PETITE HISTOIRE DE LA MONNAIE

Vers 3000 av. J.-C. : le temple rouge d'Ourouk, ville mésopotamienne, est la première banque ; les reçus des dépôts sont des briquettes d'argile.

On a trouvé à Mohenjo Daro, dans la vallée de l’Indus, des barres de cuivre oblongues, revêtues d’empreintes, que l’on peut dater du début du IIIe millénaire avant J.-C.

Au IIe millénaire avant J.-C., les Hittites se servent de lingots de fer.

Le code de Hammourabi (vers 1760 av. J.-C.) évalue des gages en poids d’argent ; banquiers et marchands prêtent indifféremment en argent ou en orge.

1300-1000 av. J.-C. : en Chine, des coquillages cauris sont utilisés comme système d'échange. Cette proto-monnaie se répandra ensuite largement dans tout l'océan indien. Par la suite les Chinois fabriqueront aussi des cauris en bronze 1.

Au XIIe siècle av. J.-C., les Doriens utilisent des lingots de fer.

Vers 1000 av. J.-C., sous la dynastie des empereurs Tcheous, circule une sorte de billet de banque : une pièce carrée d'étoffe.

Vers 700 av. J.-C., le roi assyrien Sennachérib se sert de saumons de plomb.

Vers 687/675 av. J.-C. : Ardys, roi de Lydie, en Asie Mineure, crée une véritable monnaie avec de petits lingots d'électrum (alliage naturel d'or et d'argent) trouvés dans le fleuve Pactole.

La monnaie apparaît en Grèce au milieu du VIIe siècle avant J.-C. et dès l’origine fait l’objet d’un marquage, d’abord par de simples poinçons, puis par des emblèmes (animaux, végétaux, figures anthropomorphes) qui ont pour fonction d’identifier la cité.
C’est au roi Phidon d’Argos, un réformateur des poids et mesures, qu’on attribue l’invention de la monnaie en Grèce.

600 à 400 av. J.-C. : en Chine, utilisation des "monnaies-couteaux pointus" dans les états chinois de YAN. Des "monnaies-bêches à tête creuse et pieds pointus" sont également utilisées dans les états chinois de TCHEOU et JIN 1.

Vers 550 av. J.-C., le roi de Lydie, Crésus, le premier, frappe double monnayage, or et argent, dans des pièces plus pures et plus légères : les créséides.


Crésus. Promptuarii Iconum Insigniorum. Publié par Guillaume Rouillé, 1553.

Au VIe siècle av. J.-C., les Perses achéménides s'emparent de l'Empire babylonien et des royaumes lydiens. Ils battent monnaie à leur tour, sur la base du bimétallisme : or et argent. Sous Darius, vers 510, l’Empire perse frappe la darique.

Athènes donne enfin une base monétaire à sa prépondérance : la chouette de son tétradrachme d’argent se répand dans tout le bassin méditerranéen de 476 à 413 av. J.-C.
Environ 450 ans avant notre ère, les cités grecques créent des banques publiques. L'une des plus anciennes de ces banques publiques est celle de la ville de Sinope, administrés au IVe siècle avant J.-C. par le père de Diogène le Cynique, assisté de celui-ci. A eux deux, ils imaginent une manipulation monétaire qui les fait condamner au bannissement pour fabrication de fausse monnaie ; en réalité, il s'agissait d'une dévaluation (diminution du titre de l'argent dans la drachme).
Les banquiers de l'Antiquité grecque ont inventé la lettre de change. Dans son discours sur la banque, l'orateur athénien Isocrate parle de ce mode de paiement qui évite d'emporter en voyage de grosses sommes en numéraire.

Dès le IVe siècle av. J.-C., les Gaulois copient sans scrupules les statères d’or de Philippe de Macédoine.


Statère d'or de Vercingétorix (72-46 av. J.-C.), chef des Arvernes.
Département des monnaies, médailles et antiques de la Bibliothèque nationale de France

En 221 av. J.-C., après avoir unifié la Chine, le premier empereur TSIN impose l'usage des sapèques, les célèbres pièces "Qian", en cuivre, rondes, percées d'un trou carré 1.

Les argentariae novae, boutiques de dépôts, de prêts et de changes, existent à Rome depuis le IVe siècle av. J.-C.
Vers 300 av. J.-C., Rome "invente" sa propre monnaie sur le modèle grec en frappant un didrachme d’argent représentant au droit "Mars casqué" et au revers "une tête de cheval avec la légende ROMANO".

Le premier papier-monnaie est émis en Chine sous l'empereur Wudi en 119 av. J.-C.

En 538 de notre ère, le franc Théodebert Ier frappe une monnaie d’or à son nom.

« Si quelqu’un a mis une effigie sur de l’or ou frappé une monnaie sans l’ordre du roi, qu’il ait la main coupée » dit une loi du roi lombard Rotharis, vers 640.

Sous Abd el-Malik apparaissent, en 695/696, les premières pièces d’or [le dinar (de dinarius)] et d’argent [le dirhem (de drachme)] de l’islam.

Le 11 juillet 755, au concile de Ver-sur-Launette (Oise), Pépin le Bref promulgue un capitulaire sur la taille des monnaies ; il réaffirme le monopole royal de la frappe de la monnaie en émettant un denier d’argent avec son monogramme.

Offa, roi de Mercie en 757, donne à l'Angleterre sa première monnaie standard : le penny d'argent (Offa Rex).

En 794, Charlemagne institue par capitulaire, un système basé sur une masse d'argent : la livre correspond à un poids de 409 grammes d'argent. Il se fonde sur des monnaies de l'Empire romain : le solidus ou sol (sou) et le denier. 

Louis le Pieux (813-840) tente sans succès de recréer une monnaie d'or, le solidus (sou).

L'usage du papier-monnaie est courant en Chine au IXe siècle de notre ère sous l'empereur Xian Zong (806-820).

1018 : Barcelone est la seule ville européenne frappant des pièces d'or.

En 1024, l'administration chinoise adopte officiellement les billets de banque qu'elle nomme "jiozi".

1151 : Les Lombards créent la première banque à Venise. Sous l'influence des Arabes, ils introduisent les lettres de crédit (lettera di pagament = lettres de paiement) puis les lettres de change en Europe.

1193 : En Italie, la famille des Piccolomini crée à Sienne (Toscane) la première banque privée de type moderne.
Le mot "banque" vient d'ailleurs de l'italien "banco", le banc (des changeurs). Banco rotto (banc rompu) a donné "banqueroute".

1234 : première pièce datée au Danemark (pièce de l'évêque de Roskilde).

1252 : Florence bat sa pièce en or, le florin, qui sera accepté dans toute l'Europe.

1260 : billet, fait de coton, de chanvre et d'écorce de mûrier, émis en Chine sous l'empereur Kubilay.

1266 : la première pièce appelée "écu" (4,2 g d'or fin) porte les armoiries de Louis IX (st Louis).

1294 : les Perses émettent du papier-monnaie pour la première fois et lui donnent le nom chinois de ch'ao (argent).

1311 : Janvier, dévaluation de la monnaie en France ; frappe de l'agnel, pièce valant une livre tournois (20 sous)

1337 : 1er janvier, Philippe VI frappe un nouvel écu : 4,5 g.

1360 : ordonnance du 5/12 crée le franc (franc à cheval) pour payer la rançon de Jean le Bon (1319 1364) aux Anglais (franc = libre) ; 3,87 g d’or fin.

1365 : franc à pied sous Charles V (3,82 g).

Ancêtres des billets de banque modernes, des récépissés nominatifs sont délivrés aux déposants par les banquiers des foires médiévales (après 1587, Venise imagine et lance la pratique de l'endossement de ces récépissés).

2 novembre 1475 : France, frappe de l’écu d’or au soleil ; la livre tournois équivaut à 22 g d’argent.

1517 : 15 août, Copernic compose en latin son Essai sur la frappe de la monnaie.

Au début du XVIIe siècle que les banques commerciales d’Amsterdam (1609) et de Hambourg (1619) commencent à émettre des certificats de dépôt, libellés dans la monnaie de compte du lieu, et qui garantissent au porteur un avoir en florins d’argent.

1640 : 31 mars, Louis XIII crée le Louis d'or. Avant cette date, la France possédait comme monnaies d'or : l'écu d'or et le franc d'or. Le louis d'or pèse moins de 4 g d'or.

1641 : en septembre, édit créant l'écu d'argent ou écu blanc.

1659 : 22 avril, Nicholas Vanacker tire le premier chèque à Londres.

1661 : Juillet, émission en Suède du plus ancien billet d'Europe, le banco-seller, par la Riksbank de Stockholm (fondée en 1656).

1663 : 27 mars, en Angleterre, création de la guinea, pièce de 8,29 grammes d'or (21 shilling).

1664 : pièce suédoise en cuivre de 10 dalers pesant 19,71 kg (pièce la plus lourde connue).

1674 : Colbert s’efforce, par la Caisse des emprunts, de mettre en circulation une monnaie-papier.

1685 : 8 juin, au Canada français, Jacques de Meulles utilise des cartes à jouer pour payer ses troupes. Cette monnaie de carte ne sera interdite définitivement qu'en juin 1764.

1687 : 22 mars, première expérience de papier-monnaie au Portugal.

3 février 1690: émission par la colonie britannique du Massachusetts du premier papier-monnaie américain pour payer la solde des troupes combattant contre les Français.

1691 : 7 janvier ; Québec, Louis de Buade, Comte de Frontenac, est forcé de payer ses troupes avec des cartes à jouer.

1694 : fondation de la Banque d'Angleterre.

Décembre 1701 : la France connaît une première fois le papier-monnaie quand Louis XIV donne cours forcé aux "billets de monnoye". C’est sous Louis XIV que l’unification de la monnaie devient totale.

1716 : fondation de la Banque générale de Law.

1718 : La Banque générale devient Banque royale.

1720 : Law est congédié, la banque fermée.

1740 : une pièce népalaise est la pièce la plus petite et la plus légère de l'Histoire : 2 mg.

1772 : 1er janvier, émission des premiers chèques de voyage par la London Credit Exchange Company.

1776 : France, création de la Caisse d’escompte.

1789 : création des assignats, rapportant 5% et gagés sur les biens de l'Eglise devenus biens nationaux.

1792 : le 2 avril, le Congrès des Etats-Unis, en adoptant le Mint Act, instaure une nouvelle unité monétaire : le dollar.

1793 : 24 août, sous et deniers sont remplacés par décimes et centimes.

1795 : 7 avril (18 germinal an III) : la livre disparaît ; elle est remplacée par le franc.

1796 : 24 octobre (3 brumaire an V), loi créant la pièce de monnaie d’un décime, gravée par Augustin Dupré, à l’effigie de la Liberté coiffée du bonnet phrygien.

1799 : le mot "franc" devient obligatoire. Création du franc suisse.

1800 : le 18 janvier, transformation de la Caisse des Comptes Courants en Banque de France par décret du Premier consul, Bonaparte. Les statuts de la Banque de France sont déposés le 13 février.

1803 :
- 28 mars (7 Germinal an XI), adoption de la Loi créant le franc germinal et une pièce de 20 francs en or baptisée Napoléon.
- 7 avril 1803 (17 germinal an IX) promulgation de la Loi créant le franc germinal.
- 13 avril, capital de la B. de F. porté à 45 millions et monopole d’émission des billets de banque sur Paris.

1806 : les Gouverneurs de la Banque de France sont nommés par l'Etat.

1832 : naissance du franc belge.

1833 : le 8 février, en Grèce, un décret royal restaure la drachme, apparue en Asie mineure au VIIème siècle avant notre ère et qui se répandit jusqu'en Inde sous Alexandre le Grand.

1838 : le 30 juillet, en Allemagne, la Convention de Dresde permet de réaliser l'unité monétaire du pays (mark dit « de Cologne ») ; les États du Zollverein se dotent d'une monnaie commune, le thaler prussien.

1848 : 15 mars, premier billet français (100 F). La Banque de France a le droit d'émettre les billets sur la France entière.

1865 : 4 juin, utilisation du chèque en France.

À partir de 1865, la France, la Belgique, la Suisse, plus tard l’Italie et la Grèce, constituent une union monétaire, dite Union latine, dont les monnaies, frappées suivant des types uniformes, ont cours légal dans chacun des autres pays de l’Union.

1874 : en mai, Thomas Cook, fondateur de la fameuse agence de voyages, reprend le système du traveller’s cheque (chèque de voyage) mais c'est American Express qui sera la première société à vraiment développer un système de chèque de voyage à grande échelle en 1891.

1899 : le coq devient motif de monnaie.

1928 : 24 juin, "franc Poincaré" = 20% du franc germinal.

1935 : le 4 avril, au Canada, on frappe la première pièce de 1 dollar en argent, mise en circulation le 1er mai.

1936 : les quinze régents de la Banque de France remplacés par un Conseil Général nommé (presque totalement) par l'Etat.

1941 : Loi du 13 juin sur la définition de la banque.

1945 : 2 décembre, loi définissant 3 sortes de banques : dépôts, crédit et affaires. Nationalisation de la Banque de France.

1958 : 27 décembre, ordonnance créant le nouveau franc (NF).

1962 : 9 novembre, l'appellation "nouveau franc" est remplacée par "franc".

15 août 1971 : les États-Unis annoncent la suppression complète de la convertibilité en or du dollar

Janvier 1976 : les États membres du Fonds monétaire international entérinent le passage à des taux de change flottants dégagés de toute référence à l’or (accords de la Jamaïque).

1979 : 13 mars, entrée en vigueur du système monétaire européen (S.M.E.) que la Grande-Bretagne ne rejoint que le 9/10/1990.

1994 : 1er janvier, entrée en vigueur du nouveau statut de la Banque de France (Loi du 4-8-93), indépendance.

1997 : choix des euros (€) : 8 pièces (1, 2, 5, 10, 20, 50 centimes ou cents et 1 et 2 €) et 7 billets (5, 10, 20, 50, 100, 200 et 500 €).

1998 : mise en place de la Banque centrale européenne (BCE).

1999 : 1er janvier, fixation des taux de conversion des monnaies nationales (1 euro = 6,559571 FF, vite réduit, si l'on peut dire, à 6,55957) et passage à l'euro (monnaie commune).

2002 : 1er janvier : mise en circulation de l’euro (monnaie unique) et disparition programmée des monnaies nationales dans les 12 pays de la zone euro (Allemagne, Autriche, Belgique, Espagne, Finlande, France, Grèce, Irlande, Italie, Luxembourg, Pays-Bas, Portugal).
Bruxelles a autorisé Monaco, Saint-Marin et le Vatican à frapper des pièces en euros comportant une face propre à chacun d’entre eux.

2007 : 1er janvier, la Slovénie entre dans la zone euro.

2008 : 1er janvier, Chypre et Malte entrent dans la zone euro.

2009 : 1er janvier, la Slovaquie rejoint la zone euro.

2011 : 1er janvier, l'Estonie rejoint la zone euro.

2014 : 1er janvier, la Lettonie devient le 18e membre de la zone euro.


Citations

Pourrait-on jamais s'imaginer la disproportion que le plus ou moins de pièces de monnaie met entre les hommes ? (La Bruyère 1645-1696)

Le peuple reçoit la religion, les lois, comme la monnaie, sans l'examiner. (Voltaire 1694-1778)

Les billets de banque ne sont que des signes dont le gouvernement conserve la valeur. (Raspail 1794-1878)


Note
1 http://atil.ovh.org/noosphere/capitalisme.php


Sources


Auteur : Jean-Paul Coudeyrette
Référence publication : Compilhistoire ; toute reproduction à but non lucratif est autorisée.

Date de mise à jour : 23/03/2017

ACCES AU SITE