Boniface V

Boniface est né à Naples.
Prêtre-cardinal de Saint-Sixte.
Pontificat du 23 décembre 619 au 25 octobre 625 (+).
Renommé pour sa ferveur religieuse et sa charité, il maintient le droit d’asile, défendant aux juges de poursuivre ceux qui se mettraient sous la protection des églises et interdit au clergé toute voie de fait contre ceux qui se réfugieraient dans les sanctuaires.
Comme il y a alors une grande quantité de prêtres, Boniface demande qu'on n'en ordonne qu'en remplacement de ceux qui meurent.
Il organise l’Eglise anglaise et confère, en 625, les droits de primat à l'archevêque de Cantorbéry.
Boniface achève et consacre le cimetière de Saint-Nicomède sur la Via Nomentana.
Dans le Liber Pontificalis Boniface est décrit comme le plus doux des hommes, dont la principale distinction est son grand amour pour les prêtres.
Il est enterré à Saint-Pierre.

Les hérétiques attaquèrent sa mémoire, parce qu'il dit dans une lettre adressée à Edwin, roi de Northumbrie, qui, sur la prière de son épouse Ethelburge, voulait embrasser la foi catholique, que Jésus-Christ nous a rachetés du seul péché originel.


619. 23 décembre, consécration de Boniface V.

620. Conversion à l'islam des chrétiens de Najjran et négociations secrètes avec les notables de Yathrib (Médine). Début du règne de Songtsen Gampo, roi du Tibet, unificateur du pays (jusqu'en 640).

621. 28 mai, en Chine, Bataille de Hulao : victoire du Tang Li Shih-min qui élimine deux seigneurs de guerre rivaux, Dou Jiande et Wang Shichong. Conversion à l'islam des tribus Kazzaj et Ams de Yathrib. Début du règne de Swinthila, roi des Wisigoths en Espagne. Didier, évêque d’Auxerre, lègue à son Église 140 kg d’orfèvrerie liturgique.

622. Les Perses s’emparent d’Ancyre (Ankara). L'empereur d'Orient Héraclius vainc Charbaraz en Arménie : les Perses évacuent le Pont et la Cappadoce. 23 juin, second serment d'allégeance d'Al-Aqaba : les représentants des principaux clans de Yathrib prêtent un serment de fidélité et d'obéissance à Mahomet ; les Mecquois décident d'assassiner le Prophète. Nuit du 15 au 16 juillet, Mahomet et ses compagnons, persécutés, fuient à Yathrib (Médine), c’est l’Hégire (Hijra = émigration) retenue comme début de l’ère musulmane ; la date a été fixée au 16 juillet par Omar Ier ; des recherches ont montré que l’Hégire a eu lieu en septembre (22, 23 ou 24), mais la date traditionnelle a été maintenue.

623. En février, promulgation de la Charte de Médine, établissant l'égalité entre les musulmans, juifs, chrétiens et polythéistes : réactions hostiles des tribus juives. 21 mars, les Mecquois doivent lever le siège de Yathrib (Médine) ; le premier État musulman est né. L’aristocratie austrasienne étant dominée par le maire du palais Pépin de Landen et l’évêque de Metz, Arnoul, Clotaire II nomme son fils Dagobert roi d’Austrasie. Clotaire II réduit la rébellion des Burgondes. Expédition chez les Wendes (Slaves) de Samo, marchand franc d’origine gauloise : il recherche des esclaves païens et certainement des fourrures ; Samo deviendra roi des Wendes et fera massacrer les marchands Francs, ce qui provoquera la guerre avec Dagobert en 632. Des missionnaires Francs sont envoyés de Luxeuil, puis de Saint-Gall, pour convertir les Slaves ; les Slaves atteignent la Crète. Trêve de l'empire byzantin avec les Avars. L'empereur Héraclius pénètre en Médie et incendie le temple du Feu de Tabriz : le souverain perse Khosro II s’enfuit et le pays est ravagé par les mercenaires Isauriens ; Héraclius se retire avec 50.000 prisonniers et recrute des troupes parmi les chrétiens d’Arménie et du Caucase.

624. En janvier, à Nakka, attaque d'une caravane mecquoise par les musulmans. 11 février, Mahomet, inspiré, décide que la prière se dirige non plus vers Jérusalem mais vers la Ka'ba, le temple de La Mecque attribué à Ibrahim (Abraham) et à son fils Isma'il. 13 mars, Bataille de Badr contre le clan des Quraychites : première victoire de l'islam. Le roi des Wisigoths Swinthila reprend à Byzance ses derniers postes en Espagne. Dagobert élimine le Bavarois Clodoald. Chine, devant Ch’ang-an, Li Shih-min arrête l’expédition du khan des turcs orientaux, El-qaghan, et de son neveu Toloui.

625. 23 janvier, le prophète Mahomet quitte Médine à la tête de 1 000 hommes, pour rejoindre les troupes des chefs Quraychites qui avaient survécu à la bataille de Badr, décidés à venger leurs morts. 23 mars, à Ouhoud, défaite des musulmans devant les Mecquois. Le Concile régional de Reims, tenu sous l'archevêque Sounace et auquel souscrivent, entre autres, Donat l'archevêque de Besançon, Anséric l'évêque de Soissons, Léonce l'évêque de Saintes, Régnobert l'évêque de Bayeux, Césaire l'évêque de Clermont, Agmer l'évêque de Senlis et Cagnoald l'évêque de Laon, fait 25 canons dont celui qui condamne les chrétiens participant aux festins des païens ; il traite de questions relatives à l'aliénation des biens de l'Église, à l'esclavage et au droit d'asile des églises. 21 juillet, Paulin est consacré archevêque d'York par Juste de Cantorbéry. Le roi Edwin de Northumbrie, les rois du Kent, d’Est-Anglie et du Wessex épousent la cause papale contre celle des moines Scots en créant l’archevêché d’York. Edwin unit le Kent à la Northumbrie par son mariage avec Ethelburge, fille du roi du Kent. En août, Médine, expulsion de la tribu juive des Banou Kouraïza : elle se réfugie dans l’oasis de Khaybar, à une centaine de kilomètres au nord. 25 octobre, mort du pape.


Sources

Liste des papes


Auteur : Jean-Paul Coudeyrette
Référence publication : Compilhistoire ; toute reproduction à but non lucratif est autorisée.

Date de mise à jour : 04/12/2019

ACCES AU SITE