conseil de son maître Boniface, Sturm s’installe avec 7 compagnons dans la forêt Buchonia, en Saxe, sur un vaste terrain donné par Carloman et fonde l’abbaye de Fulda (Sturm obtient du pape Zacharie, en 751, l’exemption de juridiction épiscopale, privilège confirmé par Pépin en 753. Le corps de Boniface sera apporté à l’abbaye après son martyre en 754). Le synode de Soissons, présidé par Boniface, condamne les superstitions et, notamment, le prêtre Adalbert qui affirme avoir reçu une lettre du Christ et être en relation avec les anges ; Eunuce est nommé évêque de Noyon et Tournai. Pépin le Bref, fils de Charles Martel, sollicite l’appui du pape pour son accession au trône. Pour avoir réfuté le Coran, le métropolite Pierre de Damas est exécuté.

744-745. Pépin le Bref et Carloman, aidés par Boniface, accomplissent d’importantes réformes ecclésiastiques, l’Eglise ayant été bouleversée par la sécularisation de Charles Martel, ils résolvent la question des biens confisqués par Charles Martel par un système à l’origine de la vassalité.

745. Au début de l'année, réunion de la première assemblée générale de l'Église franque sous la présidence de saint Boniface, convoquée par le pape Zacharie, en présence de Pépin le Bref et Carloman ; une Église d'État est fondée dans l'Empire franc. Le roi abyssin Cyriaque se rend au Caire et fait libérer le patriarche grec d’Alexandrie. En Chine, réunion des textes taoïques. 23 octobre, le concile de Rome interdit l'invocation des noms angéliques et limite la vénération aux 3 anges des Ecritures : Michel, Gabriel et Raphaël, considérant les autres "comme d'essence démoniaque" : une prière écrite par le Franc Aldebert qui invoquait Uriel, Raquel, Michel, Adam, Tubuas, Sabaoth et Simihel, est condamnée comme démoniaque.

746. Massacre de Cannstatt (Stuttgart) : les participants à une assemblée des princes alémaniques sont massacrés par le maire du palais d'Austrasie Carloman 4.

747. Boniface accepte le siège de Mayence. Pépin demeure seul au gouvernement après l’abdication de Carloman, duc d’Austrasie (que le pape a amené à se faire moine au Mont Cassin), et prépare dès lors son accession au trône.

749. Rachis, successeur de Liutprand, assiège Pérouse, mais Zacharie, venu sur place, parvient à le persuader de lever le siège de Pavie, puis à le convaincre d'entrer à l'abbaye du Mont-Cassin tandis que sa femme et sa fille deviennent religieuses (juin). En Arménie, persécution des prêtres par les musulmans. 5 décembre, à Mar-Saba, mort de Jean Damascène 1.

749-1258. Islam, dynastie des Abbassides : ils éliminent les Omeyades et font de Bagdad leur capitale.

Vers 750. Apparition de la coutume, dans l’Eglise catholique, de bénir les cloches et de leur donner le nom d’un saint. Invention du collier d’épaules et du fer à cheval.

750. 15 mai, à Cordoue, Abd er-Rahman el-Dachil, de la dynastie des Omeyyades, s’empare du pouvoir et devient émir d’al-Andalous (nom arabe de l’Espagne) : il ne parviendra pas à soumettre les régions montagneuses du nord qui resteront chrétiennes. Pépin prépare son accession au trône et sollicite l’avis du pape Zacharie qui donne son accord à la déposition du dernier mérovingien, le roi de Neustrie, Childéric III dit l’Insensé, en déclarant que devait être roi celui qui exerçait la réalité du pouvoir : « Celui qui a le pouvoir doit porter la couronne ! ». Zacharie fait placer le chef de saint Georges de Cappadoce dans l'église des saints Sébastien et Georges à Rome.

751. 6 juin, couronnement de Léon IV, empereur byzantin associé à Constantin V Copronyme. 4 juillet, Aistolf le lombard prend Ravenne. En juillet, Bataille du Talas (Kazakhstan) : victoire des Arabes sur les Chinois ; la technique de fabrication du papier sera transmise au Moyen-Orient par des ouvriers chinois faits prisonniers par les Arabes. Zacharie s’occupe de régler la discipline, la pureté des mœurs et le dogme en Angleterre, et convoque dans ce but le concile de Clovehon. Zacharie décrète : « On doit éviter de manger du lièvre car il est lubrique, possédant des vices ignobles qui se transmettraient à l’homme s’il mangeait de cette chair impure ». 31 octobre au 23 janvier 752, assemblée de Soissons réunie par Pépin III dit le Bref. En novembre, Pépin le Bref, dépose Childéric III (placé dans un monastère où il mourra en 754. Avec lui s’éteindra la dynastie mérovingienne).

752. 5 mars, à Soissons, Pépin III Le Bref, maire des palais de Bourgogne et de Neustrie (741), régent d'Austrasie (747), est sacré roi des Francs par une assemblée de grands du royaume et par plusieurs évêques réunis à Soissons : il reçoit l’onction sainte des mains de Boniface, évêque de Germanie (Pépin le Bref inaugure la coutume du sacre, inspirée de l’onction sainte des rois dans la Bible) ; il devint ainsi le premier roi de la dynastie carolingienne et, avec le titre de patrice, le protecteur du nouvel État pontifical ; le pape porte le titre de duc de Rome ; Zacharie, s’appuyant sur la fausse donation de Constantin, a revendiqué les territoires de Rome et de Ravenne (un document intitulé "la donation de Constantin", considéré comme un faux du VIIIe siècle, rapporte que l’empereur a accordé en 335 au pape Sylvestre Ier et à ses successeurs le droit d’exercer leur souveraineté sur l’Italie et l’Empire occidental). 22 mars, mort du pape.


Notes
1
Jean de Damas ou Jean Damascène, dernier Père de l’Eglise, docteur de l’Eglise, est connu également sous le nom de Chrysorrhoas (Fleuve d’or) en raison de ses talents oratoires. Mansour naquit à Damas vers 650 dans une famille de fonctionnaires arabes et chrétiens. Il supervisa la perception des impôts sous Abd al-Malik, le calife de Damas. Vers 720, un nouveau calife chassa les chrétiens de l’administration et Mansour, âgé de 45 ans, se retira au monastère de Mar Saba (Saint-Sabas), près de Jérusalem, où il fut ordonné prêtre contre son gré par le patriarche de Jérusalem ; devenu Jean, il partagea sa vie entre la prédication à Jérusalem (le patriarche l’ayant choisi comme conseiller théologique) et l’étude dans son monastère (hormis une courte période précédant sa mort durant laquelle il voyagea dans toute la Syrie pour prêcher contre les iconoclastes). Jean de Damas combattit les édits de l’empereur byzantin Léon III contre la vénération des statues et des images ; il put mener son combat en toute impunité, car il n’était pas un sujet de l’Empire byzantin. Il se consacra à la théologie jusqu’à la fin de ses jours. Vers 742, il écrivit : La Source de la connaissance.
2 missel.free.fr/Sanctoral/03/22.php
3 http://nominis.cef.fr/contenus/saint/6263/Saint-Zacharie.html
4 http://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_de_massacres

Sources


Liste des papes


Auteur : Jean-Paul Coudeyrette
Référence publication : Compilhistoire ; toute reproduction à but non lucratif est autorisée.

Date de mise à jour :
26/05/2017
ACCES AU SITE