Le pape Conon

Conon, fils d'un officier des troupes thraces, naît vers 630 en Sicile.
Il est ordonné prêtre à Rome.
A la mort de Jean V (2 août 686), le clergé désire l'archiprêtre Pierre 1, l'armée le prêtre Théodore. Finalement, le 21 octobre, pour apaiser les parties, les évêques choisissent un tiers, Conon, qui sera pape du 21 octobre 686 au 21 septembre 687 (+).
Vertueux, modeste et candide, il est surnommé L'Angélique. Il est cependant la cible de plusieurs attentats.
Il dispose des faveurs de l'empereur byzantin Justinien II qui lui reverse une partie des taxes qu'il a prélevées sur les territoires de la papauté.
Vieillard vénérable, il aide les monastères par des dons inspirés par sa bonté et sa charité.
Il confie à l'évêque irlandais Kilian, venu à Rome, la mission de convertir les Germains.
Il consacre 16 évêques.


686. 21 octobre, début du pontificat de Conon.

687. En juin, bataille de Tertry (Somme) : Pépin II de Herstal, maire du palais d'Austrasie, bat les armées de Bourgogne et de Neustrie ; il devient maire du palais des trois royaumes : Austrasie, Neustrie, Bourgogne et laisse l'apparence du pouvoir au roi Thierry III. Mul, roi de Kent depuis 686, est brûlé vif par ses sujets : son frère Cædwalla de Wessex envahit le Kent en punition. 21 septembre, Rome, mort du pape.


Note
1 Le grand dictionnaire de la Bible, ou Explication littérale et historique de ... par Honoré Simon, 1768. Essais historiques ou Considérations sur la religion chrétienne, Volume 1 Par Jean Baptiste Chemin-Dupontès, 1822. Abrégé chronologique de l'histoire sacrée et profane par Augustin Calmet abbé de Senone, 1729. Grand Dictionnaire Universel du XIXe siècle par Pierre Larousse, 1863-1890. http://www.france-spiritualites.fr/religions-fois-philosophie/christianisme/papes-antipapes/P/pape-conon.html Sources

Liste des papes


Auteur : Jean-Paul Coudeyrette
Référence publication : Compilhistoire ; toute reproduction à but non lucratif est autorisée.

Date de mise à jour : 10/06/2020

ACCES AU SITE